- Replay Value -

- Replay Value -

Par Atila Blog créé le 18/11/12 Mis à jour le 03/10/15 à 10h50

Ajouter aux favoris

Catégorie : Jeux Vidéo

Signaler
Jeux Vidéo

A l'heure ou l'industrie du jeux vidéos a du mal à se renouveler, les créateurs nous servent de plus en plus de reboot de séries à succès. C'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleurs soupes semble-t-il... Ainsi, après une très longue attente et plusieurs reports, ce Tomb Raider 2013 arrive enfin! Fan de la première trilogie sur PSOne, j'espérais beaucoup de ce nouvel épisode qui, de l'aveux même des développeurs, se voulait comme un retour au source avec une grand partie d'exploration, de survie et agrémenter de phases plus actions... Promesses, promesses...  

Graphisme
La claque! C'est super beau. La quasi totalité des environnements open air sont splendides. La modélisation des personnages est convaincantes. Evidemment, si vous avez joué à Far Cry 3 il y a peu, vous risquez d'y voir là un plagiat assez grossié! Mais, inutile de faire la fine bouche, le jeux est une franche réussite sur ce point. +1!

Gameplay
Je vais essayer de rester simple et concis. Le gameplay est très bon. Les raccourcis manettes sont intuitifs, Lara répond bien aux commandes, je n'ai pas été gêné par d'infâmes bugs de collisions, bref, j'ai presque envie de dire le sans faute.
Mais, et oui il y a toujours un mais, pourquoi est-ce que j'ai l'impression de jouer à un Gears of War version Far Cry!!!??? Tout est pareil, changement d'armes à la volée,  système de couverture, QTE au corps à corps... Mais c'est quoi ce bordel!!! J'adore Gears of War attention, mais là, je contrôle Lara Croft, 22 ans étudiante et pas Marcus Phénix, 40 ans soldat d'élite!!! Comment une fille qui sort de l'université en ayant fait un peu de randonnée et de tire à l'arc sur son temps libre peut faire face et même repousser des vagues de plusieurs dizaines d'ennemis toutes les 10 minutes fingers in the nose???
Je veux bien que cela soit un prétexte pour jouer, mais si je veux blaster des ennemis à coup de fusils d'assaut ou autres shotgun, je ne branche pas Tomb Raider!!! Ils sont ou les tombeaux secrets à explorer? (quoi? Il s'agit de petites quêtes annexes!!!), elles sont ou les énigmes à résoudre pour ouvrir les portes d'une caverne aux trésors? (comment ça il n'y a plus de cavernes et comment ça je n'ai plus besoin de réfléchir car tous les items clés sont affichés en surbrillance grâce au sixième sens que Lara peut activer façon Assassin's Creed!!!), elle sont ou les phases d'explorations dans des open world avec une musiques angélique en fond sonore? (comment ça il n'y a plus d'open world mais uniquement des map couloirs!!! Et comment ça les phases plates-formes sont inexistantes et trop faciles grâce au Bat-grappin que Lara a volé à Batman!!!). Je deviens fou les amis!!! Mais est-ce que les développeurs ont seulement joué au premier épisode? On nous avait promis un retour aux sources pas un mélange de gameplay des derniers jeux d'action en date!!!
Tomb Raider, en tout cas les premiers jeux (les meilleurs), c'est de la plate-forme/exploration avec un zeste d'action utilisé à bon escient pour dynamiser l'ensemble. Une recette qui a fait ses preuves mais aussi et surtout son originalité, sa force et son succès mérité! POURQUOI donc ai-je entre les mains un pur jeu d'action au gameplay calqué sur Gears of War, Assassin's Creed et Batman Arkam City!!!??? OU est passé l'exploration, le coté chasse au trésor??? Elle est ou la survie???
Désolé de décevoir les fans de la première heure, mais là, il y a clairement eu tromperie sur la marchandise!!! En choisissant d'orienter clairement son gameplay sur l'action, les développeurs ont donc dû faire l'impasse sur l'exploration pourtant colonne vertébrale de la saga. Le plus triste pour moi, c'est que le gameplay est vraiment bon, je ne peux rien reprocher à ce niveau si ce n'est que  CE N'EST PAS un Tomb Raider... Trahison!

Son
Les musiques sont excellente, assez proches des dernières compositions d'Hanz Zimmer notamment. Du très bon boulot. Les bruitages sont eux aussi excellents. Immersion assurée avec un bon casque audio ou un home cinéma qui va bien!

Scénario & durée de vie
L'aventure principale se boucle en une quinzaine d'heure ce qui est très bon. Il y a pas mal de quêtes annexes histoire de prolonger artificiellement de quelques heures l'aventure... Le scénario est franchement honnête même s'il est finalement moins "réaliste" que ce dont les divers teaser très "adultes" diffusés jusque là pouvaient nous laisser penser. On est donc plus proche d'un roman SF que d'une épopée solitaire façon Lara VS Wild...

Conclusion
Je vais essayer d'être "vraiment" simple et concis cette fois... Tomb Raider est un excellent jeux. Super beau, doté d'une solide durée de vie et d'une OST de haut niveau!
Le gameplay, source de tous les maux pour moi, est lui aussi intrinsèquement très bon. Même s'il se contente de reprendre les éléments qui ont fonctionné dans les meilleurs jeux d'actions récents, il le fait bien! Mais en troquant son âme au profit d'un emballage plus séduisant et certainement plus aux goûts du jour, ce Tomb Raider 2013 n'est pas le retour aux sources promis mais plutôt une version liftés HD, gavée aux amphétamines! Pour imager un peu plus ma vision, je dirai que ce reboot Tomb Raider est aux jeux vidéos ce que le reboot James Bond est au cinéma! Pas mauvais, pas meilleurs, juste différent...
Pour quel public s'adresse-t-il finalement, à peu près tout le monde et c'est peut être là le problème selon moi...


Verdict: Achat. Même si les fans de la première heure se sentiront quelques peu trahis...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux Vidéo

Après 2 épisodes additionnels, la véritable suite (et fin?) de la trilogie nous parvient, enfin. Toutes les réponses seront apportées, les secrets révélés, blabla blabla... J'adore Assassin's Creed, vraiment. Mais à force de vouloir complexifier un scénario pourtant bien complet au détriment de l'innovation de son gamedesign, Ubisoft jouerait-il la carte de la facilité afin de nous pondre un nouvel opus annualisé histoire que nous passions tous à la caisse un peu plus (trop?) souvent?

Graphisme
Nouveau volet et nouveau moteur 3D. Les villes sont un peu moins vastes mais gagnent en détails. Les forêts et autres paysages sauvages sont magnifiques! Sans doute possible le plus beau AC de la série! Par ailleurs, le jeu reste à peu prêt fluide et les récents patch ont corrigés pas mal de vilains bugs. Les phases en bateau sont justes exceptionnelles!!!

Gameplay
Copié/collé. Rien de neuf si ce n'est quelques animations optimisées, des raccourcis manettes simplifiés et une palettes de mouvements légèrement accrues. Ubi a joué la carte de la sécurité. Difficile de lui reprocher cette approche sécuritaire tant il est jubilatoire de contrôler Connor en dépit de la redondance évidente du gameplay, et ce, depuis le 1er épisode. Les phases d'escalades dans les arbres sont très sympa mais finalement peu exploitées. Mention spéciale cependant pour les phases de batailles navales justes jouissives!

Son
Aventure épique = OST épique. Les musiques tuent. L'ambiance des villes est aussi très convaincante avec tout un panel de bruitages très sympa (passant qui chantes, poissonniers qui s'exclament, charmantes dames qui vous proposent leurs services...), bref, c'est vivant!

Scénario & durée de vie
Fondamentalement, je ne peux que saluer les scénaristes pour l'ensemble de leur oeuvre tant l'originalité et la narration de l'histoire est de qualité. Je regrette simplement que tout ne soit pas forcément compréhensible par moment et que l'on ne nous propose pas vraiment un bon résumé des précédents épisodes histoire de ne pas être largué. Personnellement, j'ai finit tous les AC, mais j'avoue n'avoir retenu que les grandes lignes du scénario... Enfin et comme pour ses ainés, la durée de vie est solide. Comptez une quinzaine d'heures pour l'aventure principale et le double pour le 100%. J'ai trouvé toutefois qu'il y avait moins de quêtes annexes et de petits à cotés...

Conclusion
Je pourrais finalement faire la même conclusion que pour God of War Ascension. Dans la droite lignée de ses prédécesseurs, AC3 se contente d'améliorer une recette qui fonctionnait déjà très bien. Sans grande originalité dans le fond, ce troisième volet se laisse évidemment jouer avec grand plaisir même si la baffe est moins forte qu'avant. Je n'irai pas jusqu'à dire que la série tourne en rond mais il faudra clairement d'Ubi innove un peu à l'avenir (ce qui semble être le cas avec Blag Flag...). Très beau, doté d'un gameplay solide qui a fait ses preuves, accompagné par un bande son de grande qualité et une excellente durée de vie, ce Assassin's Creed 3 est sans aucun doute un grand cru, pas le meilleurs, mais un grand cru tout de même.

Verdict: ACHAT!!!

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Jeux Vidéo

Difficile mission pour ce GoW Ascension qui se devait d'emboiter le pas à la monumentale trilogie God of War! Après un 3ème épisode gargantuesque sur PS3, il allait falloir sortir du très lourd pour éviter la croutage et faire pâle figure.
C'est donc avec une certaine appréhension que je m'y suis plongé...

Réalisation
C'est beau, très beau même. Sans grande surprise, on se replonge dans l'univers mythologique de la Grèce antique qui, il faut l'avouer, envoie du rêve. Les séquences en QTE sont juste sublimes, un cran en dessous du 3ème opus quand même, et hormis un bestiaire un peu redondant sur la fin et quelques décors moyennement inspirés, la réalisation générale tue!

Gameplay
Ultra classique. Coups faibles, puissants, chop et saut que l'on combinera avec les gâchettes pour diversifier les combos. Evidemment les furies sont de la partie bien qu'un peu moins spectaculaires. Le système d'orbes pour upgrader ses armes est fort heureusement conservé. On trouvera aussi des artefacts à réutiliser pour booster vos capacités en new game+, sympa. Les passages plates-formes sont un peu moins présents et assez quelconques. Bref, c'est du GoW quoi, on blast, on blast, on blast, on pose les questions après.

Son
Grosse baffe dans la gueule là aussi. Dans la droite lignée des premier épisodes, épique et guerrière à souhait. Le thème principal est bien sur de la partie! la bande son arrache tout quoi. La VF est convaincante sans transcender la VO, et la bruitages sont eux aussi phénoménaux. A jouer au calme avec un bon casque pour une immersion optimale!

Scénario & Durée de vie
Moi être Kratos et moi vouloir me venger! Encore une vengeance pour notre ami Spartiate? On repassera niveau originalité mais le système narratif de l'aventure via flash back est sympa et dynamise un peu l'ensemble.
J'ai trouvé le jeu mal équilibré en mode Normal, les derniers chapitres étant plutôt frustrants et durs du fait d'un nombre importants d'ennemis à affronter en même temps et surtout en l'absence de checkpoint entre les assauts... La campagne solo se finissant en un peu moins de 10h, honnête. Il faudra lorgner vers le new game + histoire de conserver vos armes boostées afin de débloquer tous les secrets pour prolonger le plaisir. Pas de fins alternatives ou cachées. Je n'ai pas jouer suffisamment au multi pour en parler.

Conclusion
Sans atteindre les sommets (de l'Olympe?) du 3ème épisode, ce GoW Ascension est un excellent beat'm all! Graphiquement fabuleux, bénéficiant d'une bande son magique et d'une solide durée de vie (surtout en incorporant le multi), les nouvelles (premières) aventure de Kratos ne souffrent finalement d'aucun défaut majeur. Je citerai bien le manque d'originalité de son gameplay, des boss pas super charismatiques et un scénario bateau... C'est à peu près tout.

Verdict: ACHAT!!!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux Vidéo

Vous l'avez sans doute compris via le titre de ce papier, en passant mes dernières nuits sur Far Cry 3, une chose m'a immédiatement sauté aux yeux... Le FPS d'UbiSoft est purement et simplement un clone d'Assassin's Creed !


Absolument TOUT les mécanismes de jeu sont des copiés/collés de l'autre série phare d'UbiSoft (tient donc...). En fait, Far Cry 3 est un Assassin's Creed safari version shooting game !
Open World à perte de vue, système de map déblocable via points d'observations, narration et découpage de l'aventure en missions, quêtes annexes, évolution du personnage, coffres à trésors etc... Tout y est reproduit de manière similaire.
J'avoue que cela est vraiment surprenant au début car, sauf erreur, il ne me semblait pas avoir lu dans les divers tests sur le net ou ailleurs que les points communs entre les 2 hits étaient si importants et visibles comme le nez au milieu de la figure!

Que cela soit une bonne ou mauvaise chose, chacun jugera mais en tout cas, Far Cry 3 est une putain de bombe ! Super beau, super jouable, super long, super ambiance, super personnages, super VF... Bref une tuerie. Autant le 2 était à chier (en tout cas selon les critiques... car je n'y est pas touché), autant le 3 est excellent.

Après un DMC reboot 2013 très sympa, je suis plus que satisfait d'enchaîner sur ce Far Cry non moins fabuleux... Et pour reprendre le fameux adage « jamais 2 sans trois », je pense bien m'attaquer à Ni no Kuni très bientôt!
Il faut bien tenir le rythme pour ne pas se faire larguer. God of War Ascension, Tomb Raider, Metal Gear Rising, Hokuto no Ken 2,  Dead Space 3,  Bioshock 3... Ils arrivent!!!


@+

AtilA (en mode surive!)

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Jeux Vidéo

Puisque je suis dans DMC en ce moment et accessoirement très friand de versions collector... Voici quelques photos de l'édition limitée du jeu disponible uniquement en Europe et dans les magasins Micromania pour la France.
Outre un boîtier carton blanc plus épais, le pack comprend: le jeu, des DLC supplémentaires et le collier de Dante taille réelle.
Un collector plutôt classique donc au regard du contenu mais qui a le mérite d'exister et d'être proposé au tarif de 69€ ce qui est plutôt cool, surtout en période post Noël...

Un dernier mot enfin sur ce reboot.
Dans l'attente de prochains DLC (notamment celui de Vergil!), j'ai donc passé pas mal de temps en mode new game + afin de débloquer tous les bonus et habilités de Dante afin d'être en mesure de me fritter en mode Son of Sparda (mode very hard).
S'il est clair que l'intérêt d'un tel mode de difficulté permet de rallonger considérablement la durée de vie de manière finalement très artificielle (la campagne solo se finit en 8h), je me demande sincèrement si les développeurs ont beaucoup joué à ce mode de difficulté!!?? C'est PUTAIN de chaud!!! Il y a 2 fois plus d'ennemis, plus résistants, avec de nouvelles attaques et vous prenez 2 fois plus de dégâts!!! Je ne suis pas contre le challenge mais là, on frise la torture. Rien que le premier niveau est hardcore avec un Dante boosté au max!!!
Prenez par exemple la série Dark Souls & Demon Souls (j'ai fini les 2), c'est très très dur mais avec de l'entraînement, du temps et de l'investissement, on avance et le jeu devient de plus en plus abordable et plaisant.

Avec DMC en mode Son of Sparda, c'est juste le contraire! Impossible de ne pas prendre de dégâts à cause du nombre d'ennemis démultiplié, d'une caméra parfois capricieuse, de bugs de collision... J'ose à peine imaginer le jeu dans son mode extrême ou Dante meurt en 1 coup...

Bref, le challenge c'est bien mais la torture ça l'est moins. Si vous vous attaquez à DMC en mode very hard ou plus, je vous conseille donc d'être prêt à accepter de vous faire péter la rondelle bien comme il faut et pas qu'un peu...

Enfin, et j'en terminerai par-là, comme je l'ai furtivement écrit dans mon précédant post, DMC reste un excellent beat them all avec un gameplay complet, fluide et bien huilé. Même s'il n'est pas renversant de beauté, ça tient quand même la route, les musiques punk/rock/metal donnent le tempo, la VF assure (pour une fois) et certains niveaux sont vraiment originaux et bien décalés. Je trouve donc vraiment regrettable que tous les défauts que j'évoquais soient présents un peu comme le nez au milieu de la figure car, avec un minimum de bon sens, ils auraient pu être gommés assez facilement.

A l'instar d'un RE6, DMC Devil May Cry version reboot 2013 est un bon beat them all mais c'est tout. Reste à savoir si cela suffit à une licence aussi Dantesque !!!???

AtilA

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Jeux Vidéo

Il n'était pas dans mon intention d'écrire un papier sur DMC version 2013, mais, après avoir terminé le jeu (j'ai passé les 3 dernières nuits dessus...) et pour le fan de la première heure que je suis, certains détails m'ont relativement interpellé.
Explications:

1/ Le scénario... énario... nario... ario... rio... io io io o o o...........

2/ Pas beau
Sincèrement, je trouve le jeu relativement moche. J'exagère un peu mais cette espèce de flou permanent et ces décors mouvants des limbes (le monde parallèle du jeu) foutent la nausée... Et c'est comme ça tout le jeu... Pour mémoire, Devil May Cry 1er du nom était putain de beau, inspiré et je rappelle aussi aux développeurs que la PS3 est sortie en 2006... Il me semblait que le hardware était quand même +/- maîtrisé depuis.

3/ Les boss
Non mais WTF!!! TOUS les boss de DMC (sauf Bob Barbas) sont une opposition pure et simple du mot charisme (l'amante liftée Lilith... J'en ai encore des frissons)!!! C'est simple, même Mundus, le boss final et accessoirement Démon Majeur des Enfers, est à chier! Et puis quelle idée de lui coller la voix de Jack Bauer!!!
Certes, tous les boss des précédents DMC n'ont pas laissé de grands souvenirs mais pour chaque épisode (sauf le 2 heum...), vous en aviez qui avaient quand même qui avaient une putain de classe (le Dark Knight, Phantom, le Griffon...)!!!

4/ Vergil
La cerise sur le gâteau! WTF²!!! C'est quoi ce blasphème???
J'ai du mal à trouver les mots mais Vergil, normalement, dans DMC, c'est un peu le Nemesis de Dante, un frère ennemi au charisme au moins aussi grand que son frangin mais version coté obscure
Là, on voit un puceau de 20 ans, imberbe, avec la gueule de Di Caprio et la voix d'un ado pré-pubert qui peine à porter un katana trop grand pour lui et qui plus est coincé dans son fourreau!!! Et le comble du comble, C'EST QUOI CE BORSALINO!!! S'il vous plaît, réveillez-moi. On le croirait tout droit sorti d'un clip de Smooth Criminal!!!
Autant le relooking de Dante claque, autant celui de Vergil est pure hérésie! Atroce!

Attention cependant, je tiens à préciser que le jeu possède fort heureusement bien des qualités (gameplay, humour, rejouabilité, certaines missions vraiment originales...) qui, au final, font passer la pilule sans trop de problème. Je vous invite de toute façon à lire les divers tests du net si ne n'est déjà fait, et vous conseille vivement de télécharger la démo pour vous faire votre propre idée.

Mais je préviens tous les joueurs de la première heure, le changement c'est maintenant et c'est pas toujours bandant! (imaginez que c'est Dante qui parle hein...)

A bons entendeurs, salut!

Quelques images HD pour finir avec les boss en entrée et des concepts art bien sympa à la sortie... Enjoy, ou pas !


AtilA

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux Vidéo

 

Quand on a plus de 25 ans et qu'on aime les jeux vidéo, il est impossible que le mot Neo Geo ne puisse vous évoquer quelque chose ! Comme pour l'immense majorité, Neo Geo, pour moi, c'est l'arcade à la maison ! Une putain de console de fou qui, moyennant des montants pharamineux à l'époque (et encore aujourd'hui...), vous permettez de vous éclater à du KOF, Fatal Fury, Super Siderkick et autres Metal Slug bien assis dans son canapé avec paquets de chips et coca (ou pepsi... à chacun son camp !).

Bien évidemment, compte tenu du coût (console à 4.000 francs et cartouches pouvant même couter plus chère !!), bien peu de gens avait les moyens de s'offrir la Rolls Royce du jeu vidéo... J'ai cependant eu le privilège d'avoir un (chanceux) camarade de classe qui l'avait et croyez-moi, c'était la star !!! Pendant plusieurs mois, nous passions presque tous nos samedi après-midi chez lui à tâter du stick arcade jusqu'à plus soif...

Vous imaginez aisément que, lorsque SNK a annoncé l'arrêt de la production de la console, nous fumes en deuil... Quelques années plus tard et avec un portefeuille un peu plus fournis, je décidais de m'acheter un console afin de noyer mon chagrin ! Alors certes, mes amis et moi avons quelques années de plus au compteur mais le plaisir de se retrouver autour d'une bonne partie de Neo Geo est plus qu'intact, je dirai même encore plus grand !

Mais, tel le phénix... la console renait de ses cendres 2 décennies plus tard ! Pas sous la même forme et pas directement via SNK, mais le coeur y est ! Vous trouverez aisément toutes les critiques sur le net et pas plus loin que sur Gameblog donc je ne m'attarderai pas sur ce point, d'autant que je partage grandement l'avis du blog.

J'avoue avoir craqué et le collectionneur en moi n'a pu résister à la tentation... S'il est clair qu'il s'agit d'un achat purement « collection », la console restera neuve et je n'y toucherai pas, le packaging est des plus réussi et donne clairement envie d'être ouvert... Aaaaarrrghhh... Résiste !!!

Quelques photos par mes soins ci-dessous qui, je l'espère, finiront de vous convaincre ! Sachez que le peu d'exemplaires disponibles et son improbable réédition vont clairement faire grimper son prix rapidement. Je ne saurai donc trop vous conseillez de vous la procurez rapidement si cela vous est possible... A bons entendeurs.

AtilA

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux Vidéo

 

Je ne pouvais faire un titre plus évocateur... Venant de terminer RE6 et ayant passé pas mal de temps dessus, je souhaitais vous faire part de mes impressions, à chaud...

Au coeur de l'actualité il y a quelques semaines, RE6 (Biohazard en VO) a, comme le 4ème et 5ème opus avant lui, déchaîné les passions de l'immense communauté de fans dont, je fais partie.

La saga Resident Evil, pour moi, se découpe en 2 phases bien distinctes, du 1er épisode au Code Véronica (incluant les versions Gamecube), puis du 4, qui marque un changement radical d'orientation de la série, et tous les épisodes qui ont suivi.

Pour la faire courte (de toute façon, nombre d'entre vous le savent déjà !), les premiers Resident Evil (du 1 au Code Veronica donc) mettaient avant tout l'accent sur le côté survival/horror : munitions limités, pièges, énigmes tordus... Pour le côté « survie », tandis que le côté « horreur » était porté par une mise en scène travaillée, une ambiance sonore des plus crispante, un jeu de caméra fixes toujours bien placé et un gameplay, certes rigide, mais contribuant néanmoins au charme de la série.
Je vous passe les détails sur le scénario (pas très original mais qui à le mérite d'apporter son lot de surprises et d'avoir un semblant de cohérence) et les personnages...
Ce cocktail a donné, sans doute possible, naissance à de supers jeux, novateurs, non exempt de défauts certes, mais vraiment cultes !

En fin de cycle, Capcom décide de rebooter (décidemment à la mode en ce moment) la saga avec RE4 et son orientation action au détriment du côté survival, pourtant clé de voûte de la série jusqu'alors !!!
Si ce 4ème épisode est, à mon sens, une tuerie, une partie de ce qui faisait l'âme des Biohazard a disparu et continue de disparaître au fil des nouveaux épisodes...

Qu'est-ce que Resident Evil 6 ?
Ma réponse est simple. Vous prenez Dead Space pour le côté survival/horror, Gears of War pour le côté shooting/action, vous mélangez et vous obtenez RE6.
Le problème, c'est que le nouveau-né de Capcom ne parvient jamais et je dis bien jamais à égaler ses modèles !  On se retrouve donc avec un ersatz de Dead Space et Gears of War, sans âme qui ne se définit plus comme un Resident Evil que par son titre et son casting...  Ai-je besoin de rappeler qu'il n'y a plus aucune énigme, plus d'exploration, qu'on avance dans des environnements « couloirs » en permanence allant systématiquement du point A au point B et que le jeu nous indique même la destination !!! Allô, moi avoir 27 ans, moi être dans jeux vidéo et moi vouloir découvrir par moi-même ce que moi devoir faire... FRUSTRANT !!!

Attention ! Le jeu est loin d'être le navet que beaucoup ont annoncé. Graphiquement au point, mise en scène cinématographique nerveuse, gameplay imparfait mais pas honteux, un scénario de série B qui a le mérite d'exister, les 4 campagnes solo avec les histoires croisées et surtout la durée de vie (+ de 20H pour la partie solo!), RE6 a bien des qualités hélas effacées par un héritage trop lourd à porter.

Resident Evil faisait flipper, mais ça c'était avant... Et c'est bien dommage, aujourd'hui si je veux ma dose de sueurs froides et de zombies je branche Dead Space... Et si je veux ma dose d'action, je branche Gears of War...


Au final, RE6 n'est pas un navet mais tout au plus un « bon » jeu. Loin, très loin de ce à quoi nous avait habitué la série et ce à quoi nous sommes en droit d'attendre (2 ans de développement et + de 400 personnes dédiées au projet !)... L'héritage était trop lourd je vous dis...

Pour se consoler, quelques artworks bien sympa et des pics de l'édition collector PAL du jeu.

AtilA

 


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Archives

Favoris