Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro (Jeu vidéo)
 
C'est dans les vieux pots que l'on mixture les meilleures soupes. Si le géant Electronic Arts feint d'oublier cet adage frappé du bon sens, les joueurs sont là pour le lui rappeler. Et bruyamment ! Le numéro deux mondial de l'édition a fouillé ses fonds de tiroir pour y dépoussiérer en mode free to play une vieille licence tombée en désuétude avec le temps, Dungeon Keeper.
 
Fatigué par l'archétype du héros trop propre sur lui, le débordant Peter Molyneux proposa au joueur d'incarner les forces du mal dans un jeu de stratégie commercialisé en 1997 sur PC. Son concept à contre-courant des scénarios mielleux et stéréotypés fit mouche auprès d'un public avide de nouveauté audacieuse qu'il ne tarda pas à élever au rang de titre culte. Un succès planétaire appelant naturellement une avalanche de suite, celles-ci n'ont malheureusement pas réitéré la même performance commerciale.
 
Mais l'éditeur américain a visiblement de la suite dans les idées 17 ans après la sortie du premier volet. Surfant sur la lucrative fibre nostalgique, il dépêche en août 2013 les services du studio Mythic Enter. pour lancer une version iOS/Android en décembre dernier recentrée sur... l'appât du gain. Une filouterie portée à la connaissance de tout un chacun sur les réseaux sociaux. EA pensait naïvement que la bronca naissante se limiterait au noyau dur de fans fâchés de la restructuration du gameplay de Dungeon Keeper autour d'une politique "agressive" d'achat de contenu additif. Cependant, celle-ci ne cesse d'enfler pour finalement déborder du simple précarré de fanas invétérés. Ainsi, l'édition en ligne du journal gratuit Metro Uk dénonce dans une critique au vitriol l'incongruité des mécanismes ludiques aiguillés par le soudoiement. Le quotidien connu pour sa modération va jusqu'à pointer un 0/10 : "Le seul aspect positif est d'être incompatible avec les smartphones d'ancienne génération", ironise le périodique.
 
 
Les explications du responsable du studio Mythic Jeff Skalski n'ont pas été entendues, se confondant en exposé digne d'un stratège en marketing. Ce dernier se félicite de la sacro-sainte opinion positive des joueurs agrégée par les plates-formes commerciales de Google Pay "4,5 étoiles sur 5" ainsi que de l'Apple Store "4 sur 5". Problème, l'attribution des notes par le public est conditionnée à des avertissements, orientant les appréciations à la hausse. En effet, une note maximale encouragerait le studio à fournir davantage de contenu gratuit tandis qu'un arbitrage compris entre 1 et 4 ouvre une fenêtre dans laquelle est demandé au joueur de motiver son évaluation...
 
Sur Metacritic.com, Dongeon Keeper évolue dans d'identiques eaux troubles de l'appréciation orientée. Quand la note des utilisateurs plafonne à 0,3% de moyenne (248 critiques) celle en provenance de sites professionnels s'élève à 46% de moyenne (18 tests).
 
Le rétro n'est pas soluble dans le free to play...
 
Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Commentaires

Retromag
Signaler
Retromag
Merci Ichikyo, dès que j'ai un moment je m'en occupe ;)
Ichikyo
Signaler
Ichikyo
Magique, EA plus chieur tu meurs pour Dungeon Keeper
http://t.co/9kG38LXhj1
Si t'a besoin d'info complémentaire pour mettre a jour ton billet
Retromag
Signaler
Retromag
:lol: Gouzi, tu as eu raison, Peter Molyneux en a fait autant !

popote : le f2p n'est pas une démo. Sa structure est pensée en natif pour t'obliger à dépenser pour progresser. Beaucoup de développeurs s'insurge contre ce mode, je te conseille d'aller sur Gamasutra.com pour y prendre la température.
Gouzi
Signaler
Gouzi
Je confirme, j'ai téléchargé le jeu, je l'ai testé, je l'ai désinstallé et suis allé insulté EA sur les forum EA, moi qui creve d'envie d'avoir un nouveau Dungeon Keeper (j'attends War of th Overlord) j'etais degouté, enfin bref...
popote
Signaler
popote
oui, le jeu d'origine est très bon. Ce n'est pas le free to play qui ruine l'expérience mais SE f2p^^. Un f2p bien fais déséquilibre pas le jeu. La, il est clairement fais pour se faire un max de pognon au détriment du jeu
Retromag
Signaler
Retromag
C'est bien moi DJ Papa, je les écrits sur plusieurs jours !

Popote : c'est un bon jeu à la base mais le free to play ruine l'expérience de jeu et les poches des joueurs. L'intervention de Glados montre que le F2P veut surtout dire pay to win
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Dungeon Keeper, voici un jeu qui me rappelle de bons souvenirs... Malheureusement, le Free To Play va nous gâcher pas mal de bonnes vieilles soupes aux pixels.
Glados
Signaler
Glados
La version ps4 de Blacklight est également insupportable, faut grinder des heures pour gagner ne serai ce que 900 credit de jeu qui te permettrons de t'acheter un élément d’arme. Je ne me souviens aps avoir autant galéré sur la version PC
popote
Signaler
popote
Je vois pas trop le rapport entre se jeu bidon et le coté free to play. Celui ci est un modèle économique et il peut s'adapter a tout les type de jeu. Il faut juste pas faire n'importe quoi
Ichikyo
Signaler
Ichikyo
http://toucharcade.c...antasia-review/
Comme tu peux le constater, c'est encore pire :/
Retromag
Signaler
Retromag
merci pour l'info Ichikyo, et comme tu le dis, le massacre continue... :(
Ichikyo
Signaler
Ichikyo
Le jeu est reglé par defaut en difficulté Mania, tu gagnes 2x moins en EXP et en Gald et ironiquement pour recuperer ta santé et meme ressuciter, faut payer du vrai fric en consequence.
En gros on te donne une difficulté de maso pour te forcer a payer si tu n'est pas du type gros farmeur.
Enfin point important, les points de sauvegardes servent a rien et y'a un autosave specifique
En gros c'est de la grosse daube et un massacre du jeu original.
Luciole
Signaler
Luciole
C'est quoi l'histoire de Tales of Phantasia?
Ichikyo
Signaler
Ichikyo
En parlant de retro n'est pas soluble dans le F2P, on peut parler du scandale autour de la version F2P de Tales of Phantasia, elle fait assez de bruit au niveau des fans de la franchise mais aussi des joueurs et des nouveaux venus...

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris