Gamer syndrome

Par Rectas Blog créé le 10/10/10 Mis à jour le 21/12/13 à 22h13

Des jeux, passés, actuels, futurs, des news, des désirs,... De l'univers fantastique des jeux vidéos! Et pourquoi pas ,plus tard des test made in rectas? Le blog d'un gamer pour les gamer, mais pas que ! La talent du passionné et de faire aimer sa passion à tous, même ceux qui ne la partage pas.

Ajouter aux favoris
Signaler

Comme le dit souvent mon maître incontesté : "Salut les ptits amis !". J'espère que vous êtes prêt pour une nouvelle visitre dans l'univers fantastique de DayZ ! Aujourd'hui on va avoir plein de truc fun ! Des zombies, des armes, des arbres, des toiles de tente et du meurtre ! Accrochez vous bien à votre pouf et c'est paaaaaaaaaaaartie !


  Quelques heures de rage plus tard, nous revoila en pleine forêt... Dans notre sac :

- des conserves,

- un joli stock de pepsi (Le pepsi semble moins rare que le coca... Aucun goût ces russes... Enfin moi je dis ça mais le coca me donne des indigestions, le pepsi aussi d'ailleurs... Bref)

- une arme... et ça c'est sans doute le plus important ! Un superbe fusil à double cannon trouvé dans une grange =D... Parfait pour la chasse aux zombies ! Et aussi pour montrer qu'on est plus tout nu et donc effrayé les quelques nouveaux joueurs un peu trop courageux !

On avait donc tout ce qu'il nous fallait pour survivre en pleine nature... Une hache pour tuer une bête, un couteau de chasse pour la dépecer afin d'en extraire de la viande, la hache pour couper du bois. Et le seul élément qu'il nous manquait... une boîte d'allumette pour faire du feu. En attendant de trouver cette petite boîte, on a décidé de se faire un jolie stock de nourriture et de boisson pour tenir plusieurs jours... vaut mieux éviter la ville tant qu'on est pas certain de pouvoir en ressortir entier.

Mais le plus gros était déjà trouvé ! Du coup on a décidé de faire une escapade en pleine nature histoire de découvrir un peu la vie en plein air.  Ce qui nous conduit ici, sur le flanc d'une colline que nous avons décidé de grimper, moi armé de ma hache, caché bien sagement derrière mon garde du corp équipé de son fusil de chasse (Toujours aussi courageux n'est il pas ?)... l'ascension nous a bien pris plusieurs minutes ! Mais c'était très beau et le semblant de sécurité que procure la forêt est hauttement agréable.

                                    **********************************************************************************************

Au même moment, sur l'île, un sniper rentre de sa journée de camping.

<< Ah ! Encore une belle journée ! Au moins une dizaine de personnes tuées, et des vivres pour plusieurs jours ! Je vais m'empresser de ranger ça au campement avant de faire un petit roupillons bien mérité !>>

La nuit commençait à tomber... encore une nuit très noire et inquiétante pour qui ne se trouve pas dans l'immense sécurité que procure un campement !

<< Et merde... c'est toujours aussi difficile de le rejoindre... enfin c'est pour ça qu'on est en sécurité là haut. Mais quand même grimper cette COLLINE en courant pourrait me faire repérer... .... ... Bwahahahahah ! Y'a personne ici de toute façon et puis avec mon camouflage faudrait être vraiment doué pour me voir de loin ! Ah ça y est j'arrive enfin !>>

                                    **********************************************************************************************

Toujours au même moment, nos deux joyeux compagnons font une incroyable découverte.

<< Chris matte ça ! Des toîles de tente ! Y'en a au moins trois !>>

<< Fonce Pyro ! Y'a quoi dedans ?>>

<< Des armes ! Des munitions ! De la bouffe ! DES BLOODBAG ! Putain je suis en train de jouir ! >>

<< Tu y va fort quand mê..... OH PUTAIN DE NOM DE DIEU DE BORDEL DE MERDE ! UN FUSIL DE SNIPER ! IIIL EST A MOIIIIIIIIIIIIIIIIII !>>

<< M'en fou ! J'ai trouvé une M4 ! Tiens prend un G17 y'en a deux et des chargeurs !>>

<< Nice ! Par contre y'a trop de truc, on peut pas tout prendre... Prend le plus important et on se casse, on sait pas ce qu'on risque ici. >>

Nos deux courageux (et surtout bien chanceux) compagnons se hâtent de remplir leurs sac à dos des cadeaux que leur à offert le père noël russe en plein mois de juillet... QUAND SOUDAIN !

Frichichichichi (Oui alors ça, c'est le bruit d'une fougère quand on marche dessus... je trouve ça plutôt ressemblant !)

Chris : Visage pâle, levé en direction de Pyro d'un air interrogateur. 

Pyro : Visage pâle, levé en direction de Chris d'un air interrogateur. 

S'en suis une discussion télépathique instantannée.

Chris : <<T'as entendu ?>>

Pyro : <<Non quoi ?>>

Chris : <<Pourquoi t'es tout pal alors ?>>

Pyro : <<Bah en faite... Comment dire... J'ai fais splutch sur ma M4... Je pensais pas que tu l'entendrais...>>

Chris : << Mais t'es con je parle pas de ça ! J'ai entendu un bruit suspect. >>

Frichichichichi (Et là vous vous dite... "Putain c'est vrai qu'on dirait vraiment le bruit d'une fougère !")

D'un seul geste, ils sortent leurs nouvelles armes respectives... Pyro son M4 et Chris son G17... parce que tiré au snipe au corps à corps sans savoir où est son adversaire c'est pas toujours facile...
Tout deux partent en direction du bruit suspect derrière le gros rocher qui abritais les tentes.

Pyro tombe nez à nez avec notre joyeux sniper qui ne reviens pas de ce qu'il trouve face à lui.

Le sniper se dit : <<
Oh merde !>>

Pyro se dit : <<OH PUTAIN JE VAIS TE DEFONCER AVEC LES SUPER ARMES QUE TU MA OFFERT GRNGNGNGNGNGN>> (Bruit de rage intérieure)

Chris se dit :<<Putain... je vois absolument rien !>> 

Echange de coups de feu avant un pesant calme plat.
Chris se dit :<<
Merde est ce qu'il est toujours en vie ?>>

<<JE L AI EU CETTE PUTE JE VAIS LE FOUILLER !>>

Oui parce que tirer avec une M4 en haut d'une colline, c'est pas suffisant pour signaler sa position. Il faut hurler pour montrer qu'on est vraiment là au cas où.

Chris se reprend instinctivement et hurle à Pyro qui commençait déjà à chercher son adversaire troué...
<<
Reviens là ! Vide la tente et on se tire ! On sait pas combien ils sont !>>

Se sursaut d'autorité à certainement surpris Pyro qui s'exécuta dans l'instant. Ceci étant fait, la montée soudaine d'adrénaline a fourni largement assez d'énergie aux deux braves guerriers (maintenant lourdement armés) pour dévaler la colline à pleine vitesse et grimper la suivante après avoir traverser deux vallées et une forêt.

S'en suivi une profonde discussion sur le fait d'avoir abandonné le cadavre du joueur mort sans le fouiller... De profond remors de la part de Pyro... Une certitude de la part de Chris, celle d'avoir réussi à rester prudent.

 

                                    ********************************************************************************************** 

  Alors qu'on marchait pour se reposer tout en s'éloignant toujours plus de ces tentes, on a fini par apercevoir quelque chose à l'horizon...  On aurait dis des ruines... Malgré la profonde discussion que nous avions, nous nous somme concentré et sommes entré en mode *INFILTRATION* afin de chercher la moindre personne qui viderait ces ruines à notre place (après tout vu ce qu'il venait de se passer, c'était tout à fait plausible !). Alternant la personne qui progressais dans les ruines, nous avons fini par arriver dans le batiment principal où nous avons découvert... des boîtes de conserve vides... Quelle immense satisfaction de constater que ces ruines étaient vraiment... en ruine... 

Un zombie pointa le bout de son nez... Je me suis dis "Parfait ! Je vais pouvoir exterioriser ma frustration sur lui."... Je le vise... Je prend une profonde respiration... PAN... il s'effondre. Je me retourne vers Pyro et le regarde en souriant... Il était blanc comme un linge... encore plus blanc que moi.

Je lui demande si ses croyances religieuses me hissait sur le podium des persones les plus intolérable sur Terre mais pour toute réponse, il leva sa main et pointa derrière moi. Je me suis retourné une fois...J'ai pris une profonde respiration... Je me suis tourné une seconde fois... Et là...

ON A COURRU COMME DES MALADES ! Alerté par le son de mon arme, ce ne sont pas un ni deux zombies mais bien tout le presbytère qui était à notre trousse.... Et si vous pensez qu'une horde de moines ce n'est pas effrayant et bien détrompez vous... 

Au bout d'une ou deux minutes, on ne les avait pas encore distancé, on s'est alors regardé et on a crié <<ON SE RETOURNE.>>
Et là... ce fut un massacre, la dizaine de moines zombie s'effondra sous la puissance de nos armes. J'esquissait alors un sourire une fois le combat terminé et Pyro me lanca...
<< Qu'est ce qui te fait rire ? On vient de gaspiller deux chargeurs avec ta connerie.>>
Je lui ai alors répondu... <<C'est pas grave, fallait bien les essayer... et puis... ce soir on a venger tout les enfants que les moines ont violé.>>

Et c'est sur ce fantastique trait d'humour que notre journée c'est terminée...

 

Et voilà ! C'est tout pour ce soir ! J'espère que ça vous a amusé. En tout cas nous on s'éclate vraiment comme des fous ! N'hésitez pas à commenter, aimer ou critiquer ces post ! Je suis pour la discussion.
Bonne soirée et à la prochaine pour les infos de la deuxième  journée qui, elle aussi, a été pleine d'émotion. 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives