Le QG de ryuzaki57
  
Signaler
économie du jeu vidéo (Jeu vidéo)

J'aimais pas particulièrement les cours de marketing, mais j'y ai appris une chose : en économie de marché, le client est tout. Une entreprise doit livrer son client où il veut, quand il veut, au prix qu'il veut. Çà, Platinum Games ne l'a pas fait. Ses clients voulaient Bayonetta 2 sur Playstation ou sur Xbox, ils livrent sur WiiU. Ses clients espéraient un prix de 60 euros, ils l'ont mis à 360 euros.

Avec une stratégie commerciale aussi stupide, ce qui devait arriver arriva : au Japon, Bayonetta 2 ne s'est écoulé qu'à 33'114 (ou 38'828 selon les instituts) exemplaires lors de sa sortie. C'est grosso-modo équivalent à Bullet Girls ou Action Neptune U, deux jeux PSVita qui brillent plus par leur fan-service aguicheur que par leurs qualités de jeu d'action. Pour celui qui apparaît clairement comme le jeu d'action de l'année, l'humiliation est totale. Mais au-delà de ça, il est évidemment capital de rappeler les ventes de Bayonetta 1er du nom sur l'archipel : 138'000 sur PS3 en première semaine (223'272 au total) et 66'211 sur Xbox360 (118'165). Bayonetta 2 se vend deux fois moins que Bayonetta 1 sur 360, une console pourtant détestée des japonais! C'est dire à quel point les fans nippons de la série désapprouvent le changement de cap de Platinum Games. Il s'ensuit également que 84% des acheteurs day one de Bayonetta 1 ne se sont pas déplacés pour Bayonetta 2. La cote de popularité de Platinum Games s'approche dangereusement de celle de François Hollande! Si j'étais eux, je m'inquièterais un peu...

Vous me direz “attends au moins le 24 octobre avant de tirer des conclusions!”. Pas faux, mais Bayonetta 2 n'a que 46'000 pré-commandes sur VGC, et statistiquement, les chiffres du tableau de préco de VGC sont notoirement surévalués. Il ne faut donc a priori pas s'attendre à un retournement de situation en occident. L'Operation Platinum est dans l'utopie : non, les gamers philanthropes qui ont toutes les consoles ne sont pas un million, et non, il est vain de penser que les possesseurs actuels de la machine puissent se mobiliser pour sauver le soldat Platinum. Non, les joueurs n'investiront pas 360 euros dans Bayonetta 2 alors que la PS4 et la XboxOne auront pour elles tout le reste des jeux d'action, et la quasi-totalité de tous les jeux de tous les autres genres d'ailleurs.

Que fait-on à partir de là? Une entreprise qui a 84% de clients insatisfaits ne va pas bien loin... La bonne nouvelle, c'est que le développeur n'est pas sans travail. La mauvaise, c'est qu'il va quand même droit dans le mur si sa situation reste inchangée : si j'éviterai de me prononcer sur Legend of Korra que je ne connais pas du tout, il reste reste évident que faire une exclusivité XboxOne est la pire décision qui pouvait suivre un désastre comme Bayonetta 2 (à moins qu'ils ne concourent pour le Guinness de la plus longue série de mauvaises décisions commerciales). Travailler exclusivement une console très peu appréciée en Europe et au Japon ne fera que retarder leur disparition du paysage vidéoludique. Plus largement, un développeur du calibre de Platinum Games ne peut absolument pas se passer de la PS4 sur cette génération. Alors oui, ils ne sont pas tout à fait maîtres de ce genre de chose...

C'est là qu'intervient Sega. La situation est la suivante : Sega possède la licence Bayonetta, il a 84% de clients à satisfaire et Platinum Games ne demande qu'à travailler. Même si Nintendo édite Bayonetta 2, Sega peut dès l'année prochaine éditer un Bayonetta 2 Climax/Director's Cut/GOTY edition (rayez la mention inutile) sur PS3, PS4, Xbox360, XboxOne et même Atari 2600 s'il le désire! Ce tweet intriguant d'un journaliste de GameInformer suggère de tels plans de la part de la firme d'Osaka. Mieux encore, cette série de tweets de Hideki Kamiya lui-même. Ce témoignage du bloqueur le plus célèbre de la twitosphère est capital. Il nous dit la chose suivante : Bayonetta 2 a été commencé pour le compte de Sega. Courant 2012 et alors que le développement avançait, Sega a annoncé à Platinum Games qu'ils souhaitaient se désengager du projet. La suite, vous la connaissez. Mais ceci nous apprend deux choses : Bayonetta 2 est à l'origine un projet multi-platforme chapeauté par Sega, ce qui contredit les nombreuses déclarations selon lesquelles l'éditeur n'aurait “rien à voir” avec le jeu. Mais plus important encore, il existe donc dans les ordinateurs de Platinum Games une version en développement de Bayonetta 2 qui appartient à Sega! Et donc, le développement de celui-ci pour les autres consoles peut reprendre à tout moment! En somme, une situation rigoureusement identique à celle de Ninja Gaiden 3 Razor's Edge, dont le développement parallèlle sur PS360 avait été caché par Tecmo. A l'heure où n'importe quel remake super-HD est une affaire qui marche, va-t-on nous faire croire que Sega va ignorer 84% de un million de personnes qui ont la bave aux lèvres devant les rayonnages WiiU, alors que la technologie existe, que les modèles 3D sont prêts, le design finalisé? 

Une entreprise qui ignore ses clients ne va nulle part : Platinum Games doit reconquérir ses clients s'il veut avancer. Le meilleur moyen pour ce faire est le portage de Bayonetta 2, c'est le seul qui puisse rétablir totalement la confiance. Le développeur pourrait revenir par d'autres projets comme une suite de Metal Gear Rising, mais cela n'effacerait pas deux longues années d'amertume. 

Voir aussi

Jeux : 
Bayonetta 2
Sociétés : 
PlatinumGames
Ajouter à mes favoris Commenter (60)

Commentaires

Olff
Signaler
Olff

Et encore une fois, non nous ne sommes pas clients de PG, je l'ai expliqué dans mon (long) post et Kamiya l'a encore dit il y a peu sur Tweeter. Un développeur n'est pas un éditeur. Le jour où Ryuzaki comprendra ça (pas compliqué pourtant), il pourra peut etre élever le débat.

 

En même temps Ryuzaki ne parle jamais de Bayonetta, ni de Platinum Games dans le fond, simplement de son problème avec Nintendo. Il le fait d'ailleurs avec d'autres prétextes, éditeurs, jeux. Si c'était Platinum Games qui l'intéressait, il ferait le simple constat de qui, càd quels éditeurs/producteurs, se soucient de PG. En l'occurrence Nintendo qui a produit les deux derniers jeux du studio, Microsoft demain avec Scalebound, voir Acti avec Korra. À un moment si t'es fan du studio, client de leur production, ça serait quand même sacrément cocasse, bête, de tacler ceux qui permettent à ces jeux "non-commerciaux" d'exister. 

 

Ou alors t'en a rien à faire de PG, ce qui est le cas de Ryu, pour qui le studio jap et Bayonetta 2, ne sont que des "armes", prétextes, dans ses diatribes à destination de Nintendo.

remouk
Signaler
remouk

Bonjour ryuzaki57,

 

 

Kamiya a dit :
 
I think I have discussed this many times before but here goes… First of all, we [Platinum Games] are developers and receive support from publishers by making games that they request or suggest.
 
As for Bayonetta, we developed the game after signing a deal with SEGA. Later it was decided to also develop the sequel, so we started working on Bayonetta 2. When development had progressed to a certain degree, in SEGA’s situation it turned into “This isn’t a good plan”, so development halted temporarily.
 
Without funding we didn’t have the possibility to continue development, but we wanted to get this partially developed Bayonetta 2 available to the public one way or another. So we offered it to various publishers, but as it is a big title, we couldn’t find a partner company. Finally, Bayonetta 2 was about to get terminated completely, when…
 
Nintendo came in and lent a hand and we were able to restart the development we so desired. Finally the game was released last week, so in five years, we were able to make Bayonetta 2 available to the public.
 
Knowing those circumstances, if someone is still angry for heading towards Nintendo, I wonder what’s the reason for that, wouldn’t you tell me in a way that is easy to understand?
As I have said earlier, if you want Bayonetta 2 on PS4 or Xbox One, how about trying to ask Nintendo… If Nintendo doesn’t say yes, it’s not going to happen… While you’re at it, try asking for Mario and Zelda too…

(source)
 
Au revoir.
sopor
Signaler
sopor

Ce débat avec des joueurs Nintendo qui n'arrivent pas à comprendre que Ryu n'a pas envie de mettre 300 euros (Wii U et deux jeux) pour jouer à un jeu même s'il lui plait, et donc attendre éventuellement un portage (qui semble peu probable !). J'ai même l'impression que certains joueurs Wii-U ici même n'apprécieraient pas le voir sur d'autres supports... Donc s'abaissant au même niveau que ce cher Ryu.
De l'autre, ce même Ryu qui écrit bien, ne dit pas que de mauvaises choses mais qui va trop loin dans ses propos...
Petit point, que je partage avec lui, c'est nous les joueurs qui sommes les "clients" de PG car à force d'avoir des titres qui ne se vendent pas, PG finira par ne plus trouver d'éditeurs ou alors avec des productions loin de ce qu'ils proposent d'habitude.
J'ai d'ailleurs hâte de voir s'ils vont proposer un univers aussi "déluré" ou "original" avec leur production sur Xbox One !

 

Ce post de blog est rangé sous la catégorie Economie du JV. Quand tu prétends à ça (parler d'un domaine ou d'un évènement sous l'angle économique), tu ne le fais pas selon ta petite personne ou ton intéret propre (chouiner parce qu'un jeu que tu aimes ne sort pas sur la console que tu aimes), tu prends de la hauteur, tu cherches des faits, à comprendre comment fonctionne un business ou une industrie.

Le but c'est pas d'écrire bien mais d'écrire juste quand tu prétends à ce genre de papier.

Et encore une fois, non nous ne sommes pas clients de PG, je l'ai expliqué dans mon (long) post et Kamiya l'a encore dit il y a peu sur Tweeter. Un développeur n'est pas un éditeur. Le jour où Ryuzaki comprendra ça (pas compliqué pourtant), il pourra peut etre élever le débat.

BennJ
Signaler
BennJ

J'étais le seul peut-être? Il y a eu 3000 commentaires sur le blog de CD ce jour-là, et le développeur même fait un communiqué pour se justifier et avouer que l'exclu était temporaire afin d'apaiser la révolte.

 

Si c'est comme l'a indiqué Phil Spenser une exclusivité temporaire à la sauce TitanFall / Ryse / Dead Rising 3, tu vas attendre quelques temps avant de le voir arriver sur une PS4.

Jayetbobfr
Signaler
Jayetbobfr

C'est facile de sortir ça sur Titanfall après sa sortie, mais ça ne t'empêchait pas de te montrer grincheux à propos de ce jeu à chaque fois que tu l'évoquais.

 

 

J'étais le seul peut-être? Il y a eu 3000 commentaires sur le blog de CD ce jour-là, et le développeur même fait un communiqué pour se justifier et avouer que l'exclu était temporaire afin d'apaiser la révolte.

 

Je ne suis pas sûr que faire parti d'une foule de gamins immatures te grandisse.

ryuzaki57
Signaler
ryuzaki57

Il enrage de ne pas voir Titanfall sortir sur console Playstation 

 

Euh non, ça me préoccupe pas plus que ça... des FPScomme ça y'en a plein.

 

Il a pété un câble sur l'exclu temporaire du prochain Tomb Raider

 

 

J'étais le seul peut-être? Il y a eu 3000 commentaires sur le blog de CD ce jour-là, et le développeur même fait un communiqué pour se justifier et avouer que l'exclu était temporaire afin d'apaiser la révolte.

Jayetbobfr
Signaler
Jayetbobfr

Ce débat avec des joueurs Nintendo qui n'arrivent pas à comprendre que Ryu n'a pas envie de mettre 300 euros (Wii U et deux jeux) pour jouer à un jeu même s'il lui plait, et donc attendre éventuellement un portage (qui semble peu probable !). J'ai même l'impression que certains joueurs Wii-U ici même n'apprécieraient pas le voir sur d'autres supports... Donc s'abaissant au même niveau que ce cher Ryu.
De l'autre, ce même Ryu qui écrit bien, ne dit pas que de mauvaises choses mais qui va trop loin dans ses propos...
Petit point, que je partage avec lui, c'est nous les joueurs qui sommes les "clients" de PG car à force d'avoir des titres qui ne se vendent pas, PG finira par ne plus trouver d'éditeurs ou alors avec des productions loin de ce qu'ils proposent d'habitude.
J'ai d'ailleurs hâte de voir s'ils vont proposer un univers aussi "déluré" ou "original" avec leur production sur Xbox One !

 

Il est impossible de s'abaisser au niveau de Ryuzaki, il rabâche sa haine depuis l'annonce officielle du jeu il y a deux ans. Faut de la motivation pour tenir sur cette longueur. Beaucoup sur Gameblog ont essayé de lui expliquer, certains calmement, d'autres plus énergiquement, que c'était comme ça et pas autrement. On peut comprendre sa tristesse mais la plupart des gens auraient compris et se serait fait une raison. Ce serait bien pour tout le monde que Bayonetta 2 sorte sur le plus de supports possibles, mais ce jeu, aucun éditeur n'en a voulu... à part Nintendo.

 

Qu'est-ce qu'on peut rajouter à cela ? Qu'est-ce qu'on peut y faire ? Ben... rien en fait. Depuis 2 ans, il gesticule, depuis 2 ans, tout le monde lui dit que c'est vain, mais il est sourd.

 

Le problème de PG et qui a mis fin au deal avec Sega, c'est que, de base, aucun de leur jeu n'a été un succès commercial. PG s'est constitué une petite base de fan de par la qualité de ses jeux mais cette base n'a jamais été suffisante pour rendre leurs jeux viables économiquement.

 

Mais le problème de Ryuzaki, c'est qu'il est un fanboy Playstation qui pense que tout lui est dû. Ce qui est une façon de penser profondément égoïste. Quand un jeu ne sort pas sur une console Sony, il s'énerve. Il s'est énervé sur l'exclu Bayonetta 2. Il enrage de ne pas voir Titanfall sortir sur console Playstation (Alors que Sony est responsable de cet état de fait). Il a pété un câble sur l'exclu temporaire du prochain Tomb Raider. Il a eu la haine à l'annonce de Scalebound. Il parait d'ailleurs que son dernier cheval de bataille, c'est de s'épancher sur le fait qu'Ayane (un perso de DOA) apparaisse dans le dernier Fatale Frame. On en est à ce niveau, rends-toi compte.

 

Avec lui, c'est constamment, constamment comme ça. C'est à la fois désespérant et fascinant à observer.

AlexKidd
Signaler
AlexKidd

Sega possède l'IP Bayonetta, c'est à dire qu'ils peuvent en faire ce qu'ils veulent, développer un jeu eux-même via leurs propres studios ou bien la vendre ou alors la "prêter". Sega peut débarquer demain et dire : "on vend notre licence à Sony pour que PG développe Bayonetta 3 sur PS4". C'est ce qu'a fait Sega avec Nintendo pour Bayo 2. Bayonetta 2 est donc un jeu Nintendo (ils sont éditeur, publisher si tu préfères, et aussi co dev mais c'est plus compliqué) développé par PG sous licence Sega. En gros Nintendo donne l'argent et distribue le jeu ; PG développe avec l'argent de Nintendo ; Sega prête sa licence et reçoit de l'argent de Nintendo pour ça.
Pour Bayo 2, Sega a été payé par Nintendo donc en aucun cas il ne peuvent avoir le contrôle dessus. Avoir une IP c'est comme une coquille, tu peux louer l'emplacement mais à partir du moment où tu le fais, tu ne peux jouir du travail d'un autre qui t'a payé pour utiliser cette coquille. Ce qui est à l'intérieur de la coquille est propriété de celui qui paye.

Je suis pas sur que Nintendo paye Sega pour emprunter la licence (ou alors c'est pas bien cher) . Ce qui est vrai c'est que Sega n'a plus voulu s'investir dans cette suite et qu'ils ont dit à PG que si vraiment ils tenaient tant à cette suite ils s'y opposeront pas si ils trouvent un éditeur pour le financer.

 
C'est la qu'il faut bien réfléchir. Kamiya nous dit quoi? La production et le développement avait été initiés par Sega! Donc, il y a eu un moment (et il le dit aussi) où Sega et PG se sont mis d'accord sur un business plan de Bayonetta pour plusieurs consoles. Si cette validation a eu lieu, c'est que nécessairement la performance commerciale du 1 et/ou les perspectives du 2 étaient satisfaisantes pour Sega. Bayo1 est sorti en 2009 au Japon, janvier 2010 en occident : Sega a eu tout le temps de faire le bilan avant de lancer le 2.
 

C'est pas le bilan global de l'éditeur qui a fait passé Bayonetta 2 à la trappe chez Sega ? Ils se sont aperçu qu'ils investissent trop dans des projets voués à l'échec du coup ils ont tout fermé et ils utilisent que leur licences bankable.
Zefi
Signaler
Zefi
Ce débat avec des joueurs Nintendo qui n'arrivent pas à comprendre que Ryu n'a pas envie de mettre 300 euros (Wii U et deux jeux) pour jouer à un jeu même s'il lui plait, et donc attendre éventuellement un portage (qui semble peu probable !). J'ai même l'impression que certains joueurs Wii-U ici même n'apprécieraient pas le voir sur d'autres supports... Donc s'abaissant au même niveau que ce cher Ryu.
De l'autre, ce même Ryu qui écrit bien, ne dit pas que de mauvaises choses mais qui va trop loin dans ses propos...
Petit point, que je partage avec lui, c'est nous les joueurs qui sommes les "clients" de PG car à force d'avoir des titres qui ne se vendent pas, PG finira par ne plus trouver d'éditeurs ou alors avec des productions loin de ce qu'ils proposent d'habitude.
J'ai d'ailleurs hâte de voir s'ils vont proposer un univers aussi "déluré" ou "original" avec leur production sur Xbox One !
Jayetbobfr
Signaler
Jayetbobfr

Toujours pas, PG est le fournisseur du matos, celui qui gère le service (l'opérateur), c'est l'équivalent d'un éditeur.

Si demain, mon disque de Bayonetta 2 a un défaut, j'appelle qui pour me le changer ? PlatinumGames ? L'usine qui presse les disques ? Non, Micromania ou Nintendo.

Le produit fourni par PG n'a pas satisfait son client (qui est SEGA et non, toi, tu vas bien finir par le comprendre) d'un point de vue commercial et celui-ci n'a pas voulu poursuivre sa collaboration. Donc ils ont dû proposer leur produit à un autre client : Nintendo.

C'est suffisamment clair ? Ou je dois te l'expliquer avec des dessins ?

Tes théories sur un éventuel portage ne repose sur rien de concret et cet article prouve une seule chose, tu es dans le déni le plus complet.

PS : Je t'attends toujours le 24 octobre.

ryuzaki57
Signaler
ryuzaki57

Ton histoire de carte SIM est caduque. Dans ta comparaison, PG serait le fabriquant de la carte SIM, l'opérateur serait l'éditeur et le taxiphone, le magasin (Micromania, Carrefour etc...). Ce qui fait de toi le client de l'opérateur et du taxiphone mais pas du fabricant de la carte SIM. Cette erreur vis-à-vis du client m'a sauté aux yeux dès le début de ton article et je constate dans les commentaires que je ne suis pas le seul à l'avoir relevé. TU n'es pas le client de PG et TU ne le seras jamais, donc techniquement PG ne te doit rien (je te renvois au commentaire de sopor qui explique cela beaucoup mieux que moi).

 

Non, PG est l'opérateur dans cette comparaison, puisqu'il fournit le "service" en amont. Et puis dans votre logique, nous ne sommes même pas client de Sega mais de micromania puisque vous semblez prétendre qu'il n'y a que le dernier intermédiaire qui compte. Il faut arrêter de chicaner : ce qui fait le succès ou l'échec de Bayo 2, c'est le fait que l'utilisateur final aille l'acheter ou pas. Ca me semble pourtant clair.

 

Tes jérémiades sont ridicules, c'est ce genre de comportement infantile qui donne une image déplorable des joueurs auprès du grand public. Il est temps de grandir. Bref, va t'acheter une WiiU (on en trouve à pas cher en occaz') et on s'échangera nos NN ID le 24 octobre prochain.

 

 

Je ne suis pas sûr que le grand public lise mon blog. J'ai déjà un NN ID sur la 3DS je crois. Mais je ne sais plus trop, vu que ça fait un moment que je ne l'utilise plus...

 

Par contre je n'achèterai pas Bayo 2 le 24 octobre : si j'élabore toutes ces théories, c'est bien pour prouver qu'il existe une chance pour un portage.

Djotaro
Signaler
Djotaro

 

C'est beau tu as un trophée de platine sur le jeu, mais ça n'a rien à voir avec ton tableau des scores mon lapin.

On ne t'as jamais vu sur le topic du jeu par exemple, plus de 100 pages d'échange, de technique de score et j'en passe, d'ailleurs certains des tarés qui traînent là bas n'ont pas encore la WiiU. Pas encore...

Bref, bonne continuation.

Jayetbobfr
Signaler
Jayetbobfr

 

Tu marques un point, enfin un demi... Oui, PG présente sa facture à Sega ou Nintendo et pas à nous joueurs. Seulement, l'utilisateur final reste le joueur. Si tu achètes une carte SIM dans un taxiphone indépendant, tu es quand même client de l'opérateur qui l'a faite fabriquer, car tu utilises son service.

 

C'est pour ça que j'ai dit "en tant qu'éditeur tiers". Dans le cas de Hyrule ou FFV, KT agit comme développeur (comme PG en fait) et n'investit pas un centime dans la WiiU. Pour KT, ces projets sont des revenus avec zéro risque (hormis le coût d'opportunité, qui risque bien de se réaliser à l'avenir).

 

Ton histoire de carte SIM est caduque. Dans ta comparaison, PG serait le fabriquant de la carte SIM, l'opérateur serait l'éditeur et le taxiphone, le magasin (Micromania, Carrefour etc...). Ce qui fait de toi le client de l'opérateur et du taxiphone mais pas du fabricant de la carte SIM. Cette erreur vis-à-vis du client m'a sauté aux yeux dès le début de ton article et je constate dans les commentaires que je ne suis pas le seul à l'avoir relevé. TU n'es pas le client de PG et TU ne le seras jamais, donc techniquement PG ne te doit rien (je te renvois au commentaire de sopor qui explique cela beaucoup mieux que moi).

 

Pour Koei Tecmo, ils sont tellement peu impliqués dans HW que ce sont eux qui ont approché Nintendo avec cette idée (je ne sais plus dans quelle interview, j'ai lu ça. J'ai la flemme de chercher, il est 2h du mat'). De plus, c'est Koei Tecmo, l'éditeur de Hyrule Warriors, qui le distribue au Japon (faire de la pub, fabriquer des disques et les envoyer aux divers réseaux de distributions, jusqu'à preuve du contraire, ce n'est pas gratuit) et supervise la sortie des DLC. Donc ils ont forcément mis du pognon dedans. D'autant que s'ils sont à l'origine du projet, il est plus que probable qu'ils aient investit dedans.

 

Tes jérémiades sont ridicules, c'est ce genre de comportement infantile qui donne une image déplorable des joueurs auprès du grand public. Il est temps de grandir. Bref, va t'acheter une WiiU (on en trouve à pas cher en occaz') et on s'échangera nos NN ID le 24 octobre prochain.

ryuzaki57
Signaler
ryuzaki57

Je suppose que dans tes cours de marketing, ont été évoquées les études de marché ? Et que si Sega n'a pas souhaité produire un numéro 2, c'est que les données récoltées n'allaient a priori pas dans ton sens.

 

C'est la qu'il faut bien réfléchir. Kamiya nous dit quoi? La production et le développement avait été initiés par Sega! Donc, il y a eu un moment (et il le dit aussi) où Sega et PG se sont mis d'accord sur un business plan de Bayonetta pour plusieurs consoles. Si cette validation a eu lieu, c'est que nécessairement la performance commerciale du 1 et/ou les perspectives du 2 étaient satisfaisantes pour Sega. Bayo1 est sorti en 2009 au Japon, janvier 2010 en occident : Sega a eu tout le temps de faire le bilan avant de lancer le 2.

 

Sans compter qu'un économiste et analyste sérieux du jeu vidéo comme toi Ryuzaki, a surement déjà pu noter le nombres de sequel qui sans changer de plateforme, ni d'éditeur, n'ont pas connu succès comparable au premier opus.

 

Certes oui, mais là tu confonds revenu et rentabilité : la suite se vend peut-être moins, mais elle est en général beaucoup moins chère à produire car un certain nombre d'assets (graphiques, sonores, etc.) créés pour le 1 resservent dans le 2 (le fameux "recyclage"). Les éditeurs réfléchissent sur le long terme avec des suites ou des version enrichies qui amortissent les coût du premier volet sur plus d'un an. Pour cela, je pense que le feu vert de Sega est probable. Mais il indéniable qu'ils ont sauté du train en marche. Pourquoi? C'est la clé de tout le problème.

ryuzaki57
Signaler
ryuzaki57

T as effectivement pas du être très assidu en cours. Le client de platinum games c est toi ou moi ou madame Michou. Leur client c est leur éditeur et en l occurrence sega.

 

Tu marques un point, enfin un demi... Oui, PG présente sa facture à Sega ou Nintendo et pas à nous joueurs. Seulement, l'utilisateur final reste le joueur. Si tu achètes une carte SIM dans un taxiphone indépendant, tu es quand même client de l'opérateur qui l'a faite fabriquer, car tu utilises son service.

 

Ensuite ton analyse est plus que superficielle et oublié (volontairement ? ) plein de données.

 

 

Je t'en prie, le débat est ouvert.


Les 84% de clients dont tu parles c'est pas des clients qui boudent la suite car c'est chez Nintendo, du moins pas que ça. Ceux qui ont achetés Bayo1 c'est des clients potentiels de la suite, donc tu peux pas faire l'analogie que c'est des clients qui boudent le jeu. Surtout quand Bayo 1 est réputé d'avoir fait 2 millions de jeux vendus à coup de copies bradés , donc je doute que les joueurs de Bayonetta soient si fidèles que ça et en plus, il y en a forcément qui n'ont pas aimé le jeu et ne voudront pas la suite. Donc ce pourcentage est biaisé de base.

 

Je compare des ventes day one à des ventes day one, je ne vois pas où est le problème. Bayonetta est connu comme l'un des meilleurs BTA jamais créés, le 2 a eu un espace médiatique autrement plus important, il n'y a aucune excuse. Et justement, c'est bien parce que beaucoup de gens ont découvert Bayo1 sur le tard en occaz'/prix cassé que la suite aurait dû démarrer plus fort.


Moi j'aimerais bien voir ton tableau des scores sur le premier Bayonetta, comme ça, pour le plaisir, te voir jouer à ce jeu que tu chéries tant.

 

http://psnprofiles.c...NETTA/Ryuzaki57


P.S : Et TecmoKoei ont tellement arrêté de soutenir la Wii U que tu rages tout ce que tu peux sur Twitter parce qu'Ayane semble être jouable dans Fatal Frame. C'est délicieux.

 

C'est pour ça que j'ai dit "en tant qu'éditeur tiers". Dans le cas de Hyrule ou FFV, KT agit comme développeur (comme PG en fait) et n'investit pas un centime dans la WiiU. Pour KT, ces projets sont des revenus avec zéro risque (hormis le coût d'opportunité, qui risque bien de se réaliser à l'avenir).

 

Mais c'est vrai que cette histoire d'Ayane dans FFV, ça m'énerve. On dirait qu'ils n'ont pas retenu la leçon de NG3 RE... Je twitterai KT Japon à l'occasion sur ce sujet. 

Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
Je pensais avoir trouvé un nouveau bonhomme plein de rage qui pense que ce qu'il veut est plus important que ce que veulent les dev des jeux, mais je suis déçu, c'est juste ryuzaki ;(
Bon, j'ai bien rigolé quand même.
superskrull974
Signaler
superskrull974
Dans qques années, qd les versions boîtes des jeux PG u Clover coûteront un bras comme à l'époque des grands jeux Treasure de la Saturn, que des dossiers rétrospectifs rappeleront à quel point les Vanquish, Bayo 2, Infinite Space et autres TW101 étaient des références de gameplay dans leur genre respectif, les projections marketing, on en aura plus rien à battre. Réussir commercialement c'est bien mais marquer durablement l'esprit des joueurs c'est mythique. Le COD - Assassin's Creed annuel, c'est aussitôt joué/ aussitôt oublié.

Un Bayo ou un Viewtiful Joe, je continue encore à y jouer aujourd'hui et pas par simple nostalgie. Si pour avoir ça, il faut acheter une console différente tous les 3-4 ans et accepter de voir ces jeux en bas des charts, qu'il en soit ainsi. Le jour où un jeu PG fera autant qu'un jeu UbiSoft, perso, je serai méfiant...
fonz
Signaler
fonz
mais tu hais à ce point big N que tu peux pas envisager de te prendre une wii U ? des basic d'occaz .. c'est la moitié d'une ps4 .. je comprends que ce soit ric rac pour tout le monde .. mais tout de même .. ils le sortiront jamais sur x360/ps3 .. si c'est pour y jouer sur ps4 .. si on en est à espérer des jeux wii u sur ps4 .. ça va faire un beau soufflé ce "succès " commercial de sony ..
Olff
Signaler
Olff

Je ne peux pas laisser dire ça. Je suis loin d'être le seul à penser que Bayonetta 2 serait plus légitime sur Playstation ou Xbox. les chiffres d'aujourd'hui en sont la meilleure preuve. 

 

Je ne peux pas laisser dire ça. Tu et d'autres pensent qu'il serait plus légitime, mais tu n'as aucune données qui le prouvent. 

 

Si la grande majorité des acheteurs de Bayonetta 1, souhaitaient "absolument" une suite, pourquoi Sega n'a-t'il pas produit celle-ci, ne serait-ce que sur PS360 ? En tant qu'économiste & analyste, tu as du remarquer que plus d'un éditeur capitalise sur des suites pour rentabiliser leurs nouvelles IPs, dernière exemple en date Watch Dogs. Donc quelles données avaient Sega pour ne pas engager de suite à l'IP Platinum Games la mieux reçue commercialement. 

 

Si de nombreux joueurs, dont tu fais parti, attendaient Bayonetta 2 sur PS et Xbox (avec le succès ccial qu'on leur connait), pourquoi Sega n'a pas misé sur une suite ? À moins que grosse surprise pour une entreprise de la sorte, ils avaient des données peu encourageantes ?

 

La meilleure preuve de quoi alors ces 40K ? Soyons précis.

 

Le sortir que sur Wii U était une bêtise, les ventes confortent cette idée même si cela ne concerne à l'heure actuelle que le marché japonais. 

 

Bayonetta 2 n'est pas "sorti" sur Wii U au détriment d'autres supports, c'est un jeu Nintendo Wii U, rien d'autre. Cette suite n'existe pas sous une autre forme, Bayonetta 2 est un jeu Wii U, parce que Nintendo l'a tout simplement produit. Ce qu'aucun autre éditeur n'a fait, malgré l'hypothèse d'un plus large public pour la licence sur d'autres supports. Hypothèse de certains, a priori pas raccord avec les données que peut avoir l'éditeur du premier opus. Cocasse.

sopor
Signaler
sopor

Je pense que tu aurais dû montrer davantage d’assiduité dans tes cours de marketing.

 

Première chose, tu n'es pas client de PlatinumGames. PG c'est un studio de développement de JV. Tu peux en être fan ou pas mais en aucun cas client. Toi, moi, nous, sommes clients d'éditeurs (Sega, Nintendo, Konami, Microsoft, Activision dans le cas des jeux développés par PG) qui sont les employeurs de PG qui développent des jeux pour eux.

Si tu n'es pas content de la politique d'un éditeur, ce qui est ton droit, tu peux t'en plaindre auprès de lui.

 

Se plaindre auprès de PG, pleurnicher sur le tweeter de Kamiya, c'est juste NE RIEN COMPRENDRE à la manière dont fonctionne ce business. Dans un monde du JV idéal, les jeux sortiraient sur toutes les machines (ou bien il y aurait une seule machine) et PG serait content de compter le plus de fan possible (au pire il devrait juste se justifier auprès de quelques excités pourquoi Bayonetta a cette fois les cheveux courts alors que tout le monde sait que l'érotisme baudelairien passe par une abondance capillaire).

Sauf que PG travaille sur des projets et répond à des commandes pour des éditeurs qui sont eux les seuls décisionnaires des plateformes sur lesquelles ils vont porter leur jeu commandé et financé.

 

Parlons maintenant de Bayonetta et de Sega. Sega avait signé avec PG un deal portant d'abord sur 4 jeux (Madworld, Infinite Space, Bayonetta, Vanquish). Tu remarqueras déjà que si tu es fan de PG (ou de feu Clover), mieux vaut avoir quelques machines sous la TV pour profiter de leurs oeuvres (dans la première salve, il fallait une Wii, une DS et une PS3 ou une 360). Sega a ajouté un autre titre au deal avec Anarchy Reigns (PS360).

Pendant cette période, PG peut tout à fait envisager d'autres titres (un de leurs boulots en plus des commandes, c'est de proposer des projets) ou même de réfléchir à un Bayonetta 2 avec Sega. Pour autant, rien n'est signé ou du moins rendu officiel. Ensuite, Sega fait ses comptes, voit que le deal avec PG n'a pas été un franc succès et que dans leur situation financière, mettre de l'argent sur un Bayonetta 2 c'est risqué. Après, comment ça se passe ? Soit PG va toquer à la porte des éditeurs pour financer son Bayo 2, soit Sega les rapproche d'un éditeur qui a les reins assez solides pour financer le projet.

On est dans un cas similaire à Dontnod avec Adrift/Remember me d'abord exclue Sony puis passé multiplateforme quand le projet a été repris par Capcom suite à son abandon. On passe d'un jeu exclue à du multiplateforme, sans que ce soit le choix du développeur, qui lui doit juste assurer la survie de son projet et celle de ses employés.

 

Les tweets de Kamiya que tu cites ne sont en rien capitaux car que le projet Bayo 2 ait démarré à l'époque du deal Sega ne change rien. Scalebound, par exemple, n'était pas en premier lieu une exclue One mais un projet PG développé sans viser telle ou telle console. C'est juste le financement d'un éditeur qui décide sur quelle machine sort un jeu.

Le tweet le plus intéressant de Kamiya est bien celui-ci, plus pragmatique sans doute :

"We’re a development company…Nintendo gives us money, we make Bayonetta 2 and W101, and they sell it…So if Nintendo says ‘We’re putting Bayonetta 2 on PS360′ it’ll come out on those platforms…So ask Nintendo about it…"

En gros, Nintendo nous donne de l'argent pour faire des jeux, on le fait et ils les sortent le jeu où ils veulent. Si vous voulez Bayo 2 sur PS360, demandez à Nintendo, nous sommes juste des exécutants. Ce que je disais au début.

 

Sega possède l'IP Bayonetta, c'est à dire qu'ils peuvent en faire ce qu'ils veulent, développer un jeu eux-même via leurs propres studios ou bien la vendre ou alors la "prêter". Sega peut débarquer demain et dire : "on vend notre licence à Sony pour que PG développe Bayonetta 3 sur PS4". C'est ce qu'a fait Sega avec Nintendo pour Bayo 2. Bayonetta 2 est donc un jeu Nintendo (ils sont éditeur, publisher si tu préfères, et aussi co dev mais c'est plus compliqué) développé par PG sous licence Sega. En gros Nintendo donne l'argent et distribue le jeu ; PG développe avec l'argent de Nintendo ; Sega prête sa licence et reçoit de l'argent de Nintendo pour ça.

Pour Bayo 2, Sega a été payé par Nintendo donc en aucun cas il ne peuvent avoir le contrôle dessus. Avoir une IP c'est comme une coquille, tu peux louer l'emplacement mais à partir du moment où tu le fais, tu ne peux jouir du travail d'un autre qui t'a payé pour utiliser cette coquille. Ce qui est à l'intérieur de la coquille est propriété de celui qui paye.

 

Ton scénario d'un Bayo 2 sur PS4, il pourrait arriver si Sega va voir Nintendo ou si un autre éditeur va voir Nintendo, pour acheter les droits de publisher de Bayo 2. Nintendo pourrait accepter s'il considère avoir perdu trop d'argent en finançant ce jeu. Mais dans un contexte de concurrence sur les exclues, c'est peu probable.

D'autant qu'il faut être pragmatique : Bayo a bidé pour Sega et va certainement bider pour Nintendo. Pourquoi donc Sega ou Sony iraient mettre de l'argent pour financer un portage et racheter les droits d'une licence qui ne se vend pas. Tes 84% de clients à satisfaire c'est de l'économie de comptoir. Une suite qui fait moins qu'un premier épisode ça se voit à chaque génération et on ne sait pas dans quelle mesure les clients de Bayonetta, souvent acheté 10 euros, en sont satisfaits au point de mettre 60 euros pour une suite.

Donc dans cette histoire, Sony n'a aucun besoin de Bayonetta 2 (la PS4 s'en sort très bien sans, merci pour elle), Sega, douché par l'insuccès du premier, a touché l'argent de Nintendo pour son IP sans rien dépenser et Nintendo ne devrait pas vendre ses droits dans un marché où l'image est plus important parfois que quelques yens perdus. Donc oui, il reste Ryuzaki57, chevalier blanc du JV, mais, désolé, dans l'économie de marché tu pèses assez peu de chose en tant qu'individu.

 

Mais si un jour Bayo 2 arrivait sur PS4 j'en serais très heureux pour toi, jouer à un grand jeu, peu importe le pad, c'est toujours un plaisir même si entre nous, être fan de PlatinumGames et choisir une PS4, c'est comme d'opter pour un passe magnétique devant une porte à serrure. Tu vas donc rester à la porte mais ok tu peux toujours tambouriner ;)

Sandman78
Signaler
Sandman78
Il faudrait peut etre comparé les ventes de bayo2 avec le nombre de wii u au japon non?
Trojan
Signaler
Trojan

Ryuzaki, fais toi une raison.

 

Nintendo a été cherché Bayonetta 2. N. a proposé de le financer et de l'éditer en sachant (mais je m'avance peut-être) que Sega avait mis en suspend le développement de Bayonetta 2 pour une ou deux raisons évidentes*. Tu ne pourras le voir ailleurs que sur une console Nintendo si et seulement si Sega ou autres tiers rachètent les droits du jeu.

 

Par contre tu peux espérer un numéro 3 sur une autre plateforme, la licence appartenant toujours à Sega. Mais étant donné l'échec commercial relatif du premier épisode qui a commencé à bien se vendre une fois le bouche à oreille et la chute du prix amorcé, et celui qui se profile sur Wii U...cela m'étonnerait que Sega commande un 3ième opus alors qu'ils avaient abandonné l'idée d'en faire un deuxième.

 

Bref PG est un studio de développement, il n'édite rien, il reçoit des commandes et/ou démarche des éditeurs en proposant des concepts de jeu. Leur tomber dessus ne sert à rien. Nintendo a voulu un Bayonetta 2 que personne ne voulait, même pas Sega. Remercie les ( :D) qu'un second opus voit le jour et en plus d'après les échos il a l'air encore mieux que le premier.

 

*Echecs commerciaux successifs de MadWorld, Bayonetta, Vanquish tous édités par Sega, tous développés par Platinium Games (comme quoi qualité ne rime pas avec succès).

 

Achète toi une Wii U et joue (le/au) jeu. My two cents.

 

Edit: J'avais oublié Infinite Space (DS). Du même éditeur, du même studio. Echec commercial aussi.

Joniwan
Signaler
Joniwan
de toutes façons, nintendo va couler et faire comme SEGA, sortir ses jeux sur d'autres machines.

Donc on aura Zelda Hyrule Warriors, Mario & luigi, et bayonetta 2 donc, sur PS4 !
oishi
Signaler
oishi
"nintendo a mis pas mal de thunes en jeu"
...on sait combien ils ont mis? Si oui, y a t il une estimation du nombre de jeux à vendre pour qu ils rentrent dans leurs frais ?
Kurokami
Signaler
Kurokami
Le sortir que sur Wii U était une bêtise, les ventes confortent cette idée même si cela ne concerne à l'heure actuelle que le marché japonais. On est donc loin de l'idée de faire de Bayo2 un system seller. En tout cas, ce qui me préoccupe le plus c'est la question du gameplay et du fun ressenti en jouant au jeu. Et pour ça, je ne me fais pas de souci pour la qualité du titre développé par Platinum Game.

Nintendo a mis pas mal de thunes en jeu pour ce titre, je ne vois pas Sega reprendre la main pour le mettre sur d'autres plateformes. A moins que ... L'espoir fait vivre comme on dit et j'aimerais tout de même le voir sur PS3 pour y jouer ^^

Sinon, pour en revenir sur la forme de ton article, j'aime beaucoup les tournures de phrases, la construction etc. Mais ton souci Ryuzaki, c'est que tu te laisses submerger pour ton amour du JV, c'est beau certes mais généralement, ça donne l'impression que tu perds toute objectivité et que tu n'es qu'un énième fan-boy/hater sur la Toile (selon le point de vue que tu prends). C'est dommage mais ça ne m'empêche pas de continuer à te lire.

Ah et sinon, on peut quand même souligner ton mérite de continuer à écrire malgré le fait que tu te fasses basher à chaque article ou test ^^

Le QG de ryuzaki57

Par ryuzaki57 Blog créé le 18/01/13 Mis à jour le 13/03/15 à 20h02

Blog essentiellement consacré à l'économie et à la géopolitique du jeu vidéo.

Ajouter aux favoris

Édito

Ce blog est une extension de mon blog wordpress (que l'on appellera blog-mère). Il reprendera plus ou moins le contenu de celui-ci en y ajoutant toutefois des exclusivités plus ciblées.

Ce blog ne sera pas MAB, mais veillera dans la mesure du possible à respecter les uns et les autres.

Ce blog ne contiendra pas de tests, car ils seront déposés dans la rubrique test prévue à cet effet*.

*des exceptions seront toutefois faites en cas de base de données foireuse. 

Archives

Favoris