Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro
C'était fin mars 1994. Comme chaque mois, j'attendais fiévreusement la sortie en kiosque du nouveau numéro de Joypad. Après le fantastique compte rendu du salon du CES de Las Vegas de février qui me gava jusqu'à la lie en infos next gen, et la non moins sensationnelle Une de couverture consacrée à la Jaguar, j'osais espérer que la rédaction allait rester sur cette incroyable dynamique.
 
Pensez donc, nous vivions une folle période de transition technologique dans laquelle les constructeurs chaussaient leurs bottes de sept lieux pour nous offrir sur un plateau d'argent un futur immédiat. Les 32 bits pointent le bout du nez ? Des bondissants monstres de puissance - supposés 64 bits - les rendaient déjà obsolètes sur le papier. Ce contexte de folie qui succédait à deux décennies ronflantes sur le plan technique était inévitablement source d'erreurs et de confusions savamment entretenues par les déclarations évasives des branches marketing des fabricants. La 3D et son cortège d'innovations exigeaient des rédacteurs professionnels la maîtrise d'un vocabulaire technique inédit. Toute approche comparative censée entre machines nouvelle génération était faussée, le désordre était roi. Ainsi, il n'était pas rare de lire qu'une Jaguar était quatre fois plus puissantes qu'une SNES/MD avant de tomber sur une déraisonnable rectification le mois suivant : "non, c'est 100 fois !" (Trazom, j'exige la vérité !).
 
Moi, je n'avais d'yeux que pour Nintendo. Retrouver les joyaux de la SNES dans des suites sublimées par une console 64bits outillée par Silicon Graphics, s'il vous plaît. L'association de deux signatures ne pouvait que produire un standard dominant, comme l'ont été les deux précédents formats du fabricant. Et dire que les analystes parlaient déjà en 1995 d'une bataille de géants où seuls Sony et Nintendo triompheraient tandis que Sega, 3DO, Atari déposeraient les armes avant la fin de la décennie 90. Patcher, tu aurais tant à apprendre...
 
 
La troisième visite matinale du bureau-tabac de mon quartier fut la bonne. Je tenais enfin le numéro d'avril entre mes mains. La lecture s'accompagna de l'inévitable bol de chocolat et des savoureux croissants fraîchement sortis des fours du boulanger du coin. Peu importe si les tâches de lait chocolaté constellaient les pages de papier brillant de Joypad, il m'arrivait souvent de les racheter en double. La passion n'avait pas de prix. Après un rapide scan de la couverture, je fonçais sur l'édito. L'auteur s'excusa presque du volume d'infos bien en deçà d'un mois de décembre surchargé en jeux. Il est vrai que la saisonnalité des ventes était beaucoup plus marquée qu'aujourd'hui. Après la fanfare des mois de novembre/décembre, il fallait supporter bon an mal an, le désert ludique des premiers mois de la nouvelle année. Dans cette édition, la rédaction compensait le relâchement des éditeurs par des dossiers à vertu pédagogique (les 32/64bits explicitées, Vortex de la SNES décortiqué), mais aussi un dossier-bilan des salons arcade qui avaient entamé bien avant les consoles de salon leur mue technologique.
 
Je croyais tout savoir, avoir tout lu des projets des constructeurs. La relève était au coin de la rue, les acteurs bien identifiés. Sauf qu'en fin d'éditorial, traîtreusement glissée entre l'annonce de la Super Game Boy et de Virtua Racing sur MD, une info de premier ordre allait de nouveau provoquer une violente surcharge d'adrénaline : "... la venue de cette étrange Entreprise de Sharp...". Pas de répit dans le petit monde du jeu vidéo qui connaissait une poussée de croissance exceptionnelle, faisant taire les détracteurs de tous poils fustigeant "un loisir infantilisant". Je ne me souviens plus si c'était par deux ou par trois que je tournais fiévreusement les pages pour connaître ce nouvel acteur de poids issu comme Sony de l'électronique grand public. En tout cas, j'avais fait de nombreux allers et retours pour tomber enfin sur cette fameuse page.
 
 
C'était presque irréel. Un croquis de la console, les promesses technologiques en encadrés et des photos de jeux hypothétiques de Namco, Konami. L'organisation des infos faisait écho au sérieux des multiples dossiers sur les consoles de prochaine génération que je dévorais sans cesse. Et le coup de grâce : "un processeur 128bits ultrapuissant". À la surenchère de 3DO, Atari et Nintendo répondait par un multiple de deux le groupe Sharp. "Jusqu'où s'arrêteront-ils ?" me lançais-je à moi-même... Conditionnés, nous l'étions tous par des mois et des mois d'accroches éditoriales toutes plus affolantes les unes que les autres. Ce canular avait donc toutes les chances de passer comme une lettre à la poste. L'article - non signé - avait astucieusement repris tous les éléments (extension réalité virtuelle) et péripéties industrielles (alliance avortée Nintendo/Sony...) pour épaissir la véracité de son fallacieux propos.
 
Les discussions avaient été houleuses au lycée. L'info nous avait partagés entre sceptiques (c'est un probable poisson d'avril !) et enthousiastes dont je faisais partie. Pour me laisser convaincre, j'avais même étalé sur mon lit les numéros précédents de Joypad pour y déceler une continuité éditoriale cohérente avec cette soudaine révélation. Quels mondes merveilleux allaient pouvoir nous offrir cette console Entreprise damant le pion à ses compétiteurs ?
 
Nouveau rituel. Attendre plus d'une vingtaine de jours le prochain numéro afin d'en apprendre davantage sur cette nouvelle console. Mai et ses jours fériés approchent. Mais coup de théâtre ! Je n'attendais pas d'arriver à la maison pour le feuilleter amoureusement. Rien, pas une image, pas un gros titre en couverture ne mentionnaient l'Entreprise ! Que s'était-il donc passé ? Bouclage ? Abandon du projet ? J'avais beau chercher dans le mag, rien. Un rapide coup de fil au voisin qui me file le tuyau : "regarde à la rubrique courrier"...
 
 
Je ne vous détaillerai pas la suite, j'en suis pas très fière...
 
(crédit images : abandonware-magazines)
 
Ajouter à mes favoris Commenter (15)

Commentaires

Retromag
Signaler
Retromag
Des détails Samy ?
SamyXXY
Signaler
SamyXXY
Le magazine Chronic'art a fait un numéro spécial rempli de fausses infos il y a quelques années aussi. Mais vraiment rempli.
Retromag
Signaler
Retromag
Donc à creuser... Merci magiX ! :)
magiX
Signaler
magiX
premiere chose que je me suis dit "tiend c'était pas un numéro d'avril" pour avoir eu ce joypad à l'époque

par contre je crois bien que sharp avait fait une console, mais pas une console propre

ça devait être un truc qui fusionnait une pc engine et une platine laser disc... ou un PC je sais plus... ou je confond avec une autre marque
y a eu qqs marque qui ont proposé plusieurs hybride exclusivement au japon (dont pioneer)
Retromag
Signaler
Retromag

@Trazom : Eh oui, on s'était bien amusé ;) Le modèle 3D avait été réalisé par le génial Ho Utsumiya. :)


Ha, ça, je m'imaginais bien la crise de rire... Mais moi, j'ai dû raser les murs au lycée ! :lol: Le modèle 3D est une superbe réussite en tout cas :D

@Zecchi : J'étais Consoles +, voire Player One à l'époque. Dieu que j'ai pu baver sur les nouvelles machines...


Ben, c'est à ce moment là que je suis passé à C+, je ne revenais qu'épisodiquement vers Joypad... :)

@Masashiko : J'ai une vraie nostalgie pour les anciens magazines tel que Console +, Playstation Magazine


Il y a avait ce supplément d'âme qui favorisait l'attachement à telle ou telle rédaction. Après, tout s'est évaporé...

@Ultra.Daube : wooo punaise ca c'était vraiment fort, c'est ca qui était mortel dans les années 90 y'avait des légendes urbaines partout, la dame blanche, le fameux code pour les boss dans street fighter 2, comme dirait willow joypad ruuuulez!!!


Oui, on se gavait de rumeurs, d'infos "à prendre avec des pincettes", bon sang que c'était jouissif de baigner dans une telle ferveur. :D
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
J'ai une vraie nostalgie pour les anciens magazines tel que Console +, Playstation Magazine et les anciens JVM aussi...maintenant, le petit nouveau ne me plait pas trop, et la refonte de JVM me laisse de glace...seul RolePlayingGame reste encore acceptable, mais trop rare malheureusement...souvent je replonge dans mes anciens numéros, histoire de motiver mon popo...
En ce qui concerne les consoles 64 bits qui ont tentés vainement de supplanter les 32 bits, ce fut trop tôt, tant pour les gamers que pour les programmeurs...les bases de la 3D temps réel n'étaient pas encore posées stablement que les éditeurs et constructeurs voulaient maîtriser une technologie encore naissante...comme quoi, la 3D et les jeux vidéo ne sont pas qu'une affaire de graphismes et de puissance.
Ultra.Daube
Signaler
Ultra.Daube
wooo punaise ca c'était vraiment fort, c'est ca qui était mortel dans les années 90 y'avait des légendes urbaines partout, la dame blanche, le fameux code pour les boss dans street fighter 2, comme dirait willow joypad ruuuulez!!!
Zecchi
Signaler
Zecchi
Superbe article! Tu traduis toute une époque en une anecdote....
J'étais Consoles +, voire Player One à l'époque. Dieu que j'ai pu baver sur les nouvelles machines...

On imaginait autant qu'on lisait, chaque changement de génération était un événement monstre. Surtout celui là!
Trazom
Signaler
Trazom
Eh oui, on s'était bien amusé ;) Le modèle 3D avait été réalisé par le génial Ho Utsumiya. :)
Retromag
Signaler
Retromag
Ha ! Kasai, tu me sauve du ridicule :D ;)
Kasai
Signaler
Kasai
En même temps, Sharp aurait vraiment pu car leader de l'électronique, ils ont sorti le X68000 (trop peu de jeux et un modèle écran/clavier à l'ancienne) donc tu n'avais pas tort de croire ;) :P
Retromag
Signaler
Retromag
Les rédacteurs savaient nous titiller l'esprit :D
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Que de souvenirs ! :)

ça me rappelle un poisson d'avril de... Player One (?), qui annonçait un jeu cross-over Mario + Sonic, screenshots bidouillés à l'appui. Et dire que plusieurs décennies plus tard, un jeu avec Mario et Sonic, ça n'a plus rien d'étonnant... Le temps file :lol:
Retromag
Signaler
Retromag
une passion aveugle... :lol:
Buros_1st
Signaler
Buros_1st
Je me souviens de ces articles , j'avais acheté ces magazines aussi, mais tu aurais du te douter , une console appeler Enterprise qui ressemble au vaisseau de Star Treck, il y a anguille sous roche , de plus un mois d'avril ;)

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris