Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Triquites de jeux

J'ai fait les 4 épisodes sur PS3 d'Assassin's Creed ces 2 dernières semaines (dans des circonstances assez particulières il est vrai). Plutôt que de faire des "triquites" individualisées, je préfère donnerai mes impressions rapides sur chaque épisode.

Le premier épisode de la saga. Gameplay répétitif (au point que je suis allé à l'essentiel), mais quelle ambiance ! Quel plaisir de se balader en Terre Sainte aux alentours de la 3ème croisade !  Le postulat de départ très mystérieux (même si rapidement éventé) et la fin surprenante posaient les bases d'une saga qu'on espérait voir se développer au travers de jeux qui corrigeraient les défauts du premier jeu.

Le jeu met en scène Ezio Auditore da Firenze, un jeune noble florentin insouciant dont le destin va subitement basculer, et qu'on va suivre sur plusieurs années. Enorme claque pour ma part : la majorité des défauts du premier épisode ont été corrigés, avec une histoire au déroulement certes plus linéaire mais avec un gameplay bien plus riche. Le héros est plus développé et en tant que passionné de Renaissance, je ne peux qu'applaudir le choix de camper l'intrigue dans l'Italie du Quattrocento. Je regrette une fin vraiment insolite, et ouvrant délibérément la porte à une suite.

 

Brotherhood est plus un DLC de luxe plutôt qu'une suite. L'histoire est minimaliste mais d'un autre côté, on a un immense bac à sable (plutôt que plusieurs villes), la ville de Rome, parsemée de ruines de son glorieux passé (et cachant de nombreux mystères) et un nombre vertigineux de quêtes secondaires. L'accent a été mis sur le sentiment de rallier toute une ville à sa cause et de mettre sur pied une confrérie. Quoi de plus jouissif de voir des assassins fondre sur les cibles ou cribler de carreaux d'arbalète les soldats ? Je n'ai pas testé le multi mais il est très bon apparemment.

 

Le dernier volet de la saga d'Ezio propose peu de nouveautés. C'est plus un peaufinage de Brotherhood, à Constantinople, une ville aussi grande que Rome mais moins vide. Les nouveautés de gameplay sont assez anecdotiques (fabrication de bombes, phases de Tower Defense). Le bond graphique est bluffant (notamment dans la modélisation des visages) et certaines scènes bénéficient d'une mise en scène très spectaculaire. Si l'histoire est assez sommaire (et encore moins développée que celle de Brotherhood), elle a au moins le mérite de conclure le chapitre Ezio et d'apporter des révélations sur Desmond et Altaïr. La fin est par contre toujours aussi ouverte et ne fait que confirmer certains éléments déjà connus.

J'ai vraiment apprécié mon expérience sur la série. Alors oui, j'ai eu quelques bugs graphiques et d'IA, oui j'ai eu un peu le sentiment de jouer 4 fois au même jeu (même si l'évolution entre le premier et le deuxième est considérable) mais j'avoue qu'en tant qu'historien, j'ai apprécié le voyage et la reconstitution des villes dans un riche contexte historique. Je suis moins fan des "délires" SF et de la trame "conspirationniste", même si j'ai hâte d'en savoir plus sur le 3ème épisode. En espérant seulement qu'il sera aussi "révolutionnaire" par rapport au II que ce dernier l'a été pour le I.

Voir aussi

Groupes : 
Assassin's Creed
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

RubisCon
Signaler
RubisCon
J'adore Assassin's creed, c'est un fait. Seulement ... Ton avatar > All.

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris