Gamer syndrome

Par Rectas Blog créé le 10/10/10 Mis à jour le 21/12/13 à 22h13

Des jeux, passés, actuels, futurs, des news, des désirs,... De l'univers fantastique des jeux vidéos! Et pourquoi pas ,plus tard des test made in rectas? Le blog d'un gamer pour les gamer, mais pas que ! La talent du passionné et de faire aimer sa passion à tous, même ceux qui ne la partage pas.

Ajouter aux favoris
Signaler

Je voudrais dire que tout est dans le titre... Mais non, tout n'est pas dans le titre au final. 

Tout n'est pas dans le titre et je ne serait sans doute jamais capable de choisir les mots les plus adéquats pour expliquer ce que je ressent au fond de moi. Mais encore faudrait il que vous sachiez de quoi je parle... Je vais vous raconter.

 

Vendredi 16 Novembre... 13h... Je prend la route avec mon pote pour Paris. 550 bornes. Plus de 5h de routes. Montant total de l'expédition 100euros de trajet.
Le trajet est long. Très long. D'autant plus long que intérieurement tu t'attend à entendre les plus belles musiques de jeu-vidéo que tu as eu la chance d'entendre dans toute ta vie. Donc tu es impatient. Alors on commence à rêver.

18h30... Arrivée à Paris. La ville est complètement folle, les gens sont des fous du volant, on manque de mourir trois ou quatre fois. Les gens roulent en contre sens, sur des voies réservées au bus, grillent les feux rouges. Mais c'est pas grave, on a jamais été aussi près d'un rêve.

19h00... Arrivée aux Doc Pullman, pas trop de monde, on en profite, on voit une petite foulle devant un stand, une vente de goodies. Mais premier objectif, trouvé les meilleurs place. La salle est plutôt grande,  on descend, encore, encore, là on nous arrête "Désolé vous pouvez pas descendre plus c'est réservé", tant pis on reste dans la fosse mais un poil plus loin. On se pose, on prend 5minutes pour se rendre compte de ce qu'il va se passer et je décide d'aller me ruiner. 

En vente :
Deux t-Shirt Différents
Des Pins
Un Dvd de Distant World
Un cd+Vinyle limité à 1000 exemplaires
Des places pour Distant world.

Je penses.... beaucoup trop, j'achète le cd+Vinyle et le t-shirt de nobuo, on m'offre les pins... résultat -50€... Mais je m'en fou je suis comme un gosse. je retourne donc à ma place le coeur et le portefeuille léger.

Je me pose, l'attente est longue, très longue.

20h... les lumières se baissent, le grand moment va enfin commencer.


On commence sur les chapeaux de roues : L'intro de ff6.

suivie d'un passage de ff9.

Et nobuo commence à parler. C'est déjà le feu dans la salle. "Bonjour, Comment ça va ?" Ce ne sont que quatre pauvres mots de français, mais prononcé par une des plus brillantes étoiles de l'univers vidéo ludique.

S'en suit une heure de concert. Une heure magnifique, bercée par les compositions du maître. Final fantasy Boarderwalker, Blue dragon, Lost odyssey, Last story. Tout y est passé. Une heure de rêve intense avant la pause. Courte pause qui reprend en fanfare. Quelques medley peu connus (ff8 the man with the machin gun, ff7 gold soccer, ...) ... peu connus hein ? et on reprend de plus belle.
Deux heures de total bonheur. Deux heures de musiques, ponctuées par l'humour de maître Nobuo, deux heures de concert durant lesquelles Nobuo Sensei nous a demandé de l'excuser pour s'être trompé de titre pour une de ses musiques... Mais à ce moment là, comment diables voulez vous qu'on lui en veuille, s'aurait sans doute été la dernière chose au monde qu'on désirait...


Deux heures qui se sont terminées sous un tonnerre d'applaudissement, de tappes du pied, de cries de joies, la salle hurlant au rappel.... Rappel qui fut plus que parfait, c'était clairement un passage tiré tout droit du paradis.

Pouvez vous seulement imaginer les vibrations traverser votre corps lorsque Nobuo Uematsu interprête To Zarnakand en direct, face à vous. Après que vous ayez entendu cette musiques des centaines d'heure tant elle est parfaite ?
Ca n'a pas de mots, c'est tout bonnement indescriptible.

Et pourtant je ne vous ai pas tout dit. Pouvez vous vous imaginer autre chose... Une chose qu'on n'espère même pas possible dans toute une vie quand on est un gamer fan de final fantasy. Imaginez vous. à 30 minutes du début du concert, voir Nobuo Uematsu montrer et présenter une personne dans votre direction. "Connaissez vous le créateur de Final fantasy ?" Nous demanda le traducteur. Bien entendu la foule répond à son appel. "Et bien j'ai l'honneur de vous présenter ce soir, M.Sakaguchi, créateur de final fantasy venu spécialement pour l'occasion."

Et là, mettez vous à la place d'un gosse, qui à vu toute son enfance bercée par les final fantasy, qui se lève, se retourne en direction de la lumière, comme si le temps s'était stoppé un instant.

Vous vous retournez et à mois de deux mètres de vous, il est là, M.Sakaguchi en personne, debout, regardant autour de lui, croisant votre regard, comme tétanisé, incapable de faire quoi que ce soit. La foule surprise lui réservant un accueil digne de l'immense personne qu'il est.

Comment rester concentré quand en l'espace de deux heures, l'ensemble de vos rêves de gosses se réalisent ? 


Et pourtant malgré tout ça, impossible de savoir ce qui est le plus marquant de cette soirée...
Le voyage en lui même ? Le thèmre d'Aerith ? Nobuo Uematsu ? M.Sakaguchi ? To Zarnakand ? Les vibrations ? Le souvenir ? 

Après plus de 24h je suis toujours en mesure de le dire, j'ai encore énormément de mal à encaisser ce que j'ai eu l'immense chance de pouvoir voir, entendre, ressentir.


Alors, peut être que pour la plupart d'entre vous, je doit paraître fou, cinglé, peut être que je ressemble à un fanboy ou à une fangirl de justin bieber. Mais honnêtement vous pouvez bien vous moquer, peu m'importe. Le Vendredi 16 Novembre 2012 j'ai assisté au premier concert de Nobuo Uematsu en France, J'ai croisé le regard de M.Sakaguchi, j'ai eu la chance de réaliser plusieurs des rêves qui comptaient le plus à mes yeux de gamer.  Et ça personne au monde ne pourra me l'enlever. Jamais. 

 Nobuo Uematsu Jouant To Zarnakand         

Pardonnez la faible qualité de la photo mais malgré l'interdiction de prendre des photos, je n'ai tout simplement pas eu la force de résister lorcqu'il à interpréter To Zarnakand lors du rappel...

 

 Pour finir, je ne pourrais que vous citer Angeal de Final Fantasy 7 Crisis Core :

"Embrace your dreams. If you want to be a hero you need to have dreams... and honor."                                              Angeal Hewley

Voilà l'ensemble des cadeaux que j'ai eu la chance de me faire lors de cette soirée.
(Si je vous dis que ce Reserved Seat appartiend à M.Sakaguchi, vous me croyez ?) 


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives