Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
Fidèle à lui-même, c'est dans la recherche de la controverse que Keiji Inafune a présenté sa nouvelle création. La ressemblance étroite entre Mega Man et Mighty n°9 peut valoir au bouillant développeur des complications judiciaires de la part de Capcom, propriétaire de la franchise. Mais Inafune est loin de redouter une réaction hostile de son ancien employeur avec lequel il est en froid : "s'il y a bataille juridique, ce sont nos avocats qui trancheront" dit-il sûr de lui.
 
Et ne lui parlez surtout pas de plagiat, car de son point de vue "je suis le créateur de Mega Man". Les aléas de la jeune Histoire du jeu vidéo avaient un tant soit peu attribué la paternité de la conception de l'icône vedette de Capcom à Kenji Inafune avant que l'erreur ne fût corrigée d'elle-même. Mais l'impulsif créatif n'en démord pas : "C'est comme si vous aviez un enfant, puis quelqu'un d'autre l'adopte et vous dit en définitive que cet enfant n'est pas vraiment le vôtre [...] si l'avatar (de Mighty N°9) que j'ai créé ressemble à Megaman, en conséquence il a été enfanté par la même personne, c'est à dire moi."
 
 
Pour bien comprendre le sens de cette quête de paternité viscéralement revendiquée, mais qui lui est refusée, il faut remonter aux premières heures de la création de Mega Man. Le premier volet réalisé par Akira Kitamura essuie un terrible échec commercial sur Famicom. Le jeune Keiji Inafune assigné comme artiste fut alors réaffecté à l'élaboration d'un autre titre moins passionnant, Professional Baseball Murder Mystery. Avec la promesse ferme de terminer son travail sur le nouveau projet, il arracha à ses supérieurs l'autorisation de réaliser une suite à Mega Man. Il écartait l'idée d'enterrer trop vite ce titre, car il y décelait des ressources ludiques insoupçonnées. L'équipe que l'impétueux Inafune mobilisa à la hâte n'aura pas d'autre choix que celui de sacrifier leurs heures de repos afin de mener à bien ce projet : "j'ai designé un des boss du jeu. L'effectif de l'équipe était tellement resserré que chacun des programmeurs était polyvalent. J'étais planificateur pour devenir finalement producteur, j'ai même été artiste" souligne le développeur. Ce touche-à-tout jouissait ainsi d'une importante visibilité sur le déroulement du projet.
 
Le lobbying intense d'Inafune aura été couronné de succès, Mega Man 2 fut plébiscité par la critique et les joueurs. C'est à ce moment précis où il lui fallut défendre la réalisation de cette suite, en dépit du scepticisme de ses supérieurs et des hésitations de Kitamura, que le créatif s'est approprié cette légende du jeu vidéo. Il aura fallu attendre le successeur de la Famicom pour que l'homme puisse quadriller l'ensemble des étapes du processus de réalisation de Mega Man X. La technologie 16bits allait lui donner les moyens de s'affranchir du design minimaliste du héros qu'il détestait. À commencer par la couleur de la combinaison du personnage à dominante bleue qu'il qualifiait de "brute". Cette coloration avait toutefois l'avantage d'être plus nuancée que les autres couleurs. L'avatar gagnait ainsi en détails graphiques. Inafune s'était néanmoins empressé de changer les choses à la faveur de la montée en puissance du robot, car il estima que la couleur rouge de la puissance de feu de Mega Man ne pouvait s'accorder avec son habillage bleu.
 
 
La fulgurance de sa carrière professionnelle au sein de Capcom doit beaucoup à son implication personnelle dans la valorisation de l'icône vedette de l'éditeur japonais. Il a été pêle-mêle artiste principal, producteur (et exécutif), designer, illustrateur dans l'avalanche de jeux Mega Man commercialisé par l'éditeur (128 titres depuis 1987). Dans son esprit, cette prétention d'être le principal artisan de la carrière commerciale démesurée de Mega Man n'est pas usurpée.
 
Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Commentaires

Omake
Signaler
Omake
Retromag : préférer les sources croisées. Oui, c'est une évidence, c'est pareil pour tout bon journaliste/chercheur qui se respecte. ^^
Mais la source dont je te parle, c'en est une sur laquelle tu pouvais t'appuyer, sans évidemment prendre ça pour argent comptant. Mais au moins, on a été chercher des infos à la source, c'est à dire Inafune, sans double traduction (le problème du téléphone arabe quand la source provient d'un article déjà traduit une fois en anglais du japonais). Donc à défaut d'être totalement objective (aucun article qui fait entrer de l'humain ne peut être objectif), notre interview sur la naissance de Megaman reste fiable et aurait pu facilement venir corriger les erreurs d'interprétation de ton article.

> Enfin, la fiche wiki d'Inafune cite son enrôlement sur le tard dans le développement du 1er Mega Man, je considère cette
> info comme acquis pour les joueurs qui me lisent.

Ouch, par contre ça ça fait mal! Wiki, c'est un projet fabuleux mais malheureusement, c'est loin d'être une source fiable! ô boudiou! Parfois, il y même des erreurs dans les dates de naissance de créateurs, c'est un comble pour des pages qui se veulent des sources biographiques...
Bref, entre wiki qui dit "il arrive sur le tard" et la réponse directe d'Inafune à ma question "a quel moment du développement de Rockman avez-vous été intégré ?", j'ai choisi mon camp. Surtout qu'Inafune est tout sauf un menteur. Et donc il n'a pas cherché à revendiquer la paternité biologique du titre.
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Ben c'est dégueulasse tout de même, il faut être reconnu pour son travail... Comme quoi, la vidéo d'Usul sur les développeurs n'ait pas si tendancieuse et parodiée que cela...
Retromag
Signaler
Retromag
Je préfère les sources croisées, elles évitent de tomber dans le piège des développeurs à l'égo surdimensionné qui exprime une certaine animosité envers leur ancien employeur. Le but de l'article est de tenter d'expliquer dans ce contexte pourquoi Inafune se pose comme créateur exclusif de cette franchise.

Il y a autre chose que j'ai oublié de mentionner. Les développeurs avaient rarement le privilège d'apparaître dans les crédits à cette époque en dehors des grands noms. Inafune a dû souffrir de ce manque de reconnaissance par le passé.

Enfin, la fiche wiki d'Inafune cite son enrôlement sur le tard dans le développement du 1er Mega Man, je considère cette info comme acquis pour les joueurs qui me lisent.
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Oui, article toujours aussi intéressant. Cela prouve que les jeux vidéos, c'est comme au cinéma, dans la littérature et en BD : le plagiat règne en Roi, et les coups de pute resteront légions.
Omake
Signaler
Omake
Super article mais qui pêche sur un détail important!
Pour ma part, j'ai pu rencontrer Inafune pour lui parler justement du premier épisode de Rockman. Et ce que ne précise pas ton article, c'est qu'Inafune a malgré tout beaucoup bossé sur le premier opus. Il est arrivé en court, certes, mais c'est lui qui a repris le projet alors qu'il sombrait totalement. Capcom et l'équipe d'origine n'y croyait pas et étaient prêts à lâcher l'affaier. Voilà pourquoi il en revendique la paternité adoptive.

Dans mon article paru dans Pix 11, j'avais même utilisé une formule du genre : "S'il n'est pas le père biologique de Megaman, il n'en reste pas moins le père adoptif, incontestablement."

Sans lui, le premier épisode ne serait peut-être même pas sorti. Et c'est effectivement lui qui a fait des pieds et des mains pour proposer une suite, qui sera l'un des plus gros hits de la NES en occident, faisant de la licence la success story que l'on connait.

Je t'invite à lire le dossier sur les origines de Megaman 1 dans Pix'n love. Il y a vraiment des infos que l'on ne trouve absolument pas ailleurs sur ce jeu et qui devraient répondre à des questions que tu te poses peut-être sur la contribution d'Inafune. A plus!
Bast6
Signaler
Bast6
On attribue bien la création de Batman à Bob Kane (tous les comics, les films, les dessin animés comporte la mention "Batman une création de Bob Kane" alors qu'ils était deux avec Bill Finger et que visiblement ce dernier était responsable de tout ce qu'on trouve "cool chez Batman aujourd'hui" tandis que Bob Kane serait plutôt responsable du côté Kitsch du caped crusader.
D'ailleurs, c'est Bill Finger qui a créé le Joker.

Bref, ces histoires de paternités ou pas, c'est compliqué dans une oeuvre narrative et commerciale.
Dark_Gatsu
Signaler
Dark_Gatsu
Merci pour l'éclairage, cela me permettra d'avoir une réaction moins "épidermique" comme dans ton post précédent. ;)
Retromag
Signaler
Retromag
Merci Kasai, je vais faire un effort de ce côté. Pix n'est pas ma source, c'est plutôt Retrogamer et ma belle collection de magazines anglo-saxons des années 90 (CV&G, Edge, NextGen...).
Kasai
Signaler
Kasai
Tu devrais en effet citer certaines de tes sources en bas d'article et je dis même pas ça pour l'éthique mais je serai curieux parfois d'en savoir plus (si c'est du pix, j'ai déjà lu mais je pense que tu n'as pas que ça en source loin de là^^) sur les sujets que tu traites.
En tout cas, continue comme ça :)
Kasai
Signaler
Kasai
Le problème est qu'Inafume a du talent qui se noie dans certains défauts je trouve à savoir son arrogance (monsieur déclarait vouloir arrêter le jeu vidéo et se reposer... pour monter en fait un projet Kickstarter) et son manque de modestie (il a beaucoup revendiqué... même quand on lui demandait rien XD)
Retromag
Signaler
Retromag
Sauveur, c'est le mot qui convient. Pour les sources, je les cite généralement dans le texte, sauf lorsqu'elles sont trop nombreuses comme dans ce texte-ci.
Luciole
Signaler
Luciole
Sauf que s'il n'a pas participé à la création des bases de la série (posées dés le 1), pour moi il s'est juste contenté de la récupérer. A la rigueur il pourrait se poser en sauveur, mais quoiqu'il fasse il n'en est pas le créateur, d'autant que du 1 au 3 il n'est crédité que comme graphiste. Il faudra qu'il s'explique dessus avant que je ne le crois.

Sinon pour ce genre d'article est-ce que tu ne devrais pas citer tes sources d'information?
Retromag
Signaler
Retromag
A mon avis, il a dû se battre pour protéger cette franchise, peut être sans l'aide du créateur originel. D'où cette appropriation un peu limite vue de l'extérieur.
Kasai
Signaler
Kasai
Excellent article comme d'hab mais du coup selon toi, c'est le créateur ou pas ? (perso, de ce que j'en ai lu dans Retrogame, il n'en est rien, après rien n'est sûr à 100% vu que la question ne sera jamais résolue...)

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris