Édito

Bonjour à tous, bienvenue sur mon troisième blog, celui-ci parlant de jeux vidéo (sans blague, t'es sur gameblog, et tu parles de jeux vidéo... So original...).

Comme indiqué dans la description, au programme, il y aura des tests, des coups de gueule, des coups de coeur, des divagations, et un peu de tout et n'importe quoi qui touche de près ou de loin à ma passion.

J'espère que j'arriverai à vous faire comprendre mes opinions parfois un peu en décalage avec le monde, pouvant paraître de temps en temps complètement axé fan-boy d'une marque (mon naturel compréhensif m'oblige à prendre la défense de tous les studios, sauf les plus indéfendables... N'est-ce pas, EA ? :p ).

Pour information, ce seront surtout des jeux sur console Sony (PSP, PS2, PS3, peut-être PS Vita), à la limite Nintendo (mais ce serait plus du SNES, un peu de NES et peut-être de la Wii [U]), et enfin PC (inconditionnel de Steam, avec un intérêt grandissant pour Desura et surtout les studios indies).

Le ton est donné, comme dirait le plombier : LET'S GO !

Archives

Favoris

Renkineko : Chroniques d'un passionné

Par Renkineko Blog créé le 29/06/12 Mis à jour le 27/04/13 à 18h18

Joueur invétéré depuis ses 5 ans, grammar nazi depuis ses 18, écrivain en herbe depuis ses 21, il n'en fallait pas plus pour vouloir faire un blog sur les jeux vidéos. Au programme : tests, coups de gueule, coups de coeur, et divagations.

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Tests

Le casse-briques. Le genre de jeu qui a bercé l'enfance de pas mal de gens... C'est un genre de jeu très facile à faire, et c'est cette facilité, cette ancienneté qui en font un genre très difficile à exploiter de nos jours sans paraître un peu trop... Ringard ? Attention, je parle à mon goût bien sûr. Je ne doute pas qu'il y a pléthore de bons casse-briques que je ne connais pas... Mais autant ça pouvait m'amuser à l'époque ou ça peut tuer le temps au taff, autant c'est pas vraiment le genre de jeu auquel je vais m'adonner corps et âmes.

Et pourtant... Parfois, on s'ennuie ferme... On va donc faire un tour dans sa liste de jeux Steam, et on se rend compte que certains titres nous sont totalement inconnus, à tel point qu'on n'a même pas idée du visuel du jeu. Merci les Humble Bundle et autres offres groupées. C'est ce qui s'est passé aujourd'hui pour moi, et j'ai découvert Shatter pour mon plus grand plaisir.

Un casse-briques mais avec des maps originales, quelques subtilités de gameplay sympathiques, des boss (et ça c'est appréciable), une "histoire", quelques modes...

Histoire

J'avoue ne pas m'être attardé sur l'histoire, car elle doit tenir sur un post-it... Ne nous voilons pas la face, c'est avant tout un casse-briques. La balle est une sorte de missile ou de petit vaisseau, je ne sais pas. Et la raquette est un grand satellite. Bon, en gros, on doit détruire des méchants de ce que j'ai compris, soit un vaisseau spatiale énorme, soit une planète ennemie... Je sais pas. Et j'm'en fous. Le mode histoire est composé de 10 "mondes", chacun composé de 7 vagues (sauf le dernier qui en a 8), comprendre par vague un écran à finir, puis un boss à la fin de chaque monde, chacun avec des notions de gameplay assez spécifiques.

Gameplay

Là il va y avoir des choses à dire. Déjà, le satellite lanceur est bombé, et l'importance est dans cet adjectif : bombé. Premier point original par rapport à la raquette plate des vieux jeux. Même si techniquement, les comportements sont les mêmes : lorsque la balle tapait sur le côté de la raquette à l'époque, elle partait plus en biais que lorsqu'elle tapait le centre. Mais l'avoir en visuel aide mieux à appréhender les mouvements.

Mais le gameplay principale est basé sur les ondes répulsives et attractives que peuvent émettre votre vaisseau. Ainsi, on pourra diriger (à peu près) la boule pour soit l'attirer vers vous ou soit au contraire l'envoyer le plus loin possible, permettant de la manoeuvrer pour qu'elle balaye la zone de façon perpendiculaire à l'axe de départ, etc. Ces ondes vont aussi influer sur les blocs qui peuvent se détacher ainsi que sur les points, mais très peu sur les bonus. Car dans ce jeu, vous devrez cumuler des points (nommés pour l'occasion des "fragments") qui permettent de remplir une jauge de boost en plus de faire monter le score. Ces points, vous pouvez les attirer vers vous, mais si des blocs sont sans attaches, ils seront aussi attirés vers vous, et s'ils vous touchent ils vous éjectent pendant 1s de l'arène. En soit il n'y a pas de conséquence à part que le bloc qui vous a touché disparaît, mais si le projectile revenait vers vous à ce moment-là, vous ne pourrez pas le renvoyer et vous perdrez une vie. Il faut donc faire attention.

La jauge de boost vous permet d'utiliser divers pouvoirs : le bouclier pour ne pas vous faire éjecter, des tirs de mitraillettes un peu chaotiques ou une attaque ultime qui va durer quelques secondes pendant lequel vous allez tirer des rafales et des rafales de projectiles en slow motion, faisant énormément de dégâts (on l'utilise généralement sur les boss ou pour se sortir d'un mur de blocs qui descendent vers vous). Cette attaque ultime ne pouvant être lancé que quand la barre est chargée à fond, donc il faut faire des choix : soit on se protège et on perd un peu de la barre de boost, soit on attend de pouvoir tout dézinguer.

Les bonus ne sont pas à la traîne, de mémoire il en existe 6 différents : multiplicateur x2, fragments x2, 1up, bonus supplémentaire (on ne peut pas les cumuler normalement), méga balle (qui traverse tout sans rebondir sur la destruction d'un objet) et maniabilité (permet de contrôler très facilement le projectile avec les ondes répulsives, alors que normalement c'est assez lourd pour faire changer la direction). Il n'y a pas d'élargissement de la raquette, ni de malus. On a droit à 3 crédits par monde, sachant qu'en utilisant un crédit vous perdez tous vos points ainsi que votre jauge de boost...

Les briques ont des réactions assez originales, facilement justifiables par le côté "spatial" du jeu. Par exemple, certaines vont toujours tomber vers vous, d'autres vont exploser tout dans un rayon fixe, d'autres encore servent de point d'attaches, certaines vont foncer dans une direction jusqu'à rencontrer un obstacle et exploser, ou encore on en rencontrera qui feront office de trou noir ou ayant un champ répulsif autour d'elles... Il y en a pour tous les goûts.

Pour finir sur le gameplay, les arènes sont assez originales (après, comme je disais, je ne suis pas expert et si ça se trouve c'est méga basique depuis longtemps) : vous pouvez soit être basé en bas comme toujours, soit être basé sur la gauche. Cela ne vaut que pour les arènes rectangulaires, mais il y a aussi des arènes circulaires (que je n'apprécie pas du tout car je trouve ça très difficile à gérer). Dans ces arènes circulaires, la gestion du projectile est très difficile avec les ondes, en tout cas moi j'ai du mal, et vous ne pouvez être placé qu'en bas. Voilà pour le gameplay.

Graphismes

Les graphismes ne sont pas dégueu, ça reste très basique en 3D mais c'est coloré, les fonds sont généralement assez agréables (bien que parfois un peu trop épileptiques à mon goût, mais c'est le style du jeu), et les briques se différencient assez pour être facilement identifiables et savoir à quoi s'attendre lorsqu'elles seront touchées par le projectile. Parfois on a du mal à repérer son projectile au milieu de toutes les explosions, d'autant que la couleur du projectile est très similaire à la couleur de pas mal de briques : tout est dans les tons jaunes... En dehors de ça, rien à redire. C'est propre, mais ça reste un casse-briques : pas de quoi s'attendre à des graphismes de ouf révolutionnaires. Il y a un petit côté geometry wars dans les briques, je pense que c'est pour les daltoniens et autres déficients visuels, ce qui est très louable.

Musique

Bon, les musiques sont très technos, comme on peut s'y attendre avec ce genre de jeux, ce genre de graphismes. C'est marrant, mais en coupant le son, vous voyez le jeu et vous savez déjà quel style de musique vous y entendrez. Les musiques peuvent saoûler assez vite selon votre tolérance à ce style musical. N'étant pas un expert, je ne vais pas vraiment les juger, je les trouve acceptables.

Modes

Autre petit bonus que j'ai apprécié dans ce jeu, ce sont les divers modes. Outre le mode histoire, il y a du co-op possible mais que je n'ai pas encore testé. Il y a un mode sans fin et un mode chronométré, les deux disponibles en solo ou en co-op. Les deux modes sont les mêmes, sauf que dans l'un on est chronométré et dans l'autre non, mais j'ai l'impression que la succession de briques est toujours la même. Puis il y a deux autres modes que j'ai particulièrement apprécié : le mode boss permettant de se refaire tous les boss du mode histoire d'une traite, et le mode "bonus" qui se déclenche dans le mode histoire après le combat de boss. Dans ce mode bonus, vous partez avec trois balles qui arrivent du centre de l'arène en décalé, et vous devez les garder le plus longtemps "en vie", sachant qu'elles peuvent s'entrechoquer, qu'elles ont un comportement gravitationnel chelou, bref c'est assez rigolo. Ça brise un peu la monotonie.

Boss

Je m'attarde un peu sur les boss car je trouve leur concept assez sympathique. Après le troisième monde, les boss commencent à être un peu plus stratégiques que du bête "je fonce dans le tas", ils ont des champs de force ou des protections qu'il faut outrepasser. Par exemple, pour certains, il faudra dévoiler le point faible grâce à vos ondes (soit en repoussant son armure, soit en l'attirant), tout ça en gérant votre projectile. Pour un autre, il faudra débrancher sa source d'énergie pour pouvoir l'atteindre... Ou alors, l'un d'eux va jouer à Pong avec vous en renvoyant votre projectile et il faudra l'atteindre au bon moment... Tout ça font qu'il y a une phase d'adaptation pour chaque boss la première fois qu'on le voit, et c'est assez sympathique.

 

Conclusion

Un bon petit jeu que j'avais eu sans doute pour pas cher car inclus dans un bundle. Il est très sympathique, permet de passer 2-3h tranquille et selon la qualité du co-op que je testerai plus tard, peut être un bon moyen de se divertir à prix léger avec un pote. Ce n'est pas le jeu du siècle, mais il est sans prétention et agréable. Faut aimer les casse-briques par contre.

Voir aussi

Jeux : 
Shatter
Plateformes : 
PC
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires