Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro (Jeu vidéo)
 
Glouton, rond, rose et bondissant, l’icône Kirby est attachante, mais manifeste une bipolarité équivoque. Des deux extrémités du globe, la bonne bouille de l’avatar vedette de Nintendo affiche en effet deux traits de caractère diamétralement opposés sur les jaquettes japonaise et nord-américaine. Un mystère que le chef de projet Shinya Kumazaki lève dans les colonnes du site Gamespot.com
 
« En ce qui concerne les versions japonaises, chez HAL nous nous occupons de l’ensemble des étapes qui parcourent le processus de développement de la série Kirby, de la conception à l’emballage. L’image la plus illustrative que renvoie Kirby est son aspect mignon, nous pensons qu’elle s’adresse au plus grand nombre », explique le responsable. Toutefois, manette en mains l’icône se découvre d’autres traits de sa personnalité, volontiers « plus sérieux » à la faveur d’une « profondeur de jeu » épatante malgré la naïveté de son univers.
 
L’Amérique du Nord se distingue autrement, et la branche US de Nintendo ne se prive pas de le faire savoir au prestigieux studio HAL : « Ils disposent d’une autonomie de décision [...] ils nous font remonter des informations sur leur marché. » Au pays des soldats à la musculature hypertrophiée engoncés dans des boîtes de conserve high-tech et placardés en masse sur les jaquettes de jeux vidéo, Kirby doit se mettre au diapason. Point d’exosquelette pour habiller ses rondeurs : « Nous avons appris que la dureté doit se lire sur son  visage, l’engagement ludique de Kirby est réellement âpre. » Les études marketing conduites par NoA font apparaître qu’un visage grimaçant « représente un signe attrayant » pour le joueur américain. Le goût de l’effort sans doute.
 
Et l’Europe dans tout ça ? Nous nous rangeons au positionnement japonais !
 
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Ce à quoi je répond (enfin je pose une question surtout) : "Parlez-vous une ou plusieurs langues étrangères ? Parce-que moi, grâce aux jeux vidéo, j'ai parfait mon anglais et mon allemand (oui, j'ai quelques pépites en Helmut), et j'ai même pu apprendre un peu de Japonais en plus". Alors, si parler une langue étrangère avec panache et brio, c'est être immature...
Rectas
Signaler
Rectas
Le soucis c'est que, de nos jours, lorsqu'on affirme être fier d'être un gamer. Soit on te regarde avec des gros yeux. Soit tu es immature.
Et ça c'est inacceptable pour moi.
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Forcément qu'en France, on se range au côté du Japon, et d'un personnage mignon tout plein, puisque, encore de nos jours, les gens pensent sincèrement que les jeux vidéo sont pour les enfants...même les jeunes parents qui ont connus l'époque des 16 bits et les premiers jeux vraiment ciblés pour les adultes osent dire qu'ils ne jouent pas, c'est pour les gosses...

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris