Le QG de ryuzaki57
Signaler
manga

Voilà un article que je voulais écrire depuis bien longtemps. Il sera parfait pour ouvrir ce blog, car il revient sur les origines de mon pseudo et permettra peut-être de mieux me connaître. /!\ ATTENTION /!\ il contient des spoilers très importants sur Death Note. Donc si vous ne l'avez pas lu, allez à la librairie et revenez.

Rarement la lecture m'aura procuré autant de plaisir qu'en lisant Death Note. Mais en même temps, jamais un livre ne m'a autant déprimé que le volume 7 de Death Note. La mort de L fut une dévastation épouvantable dans ma vie d'étudiant. Hormis Squall, je ne m'étais jamais autant identifié à un personnage fictif. Seul et incompris, asocial et anticonformiste, mû par la réflexion pure et basant toute sa vie sur le cartésianisme le plus absolu, L est le miroir quasi-parfait de ma propre personnalité. Incapable d'aller de l'avant, je pris les volumes de 8 à 12, et après avoir rapidement feuilleté la fin, je me rendis chez le bouquiniste dans la vaine intention de me libérer de ce destin funeste.

Car c'est une partie de moi qui est morte ce jour-là. Ainsi commença un deuil diffus, comme cette chose qu'on regrette et qui revient périodiquement vous hanter. Le visage de L inanimé, le déni de justice absolu, le triomphe de la fourberie, de la malhonnêteté, du mensonge, tout cela était marqué comme au fer dans ma mémoire. J'ai cherché des incohérences, construit des scénarios alternatifs : j'en ai trouvé plusieurs, mais le volume 7 était toujours là, sur l'étagère, comme un constat d'impuissance. Je me jurais alors que L vivrai par-delà cet inacceptable destin. Ainsi est né Ryuzaki57, une existence virtuelle qui, comme son illustre modèle, est une grande partie de son existence réelle.

En 2008, alors que j'étais à Tokyo, je fis l'acquisition de trois choses : le roman Death Note - Another Note, le jeu DS L 螺旋の罠 et surtout le DVD L change the World. Je sentais que quelque chose avait changé et que L revenait sur le devant de la scène. Après tout, Arthur Conan Doyle a bien ressuscité Sherlock Holmes. Ironie de l'histoire, je ne regarde pas les DVD que j'achète, car je consacre trop de temps aux jeux vidéos. Ce n'est que très récemment, un soir de 2012 avant de repartir au Japon, que je me décidai à mettre la galette dans la PS3. Ma pupille se dilata quand je compris que cet épisode se passait après la mort de Light. Galvanisé par cette révélation, j'achetai le deuxième film Death Note dès mon retour en France. Considérant le premier fort médiocre, je ne m'y étais jamais intéressé. Pourtant, la réponse à mes souffrances était là, depuis des années : Death Note - the Last Name revisite complètement l'histoire de la série et consacre la victoire de L, car ni Near, ni Mello ne sont évoqués. Même si celui-ci doit se sacrifier au bout du compte, les productions précitées qui viennent conclure la saga montrent bien que L et le vrai héros et seul vainqueur de Death Note, renversant ainsi la fin implacable qui lui a été dessinée. Dès lors je peux enfin moi aussi me reposer tranquille.

Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Commentaires

Eiwhaz
Signaler
Eiwhaz
La mort de L pouvait être prévisible mais l'épisode de l'anim ne m'en a pas moins fait d'effet j'ai eu envie de pleurer ... L est tout aussi narcissique que Light et chacun a son idéal de la justice. Les méthodes de l'un et l'autre sont questionnables. Cela étant, les idées de L n'étaient mises en oeuvre que dans le but de trouver Kira (enfin non. Pour prouver que Light est Kira) et pousse certaines idées qui peuvent paraître extrêmes mais rappelons que Light, au départ, avait des intentions tout aussi louables. L aurait peut être basculé comme Light avec le temps ... c'est à mon sens pour cela que la mort de L était inévitable. On ne pouvait pas pervertir les deux personnages principaux qui sont chacun l'antagoniste de l'autre. J'ai une autre remarque ... je pense à Mello et Near, je ne suis probablement pas la première à faire la remarque mais je me lance : ne trouvez vouw pas qu'ils sont devenus les nouveaux Light et L ? D'abord physiquement : Mello et sa coupe droite et propre, à la façon de Light, et Near et ses cheveux en bataille, toujours pieds nus ... ensuite, psychologiquement, je trouve que cela saute aux yeux. Light est instinctif et doucement, perd son humanisme en utilisant son cahier dans son propre intérêt. C'est ce que cherche Mello : utiliser le cahier pour être le maître de tout. Near est beaucoup plus apaisé et réfléchi car il canalyse son énergie par des automatismes que je qualifie personnellement d'autistiques, au même titre que L ... Je trouve qu'après la mort de L, le manga prend une tournure inattendue : Kira n'est qu'un pretexte pour une nouvelle guerre psychologique entre Near et Mello, savoir qui sera le meilleur. Near le dit clairement d'ailleurs : Kira est le boss de fin ... et ... la fin du manga pouvait être prévisible dès la mort de Mello ... ne trouvez vous pas
Lightsolaris
Signaler
Lightsolaris
J'ai toujours trouvété L antipathique, narcissique et arrogant plus encore que Light.
La mort de L était privisible car au final c'est valeur sont pas aussi noble que celle de Light dans la première saison il a tout utilisé la torture, le rejet de la dignité humaine au final Light mérité sa victoire face à elle et méritait la mort à la fin du manga car il était devenu comme L ;)
Caroline L
Signaler
Caroline L
La mort de L m'as vraiment dégouté mais grâce à toi je vais pouvoir regarder les films :) je te remercie infiniment; pour moi ce personnage est la base, il a la classe, l'intelligence et il est différent. Merci merci merci :D
Cidelacomte
Signaler
Cidelacomte
Très jolie plume !!
Yakimura
Signaler
Yakimura
Très bon article ^^ !
De même j'ai été marqué par la mort de L, d'abord comme toi je me suis identifier au personnage, mais aussi au fait que j'avais lu presque que des mangas où le personnage principal suit le cliché shonen ( réussis toujours à s'en sortir, etc. ) et la qu'un scénariste tue l'un des "personnages principaux" j'étais sur le cul comme on dit x).
Cinemax
Signaler
Cinemax
Bel article !
Comme toi, j'ai détesté le fait que L meurt, et du coup je n'ai pas aimé les derniers tomes. Et comme toi je me suis acheté les films pour voir s'il y avait des différences...Bon clairement j'ai détesté le premier et le troisième mais la fin du deuxième m'a effectivement beaucoup plu, le fait que L se sacrifie pour coincer Light, et du coup que tout les deux finissent par mourir (pas en même temps), c'est comme ça qu'auraient du se terminer les mangas !
romrom
Signaler
romrom
Perso j'aime autant la deuxième partie que la première. Certes le duel n'est plus là mais l'intensité reste.
J'ai surtout attendu LE moment au Light allait "céder", le moment où il exprime toutes ses pensées toute sa haine qu'il a nourrit et je trouve cette scène vraiment incroyable.
Et sinon merci 3uReka pour la citation de Chronicle je te rejoins totalement là dessus.
Akinen
Signaler
Akinen
Moi aussi j'ai été dégouté par la mort de L. Je suis resté dans le déni très longtemps et jusqu'à présent j'en suis attristé.
3uReka
Signaler
3uReka
Je ne dis pas que l'on peut l'approuver, bien au contraire. Mais selon moii c'est ce partit pris de Tsugumi Ōba, rendant Light quasi despotique, qui fait la force de cette seconde partie, c'est si rare d'avoir un personnage de manga d'une telle intensité dans ses convictions qu'il finit presque par devenir fou allié. Cette c'est folie qui m'a porté et même poussée durant la seconde partie comme l'avait fait sa rivalité avec L dans la première.
Perso je pourrai comparer cela au film chronicle : dans celui-ci c'est quelqu'un de brisé qui devient fou après obtention de ces pouvoirs. Mais perso je trouve encore plus grandiose que ce soit quelqu'un comme Light, un pur génie, arrogant, avec une personnalité si forte, qui finis par être submergé par un idéal que ses capacités auront pervertis.
ryuzaki57
Signaler
ryuzaki57
Je ne le nie pas. C'est juste un blocage personnel. Par ailleurs, je vénérais Light dans le tome 1, quand il se limitait aux criminels. Mais effectivement l'engrenage comme tu le formules à juste titre en fait un despote qui n'a plus aucune notion de ce qui est légitime ou illégitime (quoique que le volume 13 n'est pas aussi catégorique sur ce point), on ne peut donc plus selon moi l'approuver dans ce qu'il fait.
3uReka
Signaler
3uReka
Moi qui suis un fan inconditionnel de Death Note c'est intéressant de voir que je n'ai pas du tout vécu mon expérience avec ce manga comme tu l'as fais. Pour moi, dans sa première partie (avant la mort de L) on a vraiment a faire deux personnalités qui s'opposent et se complètent, j'ai personnellement pris au tant de plaisir a suivre Ryuzuki que Light. Et lorsque le premier est mort, cela a évidemment marqué un tournant dans l'histoire mais aussi dans la psychologie de Light : après l'euphorie de sa "victoire" il se retrouve très vite pris dans un engrenage qui le met toujours sur le fil du rasoir mais il se force a rester sur de lui et des ses capacités pour atteindre son ultime but qu'il considère comme juste. Les deux parties on un rythme vraiment différent selon moi mais elles sont toutes les deux aussi riches et c'est pour ça que c'est un manga d'exception.
Ichikyo
Signaler
Ichikyo
Au départ je n'avais jamais envisagé que ton nom venait de Death Note car il y avait trop de ryuzaki que j'avais en tête.
Quand j'ai vu que tu avais commencé à créer ton blog aujourd'hui et avant la publication de ce billet, j'ai pu voir ton fond d'écran qui est L et là je me suis dit : Donc c'est finalement de Death Note que vient ton nom... (pour le numéro, je sais déjà que c'est le même département que d'où je vis, mais qu'on venait pas de la même ville ;) ).

Pour être honnête, je n'ai jamais digéré la mort de L non plus, c'est d'ailleurs après la victoire de Raito que je me suis demandé comment la suite de Death Note allait se poursuivre et ca m'avait laissé de marbre pour les personnages de Near et Mello, c'était dommage. Death Note c'était surtout ce combat entre Raito et Ryuzaki mais aussi entre 2 grandes têtes qui se dejouait l'un de l'autre. Quand les films live sont arrivé, seul The Last Name m'avait attisé ma curiosité mais surtout sa fin, car plus interessante. Quand a été annoncé le 3eme film, j'étais extremement curieux de le voir, un vrai film original sur L.

C'est ironique au passage que tu crées un billet sur death note car en continuant à ranger cette chambre que je démenage, j'ai retrouvé 2 vidéos que j'avais fait de l'anime Death Note.
La première est un MAD dans lequel j'ai foutu le coup de poing de Light sur Ryuzaki sur fond de Final Fantasy 8 (Waltz of the Moon) et la seconde est ma performance live du 2eme opening de Death Note :P (oui j'avais osé faire ca a l'epoque, j'avais uploadé les 2 videos sur youtube, mais ce dernier a gentillement supprimé mon compte)
L'anime de Death Note m'avait aussi bercé pour avoir entendu d'excellentes performances au niveau des doubleurs comme celui de Raito(Mamoru Miyano) qui a fait que j'avais joué à Lux Pain sur DS pour re-entendre ses performances (et decouvrir un autre bon visual novel sur DS).

Le QG de ryuzaki57

Par ryuzaki57 Blog créé le 18/01/13 Mis à jour le 13/03/15 à 20h02

Blog essentiellement consacré à l'économie et à la géopolitique du jeu vidéo.

Ajouter aux favoris

Édito

Ce blog est une extension de mon blog wordpress (que l'on appellera blog-mère). Il reprendera plus ou moins le contenu de celui-ci en y ajoutant toutefois des exclusivités plus ciblées.

Ce blog ne sera pas MAB, mais veillera dans la mesure du possible à respecter les uns et les autres.

Ce blog ne contiendra pas de tests, car ils seront déposés dans la rubrique test prévue à cet effet*.

*des exceptions seront toutefois faites en cas de base de données foireuse. 

Archives

Favoris