Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Ciné

Précédé d'une volée de bois vert (ah ah) de la part de la critique américaine et d'un bide au box-office (le film est sorti il y a plus d'un mois et demi aux Etats-Unis et dans d'autres pays), le film Green Lantern est sorti.

Ce personnage a contribué à relancer les comics de super-héros aux Etats-Unis lors de sa première apparition en 1959. A l'instar de Flash (qui a conjointement participé à cette relance), un autre personnage avait déjà porté ce nom dans les années 1940, mais l'origine de ses pouvoirs et son concept même étaient bien différents : le premier Green Lantern (Alan Scott) possédait un anneau forgé dans une lanterne magique, affectant tous les matériaux (sauf le bois). Le "nouveau" Green Lantern est un pilote, Hal Jordan, qui reçoit un anneau de la part d'un extraterrestre mourant échoué sur Terre. Il fait partie d'un corps de police intergalactique où chaque secteur possède son propre Green Lantern.

Le personnage, dans son incarnation historique de Hal Jordan (revenu d'entre les morts dans une mini-série intitulée Green Lantern Rebirth et republiée il y a peu par Panini) , est devenu depuis quelques années la locomotive éditoriale de DC Comics, au travers d'évènements comme Sinestro Corps, War of the Lanterns et Blackest Night (qui vient de se finir en France). Le tournage d'un film s'appuyant sur le succès du personnage a été lancé. 

Le film relate donc la genèse de Hal Jordan en tant que Green Lantern, sa prise de connaissance du vaste univers et du Green Lanterns Corps et d'une grande menace. Le film présente bien des problèmes :

- Au niveau du casting, une erreur de taille : Ryan Reynolds dans le rôle de Hal Jordan. Je ne nie pas les qualités plastiques de l'acteur (encore que j'en laisse les demoiselles et les gays meilleurs juges que moi), mais il n'a absolument aucun charisme. Je n'ai ressenti aucune empathie pour lui. Le reste des acteurs fait ce qu'il peut : Blake Lively est (très) charmante mais ne sert que de (très belle) potiche, Mark Strong moins pertinent que d'habitude, Peter Sarksgaard en fait des tonnes en Hector Hammond et Tim Robbins ne fait pas grand chose. Le sidekick inconnu au bataillon ne sert strictement à rien.

- Au niveau de l'histoire, des bases intéressantes (la genèse du héros, la volonté contre la peur) mais un traitement calamiteux. Les scénaristes ont voulu condenser presque 30 ans d'histoire du personnage en un film de 2 heures, et ça se sent. On ne ressent absolument pas de souffle épique, les scènes d'action sont passe-partout. On a l'impression d'être devant un "2 en 1" : les atermoiements de Hal sur Terre  et une menace intergalactique (avec des touches d'humour balourd par ci par là et l'inévitable scène sentimentale) , raccrochés de manière pas du tout ridicule par le biais d'un méchant sommairement décrit et pas intéressant pour un sou. N'oublions pas la fin minable du film :

On a donc une menace intergalactique, dévoreuse de mondes, qui a mis en échec des Green Lantern expérimentés, et "UN" seul Green Lantern qui n'a même pas fini son entraînement et voulait démissionner le met en déroute ? On y croit pas une seconde.

- D'un point de vue des effets spéciaux et de l'esthétique générale, c'est également très décevant. Le costume de Hal Jordan est moche, mélange approximatif entre un costume lambda et un rendu organique. J'ai cru que le film allait décoller une fois arrivé à Oa, mais on ne voit rien de cette planète, sinon une réunion (vue d'en haut) du Corps dans une carrière et un conseil de Gardiens tout bonnement hideux, des Schtroumpfs déformés avec des robes 10 fois trop grandes pour eux. Les autres extraterrestres sont plutôt moches (de toute manière, d'un point de vue "réaliste", il eut été difficile de faire autrement) et le 2ème méchant du film est grotesque (même s'il l'est moins que son homologue dessiné).Enfin, Parallax fait penser au Kraken du Choc des Titans, référence nullissime s'il en est.

On aurait pu espérer un film épique, à la dimension spatiale inédite dans les adaptations cinématographiques de comics de super-héros, mais au final on a un film d'action ennuyeux, passant à côté de son sujet. Autant dire que le fiasco général de l'ensemble (tant qualitatif que commercial) risque bien de sonner le glas pour un nouveau film Green Lantern que pour des films DC en dehors de Batman et Superman (qui lui-même est à la peine, connaissant un nouveau reboot après l'échec de Superman Returns). Là où Marvel semble en bonne voie pour imposer ses héros au cinéma, DC semble condamné à ne réussir cycliquement qu'à relancer ses 2 super-héros phares.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Shin_Kawa
Signaler
Shin_Kawa
C'est amusant car c'est exactement le contraire pour moi ... J'ai beaucoup aimé le film "Green Lantern" ce qui m'a d'ailleurs donné envie de découvrir le comics ( Je viens de finir Green Lantern: Origine Secrète et je vais attaquer Renaissance et Blackest Night) alors que je me suis vraiment ennuyé pendant "Captain America : First Avenger" que je trouve absolument surfait et qui n'a comme seul intérêt que la bande annonce du film "Les vengeurs".
Samizo Kouhei
Signaler
Samizo Kouhei
J'ai d'ailleurs acheté le DVD d'Emerald Knights.
aegirsson
Signaler
aegirsson
oulà, ça donne pas envie, il reste les films d'animations de green lantern qui sont passés le dimanche matin sur france 4, à l'occasion de la sortie du film au cinema !!

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris