Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro
La notoriété de Pac-Man a traversé plusieurs générations de consoles, mais réadapter ce dinosaure du jeu vidéo aux attentes des joueurs actuels n'est pas chose aisée. C'est pourtant le challenge que le game designer Konito Komori a relevé avec Pac-Man and the Ghostly Adventures disponible fin octobre : "l'original se base sur une mécanique de jeu limpide. Courir et manger. Les sensations sont identiques dans le nouvel épisode en plus d'apporter de nouvelles idées" déclare-t-il dans les colonnes de Polygon.com.
 
Cet insatiable appétit pour les fantômes s'est même transformé en boulimie dans Ghostly Adventures : "nous avons procuré au joueur la sensation d'avaler rapidement des fantômes en grand nombre". D'après le game designer, Pac-Man doit son succès immuable au fait qu'il s'appuie sur la perception de satiété. Une satisfaction partagée par tous, mais parfois soumise à une contrainte naïvement résumée par Komori : "hier soir, j'ai mangé beaucoup de pizza et je n'ai pas eu d'autre choix que de courir ce matin même. J'adore manger, cependant je ne peux me limiter à cela. J'ai besoin de me dépenser. Seul Pac-Man est capable de se goinfrer continuellement".
 

 
La création originelle de cette petite pastille jaune est enracinée dans l'acte de se sustenter selon le game designer : "Avant la réalisation de Pac-Man, le créateur Toru Iwatani travaillait à la réalisation d'un jeu orienté action pour le marché masculin. Il s'était rendu dans une pizzeria, c'est lorsqu'il découpa une tranche de pizza que l'idée de l'apparence de Pac-Man lui est venue. Se nourrir est une activité saine pour tout un chacun, il voulait s'adresser aussi bien au marché féminin et masculin. C'est pour cette raison qu'Iwatani s'est focalisé sur l'acte nourricier."
 
Inscrire cette pièce de musée dans le tourbillon de cette génération de consoles représente un véritable défi reconnaît Komori : "la plupart des joueurs aimant Pac-Man ont entre 20 et 40 ans. Les jeunes enfants ne le connaissent pas exactement, c'est pour cette raison que nous avons lancé une bande-dessinée." Avec pour objectif de conserver l'accessibilité du jeu "j'adore la simplicité, j'espère que la jeune génération aimera cette approche". Cette démarche bien comprise de tous est le socle du succès intemporel du jeu "c'est un héros capable de donner le change aux Edward Kenways et Nathan Drakes". La lecture des règles du jeu est immédiate et ne s'embarrasse pas de décorum brillant aux quatre coins de l'écran. La préservation de cette alchimie est la clef du succès commercial. Le marché validera ou non ce point de vue.
 
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
De rien les gars, quand une vidéo ou un youtubeur vaut le détour, je fais mon devoir de le faire connaître.
Retromag
Signaler
Retromag
c'est sympa, merci Masahiko666 ! :D
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Et quand je pense que, déjà à l'époque de sa naissance, la boule jaune fut copiée plusieurs fois, avec plus ou moins de talent d'ailleurs. Malgré le grand âge de cette mascotte ô combien charismatique, il faut avouer que les adaptations 128 bits furent plutôt bien pensées. Pour une belle rétrospective, je conseille vivement une vidéo de Mr Meea, dont voici la vidéo (parce-que je suis sympa en fin de compte), tout du moins la première partie, car il y en a 4 en tout :



Alors si cette excellent vidéo vous plait, rendez-vous sur la chaîne de ce youtubeur d'exception.
Donald87
Signaler
Donald87
Quand on pense que Pac-Man a commencé son aventure sur console avec l'Atari 2600 ... Que de chemin parcouru.

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris