Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Triquites de jeux

 

Je viens de terminer à l'instant ma première partie de Dragon Age II sur PS3. Contrairement à beaucoup, la démo ne m'a pas déplu. Beaucoup de monde s'est plaint qu'il y ait trop de combats dans cette démo. Je ne suis pas sûr que une demi-heure de dialogues aurait forcément été mieux ... Je ne me suis pas retrouvé dans les tests très critiques du web français (alors que la note sur metacritic est actuellement de 82, avec 31 notes positives et 6 mitigées), et j'ai plutôt apprécié le jeu, même s'il est en deçà du premier épisode et pas exempt de défauts. Je vais essayer d'y revenir point par point en donnant mon avis sur les principaux griefs à l'égard du jeu.

Le jeu est trop orienté action

 J'avais trouvé les combats du premier épisode (toujours sur PS3) poussifs. Ici, les combats ne souffrent plus de ralentissements, et si l'accent est mis sur les vagues d'ennemis et les actions spectaculaires (en tant que voleuse, je pouvais me téléporter derrière les ennemis tel un ninja), on est pas pour autant dans un jeu bourrin à tout prix.

Ce n'est plus un RPG

Il s'agit plus d'un Action RPG, voire d'un hack'n'slash, mais il y a quand même encore pas mal de choix de dialogues et d'embranchements. Origins n'était pas lui-même vraiment un RPG, du moins sur console. L'histoire se déroulant sur plusieurs années, il y a des conséquences à toutes les décisions prises.

Quant à la personnalisation des personnages, cela permet de garder le cachet visuel des membres de son équipe.

On retrouve l'arbre de compétence, un peu plus clair que celui d'Origins.

Les héros ne sont pas charismatiques

Les personnages ne sont pas forcément aussi attachants que dans le premier (à quand un personnage aussi hilarant que Shale ?), mais pour autant, ils restent charismatiques et nuancés. Fenris n'est pas qu'un elfe émo pleurnichard, Anders est plus tourmenté qu'il ne l'était dans Awakening, Varric est sympathique. De plus, ils sont clairement distingués et ont leurs propres compétences.

Il y a très peu de lieux

C'est effectivement un gros reproche : vous arpenterez les quartiers de Kirkwall sous toutes les coutures, il n'y a que 3 lieux extérieurs, et il y a une poignée d'intérieurs et de donjons. Gros carton rouge pour ces décors peu variés.

Au sujet des PNJ qui ne parlent pas beaucoup et des villes peu vivantes, on pourrait faire le reproche à 99,99% des RPG.

La durée de vie est plus faible que celle du premier

Il m'a quand même fallu 40 heures pour le finir (contre 45 h pour Origins). Je n'ai pas vu le temps passer.

La technique est faiblarde

Il y a eu de gros progrès par rapport au premier, qui était quand même très moche sur PS3. Ce n'est pas encore parfait, mais déjà, les PNJ souffrent moins du syndrôme "clone" et les membres de l'équipe sont à part. Les décors ne sont pas très beaux, mais il n'y a presque plus de ralentissements et de bugs d'affichage.

Au final

Le principal souci de Dragon Age II, c'est de s'appeler Dragon Age et de succèder à un succès critique (pas exempt de défauts). Si le jeu avait un autre développeur et un autre nom, les réactions auraient été beaucoup plus enthousiastes.

C'est un bon jeu, qui a seulement pris une orientation à la Mass Effect 2 (qui reste cependant bien plus réussi).

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris