Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Bilan

2011 fut réellement l'année où je me suis mis sérieusement à la Playstation 3, que j'avais achetée à la mi-novembre 2010. J'avais surtout joué à Red Dead Redemption et Heavy Rain en cette fin d'année 2010, ce qui faisait léger pour un bilan de l'année (surtout que j'ai ouvert mon blog en janvier).

Une année très riche, pleine de très bons jeux, de sessions de rattrapage qui en valaient souvent la peine ... et parfois moins. Place au bilan de l'année sur la console, avant un dernier volet fourre-tout sur la PSP, la Xbox 360 et la vie du blog et mes coups de coeur et de gueule "culturels".

Meilleur jeu de l'année

Grand fan de l'homme chauve-souris dans ses diverses adaptations et ayant vraiment apprécié Arkham Asylum (fait en début d'année), j'attendais avec hâte la sortie d'Arkham City, même si je craignais au final d'être déçu devant les promesses faites et par l'attente fébrile ...

Au final, je n'ai pas été déçu, avec un monde plus ouvert que le premier épisode, un système de combat encore plus raffiné et un respect total envers la licence. Seul regret : une fin un peu abrupte et précipitée (même si elle l'est moins que dans Asylum).

Top 5

Je n'ai pas du tout joué au premier épisode, mais ce Portal 2 est un jeu fascinant, qui joue avec le joueur sans se l'aliéner, grâce à un gameplay sans cesse renouvellé et un humour de bon aloi.

Je n'ai pas pu attendre la sortie européenne (l'année prochaine) pour m'essayer au mystérieux Catherine. Au final, un des rares jeux qui mérite d'être qualifié de "mature", non pas pour sa violence ou son "érotisme" mais pour les thèmes abordés et leur traitement. Il faut cependant passer outre une difficulté parfois assez crispante et un gameplay qui ne fera pas l'unanimité.

Même si j'y ai joué "seulement" 40 heures, Skyrim est un très bon jeu, celui qui m'a fait adhérer à la saga Elder Scrolls après quelques essais peu fructueux sur les précédents épisodes. L'univers, la dimension épique, l'immensité et la beauté du monde permettent de faire passer en grande partie les réticences sur un système de combat brouillon et des bugs et ralentissements en tout genres.

"Divine surprise" de cette fin d'année, Saints Row the Third est un GTA-like qui a décidé d'assumer complètement sa stupidité. Au final, un défouloir jamais frustrant, un terrain de jeu où tout est permis ... surtout le pire !

Alice Madness Returns est un jeu qui ne révèle ses charmes tout de suite. Graphismes vieillots, gameplay daté ... mais le charme opère, avec une direction artistique irréprochable, une ambiance onirique et cauchemardesque et une histoire sans concessions. Un des jeux les plus incompris de l'année.

Ils n'ont pas démérité

J'ai fait d'autres jeux sympathiques, parfois de bonne surprises, parfois des petites déceptions. Citons sans hiérarchiser Deus Ex Human Revolution, Assassin's Creed Revelations, LA Noire, Disgaea 4, Yakuza 4,  Infamous 2 et Dead Island.

Je n'ai pas eu le temps de m'y pencher

Ma pile de jeux à faire étant ce qu'elle est (malgré une petite tendance à la résorbation), je n'ai pas vraiment eu le temps de me pencher sur tous les jeux que j'ai achetés (parfois au prix fort avant une baisse significative du prix). Citons outre Uncharted 3 (cadeau de Noël) Rage et Dark Souls.

Flops

Outre Duke Nukem Forever, revendu au bout d'1 heure de jeu, j'ai été déçu par Brink et par El Shaddai. Une très bonne direction artistique ne fait pas tout !

Session de rattrapage

Parmi les jeux sortis les années précédentes auxquels j'ai joué cette année, 4 m'ont marqué : 2 particulièrement en bien et 2 se sont révélés décevants. Commençons avec les 2 très bonnes surprises :

Nier est un jeu bourré de défauts (réalisation faiblarde, mélange parfois maladroit de différents genres, univers étriqué, héros moche comme un pou) mais dont les qualités sont exceptionnelles, avec une histoire qui se révèle de fin en fin de plus en plus tragique, avec un des dénouements les plus bluffants jamais vus. L'OST est une des meilleures jamais composées pour un jeu vidéo.

Si le premier épisode est oubliable, il n'en est pas de même pour Assassin's Creed II, qui est une salvatrice remise en question des limites des aventures d'Altaïr. Brotherhood et Revelations ne sont en fin de compte que des DLC de luxe permettant de suivre Ezio de sa naissance à ses vieux jours. Jamais un jeu vidéo n'avait été aussi dépaysant (en s'appuyant sur une terre riche d'histoire et réaliste).

2 grosses déceptions pour 2 jeux porteurs de promesses.

Jeu polémique par excellence, Final Fantasy XIII est peut-être la preuve que les plus belles heures du J-RPG sont derrière le genre. Une histoire ambitieuse sabotée par les pleurnicheries de caricatures "japoniaises" (qui côtoient des personnages plus matures, dommage), une linéarité épouvantable qui est presque une provocation après la (trop grande ?) liberté de Final Fantasy XII, un système de combat audacieux mais crispant. Reste un des plus beaux jeux de la PS3 encore à ce jour, mais aussi un des plus grands fiascos de Square-Enix.

Enslaved est un faux blockbuster, un jeu trop ambitieux victime de ses limites techniques et d'une fin minable qui se termine sur un cliffhanger qui ne sera sans doute jamais résolu. C'est le porte-drapeau de tout ce qui ne va pas dans le jeu "next-gen" (jeu qui sort à la va-vite, menus défauts techniques, gameplay insipide).

Mes attentes pour 2012

En cette fin d'année, je n'ai que 2 énormes attentes sur PS3.

Tout d'abord un Assassin's Creed III que j'espère aussi révolutionnaire que le II en son temps. Et surtout Bioshock Infinite, que j'attends comme le Messie (au risque de peut-être tomber de haut).

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

Samizo Kouhei
Signaler
Samizo Kouhei
En fait, Bioshock Infinite m'obsède tellement que j'ai totalement oublié de parler d'autres jeux qui m'intéressent dans une moindre mesure, tel Tomb Raider.
Bigquick
Signaler
Bigquick
Non mais Master, révolutionnaire pour la licence, pas pour l'industrie du jeu vidéo ;)

Batman Arkham City GOTY ! <3
masterblizzard
Signaler
masterblizzard
Rien d'hallucinant pour ma part, j'admet que le II est pour moi une suite digne de ce nom mais de la à le mettre au stade de révollutionnaire. Alors oui si tu te refert au dlc qui ont suivi cette épisode. C'est révolutionnaire, orgasmique ou celesto-cosmique...
Anfalmyr
Signaler
Anfalmyr
Jsuis d'accord avec Samizo, pour moi AC2 c'est une évolution hallucinante par rapport au premier. Et malheureusement avec les brotherhood et revelation, j'ai peur qu'on ressente moins ce gap pour le 3. mais j'espère me tromper !
Samizo Kouhei
Signaler
Samizo Kouhei
Par rapport au premier, c'est une remise à plat complète, je trouve : prendre les meilleurs aspects et corriger la plupart des défauts.
masterblizzard
Signaler
masterblizzard
Le II revolutionnaire... Non mais stop la. Il a sut ajouter quelque éléments de plus par rapport au 1. Mais de la dire qu'il est révolutionnaire, c'est pour moi un vaste blague.

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris