Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro (Jeu vidéo)
 
Une histoire de gros sous, encore. Mais c’était il y a un peu plus de dix ans, lorsque Microsoft examinait les conditions de son entrée dans l’industrie du jeu vidéo. Il fallait défaire le roi Sony et tous les moyens étaient bons pour atteindre cet objectif ambitieux. En premier lieu, se servir de la capacité financière quasi illimitée du numéro un mondial de l’informatique afin de désacraliser l’image idéalisée du hardware dans l’esprit des joueurs. Un positionnement marketing sur lequel s’était reposé Sony pour vanter la puissance technique renversante de sa nouvelle console, la PlayStation 2. Mais pas seulement.
 
Certains studios comme Oddworld Inhabitants convaincus du pari fou de Microsoft, sautèrent le pas. Lorne Lanning se souvient pour GI.biz : « Microsoft pressentait un glissement du segment coeur de cible en faveur des joueurs occasionnels. C’était pour cette raison qu’ils nous ont approchés, persuadés que nous étions en mesure de nous attaquer à la chasse gardée de Mario et de l’en chasser [...] Ils convoitaient cette audience, jusqu’à offrir éventuellement la Xbox ». Interrogé par le même journal, Seamus Blackley – co-créateur de la Xbox – ne dément pas ces affirmations. « Aux premiers jours de sa conception, tout le monde suggérait la gratuité de la console ».
 
Une idée très rapidement abandonnée au profit de la vérité du prix. Mais celui-ci jugé inacceptable pour le joueur désargenté (prix de lancement 475 euros !) avait contrarié la carrière commerciale de cette console à la supériorité technique trahit par une avalanche de ports PS2.
 
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Nimmegil
Signaler
Nimmegil
En plus de cela je ne sais pas pourquoi mais avec mes potes on detestait la Xbox au debut, deja parce qu'elle etait un peu grosse mais aussi parce que nous conciderions que Microsoft n'avait rien a faire dans le secteur des consoles de jeu avec sa console vendue beaucoup trop chere...Bon ça c'est ce que je pensais en 2002-2004 ensuite j'en ai eu une courant 2006 pour un prix derisoire et j'avoue que finalement s’était pas si mal entre son DD qui permettait de sauvegarder des musique (j'avais pas de PC) et des sauvegarde de jeu (fini les galère de carte mémoire avec FIFA sur gamecube). Finalement sur cette console j'ai pas beaucoup joué Fifa 06, Fable, GTA San Andreas, Top Spin et Halo et c'est tout...
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Mouais, je ne m'écarterais pas de l'idée que Microsoft nous a sorti une console pour ravir les joueurs adeptes de cette machine à jouer toute prête, car jouer sur un PC, cela demandait pas mal de sacrifices, notamment financiers (sans parler du fameux 7 chances sur 10 que le jeu marche réellement sur un ordinateur). C'est sûr que la question de la performance peut expliquer le coût d'une machine (regardons la PS3 et ses 600 euros simplement pour un lecteur Bluray, qui coûtait dans les 1.000 euros en 2006). De toute façon, la console Microsoftienne n'eut pas du tout le succès escompté. Pourtant, c'est une excellente console, avec du hardware de dingue et des jeux vraiment bons...mais moche et pas vraiment plébiscitée... C'est un PC déguisé...
Donald87
Signaler
Donald87
Cela aurait pu être dans mes prix :D

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris