Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Ciné

J'ai profité d'une place à tarif réduit pour aller voir ce film d'animation intrigant (en version 2D), inspiré du roman La Nuit des Enfants Rois. Il s'agit d'un projet franco-luxembourgeois au cachet très international (le film se passe aux Etats-Unis, il y a beaucoup de publicités de marques) et qui a bénéficié du soutien de Matthieu Kassovitz (qui a doublé le personnage principal).

Le héros de ce film est Jimbo Ferrare, un adolescent surdoué dont les parents abusifs meurent dans des circonstances très étranges auquel il n'est peut-être pas étranger. Interné dans une institution psychiatrique, il reçoit la visite du milliardaire Charles Killian, persuadé que Jimbo cache un secret mais veut lui offrir un nouveau départ.

20 ans plus tard, Jimbo est épanoui dans un travail au sein de la Fondation Killian et a une magnifique femme qui l'aime. Un jeu en ligne développé par Killian met en évidence l'existence de 5 adolescents surdoués. Jimbo n'est plus seul et veut les guider à leur tour ...

Je n'ai pas lu le roman d'origine, mais l'histoire fait pas mal penser à Akira et plus encore au comic FreakAngels : des adolescents dotés de pouvoirs psychiques immenses qui pourraient détruire le monde. Bien qu'il s'agisse d'un film d'animation, il n'est clairement pas destiné aux enfants : il y a en effet des scènes de violence graphique, et la tonalité de l'ensemble est sombre. 

D'un point de vue technique, le film est bien fichu mais n'a rien de révolutionnaire. La 3D vaut sans doute le coup, mais une fois n'est pas coutume mon cinéma ne proposait pas cette version. Le design des personnages fait penser à celui de la série de point'n'click Runaway.

Du point de vue de l'histoire et de son déroulement, c'est plutôt classique, et pas mal de personnages sont à peine esquissés (notamment parmi les 5 adolescents dont 2 sont approfondis et encore en surface). La fin est ouverte mais est très prévisible.

Saluons quand même un tel projet, qui montre qu'avec des fonds substantiels, des réalisateurs français peuvent monter des projets ambitieux, à défaut d'être exceptionnels.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

carlos-van-tairun
Signaler
carlos-van-tairun
"La nuit des enfant roi" est le bouquin qui m a le plus marqué durant mes années collège. J'ai bien aimé le film et son adaptation pour coller a son temps. Cependant, certaines choses m ont gênées, la violence stylisée m a rendu certains passages plutôt pénible à regarder (cela ne m a pas dérangé dans le livre) ,comme tu le soulignes peu de personnages sont vraiment développés et le film donne parfois l'impression que l'on enchaine les scènes d'actions.

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris