Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Comics

Plutôt que de proposer les premiers épisodes de New Avengers maintes fois publiés, Panini propose dans ce 9ème tome des Grandes Sagas un arc de Georges Pérez et Kurt Busiek datant de la fin des années 90. C'est une période relativement creuse pour Marvel, entre la situation économique vacillante de la firme qui a bien failli déposer le bilan à cette époque et un creux créatif entre des années 90 fastes et dispendieuses et le renouveau des années 2000.

Les Vengeurs sont composés à l'époque des 3 Grands (Captain America, Thor, Iron Man), de la Sorcière Rouge et la Vision (membres historiques de l'équipe 2ème mouture) et des petits jeunes Justice et Firestar.

Cet arc met en scène un énième affrontement entre l'équipe et Ultron, un ennemi classique des Vengeurs. Il s'agit d'un robot indestructible et malfaisant, créé à l'origine par Hank Pym (Antman / Giant-Man) et qui n'a eu de cesse de vouloir détruire les Vengeurs et de régler son complexe d'Oedipe par la manière forte. Busiek a une connaissance encyclopédique de l'histoire des Vengeurs, ce qui donne à son histoire un côté très respectueux mais également très classique, presque ringardisé quelques années plus tard par les Bendis et autres Millar. 12 ans plus tard, le constat n'en est que plus flagrant. Reste une histoire qui a le mérite de bien présenter la personnalité d'Ultron et son historique, ainsi que ses réalisations pour ceux qui ne connaîtraient pas du tout cet ennemi.

Même problème au niveau du dessin : Georges Pérez est un dessinateur historique des années 80 et il avait été ramené sur le devant de la scène avec ce 3ème volume des Vengeurs (qu'il a dessiné pendant 3 ans avec Busiek au scénario). Son style est très propre mais daté. Cependant, on évite l'encrage et la colorisation désastreuses coutumières de cette époque pas si lointaine.

Une lecture conseillée aux nostalgiques des Vengeurs des années 60-70 mais pas à ceux qui ne jurent que par l'ère Bendis (qui commence sérieusement à prendre du plomb dans l'aile ceci étant dit).

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris