Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro (Jeu vidéo)


Blake J. Harris 

C’est connu, les jardins comme les langues fleurissent au printemps. Alors pour décrire les relations détestables qu’entretenait Nintendo avec les éditeurs tiers lors de l’époque dorée 8/16bits, certains n’y vont pas par quatre chemins. Blake J. Harris est l’auteur du remarqué Console Wars, ouvrage consacré à la guerre sans merci que se livraient les constructeurs Sega et Nintendo avant l’entrée en lice de Sony.
 
Ses nombreuses recherches l’ont amené à apprécier la relation de terreur qu’exerçait le numéro un mondial sur l’ensemble de ses partenaires commerciaux : « Nintendo n’a jamais observé de traitement de faveur à l’égard des détaillants et éditeurs, fait remarquer Harris dans les colonnes du mensuel GameInformer. Ils devaient se soumettre aux accords très stricts imposés par le fabricant [...] je me suis entretenu avec tous ces acteurs, et pour dire les choses crûment les détaillants comme les éditeurs m’ont répété en coeur “Nintendo vous tenait par les coui**es, ils en avaient conscience”. »
 
La crainte fait taire les (mauvaises) langues nous dit le dicton. Pour ceux qui ont côtoyé de près l’homme qui a incarné au plus haut poste l’âme de Nintendo pendant plus de 40 ans, la retenue est de rigueur : « Hiroshi Yamauchi ne s’est rendu qu’à deux reprises dans les locaux de NoA. Donc tout ce que j’ai pu apprendre de lui est de seconde main [...] cela dit, tous s’accordent à reconnaître la nature dictatoriale du dirigeant [...] la peur et l’intimidation semblaient l’accompagner partout où il se rendait. »
 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Commentaires

ripolin
Signaler
ripolin
C'était le boss.
nikolah
Signaler
nikolah
En meme temps, vu ce que les tiers ont fait a l'atari 2600 a l'epoque... On comprend que yamauchi leur tienne la bride au cou.
Je me souviens d'anecdotes sur des magasins que nintendo menacaient de ne pas leur livrer de snes s'il osaient vendre des megadrives.
Retromag
Signaler
Retromag
:lol:
lerenwe
Signaler
lerenwe
Cela dit, sur les photos, en général, c'est plus Reggie Fils-Aimé qui fait peur. Mais bon, le Regginator, c'est un bisounours à côté de ce qu'était Yamauchi. Alors Iwata...
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Tomoe : je ne dis pas qu'il était aigri et sadique, mais que je le voyait comme ça...je ne sais même pas à quoi il ressemble en fait...
Donald87
Signaler
Donald87
A mon avis, il en imposait sans mal ... Il se dégageait de lui "un je ne sais quoi" qui en laissait plus d'un sans voix.
Tomoe
Signaler
Tomoe
Je ne pense pas qu'il eu été aigri et sadique comme tu le soulignes Masahiko666. Par contre effectivement ce devait être quelqu'un qui lorsqu'il avait une idée en tête il ne l'avait pas ailleurs et qui comptait sur ses ingénieurs pour mettre au point ce à quoi il pensait et comme le souhaitait. Tout du moins ce fût le cas pour la conception de la Nes. Je crois me souvenir que la conception des Game & Watch était différente. A l'époque déjà Yamauchi était quelqu'un d'important qui avait réussi a imposer son idée dans son pays et à l'exporter dans le monde entier sur un secteur ou des géants comme Atari s'étaient cassé les dents. Forcément ça doit en imposer ^^'
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
C'est vrai, on pense tout de suite à un vieux patron aigri et limite sadique. Après, il faut bien reconnaître que ce n'était pas n'importe-qui, et que le vieux grigou en imposait beaucoup...
winston
Signaler
winston
Yamauchi est vraiment l'archétype du patron japonais. :)
Paradoxe avec les tiers : maintenant ce sont eux qui tiennent l'industrie par les parties. Ce serait bien de trouver un juste milieu :)
Retromag
Signaler
Retromag
c'est un peu ça oui :)
lerenwe
Signaler
lerenwe
C'est fou cette aura qui semblait émaner de Yamauchi. Quand on m'en parle, j'ai l'impression que c'était le cliché du maître en arts martiaux: craint par tous, et fortement respecté =p

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris