Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro
 
Qui ne se souvient pas de ce véritable coup de tonnerre dans l'industrie vidéoludique : Microsoft jette son dévolu sur le studio Rare pour la bagatelle de 375 millions de $. C'était en septembre 2002, lors du salon européen du X02 organisé annuellement par le géant américain. Cette opération d'envergure (c'était la cinquième plus grosse acquisition de l'histoire de Microsoft à cette époque) avait pour but de casser l'image d'un PC déguisé que traînait malgré elle la Xbox.
 
Bien que sur le déclin, la pépite anglaise avait fait les beaux jours des consoles Nintendo (Donkey Kong, Perfect Dark, Goldeneye...). Les relations ombrageuses qui ont pimenté le parcours de Rare sous pavillon Nintendo (avec en point d'orgue Conker, pied de nez à l'univers feutré du fabricant japonais) ont précipité son départ pour trouver refuge dans les bras bienveillants de Microsoft, tout heureux de réaliser ce coup de maître à la face de son concurrent Sony.
 
Chez Rare, notre mission a toujours été guidée par la recherche d'excellence [...] Nous associer à Microsoft nous offre l'opportunité d'atteindre cet objectif.
 
Ce passage médiatique obligé pendant ce court instant où les deux parties se dressent des louanges est pourtant annonciateur de vives tensions. Phil Toussel, ancien développeur chez Rare, témoigne dans les colonnes du site NintendoEnthusiast d'une réalité moins féérique : "nous étions une famille très unie, notre rapprochement avec Microsoft [...] a représenté un véritable choc culturel qui n'était pas évident à gérer dans un premier temps". Intégrée dans la toute puissante filiale Microsoft Game Studio, la petite structure anglaise habituée à temporiser son rythme de travail doit dorénavant évoluer sous astreinte : "il y a eu de gros mouvements de personnel au sein de MGS, Tim et Chris Stamper (les deux fondateurs) ont démissionné, l'identité propre de notre studio s'est diluée au sein de Microsoft. Une partie de l'étincelle qui faisait la spécificité de Rare s'était volatilisée" regrette Phil Toussel.
 
Les dirigeants de Microsoft ont en effet été de désillusion en désillusion. Les membres du studio étaient incapables de prendre le rythme de production des autres structures de développement qui composent la filiale MGS. Pire, les jeux ne se vendent pas aussi bien qu'escomptés. De restructuration en purge, le Rare d'aujourd'hui n'est plus qu'une coquille vide. Les membres les plus influents sont partis se réfugier au sein de la scène indé pour laquelle la créativité à marche forcée n'a aucun droit de citer. Tandis que ceux restés à bord se sont spécialisés - avec bonne fortune - dans la production de jeux dédiés au périphérique Kinect (Kinect Sports).
 
Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Martinman
Signaler
Martinman
@Masahiko: Je crois que c'est AHL ! Mais y aurait de quoi faire pour le JDG, parce qu'avant Donkey Kong Country, y ont pas fait que des chefs-d'oeuvres (Beetlejuice et Qui veut la peau de Roger Rabbit ? en tête) :D

Pour moi, ils sont morts juste après avoir fait Star Fox Adventures, que déjà, certes, j'avais trouvé assez réussi, mais auquel j'avais vraiment pas accroché :/
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Ils ont fait de très bons jeux, et je crois qu'il existe quelques vidéos sur la saga Rare (JDG ou AHL, je ne sais plus).
Martinman
Signaler
Martinman
Rareware... Ils me manquent...
Atila
Signaler
Atila
triste!
guilman
Signaler
guilman
Rare, c'était mieux avant...
Donald87
Signaler
Donald87
Triste :(
johan26
Signaler
johan26
Je comprendrais jamais le problème qu'on eu les joueurs avec Kameo et Perfect Dark Zero..


Bon article ! C'est cool d'avoir quelques infos comme ça.
Mais bon ils sont doués dans ce qu'ils font maintenant.
Rafik
Signaler
Rafik
Mon premier jeu vidéo a été un jeu Rare sur Gameboy, Donkey Kong Land (portage de Donkey Kong Country SNES sur console portable) sur Gameboy Fat, puis plus tard, y rejoué sur Gameboy Color , je me souviens de la cartouche qui était jaune, à une époque où j'aimais bien les consoles Nintendo et leur licence, où je n'avait pas d'overdose de Mario vu que j'appréciais beaucoup cette licence.

J'ai connu que ce jeu et Goldeneye de ce studio, et j'en garde un bon souvenir, et si depuis la N64, j'ai été voir ailleurs, c'est à dire le PC et la concurrence, je pense que la grosse erreur de Nintendo, c'est de pas avoir acheté Rare qui faisait des jeux de qualités, comme Sony a pu le faire avec Naughty Dog.

C'est triste de voir que ce studio fait aujourd'hui des jeux comme Kinect Sports ...
MagicPie
Signaler
MagicPie
Rare :cry3:

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris