Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro
 
Home, représente bon gré mal gré l'antichambre mondaine de la PlayStation 3. À l'heure de l'avènement des réseaux sociaux, il s'affiche comme un lieu d'échanges entre joueurs s'étant peu à peu transformés en une succursale commerciale où la sollicitation publicitaire permanente le dispute à l'ennui. Les locataires de ce forum 3D n'ont pas été dupes de la manoeuvre en dépit des amuse-gueules régulièrement proposés pour les désennuyer d'une morne existence virtuelle. L'ouverture à rythme mensuel d'univers thématisés n'a pas réussi à inverser la tendance au dépeuplement massif de Home. Survivra-t-il à la PlayStation 4 ? Difficile d'obtenir une réponse autre qu'élusive de la part de Sony. Sans attendre une annonce officielle, le site Eurogamer.net signe un brillant post mortem de Home.
 
Avant de passer à l'ennemi (Microsoft), Phil Harrison était à la tête de la puissante branche Sony Worldwide Studios. C'est sous son impulsion en 2007 que cette ambitieuse plate-forme tridimensionnelle de discussion est née. En revanche, ce que l'on sait moins des origines de Home, c'est que le concept appartenait au préalable à la composante multijoueurs de The Gateway Black Monday. Ce titre de tous les superlatifs commercialisé sur PlayStation 2 en novembre 2004 devait véritablement lancer la console star de Sony dans le monde du jeu vidéo sur Internet : "l'idée était de créer un Pub à l'intérieur duquel les joueurs étaient en mesure de paramétrer des parties en ligne, précise Peter Edward, directeur général de PlayStation Home. Son nom original était Hub avant l'appellation actuelle".
 
 
Propre sur le papier, l'idée se heurta aux réalités techniques (infrastructure réseau sous-dimensionnée de la PS2...) pour finir au fond d'un tiroir, rubrique des projets mort-nés. Toutefois, la curiosité et l'entêtement de Phil Harrison appuyés "par un soutien financier presque aveugle" de sa hiérarchie "ont certainement contribué à son perfectionnement". Pourtant, ce projet "n'était pas une priorité" selon les dires du directeur général : "il était plutôt considéré comme un concurrent de Halo [...] une expérience online du PlayStation Network". Ce concept avait été entièrement piloté par une équipe technique "personne de la branche business ne comprenait réellement ce à quoi cela ressemblait [...] ils s'attendaient à du Second Life [...], mais Sony s'était finalement penché sur le retour sur investissement du projet, ce qui était tout aussi bien".
 
Home fut porté à bout de bras par Phil Harrison. La monétisation de cette plate-forme d'accueil avait été assurée par d'innombrables signatures commerciales avec la participation de grandes marques en plus des éditeurs de jeux vidéo. Son faux départ (retardé d'un an), n'était rien en comparaison de la démission surprise de son maître à penser : "sans Phil Harrison, l'équipe de direction de SCE était livrée à elle-même". Aucun cadre n'était en mesure d'assurer la transition commerciale de Home : "personne ne savait comment le promouvoir".
 
Avec la technologie Gaikai, ce réseau social propriétaire poursuivra certainement sa mue.
 
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
A croire que les idées de maintenant ne sont toutes que des rémanéscences d'hier. En tous cas, c'est toujours sympathique de voir germer une idée et de voir aboutir son éclosion finale.

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris