Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Réflexions de joueur

SPOILER

Vous continuez la lecture de cet article à vos risques et périls


J'ai terminé hier soir Mass Effect 3. Sans me faire spoiler, j'ai vu que la fin avait ulcéré une majorité de joueurs. J'ai essayé de ne pas en tenir compte quand j'ai fait les dernières missions, et je me suis demandé si les joueurs n'ont été déçus que parce qu'ils espéraient une fin heureuse pour Shepard.. Personnellement, je voyais mal comment la fin aurait pu finir sans un sacrifice héroïque de la part du joueur.

La dernière mission sur la Terre fait monter la sauce comme il faut : Londres en ruine, soldats de l'Alliance qui tombent en nombre, vagues incessantes d'ennemis. La mise en scène est spectaculaire et épique. Et là se profile la crainte d'une fin incomplète, en catimini, abrupte. J'aurai pu en faire un paragraphe dans la "triquite" prévue.

J'étais loin du compte. Et la triquite s'est muée en pamphlet contre la fin du jeu.

Retour en arrière : après avoir détruit Cerberus et récupéré les informations sur le Catalyseur, Shepard peut enfin se consacrer à la reconquête de la Terre et à la défaite des Moissonneurs. Dans une tentative désespérée pour accéder à la Citadelle (révélée quelques heures avant comme le Catalyseur du Creuset), Shepard et d'autres soldats tentent de zigzaguer entre les rayons du Moissonneur. Shepard est grièvement blessé(e) mais arrive à accéder à la Citadelle. Il y retrouve Anderson mais également l'Homme Trouble, surgi d'on ne sait où. Après s'en être débarrassé, Shepard pense avoir réussi à faire marcher cette arme ... mais le Creuset ne fait pas feu ! Alors que tout espoir semble perdu, il accède à un autre niveau de la Citadelle et découvre le véritable Catalyseur, une IA de la Citadelle, cachée depuis le début des cycles.

Et là ... c'est le drame !

 La cutscene qui suit est une avalanche d'incohérences et de trahisons à l'égard de la saga.

Que le vrai Catalyseur apparaisse comme un cheveu sur la soupe, admettons ; qu'il ait la forme du gamin mort au tout début du jeu et qui hante les rêves de Shepard, passe encore ; mais c'est quand il déclare être le vrai vilain et qu'il expose son plan que le jeu déraille subitement. N'ayant pas tout compris, je vous poste une image récapitulant les intentions réelles du cycle des Moissonneurs :

Mais le pire reste à venir quand il accepte sa défaite sans combattre personnellement et laisser à Shepard le choix de l'avenir : contrôler les moissonneurs (comme voulait le faire l'Homme Trouble), briser le cycle mais condamner les synthétiques, ou faire fusionner organiques et synthétiques.

Nous avons donc le responsable des malheurs de Shepard durant les 3 épisodes de la série, qui apparaît à 5 minutes de la fin et conseille gracieusement son ennemi sur la répercussion de son choix final. Mais bien sûr !

Et la fin dépend uniquement de ce choix, comme dans Deus Ex : Human Revolution, sauf que dans ce cas cela se justifiait complètement. Je crois avoir choisi de briser le cycle (j'ai tiré sur le câble de droite).

Si vous avez fait la saga dès le premier épisode, construit l'évolution de votre Shepard en fonction de vos choix, la fin sera identique. De même, si vous vous êtes efforcé de rassembler le plus de forces possibles dans ME3, cela n'a apparemment aucun impact sur la fin, et il n'y a que quelques changements dans les cinématiques de la dernière mission. Ha si, cela débloque un succès / trophée ... de bronze.

De plus, ces 3 fins reviennent au même en fin de compte : Shepard disparaît et on ne voit pas les réelles répercussions du choix.

Les dernières cutscenes ne relèvent pas le niveau : Joker, à bord du Normandy, tente de fuir l'explosion du relais cosmodésique d'Hélios, mais le vaisseau est happé par l'explosion. Le Normandy est salement touché mais Joker s'en sort indemne (alors que le moindre choc pourrait avoir de graves conséquences pour lui, vu qu'il a la maladie des "os de verre"), accompagné de 2 alliés de Shepard (pour ma part Liara et Garrus) sur une planète recouverte d'une jungle mais dotée d'atmosphère respirable. Que font donc les alliés de Shepard dans le Normandy, alors qu'on les voit tous sur Terre organiser la contre-attaque ?

La dernière estocade est portée après le générique : un écran fixe représentant un paysage spatial et en tout petit 2 personnes : un enfant qui demande à son grand-père de lui raconter encore les aventures de Shepard. Qui a dit cliché ? il ne manque plus que "se appelerio Quéz... Shepard" et on aurait la totale (c'est ça ou les Werthers Original de toute manière).

Et au cas où vous ne seriez pas satisfait de la fin, n'ayez crainte, Bioware a prévu une ribambelle de DLC !

Et le pire, c'est que je vais sans doute les prendre, mouton que je suis !

Mass Effect 3 est un excellent jeu et apporter une conclusion satisfaisante à une grande saga n'est jamais simple. Mais le jeu réussit le tour de force de rassembler toutes les tares : coup de théâtre mal amené, fin précipitée et incompréhensible, appât du gain et sentiment du "tout ça pour ça". J'avais l'intention de recommencer la saga, mais cette fin irrespectueuse m'a coupé toute envie immédiate de le faire.

Voir aussi

Jeux : 
Mass Effect 3
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Parodius
Signaler
Parodius
PS : je viens de me tapé 16h de jeu d'affilé, j'vais au dodo !
Parodius
Signaler
Parodius
Oo... Alors je viens de le finir en partit parfaite (enfin normalement)... Et j'ai eu une fin quasi identique à la tiennes, avec quelques nuances qui font que je n'ai pas du tout compris la même chose !

SPOIL SPOIL SPOIL




-Alors l'ia qui ne fait pas de confrontation, je trouve ça logique, sont but étant d’empêché les biologiques de construire le creusé... Ils l'ont construit, Humain 1 - IA moisie 0

-Ensuite, le bousin te balance bien les 3 choix, sauf que dans ma partie, 1 seul était viable !!! La fusion (les autres niqué la partie !)!!! ... Alors en gros la fusion, c'est juste un sacrifice pour créé une nouvelle race hybride bio/tech au niveau quantique (comprendre que ça deviendrais naturel !), l'IA accepterais ça comme nouveau compromis pour que les races trouvent leur voie à l'avenir... Les Bio et les Tech vont cohabité ... MAIS A LA DURE ! Fini les relais Cosmodésique ... Welcome à l'age de pierre...

-La fusion opère... POUF, explosion verte chelou... (allégorie d'un big bang ?)... Les moissonneurs ce retirent, mais l'explosion fait des dégats... Joker en fuite au travers d'un relais Cosmo ce crash comme une merde sur Eden Prime avec IDA... Qu'il prend dans ces bras ... !!!! WAIT !!!!! Tiens tiens tiens ... Un Bio qui vas avoir du cul avec une Tech ? Sur un Eden ? ... Sachant qu'en plus ça vas produire des hybrides (grace au sacrifice que Sheppard ) !!!!!!! (Chien et chat couchant ensemble argggg)...

Moi au final ce que je comprend, c'est qu'une espèce de renaissance opère dans l'univers, les races vont devoir cohabité à un nouveau niveau, et vont devoir évolué sans le savoir des ancients... Et sans relais !...

La scène final, avec le vieux qui raconte une histoire, j'ai direct imaginé que c’était des hybrides, peut êtres même descendant de Joker et IDA par exemple... Des centaines ou milliers d'année après ... D’ailleurs, la petite ne demande pas une histoire de Sheppard... Mais elle demande une sheppard ! Le nom est carrément rentré dans le language courant ...

Voila ma vision WTF de la fin ^^ ...

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris