Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro
Une accroche journalistique (Joypad anyone ?) qui sentait le souffre, mais terriblement révélatrice d'une frustration insupportable. La Nintendo 64, maintes fois promises était une nouvelle fois repoussée en France à une date indéterminée... Les performances commerciales explosives de la console de Nintendo au Japon et États-Unis étaient pointées du doigt par une presse exaspérée. Ce retard de trop succédait à d'autres, révélant un degré de fébrilité que personne n'aurait prêtée à ce géant de l'industrie des loisirs interactifs.
 
 
L'annonce officielle du Project Reality avait été faite en octobre 1993 par le PDG de NoA, Howard Lincoln, tout heureux d'annoncer un partenariat précieux avec Silicon Graphics, société en pointe de la technologie 3D. La suite ? Une simple photo de la machine jetée en pâture en lieu et place d'une démonstration en bonne et due forme au printemps 1994. Ce rendez-vous manqué en appellera d'autres biens plus agaçants. Lors de l'édition 95 du Shoshinkai, Nintendo présente enfin sa prochaine génération en version jouable. La presse papier jubile, la proposition du numéro un mondial force le respect (en vitrine Super Mario 64) en dépit du manque de finition des jeux dévoilés, témoignant aux yeux des observateurs avisés d'un défaut de préparation annonciateur d'une probable temporisation. Au-devant des médias, les porte-paroles du fabricant balaient d'un revers de main ces spéculations. Ils appellent à la raison et donnent invitation à tous les prescripteurs au mondial du jeu vidéo de mai 1995 pour prendre connaissance du plan de lancement international de la N64.
 
Joueurs comme journalistes rongent leur frein, mais s'agacent tout de même de ces ajournements continus. La conférence d'ouverture de l'E3 donne entière satisfaction et calme les plus grincheux. La Nintendo 64 dispose enfin d'une date ferme : Noël 1995 aux USA et quelques mois plus tard dans notre doux pays. Le monde du jeu vidéo jubile pour quelques semaines avant que Nintendo change sans préavis son calendrier de lancement. La console est repoussée en Amérique du Nord (avril 96) comme au Japon. L'Europe attendra. L'exaspération est à son comble, le fabricant devient la cible parfaite d'un déchaînement de protestation. La rubrique du courrier des lecteurs des magazines fait écho à la nervosité contenue des journalistes. Ils n'étaient pas au bout de leur peine...
 
 
Je me souviens d'une promenade dans le centre commercial de La Défense. Les bras chargés de course, je tombe sur une affiche posée en évidence devant la porte d'un point presse. Elle reprenait la couverture d'un mensuel de jeu vidéo dont le nom m'échappe (merci à Schlurri pour le tips). L'accroche était assez violente, néanmoins elle traduisait l'exacerbation d'un mécontentement général : PUTAIN UN AN !!
 
Il faut dire que Nintendo avait tendu la perche pour se faire battre. Le constructeur avait lancé une campagne publicitaire massive dissuadant le joueur de succomber aux charmes des consoles 32bits, l'imminence de la sortie de sa machine nouvelle génération devait calmer les plus impatients. Ce fut l'inverse de l'objectif recherché.
 
 
Via un laconique communiqué de presse dont le département marketing & communication de Nintendo a le secret, le délai de trop est dénoncé à l'unisson par les médias. La date de sortie était dorénavant fixée à mars 97 en Europe (contre sept. 96 aux USA). De ce qu'il convenait légitimement d'appeler Haine 64, ne restaient à son égard que ressentiment et moquerie. Sony et Sega avaient montré la voie avec des écarts de calendrier entre régions du monde réduites en peau de chagrin. Nintendo restait fidèle à sa réputation, en effet, la Super Nintendo a été commercialisée avec deux ans de retard sur le Japon. Les spécificités télévisuelles hexagonales (seul territoire SECAM) ne nous ont pas épargnés d'un atermoiement révoltant. La console sera finalement disponible en France en septembre 97 alors que nos voisins allemands et anglais disposaient d'elle en mars 97. Ces piétinements à répétition avaient fini par user la patience d'une bonne partie des joueurs, la PlayStation faisait finalement consensus.
 
 
Ajouter à mes favoris Commenter (54)

Commentaires

Waldotarie
Signaler
Waldotarie

Ben c'est Bukaki qui disait cela... ^^

Yao le citait juste pour réagir ! ;)

xdr
Signaler
xdr
Bah tu dit "cette manette de merde"! :P Ou alors j'ai pas saisi la subtilité, faut dire je suis pas venu sur GB depuis longtemps et je connais personne. ^^"
Yao
Signaler
Yao

Non mais où j'ai dit que le pad était mauvais au contraire à mes yeux, nintendo a inventé le pad !! :P

xdr
Signaler
xdr
Raaah la N64, la console que j'ai le plus attendue de ma vie de gamer... Dire que j'étais impatient est un euphémisme. La "com" de Nintendo avait super bien marchée sur moi, sortant de la SNES encore ébahit, j'attendais la 64 comme le messie et je n'avais rien à faire de la PS1 ou la Saturn...

N'en pouvant plus d'attendre j'ai crisé pour que mes parents m'en prenne une version Allemande au Auchan de ma ville... 2990Frs (alors qu'elle sortira à 990Frs 6 mois plus tard...). Mario 64 et Turok accompagnèrent l'achat, Mario 64 reste mon jeu préféré à ce jour, jamais repris une telle claque (à part maybe Shenmue).

Le comble c'est que je la revendrais en septembre 1997, à sa sortie en France, pour l'achat d'une PS1 avec FFVII qui venait de débarquer... Et même si la sodo' du prix de reprise me fait encore mal, je n'ai jamais regretté cette décision, la PS1 en valait clairement la peine.

J'ai eu la chance de pouvoir continuer à jouer à la N64 chez un pote qui était équipé et donc je n'ai rien loupé de Zelda OoT et compagnie, mais ce n'est que bieeeen plus tard, à la sortie de la PS2, que je rechopait une N64 via un pote qui me l'a vendue avec l'expension pack, Mario 64, Turok 2 et Perfect Dark + 2 pads, pour 10€ le tout. ^^"

Reste une console mythique, qui aura beaucoup fait parlé d'elle, en bien comme en mal.

Et Yao, tu dit nimp'! :P Le pad était juste la perfection absolue, rien à voir avec le disgracieux pad PS (qui devra attendre le DS4 pour devenir bon...) et le pad Saturn resté à l'ère passéiste des 16 bits. ^^
manulelutin
Signaler
manulelutin
Je me souviens avoir acheter la mienne ds sa version italienne, à mon revendeur du coin. Beaucoup de boutiques passait pas l'import entre pays de la zone euro pour contenter les joueurs de l'hexagone (et j'ai pas souvenir qu'ils ai cherché à s'en foutre plein les fouilles aux passage, en tout cas pas mon indépendant passionné... paix à son âme).
J'avais turok je me souviens, et j'ai du prendre mariokart et pilotwings peu de temps après. De sacré jeux, sur le mk. Et puis est sorti goldeneye. Je n'ai jamais autant joué a un jeu je crois, hormis le 1er mk sur snes ^^.
bambin0
Signaler
bambin0
Mario 64 et kart

Ocarina of time majora's mask <3

Il n'y avait pas besoin du réseau pour s'amuser,maintenant les solos je les fait même plus,je n'accroche plus
Yao
Signaler
Yao

Il y a eu de très bon jeux mais bordel cette manette de merde quoi >_< Nintendo a de gros problèmes pour proposer des pads ergonomique ..

C'est bien pour ça que la concurrence s'en est grandement inspiré…
Maidencloud
Signaler
Maidencloud

Il y a eu de très bon jeux mais bordel cette manette de merde quoi >_< Nintendo a de gros problèmes pour proposer des pads ergonomique ..

:blink:
Le pad de la n64 c'est juste l'un des meilleur design qui n'ai jamais été fait. Tu change les sticks, tu mes des boutons en dessous, tu rajoute un stick analogique a droite, t’enlèveles bouton c,tu mets 4 gros bouton en façade, des gâchettes analogique en plus des gâchette normal et tu as la polyvalence complète est parfaite, aussi bien pour les jeux 2d que pour les jeux 3d.
Cypher
Signaler
Cypher
Perfect dark
#truelove
Bukaki
Signaler
Bukaki
Il y a eu de très bon jeux mais bordel cette manette de merde quoi >_< Nintendo a de gros problèmes pour proposer des pads ergonomique ..
sopor
Signaler
sopor

Cette console est une véritable catastrophe...


Y a un copyright gameblog sur cette formule. Tu vas avoir des ennuis.
ishidoro
Signaler
ishidoro
1 an d'attente en +, mais je garde de meilleur souvenir sur la N64 que sur psone.
Les parties à 4 sur goldeneye et mario kart.
La claque graphique en voyant mario 64 pour la 1ere fois.
Et puis zelda, banjo, Lylat wars, smash bros, F-zero, perfect dark, ... pas beaucoup de jeux sur cette console, mais des excellents jeux.
helldiablo
Signaler
helldiablo
Cette console est une véritable catastrophe...
Yao
Signaler
Yao
Raaaaaahh ! La N64 ! :wub:
Bon, tu es un des lblogs le plus intéressant à mes yeux de GB !!! C'est le côté nostalgie qui parle je vais être honnête mais j'adore prendre la DeLorean !! J'adore le retro souvenir mais pour y jouer, je déteste ça ! :P
Ça, c'est dit !

J'ai du vendre ma SNES pour pouvoir me la payer cette putain de console ! Je regrette vraiment ma Super… TT 3 TT J'enviais mes potes et leur situation de bourgeois car ils avaient le 2 consoles…


Mais bon je crois que c'est ma console préférée de Big N, quasi ex-æquo avec la Super (mon cœur balance ce ne sont pas les mêmes expériences…) !
Ça c'était du line up, pas beaucoup de jeux mais quels jeux !! :wub: Ce n'est pas comme maintenant ou c'est générique, ça se noie dans la masse pas une KIller app qui se détache, c'est moche… :/
M'en rappel surtout du mag Super Power, j'étais abonné (avec C+ aussi), j'adorais ce zine pro N qui durant la période Nes/Super, c'était Byzance pour eux mais avec l'arrivé de l'"Ultra 64", ça a été la fin direct ! Le zine sortait avec genre 10 pages pour un prix qui augmentait… C'était la misère…
Ça m'a servi de leçon pour ne plus acheter les mags spés sur des constructeurs. Les mags Sega par exemple…

Bref, que de souvenirs, Mario 64 avec la console pour moi ! Cette PUTAIN DE CLAQUE !! C'était violent ! :woah:
Je n'ai jamais retrouvé ça ailleurs !
J'y jouais avec ma sœur et ma mère !! J'avais un pote qui avait Goldeneye 64/MK64, la console chauffait, les cartouches tournaient, les parties en multi, n'arrêtaient pas… Que du bonheur ! Je déteste les fps (je ne sais pas pourquoi car j'ai découvert le genre avec Doom sur SNES (quelle prouesse à l'époque) et Goldeneye 64, Perfect Dark et Turok 2 m'ont fait kiffer le genre mais je n'ai pas continué après avec cette trouzaine de fps militaire…

Zelda OoT, rien n'a rajouter (l'inventeur du lock) sauf que j'ai kiffé doublement car il est sorti le jour de mon anniv !! :D
Rare, c'est moche ce que vous ont fait Crosoft… :/
J'avais le Star Wars/Shadows of the Empire tout pourri mais je l'adorais !! Ready 2 Rumble, ce Starfox, 1080°
Cette manette… Bon j'étais frustré de ne pas avoir de jeux de baston (il ne faut pas évoquer la liste sur la console, c'est risible…), KI je l'attendais aussi dessus et le Gold, y jouait avec ce stick, non merci… Puis la gueule du jeu par rapport à la version arcade… De toute façon, il n'y a qu'un épisode de KI le 1er et puis c'est tout ! :P
Cruisin' USA, je l'attendais comme un malade aussi (pourtant Rien à foutre des jeux de caisses) et San Fransico Rush mais bon au final des petites bouses…

Je voulais trop jouer à BlastCorps (les débuts de Rare sur la machine), Body Harvest, Mission Impossible, le ISS 64, Evangelion, mine de rien elle avait des jeux d'éditeurs tiers (bon ok, ça se comptait sur les doigts d'une main) mais à mes yeux le grand absent était Capcom !!! Putain, j'étais deg, pas de bta ou de jeux d'action digne de ce nom…
Je bavais aussi sur Ganbare Goemon qui apparemment était excellent !! Je regrette de ne pas l'avoir eu ! Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs je kiffe tellement cette série !
Je me plaignais du manque de jeux mais y avait de quoi faire mais pas tous les genres, c'est là le problème (ce que l'on connaîtra par la suite malheureusement…).

Elle restera dans mon cœur à tout jamais pas comme la Cube qui m'a fait décroché du jeu vidéo (et c'est la PS2 qui m'a fait revenir ! SotC, Ôkami, Godhand, Ryô ga Gotoku:wub:), c'est paradoxale car dessus il y a des jeux cultes que j'ai kiffé comme K7, Viewtiful, RE4/RE, Starfox Adventures, F-Zero GX, Luigi, mais le Mario, Zelda sont les pire de chacune de ces deux licences à mes yeux !! Le seul Mario de console de salon que je n'ai pas fini tellement ça m'a gavé…

J'attends ton billet sur la GC tiens ! :)
Merci pour ce trip nostalgique ! :P
Djealon
Signaler
Djealon
Ahhhh pour moi la bonne époque de l'import avec laquelle on avait les consoles plus d'une année avant tout le monde. En plus le fait de pas maîtriser le japonais rendait certains jeux meilleurs dont le fameux Mario 64. En effet, j'étais surpris quand j'ai découvert la version pal des années après que le jeu donne l'endroit de l'étoile à chercher. Que d'heures et d'heures sur cette machine. J'y joue toujours aujourd'hui et elle reste une de mes machines favorites de tous les temps avec la super famicom.
Philosogame
Signaler
Philosogame
Effectivement la N64 a quelques jeux excellentissimes, mais en revanche mis à part ces quelques perles et bien c'était plutôt le désert de Gobi...tout le monde avait les mêmes jeux! Quand je trainais un peu dans les discount pour récupérer des jeux rétros pas chers que voyait on dans le rayon N64 : des zeldas à la pelle, des goldeneye, des mario 64 etc...à part ça...

J'y ai passé beaucoup de temps sur ma console, mais seulement car certains jeux avaient une rejouabilité énormes. Je trouve que la Gamecube a encore plus accentué ce défaut (à son corps défendant je pense)...et ça a été ma dernière console Nintendo de salon.
eddie vedder
Signaler
eddie vedder
Rien que pour ocarina, mario64, et mariokart64 golden eye en multi, la n64 était indispensable
Gat_69
Signaler
Gat_69

Je payais mes jeux Neo Geo 1790 francs donc je me tais...


T'es un grand malade.^^
sopor
Signaler
sopor
Je payais mes jeux Neo Geo 1790 francs donc je me tais...
Gat_69
Signaler
Gat_69

Carrément! Le support cartouche rendait les jeux très chers à l 'époque.
Je l'ai acheté quasiment day one (après la saturn) puis je l'ai revendu quelques mois après pour la playstation.
Mon sentiment est mitigé: des bons moments comme wave race, super mario 64 et des déceptions comme mario kart (bien mais moins fun pour moi que sur la super Nintendo).
Peut être aurais-je dû patienter quelques mois de plus.


J'avais payé Zelda 429 francs à sa sortie. C'était beaucoup moins que les 599 de Double Dragon III sur NES.^^
Mr Bones
Signaler
Mr Bones

Je ne sais pas quel âge vous aviez à l'époque mais si vous étiez ado, vos parents étaient sacrément pétés de tunes. Rien qu'un jeu coûtait 450F, alors en importer...pour s'en servir de console d'appoint...

Carrément! Le support cartouche rendait les jeux très chers à l 'époque.
Je l'ai acheté quasiment day one (après la saturn) puis je l'ai revendu quelques mois après pour la playstation.
Mon sentiment est mitigé: des bons moments comme wave race, super mario 64 et des déceptions comme mario kart (bien mais moins fun pour moi que sur la super Nintendo).
Peut être aurais-je dû patienter quelques mois de plus.
sfu_420
Signaler
sfu_420
tellement en retard en France que mon petit magasin du coin vendait des N64 espagnoles ^^
Gat_69
Signaler
Gat_69
La console Nintendo qui m'a le plus marqué après la Super Nes. J'avais pris ISS 64 et bien sûr Mario à sa sortie. Cette baffe putain... Par contre, j'ai jamais compris pourquoi aucun DBZ n'était sorti dessus.
sopor
Signaler
sopor

La N64... Heureusement que RARE et Nintendo faisaient des bon jeux. C'est ce qui a sauvé la console d'ailleurs. On était bien loin de l’excellentissime Snes (qui est la meilleure console de Nintendo, soyons honnête) où TOUT les éditeurs ont contribué au succès de la machine (Capcom, Squaresoft, Konami...) Le bon vieux temps...

La 64 c'était aussi une console anecdotique: Manette à 3 poignées dont on utilisé 90% du temps celle du joystick et celle de droite , le support cartouche qui limité techniquement les titres (un comble pour des jeux 3D) bref... le début de la fin pour Nintendo...


Même si j'ai pas aimé la N64, 2 des jeux les plus importants de l'histoire du JV sont sortis dessus : Mario 64 et Zelda OoT. Ça en fait une console charnière et importante dans l'histoire. Difficile de passer à côté ou de le nier.
Par exemple j'ai pas aimé la PS2 (architecture, le Sony de l'époque...). Pour autant de grands jeux ont vu le jour sur cette machine. C'est indéniable.
Yorenzo
Signaler
Yorenzo
Cette console est tout simplement un must have, les licences Nintendo au top (Mario, Zelda, DK), les premiers bons FPS consoles (Perfect Dark, Goldeneye), les jeux Rareware excellentissime (putain Conkers les mecs !) bref c'était vraiment une bombe. Avec la PlayStation à côté on avait quand même une putain de génération dorée.

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris