Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Triquites de jeux

Nier est le dernier jeu du studio Cavia (qui avait fait les 2 Drakengard sur PS2) qui a dû mettre la clé sous la porte après ce jeu. Les 2 Drakengard étaient des jeux inégaux, où la vétusté de la technique et les lacunes d'un gameplay pourtant imaginatif (mêlant beat'em all et phases de shoot'em up à dos de dragon) côtoyaient une histoire passionnante et un univers d'une rare maturité. J'avoue tout de suite n'avoir joué qu'une dizaine d'heures au premier Drakengard (malgré 2 tentatives) à cause de la difficulté punitive.

Nier est une suite (pas uniquement) spirituelle de ces 2 jeux, avec des graphismes assez décevants (mais à la direction artistique superbe, avec des univers magnifiques et une utilisation fabuleuse de la lumière) et  mélange différents styles de jeux (mais de manière plus heureuse) : beat'em all bourrin et nerveux, composante shoot-em up (il faut souvent éviter les « rideaux » de balles ennemies), collecte de ressources comme dans un MMORPG, phases de plateforme 2D et d'autres changement inattendus de styles.

Le jeu débute en 2029, dans un Tokyo apocalyptique (il neige en juillet, il n'y a pas âme qui vive, les bâtiments sont délabrés) : le héros tente de protéger sa fille très malade des assauts de mystérieux monstres à l'aspect vaguement organique. Il est contraint de recourir à l'aide d'un grimoire blanc qui lui confère d'importants pouvoirs magiques ... Autant le dire tout de suite, ce prologue est assez peu engageant : graphismes moches, sentiment d'être en face d'un vulgaire beat'em all.

La surprise est totale quand on se retrouve 1300 ans plus tard dans un univers médiéval chatoyant, avec le héros qui cherche un remède à la maladie de sa fille ... Autant dire que les interrogations par rapport au prologue (et au monde radicalement différent mais qui semble avoir surmonté le pire) sont nombreuses ...

S'en suit un périple d'une trentaine d'heures où vous rencontrerez des alliés surprenants, des monstres impitoyables et accomplirez des quêtes pour les habitants d'un univers magnifique, portant les traces d'un passé technologique révolu, mais également réduit (4 villages, autant de donjons et quelques espaces ouverts pour faire la transition). La fin apporte son lot de coups de théâtre, avant que le jeu ne vous propose un New Game Plus, qui apporte un tout autre éclairage à la 2ème moitié du jeu (la détermination du héros à accomplir sa quête prend une tournure bien plus sinistre). Au final, ce sont 4 fins qui sont proposées, afin de cerner toute l'histoire du jeu et de vous mettre durablement le cafard (puisque contre toute attente, les fins sont de plus en plus dramatiques).

Le jeu compte quelques défauts (le héros a vraiment une sale tête, les sous-quêtes assez peu intéressantes dans leur déroulement, un environnement réduit) mais possède surtout d'immenses qualités : une histoire non manichéenne qui révèle progressivement sa richesse au fil des parties, un univers mystérieux, beaucoup d'humour qui contrebalance la tonalité terriblement tragique, des personnages très intéressants et enfin une bande-son tout bonnement sublime, sans doute une des meilleures jamais composées.

Ceux qui pestent contre le déclin du jeu japonais sur les consoles current gen devraient jeter un oeil sur ce jeu, s'ils ne considèrent pas les graphismes comme primordiaux. C'est le chant du cygne d'une firme qui a choisi la complexité à la facilité, la profondeur à la superficialité. Un choix peu payant, malheureusement !

Le jeu est désormais disponible pour un prix avoisinant les 15 € (sur les sites anglais que tout le monde doit connaître). Achetez (et jouez-y), j'ai dit !

Voir aussi

Jeux : 
Nier
Sociétés : 
Square Enix, Cavia
Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Samizo Kouhei
Signaler
Samizo Kouhei
Par contre je suis dégoûté pour le DLC : le niveau est trop élevé pour pouvoir le faire immédiatement. Si j'avais su, j'aurais attendu pour le faire avant de voir la fin D.
Pedrof
Signaler
Pedrof
@Onink
Oui le monde est ouvert, et il y a quelques PNJ à qui parler (il y en a pas mal mais on ne peut pas tous leur parler si je me souviens bien). Par contre il n'y a pas de carte du monde, donc le jeu est en gros un couloir avec quelques embranchements sous la forme de plaines.
Onink
Signaler
Onink
Article intéressant, mais une question me turlupine : le monde est-il ouvert? On peut aller dans les 4 villages du jeu quand on veut, à l'image d'un RPG traditionnel? Il y a des pnj à qui parler? (je pose la question, vu les rpg de cette gen...)
Pedrof
Signaler
Pedrof
Y'a pas assez d'avis négatifs à mon goût sur ce jeu. J'ai été gavé par les aller-retours lénifiants de A à B puis C ainsi que par l'histoire incroyablement surcotée. Ok il y a des révélations sur l'univers à la fin mais faut quand même se taper avant cela une "aventure" d'une platitude rare. Et non je n'ai pas recommencé le jeu.
Samizo Kouhei
Signaler
Samizo Kouhei
Il y a quelques combats de boss en plus et quelques séquences "vidéos" supplémentaires, mais il s'agit surtout d'ajouts dans celles déjà existantes, qui permettent de voir cette 2ème moitié du jeu (où on recommence en New Game Plus) d'une toute autre manière. Pour les 2 dernières fins (pour lesquelles il faudra récolter toutes les armes), il n'y a que la fin qui change (un choix entre 2 réponses. Il faut d'abord ABSOLUMENT choisir la première option, puis la 2ème lors de la dernière partie). Les 2 dernières parties devraient à peine durer 2 heures chacune.
Sinon, il me reste le DLC à faire : je l'ai pris mais je vais attendre un peu pour le faire (je suis dans l' "incapacité" d'y jouer immédiatement).
MrBeaver
Signaler
MrBeaver
Ta triquite (j'adore le nom de ta rubrique au passage :D) m'a sérieusement donné envie de faire de Nier le prochain jeu que je vais mettre dans ma console, le titre dormant dans ma pile de jeux à faire.

Concernant le new game plus, ce mode change simplement la fin, ou rajoute carrément des séquences de gameplay et/ou des séquences vidéo au fil du jeu?
Samizo Kouhei
Signaler
Samizo Kouhei
Pour l'histoire de la pêche, au bout de quelques essais infructueux, on te propose (de manière humoristique) de pêcher à ta place. C'est dommage qu'un des trophées soit liés à cette activité, je n'aurais jamais le platine à cause de ça ! ^^'
Pour le déroulement du jeu,c'est vrai qu'on est baladé du début à la fin (mais ça se justifie complètement par la fin, exceptionnelle). Après, pour voir toutes les fins, il faut refaire 4 fois la même chose, mais ça va très vite : possibilité de passer les dialogues, donjons courts, combats facilement évitables et qui deviennent un jeu d'enfant vu le niveau et les armes disponibles, objectifs clairs et faciles à atteindre avec une FAQ.
SolidSnake
Signaler
SolidSnake
A chaque fois que je lis un avis sur ce jeu j'ai envie de le reprendre, j'ai pourtant essayé 2-3 fois (soit 3-4h de jeu) mais j'ai vraiment du mal avec le gameplay: on fait une quête pour un personnage puis on passe à une autre, on est trop balladé d'un point A à un point B je trouve.
Bref pour moi ces 1ères heures manquent d'enrobage et ont du mal à me captiver, le jeu de pêche a fini par achever ce mauvais ressenti (c'est là que j'ai tout lâché, quand il faut pêcher un poisson que je n'ai jamais réussi à attrapper pour une certaine quête).
Titus Alexander
Signaler
Titus Alexander
J'ai adoré ce jeu moi aussi. Les graphisme ne sont pas aussi moches que les tests du net le laissent entendre (avec comme tu dis de superbe lumières). Les musiques sont sublimes, vous les trouverez sur Youtube. Et à 15€, vous prenez pas trop de risque ;).

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris