- Replay Value -

- Replay Value -

Par Atila Blog créé le 18/11/12 Mis à jour le 03/10/15 à 10h50

Ajouter aux favoris

Catégorie : Jeux Vidéo

Signaler
Jeux Vidéo

Un peu dans le prolongement de mon article sur la flambée des prix sur le retrogaming et afin de l'illustrer une nouvelle fois au mieux, voici donc un print screen d'une vente terminée fin juillet de cette année sur notre site d'enchère favoris concernant un FF7 neuf blisté...

J'ai contacté le vendeur il y a quelques jours afin de m'assurer que la transaction a bien eu lieu, sans réponse pour le moment cependant...

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Signaler
Jeux Vidéo

La Super Nintendo... Que de souvenirs ! Ma console de coeur car console de mon enfance 8 / 12 ans. Mission impossible de résumer la SNES en une dizaine de jeux tellement sa ludothèque fut monumentale... D'autant que nombre de jeux exceptionnels n'ont jamais franchi les frontières nippones... Je pense donc faire un autre top 10 dédié aux jeux Super Famicom only...

A+

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Jeux Vidéo

Si la PS2 n'est pas ma console de coeur, elle est sans aucun doute la console sur laquelle j'ai passé le plus grand nombre d'heures de jeux, de nuits blanches, de multi à PES, etc... Une console légendaire s'il en est, accompagnée par un ludothèque juste MONUMENTALE!!! Là encore, je ne touche pas à ce top 10 qui remonte à 2 ans tout de même...

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Jeux Vidéo

En faisant un peu de tri dans mes dossiers, j'ai retrouvé plusieurs articles que j'avais rédigé, pour certains, il y a quelques années déjà, dont plusieurs top 10 de jeux. Après relecture de ceux ci, j'ai trouvé assez intéressant le fait que, bien qu'ils datent pas mal, je suis toujours d'accord dans l'ordre du classement... Je post donc l'article...

"Le Playstation 1 est la console de mon adolescence. C'est donc à cet âge là que mes goûts en matière de jeux ont véritablement émergé. C'est aussi à cette période là que la plupart des grandes licences ont été créees ou se sont véritablement fait connaître chez nous. Le début de l'^ge d'or des JV selon moi.
Un top 10 dominé par les J-RPG, à leur apogée à cette pérode. C'est aussi l'avènement d'un certain Hideo Kojima et MGS... Quelle époque putain!"

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
Jeux Vidéo

Devant autant de critiques unanimement élogieuses, j'ai finalement pu passer du temps sur cette boucherie ! Puisque tout a été dit ou presque, voilà, à chaud, mon simple ressenti après environ 8H dessus.

ÇA DEMONTE PUTAIN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Hotline Miami, est un bijou de gameplay à l'habillage volontairement rétro et gore, accompagné par une bande son 80' juste à pleurer. Hommage aux films policiers / mafia sortis à cette période, impossible de ne pas penser à Drive et Scarface voire même un Donnie Brasco.

A l'heure où de nombreux studios ferment leur porte faute de ventes suffisantes pour rembourser les millions de dollars injectés, à perte, dans un projet AAA, qui par-dessus le tout s'est fait déscendre par la presse, une poignée de développeurs indés talentueux et créatifs ont réussi à faire un gros « fuck » au reste du monde. La preuve que de bonnes idées et du talent valent bien plus que des millions. Avec une telle bombe, nul doute que le prochain hit de Dennaton Games sera attendu de pied ferme.

S'il est certain que l'on ne peut comparer un Hotline Miami et The Last of Us par exemple (que je suis en train de faire), j'avoue que l'un comme l'autre m'ont totalement conquis au point où il m'est franchement difficile de les départager.

Et le simple fait de rivaliser avec la dernière super production de Naugthy Dog quand on est indépendant et avec un budget sans doute 100 fois moindres, je dis RESPECT !

A+

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux Vidéo

Suite à mon précédant post sur l'avenir du jeu vidéo et le "retour vers le rétro" pour une partie de la communauté des joueurs les plus âgés, je souhaitais aborder le sujet des prix et de la notion de rareté de ceux ci.

Commençons par faire un petit état des lieux du marché rétro.
Personnellement, je n'ai jamais vu autant de jeux rétro en vente depuis que je collectionne, soit depuis 15 ans. Au début des années 2000, avec la démocratisation de l'ADSL, ebay, 2xmoinschere ou autres n'avaient pas le 1/10 de la quantité de jeux rétro en vente en rapport à aujourd'hui. Le volume des ventes a juste explosé!
Donc, si l'on s'en tient à cela, qui dit offre très importante, dit forcément concurrence forte donc prix attractifs. FAUX!!!!!!!!!!!
Malheureusement, dans le cas du rétro gaming, cette équation économique n'est pas exacte. Pourquoi? Car, entre autres, la demande a augmenté beaucoup plus rapidement encore...

En effet, de plus en plus de joueurs n'accrochant pas vraiment à la "next gen" se sont retournés vers le rétro. Le problème, c'est que, bien évidemment, vous conviendrez que des jeux NES, MegaDrive, Super NES... il y a en moins en circulation qu'il y a 15 ans. Une bonne partie des stocks ayant été détruite, jetée, perdue... Si l'on ajoute à cela le fait que certains joueurs ne veulent simplement pas vendre leur collection, il en résulte forcément une raréfaction des jeux rétro. Si vous ajoutez encore à cela le fait qu'il est de plus en plus compliqué de trouver un jeu d'époque complet en bon état (merci les boites en cartons), un véritable phénomène de spéculation se met en place. En effet, et comme si ce n'était pas assez compliqué, certains jeux, déjà à l'époque, étaient bien plus rares que d'autres (car disponibles à moins d'exemplaires ou distribués uniquement dans certains pays...). Donc, voici quelques équations pour résumer tout cela:

> jeux rétro en loose = tarif standard
> jeux rétro en loose mais plus rare ou populaire = tarif plus élevé voir important pour certaines pièces (un MegaMan X3 FR sur SNES  en loose = 350€ par exemple)
> jeux rétro complet = tarif multiplié par 2 au minimum
> jeux rétro complet en bon état ou mieux mais plus rare ou populaire = craquage de portefeuille!!! (le même MegaMan X3 FR = +/- 1.000€...)
> jeux rétro mint ou neuf sous blister = transformation en super guerrier avec téléportation instantanée de son salaire en entier chez le vendeur!!!

Evidemment, c'est une moyenne qu'il convient de niveler, chaque jeu étant unique.

Quand bien même certaines pièces soient très rare, comment en arrive-t-on à des prix aussi incroyables pour une cartouche en plastique, une notice en papier d'une dizaines de pages et une boite en carton? La raréfaction des produits, ça on l'avait compris mais ce n'est pas tout. Qui est capable de mettre 200, 300, 500, 1.000€ ou plus dans un jeu? Un fan bien sur mais surtout une personne qui en a les moyens, donc, dans 90% des cas, un adulte salarié. De manière générale, les 25-40 ans donc!
Si vous conjuguez, accroissement de la demande, raréfaction de l'offre et surtout accroissement du pouvoir d'achat des acheteurs, vous obtenez la création d'une véritable bulle spéculative telle qu'elle existe actuellement.

S'il est impossible de dire comment les choses évolueront, des tendances se dégagent cependant.
Une partie des collectionneurs pensant que cette bulle spéculative n'est le fait que d'une petite partie de joueurs fortunées, les prix devraient grandement corriger à la baisse. Inversement, d'autres pensent que, quand bien même les prix sont artificiellement faussés à cause d'une minorité, la raréfaction va, quoi qu'il arrive se poursuivre, entraînant de fait une augmentation, plus lente certes mais immuable, des prix...

Personnellement, j'opterai plus pour la 2ème tendance.
Un Zelda ALTTP sur SNES complet en très bon état se négociait au début des années 2000 entre 60€-80€ (et déjà à ce moment là on pensait être au plus haut...). De nos jours, c'est le double minimum...

A bons entendeurs.

Ajouter à mes favoris Commenter (47)

Signaler
Jeux Vidéo

Suite à une conversation que j'ai eu dernièrement sur le forum Limited-Edition (que je vous recommande une nouvelle fois), je me rend compte que, comme moi, beaucoup de gens dans la tranche d'age 25-40 ans font le même constat: Les prochaines générations de consoles et probablement les dernières avant le tout dématérialisés ou fameux "cloud gaming" nous inquiètent. Pourquoi? Et bien parce que le jeu vidéo tel que nous le connaissons, essentiellement depuis la fin des années 80 avec l'apparition NES, va disparaître.
Tout va disparaître en fait. Plus de cartouche, plus de CD, plus de boite, plus de notices (c'est déjà le cas?!). Fini, terminé! Tu veux un jeu, tu vas sur le PSN, le XBL ou autres et tu télécharges... Ta console? Plus besoin! Le flux fibre optique étant suffisamment puissant, tu n'auras qu'a télécharger directement l'OS nécessaire pour faire tourner les jeux à distance (merci le port ethernet sur la TV!). Nous n'aurons finalement besoin que de manettes, et encore...

Cette perspective m'inquiète, nous inquiète.
Peur du changement? Oui et non. Non car la course à la puissance entraîne forcément des améliorations notables en terme de gameplay et de graphismes bien sur. Mais oui aussi, car les changements dans notre façon de jouer, de concevoir les jeux vidéos ne sont définitivement plus les mêmes... Et beaucoup de joueurs (essentiellement les 25-40 ans donc) commencent à regretter le temps ou, quand on achetait un jeu, on avait une bonne grosse boite, une belle notice que l'on lisait avec attention (en général...), une jolie cartouche ou un CD finement décoré, des versions collector même... Un business modèle semble s'achever.
Vous vous souvenez, dans Metal Gear Solid sur PSOne, pour trouver la fréquence du codec de Mei Ling? Il fallait aller la récupérer au dos du boîtier!!! Idée géniale en son temps qui n'est donc pas prête à revoir le jour.

Ce constat fait, il devient évident que beaucoup de joueurs se réorienteront forcément vers le rétrogaming. Pourquoi? Tout d'abord car le rétrogaming, c'est avant tout du jeu et uniquement du jeu. Tu as ta manette, ta console et tu t'amuses, point. Pas de kinect, de Wiimote, de calibrage TV, pas de téléchargement, pas d'installation du disque dur, pas de connexions internet haut débit nécessaire, pas de partage sur réseaux sociaux... Tu insères ta cartouche et tu joues!!!
Je deviens peut être un "jeune vieux" finalement, mais j'ai vraiment l'impression que l'on oublie que c'est ça les jeux vidéo à la base, le jeu bordel... Tout le reste c'est de l'accessoire, de l'enrobage!

Enfin, et pour ouvrir vers mon prochain papier, comme cette catégorie de joueurs (25-40) à évidemment des moyens financiers que n'ont pas les 15-25 ans, ce retour vers le passé entraînera forcément une augmentation de la demande en produits rétro, donc une raréfaction des jeux, donc de la spéculation, donc une augmentation des prix... Mais ça, c'est une autre histoire...

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeux Vidéo

Evidemment, je ne posterai pas un papier à chaque achat sur VITA, mais devant les retours plus que positifs sur mon 1er achat, Gravity Rush, et sur la console, j'ai embrayé avec un 2ème jeu, Persona 4 donc.

Pourquoi lui plutôt qu'un Soul Sacrifice, Uncharted ou autres... Eh bien, tout d'abord car je suis fan de la saga Persona, le jeu tue, l'univers tue... ça tue quoi ! Et il commence, déjà, à se faire rare... Je m'entends, d'après un pote vendeur, peu d'exemplaires livrés pour la France... Lui n'en a eu que quelques-uns... Bref, ne tardez pas trop si vous hésitez encore car selon toute vraisemblance, le jeu risque fort d'être rapidement « sold out ». Il serait alors dommage de le payer 2x sont prix quand on peut encore se le procurer ce jour pour une trentaine d'euros...

Bon ce n'est pas tout, faut toujours que j'achète la console moi...

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Jeux Vidéo

La sortie imminente de la bombe The Last of Us sur PS3 me fait penser que, mon histoire d'amour avec Naughty Dog remonte à un bon moment déjà !

Evidemment et comme la plupart d'entre vous, j'ai carrément surkifé la trilogy Uncharted, mais avant cela, avant même les excellents Jak & Daxter sur PS2, il y eu une autre trilogie, juste culte... Crash Bandicoot !

Il faut certes remonter aux années 1996/97/98, mais que ce fut magique. Imaginiez-vous, la PS1 en main, le must à l'époque, et Crash Bandicoot qui tourne sur votre tube cathodique !!! C'est beau, c'est fluide, on ne s'ennuie pas, les musiques sont extras, on joue, on joue, putain ce gameplay ultra addictif de fou !!! Encore !!! Quels jeux les amis ! Enfin de la 3D qui a de la gueuele ! Les 3 Crash Bandicoot m'ont fait le même effet que les 3 Donkey Kong Country sur SNES, propulsant de fait Naughty Dog dans la même cours que Rare pour moi, et ça, c'est tout dire.

Si vous nous n'avez pas eu la chance de tâter ces tueries, direction immédiate sur le PSN ou vous les trouverez pour 5€ pièce il me semble.

Il n'y a pas à dire, Naughty Dog, je vous aime !!!

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Jeux Vidéo

Vous l'aurez remarqué, il ne se passe pas 2 semaines sans qu'un nouveau hit débarque dans les rayons ces temps ci... C'est donc après avoir bouclé le reboot de Tomb Raider que je me plonge (ou m'envole au choix) dans le 3ème (et dernier?) volet de la saga Bioshock. Passé la baffe du premier et la baffe (moins violente quand même) du deuxième, j'espérais donc finir en beauté et c'est chose faite, soyons clair!

Graphisme
En terme de graphisme pur, le jeu est très moyen, la faute à une Unreal Engin 3 plus que vieillissante. Toutefois, en plus de rester fluide (heureusement de fait), le jeu possède une direction artistique juste exceptionnelle! En prenant place dans une cité volante par delà les nuages tel une Olympe peuplée uniquement de quelques élus humains, les développeurs ont choisit de trancher radicalement avec l'univers "claustrophobe/sous-marins" qui était pourtant la clé de voûte de la série jusque là. Un choix payant tant l'univers y est cohérent et bien pensé. Pour reprendre le prélude de La Belle et la Bête de Disney, "la vraie beauté est celle qui vient du coeur", et du coeur, ce Bioshock Infinite en a beaucoup!

Gameplay
Dans la droite lignée des 2 premiers Bioshock. Gâchettes droites pour tirer, gâchettes gauches pour les toniques. Simple et efficace. C'est fluide et précis. Banco!

Son
Encore une fois, 2K Marine frappe fort. En plus d'une OST vraiment inspirée, les bruitages sont époustouflants. Pour y avoir joué uniquement au casque, mes oreilles s'en souviennent encore. Par ailleurs, tout comme Bioshock 1 et 2, le jeu est intégralement doublé en français. Doublages de qualités. C'est juste, crédible et jamais surjoué. Mention spéciale à Booker Dewitt tout comme Elizabeth, que j'ai trouvé particulièrement inspirés.

Durée de Vie/scénario
Là encore, Bioshock 3 s'en sort avec les honneurs, son aventure principale nécessitant 13/14h de jeu pour se terminer. Sans jamais être frustrant, le jeu sait cependant vous résister lors de certains passages clés vous obligeant à adopter un minimum de stratégie en combinant vos toniques. Enfin et comme on s'en douter le scénario tue! A mi chemin entre un Shutter Island et l'Effet Papillon, l'histoire ne se révélera intégralement qu'à la toute fin du jeu pour un twist franchement assez bluffant. Encore une fois, les développeurs ont réussit à créer un univers inspiré, cohérent et complexe sans toutefois dérouter et perdre le joueur dans d'innombrables phases de blablas. SongBird, l'oiseau géant et protecteur d'Elizabeth est lui aussi très réussit et aura son quart d'heure de gloire bien mérité. Seul petit bémol selon moi, la rejouabilité. En effet, toujours pas de new game + à l'horizon... Recommencer l'aventure une seconde fois pour le 100% avec son personnage boosté n'est pas possible... Dommageable...

Conclusion
On est franchement pas loin du sans faute! S'il est un peu tôt pour crier au chef d'oeuvre, Bioshock Infinite est une putin de tuerie! En dépit d'une rejouabilité nul et de graphismes datés, c'est le perfect! Si personnellement j'ai préféré l'originalité et l'ambiance du premier, ce troisième volet à tout ce qu'il faut dans le caleçon pour rivaliser avec tous les FPS sortis à ce jour, tout support confondu!!!

Verdict: ACHAT!!!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Archives

Favoris