Le QG de ryuzaki57
Signaler
économie du jeu vidéo (Jeu vidéo)

Nous fêtons (?) aujourd'hui (enfin, il y a trois jours pour être précis) le triste anniversaire du test de Hyperdimension Neptune Victory par Gameblog. C'est le genre d'écrit immonde et irrespectueux qui me fait penser, et depuis longtemps, que le modèle économico-journalistique qui régit l'information de jeu vidéo doit changer en profondeur, et s'adapter aux réalités humaines d'un secteur qui se libère de plus en plus des frontières idéologiques.

L'une des clés de cette inévitable métamorphose est la note, où plutôt l'absence de note. On le sait, la note ne satisfait personne : une note trop basse ou même moyenne ulcère les aficionados, une note élevée scandalise les détracteurs du jeu en question, sans parler du fait que les lecteurs se fichent éperdument des échelles de notation et vont naturellement comparer la note de leur jeux favoris à celle des autres. Et bien évidemment, le testeur lui-même ne peut qu'incommodé par le flux constant de protestations. 

Et puis, au final, quelle est la pertinence de la note? Prenons comme exemple le cas qui nous intéresse aujourd'hui : M. Suplex a-t-il raison d'attribuer une étoile et demie à Hyperdimension Neptune Victory? Oui et non. Oui car il a tout à fait le droit d'estimer en tant que joueur que Hyperdimension Neptune Victory est un mauvais jeu. Et non car les acquéreurs de Hyperdimension Neptune Victory eux-mêmes sont pleinement satisfaits et plébiscitent le jeu. Un jeu qui satisfait ses acheteurs est un bon jeu. Un jeu qui les déçoit l'est beaucoup moins. Vous voyez ou je veux en venir : tout cela est une affaire de perception. La perception qu'a M. Suplex de Hyperdimension Neptune Victory est radicalement différente de la mienne, puisqu'il évoque un «malaise» quand moi je perçois une distraction. Signalons par ailleurs que dans son test de Senran Kagura, Yann cite le fan-service (bien pire que dans Hyperdimension Neptune Victory soit dit en passant) en tant qu'élément positif. Pourquoi M. Suplex a-t-il testé Hyperdimension Neptune Victory alors qu'il n'était visiblement pas la personne la plus a-même de le faire? Prenons également le cas de la série Atelier. Le dernier épisode en date, Atelier Escha&Logy récolte un très beau 80 sur Metacritic : la série parvient enfin dans la vert. Atelier Meruru avait 66 et Atelier Ayesha 70. La formule de la série, quand bien même elle varie les personnages et transforme le système de jeu, n'a pas vraiment changé. Dès lors, son irrémédiable ascension dans les instances de Metacritic ne peut signifier qu'un changement de perception chez les assesseurs de Metacritic, qui eux aussi, sont toujours les mêmes. Remarquons encore que Atelier Meruru +, qui est quasiment le même que l'original, récolte 74. Citons aussi le cas du récent DanganRonpa sur PSVita : excellent chez Gamekult, bon pour Gameblog et ennuyeux pour JeuxActu. Le lecteur qui cherche conseil est complètement paumé : qui croire? JeuxActu mentionne pour sa défense une histoire plate, des dialogues banals et des personnages caricaturaux... bref, les arguments habituels du type de mauvaise foi qui veut avoir raison contre tout le monde. Tous ces «arguments» sont purement subjectifs : donc en extrapolent, si une personne qui n'aime pas tirer teste TitanFall, il devient un mauvais jeu. Pour quelqu'un pour qui sauter de plate-forme en plate-forme est abêtissant et rétrograde, Mario 3D World est une méga-daube. 

Il est intéressant de souligner l'initiative de SquareEnix lors de la promotion de Thief. Le nouveau AAA de l'éditeur japonais ne fut par auréolé d'un grand succès critique. Or, comme tout AAA, il faut le vendre pas mal pour qu'il ne se transforme pas en gouffre financier. Jamais à court d'idées, les marketeux de SquareEnix France ont décidé de mettre en avant les notes des lecteurs plutôt que celles de la presse. En somme, pour l'éditeur, l'avis du professionnel ne vaut rien. Il est tout au plus instrumentalisé quand il est favorable, mais complètement interchangeable dans le cas contraire. Cela montre bien que la note est une vérité à géométrie variable, que l'on fait varier sans complexe en fonction des intérêts servis, personnels ou économiques.

Vous allez me dire qu'après tout, un test, c'est juste un avis personnel, ni plus ni moins. Erreur : le test d'un professionnel a un impact économique sur la destinée du jeu On se souvient que Bravery Default a connu des ruptures de stock à sa sortie à la suite du plébiscite médiatique dont il a été l'objet en fin d'année dernière. Aux Etats-Unis, l'action conjointe de la presse qui a salué Bravery Default et brutalement démoli Lightning Returns a permis au premier de dépasser le deuxième dans les ventes du mois de février. Citons encore Fire Emblem Awakening, qui (à juste titre) très bien noté, fut le JRPG le plus vendu chez l'oncle Sam en 2013. On ne parlera évidemment pas de FIFA, qui bat record sur record avec chaque année l'acquiescement complice de la presse internationale, quand les changements annuels sont davantage de l'ordre de la mise à jour gratuite. Les journalistes spécialisés sont des leaders d'opinion, ils ne peuvent en aucun cas se dédouaner avec un désinvolte «c'est juste mon avis».

Résumons : des journalistes complètement coupés de la réalité des joueurs, des rôles mal attribués, Metacritic qui change d'avis comme de chemise et des sites jamais d'accord entre eux sauf quand c'est pour promouvoir un jeu à gros budget et à fort potentiel économique. Comment sortir de ce paradoxe, surtout que le pouvoir décisionnaire qui est derrière tout cela favorise les uns et menace les autres? Il n'y a pas de solution miracle évidemment, mais je pense que la piste suivante peut faire progresser les choses : faisons disparaître la note! Plusieurs bénéfices à cela. D'abord, le lecteur évitera de scroller directement en bas afin de connaître la sacro-sainte note. S'il est un minimum intéressé par le jeu dont il consulte le test, il lira alors le corps du texte et appréciera les arguments apportés par le testeur. Car encore une fois, tout le monde n'a pas la perception des différents aspects d'un jeu : le jeu est court? Je vais peut-être privilégier l'intensité à la longueur. Il n'y a pas de solo? Je préfère peut-être me jeter sur le multi. Il y a des boobs? J'en veux peut-être. Le jeu est difficile? Je recherche peut-être le challenge. Les graphismes sont nazes? Le gameplay et l'univers du jeu compensent peut-être cela. Chacun ajoute ou retire des points différemment selon l'aspect considéré : il est donc illégitime que le testeur le fasse à notre place. En ne conservant que le texte brut, le lecteur pourra donc former sa propre appréciation à travers les arguments donnés, donner sa propre note en fonction des aspects qu'il juge prioritaire, et ainsi mûrir plus efficacement sa décision d'achat plutôt que de se la voir imposée par un type sorti de nulle part, dont l'indépendance, le professionnalisme et la sincérité restent à prouver.

Mais voilà, pour cela, il faut de vrais tests, avec de vrais arguments. En somme tout le contraire de l'horreur qui nous occupe aujourd'hui. En rédigeant une diatribe de 10 lignes en guise de test, sans avoir joué au concerné, TigerSuplex faillit à l'éthique journalistique, qui pourtant apparemment lui tient à coeur, et bien entendu au devoir d'égal traitement qu'il a vis-à-vis de tous ses lecteurs. Et vu que ceci se double d'une condescendance éhontée à l'encontre du public concerné (dont moi, vous l'aurez compris), vous comprendrez que j'insiste particulièrement sur ce point. Car les tests flash et les arguments de pacotille supposent au mieux un dilettantisme scandaleux de la part de professionnels, si ce n'est une vendetta personnelle et le désir de prendre son pied en insultant publiquement autrui sachant qu'on peut se ranger confortablement derrière une majorité qui donnera raison. Par l'absence de note, les acteurs du monde journalistique comme de l'univers communautaire devront faire davantage attention à leurs écrits s'ils veulent convaincre, ce qui tirera la qualité de la rédaction vers le haut et nous évitera des impairs comme le récent test de Tôkiden. Les lecteurs mal intentionnés seront moins enclins à attaquer un jeu sur Metacritic ou autre puisque l'impact ne sera plus immédiatement visible. Le must serait de mettre en place un nombre minimum de caractères, 3000 ou 4000 afin de décourager les trolls de base, voire carrément d'exiger l'ISBN du jeu. Dans le même souci de transparence, les journalistes devraient rendre publique leur liste de trophées afin de prouver aux lecteurs que leur avis a été réfléchi et non inventé ou copié. 

C'est vrai, les choses commencent à changer : les puissants ne sont plus aussi puissants, l'équilibre des forces se modifie peu à peu car les passe-droit tombent progressivement ici et là. Les productions plus modestes sont davantage reconnues, mais l'information comme l'évaluation restent toujours dramatiquement inégalitaires. Dans l'état de sclérose et d'inertie dans laquelle est l'industrie, les petits pas ne suffisent pas. Une voire plusieurs thérapies de choc sont nécessaires pour corriger un modèle dévoyé par l'argent et les passions. Virer la note est l'une d'entre elles. 

Voir aussi

Jeux : 
Hyperdimension Neptunia V
Ajouter à mes favoris Commenter (58)

Commentaires

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Tu écris juste ça parce que tu n'as pas réussi à faire un gros score. :evil:
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
J'ai des tas de likes pour attester du contraire. B)
Mais après, il se peut qu'on n'ait pas le même humour.
Ou que l'un de nous deux en ait, et l'autre pas.
C'est même pas particulièrement méchant.
Alors oui, bien sûr, ça discrédite un peu Ryuzi-chan.
Mais pas plus qu'il ne le fait lui-même quand il poste ce genre de machins, c'est à dire à peu près toutes les semaines. ;)
Minato
Signaler
Minato
liehd : c'est nul, petit et pas drôle. Même pour toi.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Jouons un peu ! :)

http://games.usvsth3...aki57--edition/
Kelun
Signaler
Kelun
Qu'est-ce que je viens foutre là dedans moi ? :lol:
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Black : je ne dis pas que tout le monde peut le faire "de base", mais que tout le monde peut le faire "avec plus ou moins de travail". Vu qu'avant de savoir faire ce que je sais faire, il a bien fallu que je bosse aussi et que je fasse quelques efforts.
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Liehd :"Si je comprends bien, vous êtes sincèrement convaincus que ce que vous êtes intellectuellement capables de faire n'est pas à la portée de TOUT LE MONDE (ou, en tout cas, du plus grand nombre) ?"

Oui. Chacun son truc. Y'a plein de choses que je sais pas faire, manuellement et intellectuellement. Y'en a d'autres oui.

Après est-ce que c'est une question de capacité ou de motivation (à force de s'intéresser à quelque chose on finit par progresser) je le sais pas, mais forcément les gens développent des aptitudes dans certains domaines et stagnent dans plein d'autres. La vérité c'est qu'il y a pas de "plus grand nombre". On fait tous partis du plus grand nombre dans pleins de domaines, et des fois on se distingue dans d'autres.

Je suis personnellement capable de blaséifier les gens. Ladanette, KingTeddy, Kelun, Caribou (lui il résiste par contre !), etc., toutes des âmes innocentes à l'époque de mon arrivée ici :evil:

Toi tu... bon je sais pas si ça porte un nom ta spécialité, mais on peut voir les dégâts aussi :lol:
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees

 

Tu fait l'erreur (enfin à mon avis) de croire que les notions de bon et mauvais sont absolues : ma thèse repose sur le prérequis que ceci est faux. Ce que tu perçois comme des défauts sont peut-être des qualités pour d'autres, ou au pire c'est un aspect neutre. Aimer un jeux ne le rend pas meilleur, aimer un jeu fait qu'il est déjà et de facto bon pour la personne qui l'aime.

 

 

Sauf que le fan-service et le scénario sont des aspects subjectifs qui constituent pas des défauts dans l'absolu. Je suis d'accord que le testeur doivent signaler certains défauts incontestables, mais il n'a pas besoin des points pour cela, il suffit de l'écrire.

 

 

Non, je ne demande pas aux gens de penser comme moi. HNV a eu 10/20 sur jvc : j'étais pas d'accord avec la note, mais le test était juste, argumenté et respectueux. J'ai écrit au testeur pour le remercier. Tout ce que je demande, c'est que les journalistes assument leur responsabilité en tant que leaders d'opinions et travaillent correctement.

 

 

Le problème étant que la presse occidentale est totalement homogène car la profession est corporatiste et sclérorés. Il est très rare d'avoir une vision différente du paysage vidéoludique, bien que ça commence à changer.


 

Je te renvoie à mon commentaire sur le forum du test Senran Kagura. Je sais très bien que ce n'est pas TigerSuplex qui a testé Senran Kagura, je l'ai même écrit noir sur blanc. En revanche, dans le test de Senran Kagura, le fan-service est un +. Dans le test de HNV, c'est un "malaise" : l'un des deux est faux, j'ai droit à une explication. Une rédaction de presse ça a une cohérence, c'est pas une armée mexicaine de gens qui règlent leurs comptes avec les jeux qu'ils n'aiment pas et cirent les pompes de leurs coups de coeur. Parce que ça, c'est profondément inégalitaire et illégitime. C'est la dictature de quelques-uns.


 

Je ne suis pas d'accord. La note garde énormément d'influence. Pour rependre mon exemple, tu crois que Bravery Default aurait atteint 200 000 exemplaires aux US sans la tonne de louanges médiatiques dont il a bénéficié? Tu crois que les ventes de Lightning Returns n'ont pas souffert de son 66 sur Metacritic? Instinctivement, tu vas plutôt vouloir essayer un jeu qui à 5/5 qu'un jeu qui a 1/5. S'il est clair que la fanbase de Neptune/Atelier achètent les épisodes indépendamment des notes, de mauvaises notes les empêchent d'élargir leur public.


 

Non. Je demande pas qu'on mette des bonnes notes partout. Je demande que la note soit justifiée par des arguments corrects, ce sur quoi on verra que les arguments se suffisent parfaitement à eux-mêmes.


 

Ca dépend : beaucoup de ce que tu apprends à l'école est soit vrai,soit faux. Si tu écrit que 2+2 = 5, c'est faux, aucun point. Si tu dis qu'un reptile fait de la photosynthèse, c'est faux, aucun point. Si tu dis que Waterloo c'était en 1237, c'est faux, aucun point, etc. A la limite, la question pourrait se poser avec le dessin ou la philosophie, mais globalement ça n'a rien à voir avec l'évaluation d'un produit culturel.

 

- S'il n'y a pas d'absolu en ce qui concerne les notions de "bon" ou de "mauvais", alors ceux qui disent qu'un jeu est bon, et ceux qui disent qu'un jeu est mauvais sont tous dans l'erreur. Ce qui implique qu'aucun test, note ou pas note, n'aura quelque valeur que ce soit. Cependant on ne juge jamais dans l'absolu, mais en fonction de grilles d'évaluations explicites et implicites nommées critères et qui, si objectives qu'elles paraissent, sont toujours subjectives puisque la personne qui s'y réfère les a choisies elles plutôt que d'autres. Si bien qu'il ne saurait y avoir de bons ou de mauvais choix, en matière de critères : simplement des choix "personnels" qui paraîtront plus ou moins légitimes mais qui, sauf cas extrêmes, ne le seront pas.

 

- Ainsi, que le fan-service (ou le scénario) soit un aspect subjectif n'est pas une vérité absolue, mais une vérité en fonction de tes critères à toi, de ta grille de référence. Passé à d'autres tamis (à commencer par le mien), ce sera tout le contraire pour des raisons que je suis capable de justifier de manière aussi rationnelle que faire se peut.

 

- Je ne crois pas que nous soyons en position de demander quoi que ce soit à qui que ce soit, parce qu'il faut être bien naïf, voire narcissique, pour se croire irréprochable soi-même, ou pour ne pas douter, au moins un peu, des convictions que nous avons.

 

- Tu poses de manière erronée qu'entre le test de Neptunia et celui de Senran Kagura, "l'un des deux est faux". Alors qu'ils peuvent être faux tous les deux. Voire juste tous les deux, mais en regard de grilles d'évaluations différentes. Heureusement qu'il y a des diversités au sein des rédactions, sans quoi celles-ci pourraient s'en tenir à un seul membre Stakhanoviste, ça ferait faire des économies à la boîte. Et si tu veux vraiment voir de la dictature dans la libre expression d'un rédacteur, pourquoi partir du principe qu'elle est forcément du côté de Tiger Suplex ? Pour moi, considérer le fan-service comme un point fort, c'est une aberration, et je ne suis pas tout seul dans ce cas-là. Qui a raison, qui a tort ? Tout dépendra des goûts de chacun et/ou de leur niveau de réflexion/de mise en relation du virtuel et du réel, etc... Toujours est-il que tu te choisis L comme modèle, si j'ai bien compris, et que je vois pourtant mal ce dernier ne serait-ce que s'intéresser à ce genre de produits. Trop classe pour ça, le mec.

 

- Lightning Returns, il a d'abord souffert de ses défauts formels. Je n'ai fait que la démo, mais rien que sur ces quelques minutes, j'ai eu envie de broyer la manette. Heureusement, ce n'était pas la mienne, je me suis contenu. Entre Hope qui appelle Lightning pour lui faire la causette ad nauseam pendant qu'elle court après Snow, de manière aussi artificielle que grotesque, ou le système de combat qui n'a aucun sens ingame (avec les petites phrases de poseuse, à hurler de bêtise, à chaque transfo), désolé mais hater ou pas hater, ce n'était pas pour moi et c'était partir sur de très mauvaises bases.

 

- Pour ce qui est de faire le distingo arguments corrects/arguments incorrects, là encore, c'est une question de critères. Tu ne peux pas être hyper-relativiste sur un plan, contester l'existence du bon et du mauvais, et être rigide comme ça sur un autre. C'est intellectuellement malhonnête. Précisément ce que tu reproches à Tiger Suplex. ce qui renvoie à ce que j'écrivais plus haut.

 

- Ce qu'on apprend à l'école est soit vrai, soit faux par convention et parce qu'il faut d'abord que l'élève puisse acquérir une culture et une maturité suffisante avant de pouvoir envisager, ensuite, en terminale ou à la Fac, que ce n'est pas le cas.  2 + 2 peut tout à fait être égal à 5 suivant le contexte, de même qu'on peut considérer que Waterloo a eu lieu en 1237. Ce ne sont des vérités que par conventions. Si demain, on change de conventions (ou de critères), ce qui sont les vérités d'aujourd'hui deviendront les erreurs de demain, et vice versa. C'est exactement ce qui se passe quand tu lis le texte de Tiger, et ce qui se passe quand moi, je te lis. Il n'y a pas à chercher plus loin ni à ergoter plus longtemps.

ryuzaki57
Signaler
ryuzaki57

Outre les commentaires habituels (des deux cotés), il y a un point fondamental avec lequel je ne suis pas d'accord: aimer un jeu le rendrait meilleur. T'as le droit d'aimer un jeu bourré de défauts, mais ce n'est pas pour autant que ces défauts ne sont pas présents.

 

Tu fait l'erreur (enfin à mon avis) de croire que les notions de bon et mauvais sont absolues : ma thèse repose sur le prérequis que ceci est faux. Ce que tu perçois comme des défauts sont peut-être des qualités pour d'autres, ou au pire c'est un aspect neutre. Aimer un jeux ne le rend pas meilleur, aimer un jeu fait qu'il est déjà et de facto bon pour la personne qui l'aime.

 

Tu peux par exemple trouver que les graphismes d'un autre âge, le système de combat simpliste, le fan-service omniprésent, le scénario ennuyeux (etc... rayez les mentions inutiles) ne te dérangent pas, mais c'est le rôle du testeur de signaler ces défauts, 

 

 

Sauf que le fan-service et le scénario sont des aspects subjectifs qui constituent pas des défauts dans l'absolu. Je suis d'accord que le testeur doivent signaler certains défauts incontestables, mais il n'a pas besoin des points pour cela, il suffit de l'écrire.

 

Tu considères les testeurs comme des "leaders d'opinion" et voudrait que leur avis colle au tien pour ne pas te sentir rabaissé, je trouve qu'ils ne sont qu'une source d'infos parmi d'autres, et je pioche les infos qui m'intéressent dans plusieurs articles à chaque fois, ça aide vachement à prendre du recul.

 

 

Non, je ne demande pas aux gens de penser comme moi. HNV a eu 10/20 sur jvc : j'étais pas d'accord avec la note, mais le test était juste, argumenté et respectueux. J'ai écrit au testeur pour le remercier. Tout ce que je demande, c'est que les journalistes assument leur responsabilité en tant que leaders d'opinions et travaillent correctement.

 

Tu pourrais me répondre que beaucoup se contenteront du premier test qu'ils verront, je te répondrais alors qu'on ne peut rien pour eux s'ils ne cherchent pas plus loin. Si le jeu les tente suffisamment, ils creuseront un peu plus que le premier avis négatif, d'où qu'il vienne.

 

 

Le problème étant que la presse occidentale est totalement homogène car la profession est corporatiste et sclérorés. Il est très rare d'avoir une vision différente du paysage vidéoludique, bien que ça commence à changer.


Sinon je me suis quand même demandé si c'était pas un poisson d'avril. Le paragraphe où tu parle du test de Neptunia (pour la énième fois...) et celui de Senran Kagura... alors que tu *sais* pertinemment que ce n'est pas TigerSuplex qui a écrit celui de SK, c'est pas un peu du flagrant délit de mauvaise foi?

 

Je te renvoie à mon commentaire sur le forum du test Senran Kagura. Je sais très bien que ce n'est pas TigerSuplex qui a testé Senran Kagura, je l'ai même écrit noir sur blanc. En revanche, dans le test de Senran Kagura, le fan-service est un +. Dans le test de HNV, c'est un "malaise" : l'un des deux est faux, j'ai droit à une explication. Une rédaction de presse ça a une cohérence, c'est pas une armée mexicaine de gens qui règlent leurs comptes avec les jeux qu'ils n'aiment pas et cirent les pompes de leurs coups de coeur. Parce que ça, c'est profondément inégalitaire et illégitime. C'est la dictature de quelques-uns.


Non mais Rhazya, et tout tes potes, vous ne comprenez pas que même si Neptunia avait eu un 5/5, à part votre niche de joueurs, pas grand monde en plus l'aurait acheter et c'est pas à cause de la note mais d'autre chose, et vous savez quoi, on ne va pas en revenir dessus.

Si vos Neptunia, Atelier et compagnie ne se vendent pas par palettes entières ce n'est pas à cause de leur note, mais de leur style. La majorité des joueurs n'aiment pas ce genre de jeux, faut vous y faire.

Et ce n'est pas parce qu'un jeu à une bonne note que les joueurs l’achèterons, regardez les CoD, Battlefield, AC, Bioshock, GTA et j'en passe. Ils ont tous des bonnes notes mais pourtant il y a pleins de joueurs qui ne les achètent pas, parce que tout simplement ce n'est pas leurs styles.

Et pareil pour les jeux qui prennent des mauvaises notes, ce n'est pas parce qu'il se font descendre que les joueurs ne les achèterons pas. Je vais prendre mon exemple.

 

Je ne suis pas d'accord. La note garde énormément d'influence. Pour rependre mon exemple, tu crois que Bravery Default aurait atteint 200 000 exemplaires aux US sans la tonne de louanges médiatiques dont il a bénéficié? Tu crois que les ventes de Lightning Returns n'ont pas souffert de son 66 sur Metacritic? Instinctivement, tu vas plutôt vouloir essayer un jeu qui à 5/5 qu'un jeu qui a 1/5. S'il est clair que la fanbase de Neptune/Atelier achètent les épisodes indépendamment des notes, de mauvaises notes les empêchent d'élargir leur public.


Si vous aimez ce jeu, (je me demande encore comment et surtout pourquoi) vous en avez rien à faire que des testeurs lui mettent une bonne ou mauvaise note.

 

Non. Je demande pas qu'on mette des bonnes notes partout. Je demande que la note soit justifiée par des arguments corrects, ce sur quoi on verra que les arguments se suffisent parfaitement à eux-mêmes.


 

A quand la suppression des notes à l'école, du coup ? Non parce que les profs, ils sont quand même vachement subjectifs, des fois.

 

Ca dépend : beaucoup de ce que tu apprends à l'école est soit vrai,soit faux. Si tu écrit que 2+2 = 5, c'est faux, aucun point. Si tu dis qu'un reptile fait de la photosynthèse, c'est faux, aucun point. Si tu dis que Waterloo c'était en 1237, c'est faux, aucun point, etc. A la limite, la question pourrait se poser avec le dessin ou la philosophie, mais globalement ça n'a rien à voir avec l'évaluation d'un produit culturel.

BlackLabel
Signaler
BlackLabel

Un jeu qui satisfait ses acheteurs est un bon jeu.




Non.
ryuzaki57
Signaler
ryuzaki57

Je partage l'avis de mes camarades du dessus. Et notamment ta fixette sur le test de Neptunia, oui il était nul à chier mais alors ? On s'en fout. Je trouve ce jeu mauvais également et je respecte ceux qui l'apprécient. Faudrait penser à changer de disque au bout d'un moment, comme l'a dit Yaden, tu es capable de pondre des articles de qualité mais là tu passes pour un fan boy décérébré... Mais désolé, ton article dévalue totalement ce que tu peux faire et montre juste que tu manques d'ouverture d'esprit et que tu es de mauvaise foi.

 

Alors... on va régler ça tout de suite : à l'école, on m'a appris qu'une dissertation devait avoir des exemples pour convaincre. C'est exactement ce que je fais, ni plus, ni moins. Que ça vous plaise ou non, la mention du test de HDV par TigerSuplex est indissociable de cette réflexion car il est l'exemple le plus éclatant de pseudo-journalisme et celui qui justifie le moins sa note. Si cette référence décrédibilise la thèse, soit. Si ma critique de ce test fait de moi un "fanboy décébré", soit, disons que j'en suis un.

 

Je fais pas ça pour la gloire, sinon j'aurais jamais clashé avec Gameblog et j'aurais peut-être même eu l'honneur de la homepage comme au bon vieux temps (je suis assez triste d'avoir arrêté le dictionnaire des RPG). Non, je poursuis une thèse et j'entends changer les choses, même si ce n'est qu'un petit peu. Donc je vais pas enlever des petits bout juste pour satisfaire l'audience et avoir + de like.

 

En outre, il me semble avoir cité d'autres exemples dans cet article. Donc si prenez l'excuse du test de HNV pour dire que le post dans son ensemble ne vaut plus rien, je suis au regret de vous dire que c'est vous qui êtes dans la mauvaise foi et dans les procès d'intention.

 

Ceci étant dit, on peut attaquer le fond, et je remercie d'ailleurs ceux qui ont l'intelligence de se concentrer sur le fond.

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY
 

 

Pas difficile à lire, non (même s'il le serait sans doute pour beaucoup de monde), mais plutôt : "qui donnerait l'impression de ne pas prêter à contestation". Le genre de texte que tu termines en te disant "OK" plutôt que "oui, mais...".

Or pour moi, "OK" sans rien derrière, c'est de la pensée morte, et donc pas de la pensée du tout.

Alors que "oui mais...", à mon sens, c'est précisément là que les choses intéressantes commencent. 

 

 

Tout dépend de la formulation.

Moi je vois ça comme une longue explication sur chaque aspect du jeu et après seulement les testeurs donneraient leur avis en fonction de leurs critères personnels. Le lecteur aurait donc pour se forger un avis les conclusions des testeurs, qui seraient le seul lieu où il y aurait un argumentaire, et toute les données compilées avant. Ça permettrait justement ce "oui mais..." dont tu parles car le lecteur a tous les outils pour se positionner par rapport au jeu.

 

Pour schématiser :

 

Disons que le corps du texte dit que le jeu comporte un élément A, un élément B, un élément C et un élément D. (Négatifs ou positifs on s'en fout dans cet exemple)

 

En conclusion, le testeur 1 donne son avis sur le jeu en prenant pour argument les éléments A et C. Le testeur 2 donne un avis différent basé, lui, sur les éléments B et C.

 

Le lecteur pourra donc se ranger derrière l'un de ses avis ou bien utiliser les informations qu'on lui propose dans le corps du texte. Admettons que ça ne lui convient pas car en fait pour lui l'élément D est plus important que A et B et que le C joue aussi dans la balance à ses yeux. Donc il pourra être intéressé ou non par l'achat du jeu en se basant sur les éléments C et D.

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees

 

Certes. Mon idée vient surtout de façon de voir le fait de progresser dans quelque chose. Je suis plutôt du genre à défoncer quelqu'un à un jeu pour l'obliger à s'améliorer. xD

Ceci dit, j'ai du mal à comprendre ce que tu entends par inattaquable. Tu veux dire difficile à lire? (Car du coup il serait très long)

 

Pas difficile à lire, non (même s'il le serait sans doute pour beaucoup de monde), mais plutôt : "qui donnerait l'impression de ne pas prêter à contestation". Le genre de texte que tu termines en te disant "OK" plutôt que "oui, mais...".

Or pour moi, "OK" sans rien derrière, c'est de la pensée morte, et donc pas de la pensée du tout.

Alors que "oui mais...", à mon sens, c'est précisément là que les choses intéressantes commencent. 

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

 

 

J'entends bien mais ce qu'il y a, c'est que dans un contexte de lecteur "qui peut mais ne fait pas l'effort", plus le test paraîtra inattaquable et moins il aura l'idée saugrenue de l'attaquer ou ne serait-ce que de le nuancer. 

 

Certes. Mon idée vient surtout de façon de voir le fait de progresser dans quelque chose. Je suis plutôt du genre à défoncer quelqu'un à un jeu pour l'obliger à s'améliorer. xD

Ceci dit, j'ai du mal à comprendre ce que tu entends par inattaquable. Tu veux dire difficile à lire? (Car du coup il serait très long)

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees

 

On n'a pas l'air de s'entendre sur le terme exhaustif.

 

Je parle du contenus du test. Des détails techniques jusqu'aux moindre point du système de jeu en passant par le contenu annexe et de la rejouabilité. Bref, je reproche aux tests actuels de souvent être trop brefs sur certains de ces points ce qui fait que je ne m'y retrouve plus car finalement le testeur ne m'aura pas appris ce que je désirais savoir. (Car souvent, surtout pour les AAA, les tests préfèrent insister sur l'aspect graphique, l'ambiance et le scénario et pas vraiment sur le gameplay)

 

Le bon vieux syndrome "Ce BTA est bon car il y a pleins de combo", quoi.

 

 

J'entends bien mais ce qu'il y a, c'est que dans un contexte de lecteur "qui peut mais ne fait pas l'effort", plus le test paraîtra inattaquable et moins il aura l'idée saugrenue de l'attaquer ou ne serait-ce que de le nuancer. ça ne ferait que renforcer le problème qu'évoque Ryuzaki, au lieu de le résoudre. Car rien ne prouve qu'un test plus exhaustif serait fondamentalement meilleur. Et quand bien même serait-il meilleur, rien ne prouverait qu'il serait bon pour autant. Il existe un fossé entre les deux, et ça n'est pas près de changer, peu importe de quelle manière évoluent les usages en la matière.

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

 

Ben sauf que si l'avis est exhaustif, pourquoi se forgeraient-ils une opinion ? 

 

On n'a pas l'air de s'entendre sur le terme exhaustif.

 

Je parle du contenu du test. Des détails techniques jusqu'aux moindre point du système de jeu en passant par le contenu annexe et de la rejouabilité. Bref, je reproche aux tests actuels de souvent être trop brefs sur certains de ces points ce qui fait que je ne m'y retrouve plus car finalement le testeur ne m'aura pas appris ce que je désirais savoir. (Car souvent, surtout pour les AAA, les tests préfèrent insister sur l'aspect graphique, l'ambiance et le scénario et pas vraiment sur le gameplay. De même, il y a des cas où la durée de vie d'un jeu a été taclé alors qu'il avait à côté de quoi tenir, comme Mirror's Edge ou Vanquish.)

 

Le bon vieux syndrome "Ce BTA est bon car il y a pleins de combo", quoi.

 

 

Ainsi avec un test exhaustif, le joueur dispose d'une myriade d'informations lui permettant de choisir ce qui est ou non important à ses yeux. Et le fait que le test serait écrit selon deux points de vue différents, au minimum, le pousserait à faire ce "travail". Il ne pourrait pas se contenter d'un seul avis.

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees

 

 

Je ne vois pas en quoi c'est incompatible avec une critique exhaustive. Moi je suis partisan qu'on leur "mette le nez dedans" pour les obliger à se forger une opinion à partir de données.

 

Si on ne leur sort qu'une critique incomplète et rédigée selon le point de vue d'un seul, on aurait surtout plus de planches qu'ils se rangent de cet avis en le prenant pour parole d'évangile.

 

Ben sauf que si l'avis est exhaustif, pourquoi se forgeraient-ils une opinion ? Il leur suffira d'adopter celle, imparable, du testeur. 

Elle paraîtra tellement inattaquable qu'ils auront encore moins l'idée d'en remettre la pertinence en question. 

Même Ryuzaki risque d'arrêter de protester, ce qui pourrait causer une cassure dans l'espace-temps ! :)

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

 

Une fois de plus, nos conceptions s'opposent : je suis pour qu'un lecteur s'approprie une critique, comme il s'appropriera ensuite le jeu, qu'il ne veuille ou non. Une critique exhaustive, même dense, ne produirait qu'un lecteur passif qui n'aurait pas à mettre en perspective, à digérer, à mûrir... bien sûr, il est toujours réjouissant de se dire que les gens lisent encore, mais s'ils se contentent de ne faire que parcourir des mots, et s'ils s'arrêtent à ça, peut-on vraiment appeler ça lire ?

 

 

Je ne vois pas en quoi c'est incompatible avec une critique exhaustive. Moi je suis partisan qu'on leur "mette le nez dedans" pour les obliger à se forger une opinion à partir de données.

 

Si on ne leur sort qu'une critique incomplète et rédigée selon le point de vue d'un seul, on aurait surtout plus de planches qu'ils se rangent de cet avis en le prenant pour parole d'évangile.

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees

 

C'est pour ça que je suis pour l'abandon des notes et pour l'apparition de tests bien plus exhaustifs et basés sur au moins deux points de vue différents (Néophyte et fan du genre). Pousser les lecteurs à lire le texte plutôt que la note et leur proposer deux visions différentes pour les obliger du départ à faire des recoupements et à se positionner eux-même par rapport aux critères évoqués dans les deux visions.

 

Je trouverais ça mieux pour les joueurs et mieux pour les jeux.

 

 

Hélas la presse a plutôt tendance à faire l'inverse depuis des années, à favoriser certains critères aux détriments des autres, modelant ainsi, volontairement ou non, les attentes du public. 

 

Une fois de plus, nos conceptions s'opposent : je suis pour qu'un lecteur s'approprie une critique, comme il s'appropriera ensuite le jeu, qu'il ne veuille ou non. Une critique exhaustive, même dense, ne produirait qu'un lecteur passif qui n'aurait pas à mettre en perspective, à digérer, à mûrir... bien sûr, il est toujours réjouissant de se dire que les gens lisent encore, mais s'ils se contentent de ne faire que parcourir des mots, et s'ils s'arrêtent à ça, peut-on vraiment appeler ça lire ?

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

Ou au contraire, ne devraient-ils pas s'efforcer de "rééduquer", de tirer vers le haut, de limiter les pots cassés, quitte à perdre des "lecteurs"-éponges sur de mauvaises pistes ? 

 

C'est pour ça que je suis pour l'abandon des notes et pour l'apparition de tests bien plus exhaustifs et basés sur au moins deux points de vue différents (Néophyte et fan du genre). Pousser les lecteurs à lire le texte plutôt que la note et leur proposer deux visions différentes pour les obliger du départ à faire des recoupements et à se positionner eux-même par rapport aux critères évoqués dans les deux visions.

 

Je trouverais ça mieux pour les joueurs et mieux pour les jeux.

 

 

Hélas la presse a plutôt tendance à faire l'inverse depuis des années, à favoriser certains critères aux détriments des autres, modelant ainsi, volontairement ou non, les attentes du public. 

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees

Je vois, mon point de vue est pas si différent pour le coup. Jouer a un jeu en anglais, tout le monde le peut, je le faisais quand j'avais 12ans. Pourtant je ne suis pas foutu d'apprendre le japonais, donc je peux pas trop juger. Mais ça me fait tellement relaviser sur la difficulté de la tache.

Cependant tu dois avoir une grosse opinion des gens de manière générale - moi c'est l'inverse. Je pars du principe que tout le monde est con. Vu que la proportion de con est largement supérieure a celle des pas cons, j'ai moins de chances de me planter.

Parce qu'après tout si on réfléchissais, déja on arrêterait de venir sur gameblog pour leur donner des clics et donc des sous, on n'écrirait jamais de commentaires sur les tests et articles puisque ça n'améne jamais a rien de construit ( débat? ), etc.

Rien que ce sujet traité par Ryuzaki je le trouve bien fait et franchement pertinant, mais au lieu de ça, vous focalisez sur Neptunia, sur le fait que ce soit Ryuzaki, et ça part en vrille, alors qu'il y a un vrai débat de fond interessant.

Mais comme la majorité des gens ici sont cons, ça part en stérilité, et on ne fait au final que donner des sous sous a julien pour qu'il continue a nous pondre des étrons comme le test de MGS GZ, et donc lui permettre de nous abreuver de toutes les dernières nouveautées de grand maître kojima.

 

Je ne sais pas si c'est avoir une "grosse opinion" des gens que de considérer qu'ils sont "capables de".

C'est surtout que quelle que soit mon opinion sur eux, je mets un point d'honneur à me loger à la même enseigne, ne serait-ce que par orgueil (c'est un peu tordu, je sais, mais hé, c'est moi, on ne me refera pas) : si je devais considérer que les gens "sont tous des cons", je serais forcé de m'inclure dans le lot. Je ne supporterais pas de me dire "les gens sont tous des cons... mais pas moi", parce que je sais que c'est exactement ce qu'un con pourrait penser.

Je préfère donc me persuader du contraire, ce qui me permet de sauver ma propre face avec le lot. :)

Et puis, si je cesse d'avoir foi en mon semblable, il me reste quoi ?

 

Quant à remettre Neptunia sur la table, un peu de bonne foi, s'il te plaît : c'est quand même Ryuzaki le responsable de cet état de fait. ENCORE.


Sauf que ça regroupe une immense partie du public et donc ça a de l'influence sur les ventes, donc à long terme sur l'industrie tout entière.

Aussi, je pense que le rôle de la presse est de faire découvrir des jeux et non se conforter les gens dans les mêmes recettes. Laisser tomber et partir du principe que c'est tant pis pour eux s'ils ne font pas l'effort, ce n'est pas leur rendre service au contraire.

 

Là on pose le doigt sur un problème vraiment intéressant et qui, pour le coup, mérite une réflexion approfondie :

Si les gens "peuvent" mais "ne font plus l'effort", est-ce aux sites spécialisés (ou apparentés) de prendre acte de cette évolution dans le mauvais sens et de s'y adapter, c'est-à-dire à prendre en considération une dégradation alarmante des capacités de recul, d'esprit critique et d'analyse d'un public majoritaire, ce qui revient à jouer le jeu de cette dégradation et à l'encourager.

Ou au contraire, ne devraient-ils pas s'efforcer de "rééduquer", de tirer vers le haut, de limiter les pots cassés, quitte à perdre des "lecteurs"-éponges sur de mauvaises pistes ? 

Pour moi, la réponse est dans la question. 

Et si la situation est bien telle que tu la suggères, je flippe, et pas que sur le plan des jeux vidéos.

Remarque, la façon dont les gens ont voté ce week-end tend à te donner raison... :(

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY


 
Est-ce que ces gens qui peuvent mais ne "font pas l'effort de" ne méritent-ils pas d'être ainsi induits en erreur, et n'est-ce pas cette absence d'effort de leur part, le vrai fond du problème (s'il y en a vraiment un) ?


Sauf que ça regroupe une immense partie du public et donc ça a de l'influence sur les ventes, donc à long terme sur l'industrie tout entière.

Aussi, je pense que le rôle de la presse est de faire découvrir des jeux et non se conforter les gens dans les mêmes recettes. Laisser tomber et partir du principe que c'est tant pis pour eux s'ils ne font pas l'effort, ce n'est pas leur rendre service au contraire.
Rhazya
Signaler
Rhazya
Je vois, mon point de vue est pas si différent pour le coup. Jouer a un jeu en anglais, tout le monde le peut, je le faisais quand j'avais 12ans. Pourtant je ne suis pas foutu d'apprendre le japonais, donc je peux pas trop juger. Mais ça me fait tellement relaviser sur la difficulté de la tache.

Cependant tu dois avoir une grosse opinion des gens de manière générale - moi c'est l'inverse. Je pars du principe que tout le monde est con. Vu que la proportion de con est largement supérieure a celle des pas cons, j'ai moins de chances de me planter.

Parce qu'après tout si on réfléchissais, déja on arrêterait de venir sur gameblog pour leur donner des clics et donc des sous, on n'écrirait jamais de commentaires sur les tests et articles puisque ça n'améne jamais a rien de construit ( débat? ), etc.

Rien que ce sujet traité par Ryuzaki je le trouve bien fait et franchement pertinant, mais au lieu de ça, vous focalisez sur Neptunia, sur le fait que ce soit Ryuzaki, et ça part en vrille, alors qu'il y a un vrai débat de fond interessant.

Mais comme la majorité des gens ici sont cons, ça part en stérilité, et on ne fait au final que donner des sous sous a julien pour qu'il continue a nous pondre des étrons comme le test de MGS GZ, et donc lui permettre de nous abreuver de toutes les dernières nouveautées de grand maître kojima.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees

Je ne pense pas t'avoir traité de connard prétentieux, peut être un abruti de troll de merde, mais connard prétentieux? non.

 

Je ne pense pas à toi, hein, mais ça revient de temps en temps, ici ou ailleurs.

Alors qu'au moins, même si j'ai un vrai côté snob et élitiste, je pars du principe que ce que je peux, tout le monde le peut.

Rhazya
Signaler
Rhazya
Je ne pense pas t'avoir traité de connard prétentieux, peut être un abruti de troll de merde, mais connard prétentieux? non.

Le QG de ryuzaki57

Par ryuzaki57 Blog créé le 18/01/13 Mis à jour le 13/03/15 à 20h02

Blog essentiellement consacré à l'économie et à la géopolitique du jeu vidéo.

Ajouter aux favoris

Édito

Ce blog est une extension de mon blog wordpress (que l'on appellera blog-mère). Il reprendera plus ou moins le contenu de celui-ci en y ajoutant toutefois des exclusivités plus ciblées.

Ce blog ne sera pas MAB, mais veillera dans la mesure du possible à respecter les uns et les autres.

Ce blog ne contiendra pas de tests, car ils seront déposés dans la rubrique test prévue à cet effet*.

*des exceptions seront toutefois faites en cas de base de données foireuse. 

Archives

Favoris