Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Triquites de jeux

Solatorobo est l'un des derniers jeux originaux à sortir sur DS en Europe. Suite spirituelle de Tail Concerto, un jeu sorti sur PS One il y a une quinzaine d'années, ce jeu nous propose d'incarner Red Savarin, un aventurier dans un univers peuplé d'hommes-chats et d'hommes-chiens et où le monde se résume à une poignée d'îles flottant dans le ciel, ce qui rend vital l'existence de véritables navires flottants pour le commerce, le transport de voyageurs ... ou la rapine ! Embarqué contre son gré dans la sauvetage de son monde menacé par une puissance maléfique issue du passé et convoitée par une armée privée, Red n'est pas au bout de ses surprises !

Ce qui frappe tout d'abord quand on lance le jeu, c'est la qualité des graphismes : les décors semblent tout droit issus d'un dessin animé. Ces décors sont bourrés de détail, à l'instar des arrière-plans, voire des premiers plans dans certains cas. La modélisation des personnages n'est pas en reste, mélangeant 2D et 3D, n'étant desservie que par la faible résolution de l'écran de la console.

On doit le chara design à Nobuteru Yuki, déjà responsable de celui de Tail Concerto, et qui a également signé entre autres le chara design de l'animé Escaflowne et celui du RPG culte Chrono Cross. Il fait des merveilles dans les cutscenes où les personnages apparaissent en gros plan, presque comme dans un animé ! 

L'aspect sonore n'est pas en reste, avec des musiques sympathiques et surtout des interjections régulières des personnages ... en français ! L'initiative est aussi inattendue que sympathique, puisqu'on entend clairement que les doubleurs sont des japonais s'essayant à la langue de Molière !

D'un point de vue mécanismes de jeu, la variété est de mise, mettant à contribution le Dahak, le robot dans lequel Red passe la majeure partie de l'aventure : passages aériens (à certains endroits) et beaucoup de combats, malheureusement assez répétitifs puisque les mouvements à disposition sont assez peu nombreux : aggriper un objet ou un ennemi et le projeter. L'argent servira à acheter des pièces pour augmenter les capacités du Dahak, en plaçant lesdites pièces dans une grille, comme dans un Tetris très simplifé. Il faudra trouver des points spéciaux pour débloquer de nouveaux emplacements.

Le déroulement du jeu se fait sous forme de missions, facultatives ou obligatoires, sachant que la progression se fait en atteignant un certain rang de chasseur. Attendez vous donc à faire une majorité des missions proposées par le jeu pour atteindre le bon niveau. Le jeu se découpe en plusieurs chapitres, chacun articulté autour d'un lieu, d'un évènement et d'un combat de boss. Une certaine répétitivité s'installe malheureusement, d'autant que l'histoire n'est pas des plus intéressantes.

La durée de vie est assez conséquente puisqu'il faut compter une vingtaine d'heures en ligne droite, sachant qu'il y a énormément de sous-quêtes à faire (pêche, courses, combats en arène) et d'objets à récupérer dans la cabine (musique, photo, informations). Le jeu est plutôt facile. De plus, le jeu propose des quêtes supplémentaires à télécharger (gratuitement).

 

L'histoire n'est clairement pas le point fort du jeu. Elle commence de manière très classique, avec un chapitrage redondant et attendu (récupération d'artefacts divers, rebondissements assez faciles) et prend une tournure complètement inattendue et assez pataude quand on pensait en avoir vu le bout. Sans spoiler, je dirais que la 2ème partie de l'aventure prend une direction qui jure complètement avec l'univers coloré et enjoué du jeu. Même dans son orientation plus sérieuse, l'absence presque totale de surprise de l'histoire est de mise. Les thèmes traités l'ont déjà été ailleurs et de manière bien plus efficace.

Jeu sympathique mais souffrant de sa répétitivité et de son histoire au déroulement maladroit, Solatorobo reste cependant vivement conseillé aux joueurs qui veulent jouer à un jeu original sur DS.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Mika
Signaler
Mika
J'ai adoré ce titre! Il m'a fait lâché DraQue 6 quand il est sorti!! Ça en devenait maladif!!!

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris