Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro
 
C'est l'histoire d'une cruelle désillusion qui n'a jamais fait surface jusqu'à aujourd'hui. En 1995, le jeu vidéo s'autorise tout. Il est en plein boom économique et se cherche des concepts novateurs à monétiser. Pen Jillette et Teller sont deux développeurs indépendants qui imaginent un jeu minimaliste, mais physiquement éprouvant. De son gameplay étriqué au graphisme austère, Desert Bus propose au joueur de parcourir d'une traite, un trajet désertique de huit heures de route en temps réel, sans possibilité de pause. Au volant d'un bus ne dépassant pas les 55 km/h, le joueur doit desservir plusieurs villes des États-Unis (Las Vegas, Tucson). Pour corser la difficulté, le bus tangue vers la droite, obligeant le chauffeur à garder constamment les mains sur le volant. En cas d'échec, retour à la case départ, les checkpoints n'existent pas.
 
Les créateurs souhaitaient restituer, la réalité "d'un job terriblement ennuyeux [...] votre tâche consiste à rester concentré sur votre route" réagit, Teller. Desert Bus faisait partie d'une compilation prévue pour le Mega CD "mais lorsque nous avions terminé le jeu Sega abandonnait le périphérique [...] nous avons été incapables de trouver un éditeur désireux de publier notre jeu". Et pour cause, lorsque Desert Bus a été envoyé à la critique, l'accueil réservé par les journalistes de la presse écrite s'est révélé tranchant.
 
Ce titre tombe dans les poubelles de l'Histoire du jeu vidéo jusqu'à ce mois de septembre de l'année 2005, lorsque le fondateur du site Lost Levels reçoit un colis renfermant plusieurs copies du jeu dont les heureux possesseurs ne savaient quoi en faire. Desert Bus sort de sa longue traversée du désert pour être porté à la connaissance de tout un chacun. Très vite, d'autres propriétaires de copies destinées aux journalistes se font connaître. Certains indélicats n'hésitant pas à rendre la ROM disponible sur Internet en libre téléchargement quand d'autres plus éclairés, organisent des concours et reversent les gains à des associations caritatives.
 
Bien mal engagé dans les années 90, Desert Bus connaît une seconde carrière plus valorisante, prétexte à la générosité publique. Elle offre enfin l'occasion aux auteurs de donner une autre image du jeu vidéo, le titre avait été développé dans ce but. En 1995, l'industrie était en effet une nouvelle fois l'otage de débats démagogiques sur la violence à une portée de manette des jeunes enfants. En réaction, les créatifs voulaient montrer un visage plus consensuel de ce loisir.
 
 
Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

Waldotarie
Signaler
Waldotarie
C'est l'ancêtre de "Euro truck Simulator" quoi...
Ça devait être ignoble à jouer ! :D
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Je suis d'accord, il faut être japonais pour apprécier toutes les productions dingues et loufoques de leur pays.
Retromag
Signaler
Retromag
Je crois que tu fais référence à Densha de go! Faut être japonais pour aimer ce genre de jeu :)
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Dire que dorénavant, il y a des jeux du même genre qui sillonnent les bacs des boutiques spécialisées. Je me rappelle d'une simulation de bus urbain dans la bonne ville de Tokyo. Comment apprécier un jeu aussi soporifique dans une ville aussi en mouvement que Tokyo ? Pire, il me semble qu'il y a aussi une simulation avec le train qui parcours cette même ville, donc comme le bus, mais sans possibilité de tourner !!! Après, il existe sûrement des officonados pour ce genre...surtout que ce jeu doit être collector, donc s'il prend l'envie à un éditeur de le commercialiser sur le net, cela risque de faire un carton...
Kasai
Signaler
Kasai
C'est quoi cet ovni ?... Les créateurs sont parfois tellement sadiques... XD
Retromag
Signaler
Retromag
Oui, fallait oser :D
Conk3r
Signaler
Conk3r
Jouer 8 heures de suite sur un jeu comme ça, fallait être courageux pour en venir à bout ^^

En plus la musique déconne un peu on dirait au niveau de la guitare rythmique :)

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris