Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro
 
Bien que contestables dans leur propos, les séances Q&R appelées Iwata Asks donnent l'occasion de recueillir des anecdotes qui ponctuent le processus de production des jeux Nintendo. Parfois leur intérêt est relatif, mais celle relatée dans la session Mario and Luigi Dream Team donne une idée de la valeur artistique encore vivace du pixel art.
 
Ainsi, l'équipe de production AlphaDream a passé trois ans à développer ce nouveau titre afin de proposer un rendu volumétrique des personnages en style pixel art par nature représenté en 2d. Le studio s'est attelé pendant un an et demi à mettre sur pied la version alpha du jeu puis l'autre moitié des trois ans de dur labeur pour réaliser la version bêta pour finalement aboutir à la version gamma. En phase de préproduction, les arrière-plans ont été façonnés en 3d, cependant l'animation des personnages dessinés en deux dimensions était trop compliquée à travailler dans une perspective stéréoscopique. L'illusion du volume tridimensionnel disparaissait en fonction du placement de la caméra sur les personnages.
 
De nombreux essais ont été effectués par les lead artist, notamment lors des combats contre les Boss. La perspective visuelle zoomant fréquemment sur leur taille. "Nous avons aussi bien dessiné et coloré (les personnages) de manière spécifique afin de leur donner un aspect volumétrique, confirme le producteur Akira Otani. La charge de travail a été lourde, mais grâce à cela, M&L porte en lui le clinquant des jeux AlphaDream".
 
L'équipe devait dessiner les étapes d'animation de Mario et Luigi évoluant dans 16 directions différentes. Devant cette tâche ardue, les membres du studio ont déployé des trésors d'astuces. Pour étayer son propos, Otani prend comme exemple le télescopage entre le "L" du chapeau de Luigi et le bras levé de Mario lorsque ce dernier bondit. Visuellement, l'enchevêtrement donnait une image brouillonne, spécifiquement lorsque plusieurs Luigi s'agglutinent les uns sur les autres. Au lieu de les positionner en miroir, chacun des Luigi se place différemment et s'anime diversement.
 
Le pixel art est un véritable travail d'orfèvre que la 3D et ses angles droits ont bousculé pour devenir le standard d'aujourd'hui. Loin d'être rangée au musée, celle-ci vole au secours des programmeurs ambitieux, nostalgiques ou amoureux de cette représentation visuelle indémodable.
 
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris