Rapture, Codec and Chocobo
Signaler
[Coups de Coeur]

Je dois avouer que dès les premiers trailers, j'ai irrémédiablement attiré par Enslaved. Un univers post-apocalyptique si beau, si naturel et si ... Si peu gris ! Un peu de fraicheur quoi ! Au fur et à mesure des mois précédant sa sortie, j'ai néanmoins eu quelques reculs par rapport à ce titre. Les défauts furent révélés un par un et la masse de titres attendus par moi-même (Castlevania LoS, Dead Rising 2, Assassin's Creed Brotherhood ...) Bref, j'allais le prendre d'occaz' plus tard. Finalement Novembre arrive et une fois le dernier jeu de ma to do list provisoire (Assassin's Creed 2) achevé,, je pars en quête d'un titre récent qui saura étancher ma soif de gaming avant les fêtes. Les prix encore élevé, le blog de jeuxvidéo Import se présente comme un messie et je ne peux résister à l'appel d'Enslaved Neuf à une vingtaine d'euros ...

Reçu 2 semaines après l'avoir commandé (Import + Fêtes + Circulation paralysée par la neige) Je place la galette impatient et je lance le jeu. J'avais fait le premier niveau dans la démo donc peu de surprise. Ce premier chapitre terminé, je me plonge dans l'inconnu en compagnie de la jeune Trip... Rapide topo pour ceux qui ne connaissent pas le scénario de ce jeu : Monkey,, homme fort et agile est séquestré. Libéré de sa cage grâce à un problème technique provoqué(qui causera le crash du vaisseau transport), il parvient à s'échapper (dans un déluge de flamme et de cris) et s'évanouit. A son réveil, il se retrouve en face de Trip, jeune femme qui ne désire qu'une chose : Retourner dans sa communauté saine et sauve (le monde étant ruiné et envahi par des robots esclavagistes, les routes ne sont pas très sures.) Ainsi, elle appose à Monkey une couronne d'esclave qui causera sa mort en cas de non obéissance ou de décès du propriétaire. Les deux protagonistes sont donc bien malgré eux obligé de coopérer dans ce monde qui voudrait faire d'eux des esclaves.

 

 

Et pour parler franc d'emblée, le scénario me porte, m'emmène, me transporte, me soulève ... L'évolution de la relation entre les deux, puis les trois personnages m'enchante et chaque nouvelle cinématique (les expressions faciales sont d'ailleurs superbes) parvient à me faire sortir un petit rictus (de joie ou de tristesse)Monkey la force et Trip le cerveau qui au début, ne peuvent se supporter. A l'heure ou j'écris ces lignes, je suis au milieu du chapitre 11 (et je n'ai qu'une envie c'est d'y retourner) Je ne peux donc pas vous dire si la fin est aussi Horrible et atroce que Mimic le décrit dans son test vidéo, mais pour l'instant, je suis conquis

Rapidement, je vais aborder le point qui fâche, le gameplay ce qui peut paraitre bête pour un jeu ... Ha, Ninja Theory n'est pas d'accord apparemment. En effet, le jeu est tristement trop dirigiste ... On ne peut mourir pendant les phases de plateformes et on n'aimerait ! Oui, contrairement à d'autres jeux on voudrait mourir pour être plus précis, on voudrait être LIBRE de mourir. Oui, c'est un fait, le jeu et linéaire et scripté, on ne peut sauter par exemple qu'aux endroits prévus à cet effet et les phases de plateforme peuvent être faite les yeux (ce qui est dommage vu la qualité de la mise en scène) Mais voilà, la mise en scène justement est tellement bien faite, tellement cinématographique dans son approche ... Beaucoup le comparent à Uncharted 2, à juste titre mais moi je n'ai pas de PS3 ! C'est donc une première pour moi, ces effets de plateformes qui tombent etc ... 

Le système de combat m'as, en revanche, pas mal plus. On as vraiment une impression de dynamisme durant les joutes (les bruitages y sont pour beaucoup) et chaque combat est un régal. Les coups, en nombre limité d'abord, révèle toutes leur puissante car tout est upgradable. J'ai vraiment aimé ce point.

 

Oui, c'est vrai, on peut dire que Enslaved : Odyssey To the West est plus filmique que ludique. Les interactions sont limités et les phases de plateformes, trop dirigistes. Mais les graphismes magnifique, l'univers post-apocalytpique inédit et envouteur et le scénario pour l'instant porteur, ce titre est véritablement un coup de coeur pour moi. Si vous aimez l'action/aventure et que les défauts de ce jeu ne vous rebute pas, foncez, ça vaut son pesant de cacahouète

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Rapture, Codec and Chocobo

Par RubisCon Blog créé le 02/07/10 Mis à jour le 11/11/11 à 16h16

Le fourre tout de Rubis con, plein de Big daddy, de Mogs,de soldats génomes de Meat Boy ...

Ajouter aux favoris

Édito

 

Call me Rubis

Un blog parmi tant d'autres mais rédigé avec passion. Ici, on parlera de Doctor Who. Un peu de zombies aussi, le reste ce sera le point du vue et les coups de coeur d'un Gamer de 16 ans (et demi !). 

Un grand merci à Krunkenstein pour la bannière ! (Même si maintenant c'est mainstream d'avoir une bannière Made in Krunkie... )

Mon GamerTag : Rubis Con

Mon Id Steam : Rubis Con (Non, sans déc')

Archives

Favoris