Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Triquites de jeux

11 ans après un premier épisode salué comme un des meilleurs jeux jamais faits et 8 ans après une suite très contestée, la saga Deus Ex renaît de ses cendres avec ce troisième épisode sous-titré Human Revolution. Il s'agit d'une "préquelle", se passant à la date pas si lointaine de 2027 (même si dans cet univers, les recherches biotechnologiques sont bien plus avancées qu'en réalité). Les augmentations humaines, parfaitement acceptées dans le contexte du premier épisode, sont à cette date au centre de vifs débats, entre ses partisans (qui parlent d'amélioration des conditions de vie pour les mutilés et handicapés), et ses détracteurs, dont certains ont versé dans le terrorisme, qui dénoncent la dépendance à vie aux médicaments (pour éviter les rejets) et l'altération de la condition humaine. J'ai déjà évoqué le début de l'histoire dans mon article sur mes premières impressions, et pour éviter tout spoiler, je ne m'étendrais pas dessus, mais sachez que son intérêt ne décline jamais en dépit d'une certaine prévisibilité. Les fins multiples donnent un large éventail de choix (et peuvent toutes se justifier) tandis qu'une séquence post-générique fait le lien avec Deus Ex premier du nom.

Au niveau de la réalisation, les graphismes sont plutôt décevants, avec un certain aliasing, des PNJ assez laids, une physique vieillote (ah, la ragdoll physics !) et quelques chutes de framerate. Cependant, la direction artistique reste d'un goût sûr de bout en bout. Reste à voir si la vision du futur proche sera complètement hors-propos ou judicieuse quand on atteindra effectivement la date de 2027 (que nous devrions voir en majorité je l'espère). J'ai joué sur Playstation 3, la version PC a peut-être été optimisée.

L'ambiance, entre lumière et obscurité, fait fortement penser à Blade Runner, notamment dans les villes, tandis que les environnements industriels sont d'un esthétisme épuré et froid comme dans un Portal (en moins désincarné cependant). La bande-son est  superbe, tout en montées et nappes de claviers. Mais là où le bât blesse, c'est au niveau des chargements, nombreux et longs, d'autant plus énervants quand on en vient à charger régulièrement sa partie contre les boss (sur lesquels je reviendrais).

Jusqu'au bout, la liberté de gameplay est proposée, même si l'approche FPS bourrine est peu recommandée, tant les munitions sont limitées (même s'il est très rare de tomber vraiment à sec) et le héros assez fragile. Les augmentations peuvent faciliter les combats ou l'approche discrète.

Il y a cependant quelques moments où toute approche est sacrifiée sur l'autel de l'action : les combats contre les boss, peu nombreux mais terriblement frustrants. Inutile en effet de privilégier une approche subtile, il faudra utiliser ses armes les plus puissantes, et ceux qui auront privilégié une approche discrète en seront pour leurs frais. On se demande vraiment l'intérêt de ces combats crispants, tant le reste du jeu décourage les assauts frontaux. Certains choix pourront cependant influencer la tournure de ces combats, les rendant plus faciles ou au contraire bien plus ardus.

La durée de vie est très correcte. Comptez environ 25 heures en ligne droite, et le double si vous voulez faire toutes les quêtes annexes (peu nombreuses mais très bien intégrées à la trame principale) et découvrir tous les passages secrets et lire tous les mails sur les ordinateurs que vous aurez piraté au préalable.

Deus Ex HR s'affirme clairement comme un des meilleurs jeux de 2011. Il n'aura sans doute pas autant d'impact que son auguste précurseur, mais reste un des jeux les plus ambitieux de ces dernières années, posant des questions sur la nature humaine et le progrès scientifique.

Voir aussi

Jeux : 
Deus Ex : Human Revolution
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris