Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
making of
Shenmue est un paradoxe. Ce titre concentre tous les superlatifs (magnifique, immersif, dispendieux...), mais polarise aussi les excès de l'état intérieur de tous joueurs (impatience, conjectures folles...). Il est également le dernier représentant d'une ambition technico-artistique brillante faite d'une histoire de rencontres, de flâneries au hasard d'une ville ouverte sur elle-même, avant-goût d'un basculement vers une postmodernité du genre bac à sable. Il incarne enfin l'oeuvre testamentaire de la défunte Dreamcast.
 
 
Yu Suzuki est homme de grands projets. De ceux qui ont construit pas à pas la solide réputation de Sega aussi bien en arcade que sur consoles de la marque. Amorcé sur Saturn, c'est tout naturellement vers son successeur que les aspirations démesurées du créatif pouvaient être raisonnablement comblées. Avec toutefois une conséquence presque intenable, l'explosion de l'enveloppe budgétaire allouée à la réalisation du jeu. Et ce n'est pas Tak Hirai, alors responsable principal du pôle programmation qui soutiendra le contraire : "je devais encadrer une équipe composée de 87 programmeurs. J'étais aussi en charge du contrôle de l'ensemble des données informatiques de Shenmue. Diriger ce conséquent effectif tournait au cauchemar, pensez qu'il me fallait jusqu'à 14 heures et demie par jour rien que pour les briefings individuels" souffle-t-il au magazine Retrogamer (n°78).
 
'Attention to details', c'était l'obsession quasi maladive de Yu Suzuki. Les généreuses capacités techniques de la Dreamcast allaient permettre à ce bouillonnant créatif de passer du fidèle portage arcade/console ('arcade perfect') à l'incroyable précision chirurgicale des graphismes ainsi que la gestion de la physique : "j'avais pour tâche d'affiner le langage de programmation du processeur SH4 afin d'optimiser ses performances. Programmer des lignes de codes principales et secondaires pour la gestion physique des cordons téléphoniques, des chaînes des menottes pendant les scènes cinématiques transitoires" confirme Tak Hirai. Sa ferveur l'a même amené à travailler sur son temps libre afin de "créer des effets de trainée lumineuse des phares de voitures". Il y avait en outre, ces ombres portées si gourmandes en ressource épousant pour la première fois dans un jeu sur console de salon, l'ondulation des rideaux de fer des magasins. Ou encore cette idée frappée du bon sens de stopper la course du héros lorsqu'il est face à un mur. Chose élémentaire que certaines superproductions sur formats HD n'intègrent toujours pas (FFXIII pour ne pas le nommer). 
 
Le pôle technique était tellement imposant qu'il a fallu le scinder en deux dans le but de mieux répartir les tâches de programmation : "l'une était dédiée à la programmation système tandis que l'autre était affectée à la planification des événements du jeu" afin d'assurer à Shenmue l'authenticité de son univers. Pas celle qui saute aux yeux tient à alerter Hirai "nous avons déployé d'immenses efforts pour intégrer des éléments qui ne sont pas palpables. Si l'authenticité du jeu vous semble si naturelle [...], c'est parce que nous avons passé beaucoup de temps à parfaire des détails presque insignifiants en dépit d'une puissance limitée". Des astuces de programmation ont permis à ces programmeurs chevronnés d'économiser de la puissance de calcul de la Dreamcast : "prenez par exemple les 300 personnages non jouables, nous les avions placés dans l'espace 3D de manière parfaitement synchronisés afin de nous épargner les calculs de collision".
 
 
À mesure que l'élaboration du jeu progressait, une infinité d'idées fantaisistes avait été écartée, car jugée non essentielle au bon déroulement de l'histoire : "on avait imaginé laisser la possibilité au joueur de soulever puis de jeter des objets comme une maison. Mais aussi d'accélérer et d'inverser le cours du temps". Hirai voulait les associer à des facéties de programmeurs, ces fameux Ester Eggs dont les joueurs raffolent. Cependant, faute de temps, elles passeront à la trappe.
 
En dehors de sa plastique, la force de Shenmue c'est son sens du récit. Il y a l'obéissance au dispositif narratif, mais aussi sa fragmentation matérialisée par les déambulations, le désoeuvrement auxquels le joueur peut librement se livrer. Qui n'a jamais passé des heures durant à jouer dans la salle d'arcade, glisser des pièces de monnaie dans la "tirette à 100 balles" dans le but de collectionner des figurines en plastique ou se surprendre à téléphoner plusieurs fois dans la même journée à Ine-san ? "Nous avions proposé des tonnes d'innovations jamais expérimentées ailleurs, s'honore Tak Hirai. Le chapitre le plus difficile à mettre en place avait été de donner le sentiment de pouvoir tout faire".
 
En effet, la proposition de Shenmue a fait école parmi les développeurs : "le succès de Gran Theft Auto tient pour beaucoup de Shenmue, même dans sa formulation 3D". Un concept était né, laissant tout de même une ardoise salée à Sega. Le jeu coûta la bagatelle de 70 millions de $, un budget que les jeux HD triple A atteignent avec peine. D'après des analystes, le parc mondial de Dreamcast était insuffisant pour résorber le budget colossal de cette production atypique. Le million d'exemplaires écoulés était louable, toute proportion gardée.
 
 
Malgré l'instance des fans à travers le monde, Sega reste de marbre. Cette licence semble belle et bien enterrée : "à ma connaissance, il n'existe aucun projet pour un troisième épisode" avance Tak Hirai. La série Yakuza, émanation de Shenmue, a pris désormais le flambeau.
 
Ajouter à mes favoris Commenter (27)

Commentaires

Platon21
Signaler
Platon21
Les fans de Shenmue sont bien vivants, ça fait plaisir à voir !
Serra
Signaler
Serra

je n'ai jamais compris l’engouement autour de cette simulation d'ouverture de tiroir...


GG le troll ;)

Shenmue est une expérience unique pour moi. Je suis même entrain de les refaire depuis ce week-end.
C'est un jeu assez unique, je ne connais aucun jeu de ce type. Son style est même unique, comment le définir à votre avis ? Simple jeu d'aventure ? Jeu narratif ?
kogami
Signaler
kogami
Je travail sur une version Undub de Shenmue (voix japonaise et sous titre anglais) pour re-découvrir ce chef d’œuvre, jouer à ce jeu dans la langue Japonaise apporte un plus dans l’immersion vue que le 1 ce passe au Japon.

J'ai fais une vidéo de cette version


J'aimerais bien proposer ce mod pour Noel, j'ai fini le CD 1 et 2, et la je vais attaquer le CD 3.

C'est un projet qui me tiens à coeur, n'ayant jamais joué au 1 en version Pal (voix anglais), j'ai toujours privilégié la vo, surtout que dans Shenmue chapitre 1 on trouve beaucoup d'étranger qui ne maitrise pas parfaitement la langue japonaise et les dialogues sont assez marrant (un mixte entre la langue japonaise et anglaise), particularité que ne l'on retrouve pas dans la version Pal de Shenmue ou tout le monde parle anglais.

Ca me permettra de me le refaire pour la 10eme fois (je compte même plus le nombre de fois que j'ai refais ce titre). En espérant qu'un jour une annonce concrété de Shenmue III ce fasse.
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
@Retromag : les tarifs que je te donne sont ceux affichés dans les magasins spécialistes du rétro-gaming (enfin, l'enseigne s'est auto-proclammée comme tel) Gamecash (et oui, encore eux). Sinon, le vrai spécialiste de ce genre de jeux (pour la région de Nancy en tous cas) l'affiche dans les 60 euros, ce qui me paraît plus raisonnable.
Retromag
Signaler
Retromag
Merci Helldiablo ! ;)
helldiablo
Signaler
helldiablo
Shenmue premier du nom est une pépite, vas y Jusensei.

Très bon article Retromag!
Jusensei
Signaler
Jusensei
Mais alors, cela vaut-il le coup de se lancer dans l'aventure alors que l'on sait que le jeu n'aura jamais de conclusion? J'ai Shenmue 2 et je pense acquérir le premier, mais maintenant qu'on en est là, j'hésite un peu à investir mon temps...
IgoDream
Signaler
IgoDream
PtitPraince, j'aime ton troll. Mais je suppose soit tu es trop jeune (comme tous les trolls en fait), soit tu l'as découvert trop tard, soit tu t'es limité à regarder des vidéos sur youtube. L'immersion, l'écriture (qui est loin d'être une banale histoire de vengeance), les musiques, la philosophie, et l'invitation au voyage font que ce jeu fait pour moi parti du panthéon du JV au côté de Ocarina of Time, Bioshock et la série Half Life...

En 13 ans le seul jeu qui m'a mis une plaque aussi grande que Shenmue a été Red Dead Redemption.... et je rappel que ce jeu est sorti en 1999, 14 ans après j'ai l'impression qu'on a pas beaucoup avancé.... depuis ce simulateur d'ouverture de tiroir...
PtitPraince
Signaler
PtitPraince
je n'ai jamais compris l’engouement autour de cette simulation d'ouverture de tiroir...
IgoDream
Signaler
IgoDream
Personnellement Shenmue I & II représentent à mes yeux mes plus belles expériences vidéoludiques. Mais je dois avouer que je pense préférer que la suite de Shenmue nous soit conté par le biais d'un Roman que d'un jeu.
DaDou85
Signaler
DaDou85
Que dire de shenmue, une claque un expérience, j'étais jeune et pourtant l'exérience m'a marqué. Le jeu regorge d'une profondeur jamais égalée à ce jour, j'ai passé tout au peigne fin, tiroirs maison pnj je me baladais sans cesse pour voir si les pnj avaient des choses nouvelles à m'apprendre, les courses de fenwick la quete de vérité, la salle d'arcade le système de combat, j'y joue encore et chaque fois, je me demande pourquoi un jeu aussi génial aussi complet et aussi avant gardiste s'est pris une volée à l'époque.
djil74
Signaler
djil74
Hum, j'ai du finir 6-7 fois les deux épisodes.
Ma dreamcast est maintenant remisée au placard et mes souvenirs avec...
Mais, vraiment, quelle claque à l'époque ce Shenmue! Full reactive eyes entertainment!
Zecchi
Signaler
Zecchi
Sur Xbox tu peux mettre dues filtres graphiques pour améliorer le rendu des lumières ou adoucir les couleurs, basta.
Tu perds en revanche les voix japonaises...

Enfin bon je l'ai quand même! Acheté 10 euros neufqquelques semaines après sa sortie, personne n'en voulait...
nenez13
Signaler
nenez13
j'ai toujours le 1 mais c'est vrai que le 2 est trop chère et si xbox beaucoup moin chère mais bon je préfère jouer quand même sur ma dreamcast ouiiiii
PXL
Signaler
PXL
Shenmue 2 faut compter 50-60€ en moyenne. (je viens de regarder sur Ebay, et seulement sur Ebay, moi j'ai topé le mien l'année derniere sur un forum pour 35€) Faut arrêter avec vos 99€. et même 50€ je trouve ça trop élevé.
Sur Xbox il est moins cher. à 15-30€ tu le topes. et en plus, il a de meilleurs graphismes sur la console de Billou ;)
UrbanPredator
Signaler
UrbanPredator

Mon Best Ever Game !!


Idem!

Le fait que la série soit inachevée contribue à sa légende. On idéalise tellement Shenmue 3 que si ils le faisaient beaucoup seraient déçus je pense.
enjoy-jp
Signaler
enjoy-jp
Mon Best Ever Game !!
Nomistris
Signaler
Nomistris
Une version dématérialisé HD du 1 et du 2 serai louable sur les consoles next gen.
Kalion69
Signaler
Kalion69
Grand fan des deux volets je n'attends surtout pas le troisième , sega n'est plus le sega dantant capable de réaliser de grand chefs d'œuvres AAA .jai trop peur de me retrouver avec un jeu mal fini ,pas si beau et loin de l'ambition des premiers volets . Desfois il vaut mieux en garder de bons souvenirs et ...c'est tout
Retromag
Signaler
Retromag
@Masahiko : Shenmue 2 à 99 euros en moyenne, faut le vouloir vraiment...

:o c'est quoi ces tarifs, les prix grimpent chaque semaine ?
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Je suis comme tous les fans, je me languis solitairement de voir la suite de ce jeu magnifique. Quant au clipping des persos, il était aussi costaud dans la version Pal, car ils apparaissaient quelquefois après que notre héros se soit cogné dessus...toutefois, le nombre de pnj affichable à l'écran est encore maintenant très impressionnant. Et puis, Shenmue 2 à 99 euros en moyenne, faut le vouloir vraiment...
Retromag
Signaler
Retromag
j'aimerai bien tomber dessus, dans ma collection de Retrogamer je n'ai pas d'article sur cette suite. :/
RetroBob
Signaler
RetroBob
C'était vraiment le cas....un peu plus sur le premier épisode que sur le second étonnament qui comportait bien plus de pnj (mais moins bien modélisés) dans un monde bien plus vaste.
Bref, un excellent article sur la conception du premier, mais ce serait intéressant d'en savoir plus sur le développement du second: l'ambiance dans les locaux de Sega compte-tenu des faibles ventes du premier, la maitrise des outils de conception qui leurs ont permis de se transcender ....
Retromag
Signaler
Retromag
par contre le clipping sur les pnj étaient costaux (version jap). C'était vraiment étrange d'en voir certains apparaître sous les yeux. Je sais plus si c'est la démo ou le jeu qui en souffrait...
RetroBob
Signaler
RetroBob
Je me souviens maintenant. Il y a effectivement 300 pnj, chacun avec sa modélisation unique.
Ils ont dû ruser et créer un pathfinding spécifique pour que jamais ils ne s'entrechoquent dans la rue et éviter à la machine de faire des calculs supplémentaire.
Mais les zones de jeu sont délimitées par des temps de chargements, donc il y a tout au plus une cinquantaine de pnj par zone.... et non pas 300 qui représente la totalité de ceux-ci.

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris