Premium
Chroniques de l'abîme

Chroniques de l'abîme

Par Samizo Kouhei Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 14/08/13 à 10h35

Mon blog sur lequel je parlerai de mes coups de coeur (et de gueule) en matière de jeux vidéos, BD, cinéma, musique, lecture.

Ajouter aux favoris
Signaler
Réflexions de joueur

Si j'avais à soutenir le droit que nous avons de pirater les jeux, voici ce que je dirais :

Les jeux étant pour la plupart des suites inintéressantes, il est logique de ne pas encourager pécuniairement cette routine des éditeurs.

Les jeux sont bien trop chers, on pourrait les faire produire par des esclaves pour réduire leur coût.

L'industrie vidéoludique est composé de créatures à peine humaines, dont le seul but est de ponctionner jusqu'à la dernière goutte de sang les pauvres joueurs.

Il est si naturel de considérer qu'on a pas à payer pour une chose qu'on peut avoir gratuitement, que l'on pourrait tout aussi bien voler sa nourriture dans les magasins ou partir sans payer son addition au restaurant.

On peut voir que l'industrie de la musique qui serait également touchée par ce prétendu "fléau" ne s'est jamais aussi bien portée d'un point de vue artistique. De fiers artistes indépendants comme Christophe Maé ou Justin Bieber ont éclos sur ce terreau si fertile à la création. De petits labels et disquaires indépendants fleurissent tous les jours.

Une preuve que les petits studios n'ont pas le sens commun, c'est qu'ils font plus le cas de leur survie que de la satisfaction artistique et de la générosité d'offrir au plus grand nombre le fruit de leur labeur.

Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes qui veulent gagner leur vie, on commencerait à croire que nous ne serions pas nous-mêmes mécontents de se faire voler notre travail.

De petits esprits exagèrent trop l'injustice que l'on fait aux éditeurs. Car, si elle était telle qu'ils le disent, ne serait-il pas venu dans la tête des joueurs, qui font entre eux tant de débats inutiles, d'en faire un général en faveur de la miséricorde et de la pitié ?

(D'après une suggestion de mon ami Charles-Louis de Secondat, en 3ème année de droit à Bordeaux)

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Samizo Kouhei
Signaler
Samizo Kouhei
Je n'avais pas prétention à égaler la superbe ironie de Montesquieu, c'était plus un exercice de style. Pour l'histoire des esclaves, j'ai délibérement accentué le trait. Merci pour ton commentaire constructif en tout cas ! ;)
hairaz
Signaler
hairaz
Dans "De l'esprit des lois", Montesquieu tente d'aller contre la pensée de son temps grâce à l'antiphrase et à l'ironie.
Toi, tu l'imites, mais au contraire dans la sens de la pensée d'aujourd'hui.
De plus, si Montesquieu force souvent certains traits dans sa caricature, toi, tu en oublies.
Certains pirates achètent leurs jeux après les avoir essayés (et ce n'est pas un rêve, beaucoup l'ont fait pendant les opérations de promotion de World of Goo par exemple).
D'autres achètent autant de jeux qu'ils peuvent et piratent les autres (ce qui fut mon cas un temps : j'achetais beaucoup de jeux qui me plaisaient, mais je piratais parfois le dernier Call of Duty, quand je voyais qu'Activision était bénéficiaire dès le premier jour). Je ne dis pas que j'avais raison, mais je l'assume parfaitement et ce n'est pas quelque chose qui me torturait la nuit.
Et enfin il y a des arguments absolument inutiles (les faire produire par des esclaves ? Aucun défenseur du piratage n'a jamais dit que les gens qui produisaient les jeux vidéo n'étaient pas les bons !).

P-S : Il y a beaucoup de joueurs qui disent qu'ils n'ont jamais piraté un seul jeu.
Je les crois.

Édito

Mon opinion sur l'actualité vidéoludique, mes impressions sur les derniers jeux auxquels j'ai joués, mes coups de coeur ou coups de gueule en matière de BD, cinéma, musique et dernières lectures.

PSN : samizo_kouhei

3DS : 2921 9505 3989 

Archives

Favoris