Blog de Rhino

Par Rhino Blog créé le 13/03/10 Mis à jour le 16/03/10 à 18h24

Avec un zeste d'humour =)

Ajouter aux favoris
Signaler

Imaginez : Je me marie a une veuve qui a une fille. Mon père ce marie avec cette fille. Mon père est donc mon fils, et ma fille est donc ma mère.

Mon père ( ou mon fils ) a eu un enfant avec ma fille ( ou ma mère ). Cet enfant est donc mon frère, mais il est aussi mon petit-fils. Je suis donc le grand-père de mon frère.

J'ai eu un enfant avec ma femme, c'est donc le petit-fils de mon père, mais aussi le frère de mon père. Mon fils est donc mon oncle.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Un vétérinaire turc a eu l'horrible surprise de découvrir un agneau à visage humain alors qu'il pratiquait une césarienne sur une brebis qui éprouvait des difficultés à mettre bas. L'animal était mort-né. Son « visage » ressemblait trait pour trait à celui d'un humain. Le nez, les yeux et la bouche étaient identiques à celui d'un humanoïde. Seules les oreilles étaient celles d'un mouton. Selon le vétérinaire, ce type de mutation, très rare, serait due à l'absorption massive par la mère de vitamines A... C'est du moins ce qu'a rapporté CNN Turquie.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler

Et oui, tout le monde aime sony évidemment ( a quelques exceptions comme moi ). Mais je les comprends, ils sont forts chez Sony !

 

Et oui, c'est les seuls qui arrive a sortir le prologue d'un jeu en 2008, annonce que ce jeu va sortir dans 3 mois, et repousse la date, et repousse, et repousse...

 

Résultat?

 

Gran turismo 5 est prévu pour septembre 2010, et encore...

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)


Signaler

Un projet collaboratif énorme où chaque participant a dessiné l'étage d'une tour. Au final, une gigantesque fresque verticale de 32000 pixels de haut, remplie de clins d'oeil et références (principalement de films ou jeux vidéo).

 

C'est long a regarder, mais vous reconnaitrez beaucoup de choses =)

 

LA fameuse tour

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Personnellement, je trouve ce jeu décevant ! C'est un jeu Totalement COMMERCIAL !

Il y a un couloir ( adieu les longues étendues ! ), j'avance, je tapes, j'avances, je tapes, j'avance, je tapes, j'avances, je tapes, j'avance, je tapes, j'avances, je tapes, j'avance, je tapes, j'avances, je tapes, j'avance, je tapes, j'avances, je tapes... Il faut atteindre les vingt heures de jeu pour ENFIN avoir de vastes plaines bourrés de monstres a dégommé...

L'inventaire ce résume en 2 choses : Armes, accessoires.

 

Les combats sont pas mal mais ce n'est plus un final fantasy !!

Le 12 avait déjà un peu perdu l'esprit FF, mais là on atteint le sommet, je crois que c'est la fin des final fantasy : (

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

"Cela faisait un certain temps que je soupçonnais ma femme d'avoir une relation extra conjugale.

Je suis donc rentré chez moi à l'improviste et évidemment, je l'ai trouvé complètement nue sur le lit.

J'ai immédiatement fouillé l'appartement pour trouver le coupable. En vain.

Et puis je me suis souvenu qu'habitant au 15ème étage d'une tour, nous disposions d'un petit balcon.

J'ai donc ouvert la porte-fenêtre et c'est là que j'ai vu cet homme, suspendu dans le vide et s'agrippant à la rambarde du balcon.

Je lui ai piétiné les mains pour qu'il tombe mais il tenait bon. Alors je suis parti chercher un marteau.

À grands coups sur chaque main, il a fini par lâcher prise.

Mais un arbre a amorti sa chute. Voyant qu'il bougeait encore, j'ai attrapé le réfrigérateur de la cuisine et je l'ai fait basculer sur cet individu.

L'effort a été si violent que j'ai succombé à une crise cardiaque.

Et donc me voilà..."

- Ah bon ?, répond Saint Pierre, passionné. C'est bon, vous êtes admis au Paradis.

Un second homme se présente peu après et commence à raconter l'histoire de sa mort à Saint-Pierre.

- Voyez-vous, débute t-il, j'étais en train de repeindre mon balcon au 17ème étage d'une tour.

Mon tabouret a vacillé et j'ai basculé dans le vide.

Mais j'ai eu la possibilité de me rattraper à un balcon deux étages plus bas.

Je pensais être sauvé quand le propriétaire de ce balcon a commencé à me piétiner les mains, puis à me casser les doigts à coups de marteau.

Il était fou ce type, furieux que je m'accroche à son balcon.

Et pire lorsque j'ai lâché prise, comme je ne suis pas mort tout de suite, il m'a balancé son frigo sur la tête pour m'achever.. Un dingue !...

- Oui j'ai entendu parler de cette histoire, vous pouvez entrer au Paradis...

Un troisième homme arrive et entame lui aussi son récit à St Pierre :

- Moi, j'ai rien compris, franchement, je ne sais pas comment tout ça est arrivé.

J'étais caché à poil dans un frigo ...

- Ca va, dit St Pierre, je connais la suite...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Il y a approximativement deux milliards d'enfants (moins de 18 ans) sur terre. Cependant, comme le père Noël ne visite pas les enfants musulmans, hindous, juifs ou bouddhistes (sauf peut-être au Japon), ceci réduit la charge de travail pour la nuit de Noël a 15% du total, soit 378 millions. En comptant une moyenne de 3.5 enfants par foyer, cela revient à 108 millions de maisons, 54 millions en présumant que chacune comprend au moins un enfant sage.
Le Père Noël dispose de 31 heures, le jour de Noël, pour effectuer son travail (en tenant compte des différents fuseaux horaires, de la rotation terrestre, et en supposant qu'il voyage d'est en ouest, ce qui semble logique). Cela revient à 967,7 visites de domiciles par seconde.
De façon pratique, cela signifie que pour chaque résidence ayant de bons enfants, le Père Noël dispose de un millième de seconde pour parquer le traîneau, sauter en dehors, dégringoler dans la cheminée, remplir les chaussettes, distribuer le reste des présents au pied du sapin, déguster les quelques friandises laissées à son intention, regrimper dans la cheminée, enfourcher le traîneau et passer à la maison suivante. En supposant que chacun de ces 91,5 millions d'arrêts soient uniformément distribués autour de la planète, nous parlons ici d'une distance de 1 200 mètres par résidence visitée soit un voyage total de 110 millions de kilomètres, sans compter les arrêts et les détours pour ravitailler ou pisser.
Cela signifie que le traîneau du Père Noël se déplace a 1170 kilomètres par seconde, soit 3000 fois la vitesse du son. A titre de comparaison, le véhicule le plus rapide fabriqué par l'homme, la sonde spatiale Ulysse, se déplace à une vitesse douloureuse de 49 km/sec. Un renne conventionnel, lui, se déplace a une vitesse maximale de 24 kilomètres à l'heure, et encore, avec des anabolisants.
La charge portée par le traîneau ajoute un autre élément d'intérêt. En supposant que chaque enfant ne reçoive rien de plus qu'un jeu Lego de grandeur moyenne (un kilo), le traîneau transporte alors 321.300 tonnes, sans compter le Père Noël, qui est invariablement décrit comme souffrant d'embonpoint. Sur le plancher des vaches, les rennes conventionnels ne peuvent tirer plus de 150 kilos de marchandises. Même si l'on accordait aux rennes volants une capacité de traction 10 fois plus grande que la normale, il serait impossible de faire le travail avec huit ou neuf rennes : il faudrait 214 200 de ces rennes spéciaux. Tous ces rennes augmentent le poids total à un sommet de 353 430 tonnes, quatre fois le poids du paquebot Queen Elisabeth - et nous ne tenons pas compte du poids du traîneau lui-même.
353 000 tonnes voyageant à 1170 kilomètres par seconde créent une résistance énorme à l'air, chauffant les rennes de la même manière que la navette rentrant dans l'atmosphère terrestre. Les deux rennes en tête de convoi absorberaient chacun une énergie calorifique de 14 300 millions de joules/s. En résumé, ils exploseraient en flammes quasi instantanément, exposant les rennes adjacents à des dommages collatéraux sévères et créant des boums soniques assourdissants lors de leur passage au-dessus des agglomérations endormies et sereines. La meute entière de rennes serait complètement vaporisée en 4.26 millièmes de secondes, soit juste le temps pour le père Noël d'atteindre la cinquième maison de sa tournée.
Pas de quoi s'en faire de toute façon, puisque le père Noël, en passant de manière fulgurante de zéro à 1170 km/s en un millième de seconde, serait sujet à des accélérations allant jusqu'à 17 500 G's.
Pendant ce temps, le Père Noël sera donc sujet à des forces centrifuges 17 500,06 fois plus fortes que la force gravitationnelle. Un Père Noël de 125 kilos (ce qui semble ridiculement mince) serait plaqué au fond du traîneau par une force de 2 157 507,5 kilos, écrabouillant instantanément ses os et ses organes et le réduisant à un petit tas de chair rose et tremblotante.

 

C'est pourquoi, si le père Noël a existé, il est mort maintenant.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Archives