Le Blog de Rasrey

Le Blog de Rasrey

Par Rasrey Blog créé le 19/06/12 Mis à jour le 28/09/14 à 16h11

Ce blog n'a pas encore de but bien précis ! J'écrirai ce qui me passe par la tête, et lorsqu'enfin j'aurai une ligne directrice, ce petit texte de présentation aura une utilité.

Ajouter aux favoris
Signaler
Expériences vidéoludiques (Jeu vidéo)

Nous possédons tous, sous réserve d'être joueur depuis suffisamment longtemps, un jeu fétiche. Un jeu en particulier qui nous a marqué davantage les autres, qui nous a laissé une empreinte indélébile, et qu'on aime citer lorsque l'on parle de ce noble loisir qu'est le jeu vidéo. Le genre de jeu qui nous rend nostalgie dès qu'on y repense... Ou mieux, qui fait qu'encore aujourd'hui nous jouons aux jeux vidéos.

Ce dont j'aimerai parler ici, c'est du ressentiment que peut nous donner un tel jeu. Car j'ai pu constater qu'il diffère radicalement selon la personne, mais qui n'est en même temps pas si différent. De ce que j'ai pu en voir, ce que je dénommerai désormais le jeu fétiche de chacun est bien souvient un RPG. Je dis ça par constat, et pas parce qu'il s'agit de mon genre favori. D'ailleurs, ce constat n'est pas si étonnant : quoi de mieux d'un voyage enchanteur et une belle histoire pour nous émeuvoir ?

Premier cas de figure : votre jeu fétiche est mondialement connu, apprécié par énormément de personnes, ayant reçu des critiques exemplaires, etc... L'exemple qui me vient tout de suite à l'esprit est Final Fantasy VII. Pas qu'il s'agisse de mon jeu fétiche (loin de là, même), mais plutôt qu'on a l'impression qu'il occupe une place centrale dans le coeur de millions de personnes. Il n'y a qu'à voir les réactions parfois effrayantes des fans qui réclament un remake... Enfin bref, lorsque votre jeu fétiche est une pépite tant adulée, vous avez l'impression d'appartenir à une communauté qui vous est proche, même si vous n'avez contact avec aucun de ses membres. Vous aimez ce jeu, et vous savez que vous avez raison étant donné le nombre hallucinant de fans dont il fait l'objet. Un autre jeu que l'on pourrait catégoriser ici est Shadow of the Colosseus, ou bien Ico, deux jeux qui semblent avoir marqué une génération. Même si je me doute des sensations que ça peut procurer d'avoir de tels légendes pour jeu fétiche, ce n'est pas de ça que je parlerai ici car mon cas personnel concerne le deuxième cas de figure.

Deuxième cas de figure : Vous êtes seuls au monde. Non j'exagère, disons plutôt que votre jeu fétiche n'est pas aussi connu qu'un Chrono Trigger, et l'est même beaucoup moins. Je pense personnellement que ce cas de figure est le plus agréable... Car vous avez l'impression d'être intime avec ce jeu, au sens le plus strict. C'est-à-dire qu'il fait partie intégrante de votre petit monde (même si d'autres personnes l'aiment autant que vous, ça importe peu au vu de leur nombre très restreint). Ce sentiment est d'autant plus prononcé quand il s'agit d'un mauvais jeu, car vous vous mettez dès lors à penser qu'il a été étudié pour vous uniquement, pour vous plaire à vous et à vous seul. Vous connaissez les autres légendes vidéoludiques qui répondent au nom de Final Fantasy ou autres Mario, mais rien n'y fait, c'est CE jeu qui occupe la place la plus au chaud dans votre coeur. C'est comme s'il y avait une synergie entre la manière dont est fait ce jeu, et vos goûts.

Je donne l'impression d'en rajouter comme ça, mais dites-vous que c'est typiquement le genre d'émotions que me procure mon jeu fétiche. Le fait qu'on ait l'impression qu'il ne peut plaire vraiment qu'à nous est à la fois agréable et frustrant... Car certes il reste dans notre petit monde du moment que son audience reste limitée, mais c'est aussi embêtant de voir qu'autant de personnes ne reconnaissent pas les qualités évidentes de ce bijou.

Je parle de synergie, ce n'est pas tout à fait honnête. Oui, ça peut véritablement être le cas, mais il s'agit bien souvent de nostalgie. A une époque où nous ne connaissions encore presque rien des jeux vidéos, nous avons découvert ce que serait plus tard notre jeu fétiche. Au vu de notre inexpérience, les défauts évidents du titre ne nous sautent pas aux yeux, nous les ignorons même car nous ne savons même pas qu'il peut s'agir de "défauts" (la linéarité par exemple, même si l'exemple est mal choisi car ça ne dérange pas tout le monde. Moi non par exemple). Ce jeu ne nous plaît peut-être pas immédiatement, mais nous n'arrêtons pas d'y jouer, nous continuons et au fur et à mesure il nous plaît de plus en plus, c'est là qu'on pourrait la situer, cette fameuse synergie.

Bon, passons dans le vif du sujet, ça sera plus facile pour moi de vous expliquer les sensations que j'essaye de peindre depuis 6 paragraphes... MON jeu fétiche : Suikoden V !

Sorti pendant ce que j'aime appeler l'âge d'or de la Playstation 2 (c'était une époque bénie pour les fans de RPG comme moi), considéré par tant de personnes comme un RPG basique qui ne sort pas du lot, Suikoden V est pour moi le jeu le plus marquant qu'il m'ait été donné de voir (et expérimenter).

J'ai toujours eu l'impression jusqu'à récemment que ce jeu n'était pas aimé. Jamais je n'ai vu une communauté de fans s'offusquer devant des propos négatifs que l'on pouvait dire à l'encontre de ce jeu, sans doute parce que les personnes qui l'ont véritablement aimé ne sont pas nombreuses. Mais des centaines de jeu sont dans cette situation, donc ça n'est pas si rare en soi. Juste que je n'y étais pas habitué, car avant ma rencontre avec Suikoden V, c'est Final Fantasy IX que je chérissai le plus. Et là, pas besoin de s'engager pour défendre le jeu : il y a déjà une armée entière prête à lancer l'assaut à chaque fois qu'un sombre individu en dit du mal. Pour Suikoden V, c'était différent. J'ai déjà rencontré des fans inconditionnels de ce jeu (sur un forum qui lui est dédié, forcément), mais très peu. C'est d'ailleurs ce qui participe à rendre ce jeu plus attachant pour moi, je suis le seul à lui reconnaître certaines de ses "qualités"...

Je mets "qualités" entre guillements car justement, ça n'en sont manifestement pas ! C'est ça qui est beau dans un fétiche, il possède des facettes (parfois des infimes détails !) qui ne va charmer qu'une poignée de personnes. Prenons Suikoden V, que ce soit sous l'effet de Nostalgie ou non, tout me plaît dans ce jeu : son histoire, ses personnages, ses graphismes, sa direction artistique, sa durée de vie, sa narration, absolument TOUT ! J'y rejoue en ce moment même (histoire de me relaxer après le bac), et force est de consater que la chose impossible est possible : aucun défaut ne transparait à mes yeux. Rien.

Ce qui a fait couler beaucoup d'encre chez ce Suikoden, c'est  la disposition de la caméra : Vous n'en avez aucun contrôle, elle aura quoi qu'il arrive la même perspective que sur cette image. Personnellement, ça ne m'a jamais dérangé, je trouve même qu'elle est essentielle pour une immersivité optimale dans ce jeu.

Comme j'en parlais tout à l'heure, c'est frustrant de se dire qu'un nombre si petit de personnes reconnaissent ses qualités qui pourtant sont en surbrillance pour nous. S'agissant de Suikoden V, il est immersif comme jamais, on a vraiment l'impression d'être un prince (parce que le héros est un prince). Le fait que ledit prince ne parle pas (tout du moins jamais sans notre initiative, par l'intermédiaire d'un choix entre deux ou trois phrases à répondre) participe certainement à mieux s'identifier au bonhomme. C'était aussi par exemple le temps des RPGs où les NPC (=Non Playing Character, les PNJ si vous préférez) avaient quelque chose d'intéressant à raconter. Suikoden V est le genre de jeu où vous vous ennuyez ferme si vous n'apprenez pas à apprécier le jeu dans sa globalité, c'est-à-dire être reposé et parler à toutes les personnes qui vous entourent. Il est parfois inquiétant de constater l'importance de ce que disent les NPC dans la trame du jeu. Certains nous apprenent des choses essentielles pour mieux comprendre la suite (vraiment mieux !) ! Plusieurs fois j'ai pensé aux pauvres joueurs qui fonçaient comme des dératés pour terminer le jeu sans penser à parler à ne serait-ce qu'un seul NPC. Ils ratent la moitié de ce qui apporte de la richesse au scénario. Bon, c'est facile pour moi de dire ça, je suis du genre perfectionniste dans un RPG : je parle à tout le monde, je visite tout, je fais toutes les quêtes annexes (même dans Xenoblade, oui oui), j'achète chaque pièce d'équipement même si le besoin ne s'en ressent pas... C'est pas tous les jours facile. Je ne vais pas m'étaler sur Suikoden V ici, ça me prendrait des jours d'énumérer tout ce qui fait que ce jeu me plaît.

Je parle de RPG comme ça, mais tout ça diffère selon le genre de notre jeu fétiche. Je suis curieux de savoir quelle impression on peut avoir quand notre jeu fétiche est... Un FPS ? Quelles sont les points du jeu que l'on retient ? Qu'est-ce qui fait que ce jeu nous est si cher ?

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Commentaires

DisColow
Signaler
DisColow
Je sais pas pourquoi mais j'étais sûr qu'il allait s'agir d'un RPG (est-ce qu'il y a d'autre jeux qui arrivent à autant nous marquer ?)
Rasrey
Signaler
Rasrey
Strife > Je comprends ce que tu veux dire, je me considère aussi comme un "grand nostalgique". Même si cet article laisse penser le contraire, il ne m'a pas été facile de choisir Suikoden V comme LE jeu fétiche. Il avait de sérieux concurrents, à savoir Final Fantasy IX, et Rogue Galaxy. Finalement c'est bien Suikoden qui m'a inspiré le plus de bons sentiments... Si tu as l'intention de te remettre aux Suikoden, je te conseille de foncer directement sur celui-ci.
Strife
Signaler
Strife
Vous me donnez envie de me remettre aux Suikoden, j'ai fait que les deux premiers ^^

Et c'est vrai que ça tient beaucoup de la nostalgie d'une époque. Par exemple mes jeux fétiches c'est mon enfance, quand je découvrais et que j'avais plein de temps pour jouer. Mais pas que ça, puisqu'il y'a des jeux de cette époque (grosso-modo 1986-1998) que j'ai fait bien plus tard et qui m'ont beaucoup marqué (FFVI par exemple).

Pour un grand nostalgique dans mon genre c'est dur de s'arrêter à un seul titre, mais si je joue le jeu du souvenir impérissable et du jeu qu'on refait en boucle pendant des années, c'est Secret Of Mana qui remporte la palme. Eh non, pas FFVII ! :P
Rasrey
Signaler
Rasrey
Rekha > Merci de ton avis. =)

Yaden > Merci ! Il est vrai que Suikoden V est un jeu plutôt long comme, même en rush c'était du 50h grand minimum pour le terminer. Les 108 personnages à recruter caractéristiques des Suikoden (que j'aime tous, d'ailleurs) et évidemment le château qui évolue. Tu imagines fort aisément l'émerveillement que j'avais devant tout ça quand j'étais plus jeune.
Yaden
Signaler
Yaden
Ce serait intéressant d'avoir des statistiques sur le "temps d'apparition" du jeu fétiche dans une vie de gamer: personnellement je suis sûr que c'est souvent l'un des premiers jeux auquel on a joué, et que la nostalgie de la découverte alors que l'on est jeune et insouciant y est pour beaucoup.

Le mien c'est FF7 justement, le premier RPG auquel j'ai joué, quasiment mon premier jeu PS et surtout le premier jeu que j'ai choisi moi-même, sans passer par mes parents ! C'est vrai que, en essayant d'être objectif, je vois ce que d'autres peuvent appeler des défauts, mais en jouant, je me dis toujours "Ben ça ne me gêne pas pourtant...". Bref si vous voulez le critiquer, je laisse mon "armée" s'en occuper.

Quant à Suikoden V, je l'ai fait totalement par hasard en occasion chez Micromania, sans connaître Suikoden par avance et j'ai vraiment pris une claque ! D'abord le système de runes et de magies est très sympa, mais le jeu est long, varié (ah les batailles !!!), et surtout, il y a quand même plus d'une centaine de personnages à recruter en tant que PJ, on a notre propre château évolutif (qui passe de cabanon à forteresse grand luxe au fur et à mesure du jeu) et même le scénario m'a plu.

P.S. Comme ça a déjà été dit, très bon post, bien écrit, bien présenté et d'une longueur équilibrée. Félicitations !
Rekha
Signaler
Rekha
J'ai adoré cet article ! Je pense avoir deux jeux fétiches. Le premier est Pokemon rouge qui a bercé mon enfance et qui est peut-être la cause de ce que je suis devenu, et le deuxième c'est WOW (même si j'ai arrêté) car j'ai bien dû cumuler 250 jours de jeux; même si j'ai arrêté depuis un moment maintenant.
Rasrey
Signaler
Rasrey
Guillaume > Ne t'en fais pas, je n'avais pas la prétention d'être exhaustif en écrivant ces "cas de figure". =) Mis à part cela, tu as raison, je suis un très grand fan de culture japonaise.

MisterMinister > Merci, c'est très encourageant !

Hawke > Pour ce qui est de l'univers des Kingdom Hearts, je te rejoins. Cette saga n'est pas loin derrière Suikoden V dans la nostalgie qu'elle m'apporte...

Eilandis > Merci pour l'avis ! Heureux de rencontrer un camarade perfectionniste. =)

CorvoAttano > On pourrait penser que tu parles d'un RPG dans les qualités que tu énumères ! Cela dit, Bioshock n'en est pas si éloigné. En tout cas, c'est intéressant d'apprendre qu'un jeu qui effraie la première fois peut charmer la deuxième.
CorvoAttano
Signaler
CorvoAttano
Personnellement mon jeu fétiche est BioShock, donc un FPS. Ce que je retiens du jeu c'est sa direction artistique sublime, sa bande-son envoûtante, sa galerie de personnages tous géniaux, le gameplay hybride Plasmides-Armes, l'héritage System Shockien, Le scénario plein de rebondissements, les messages audios, le level design ingénieux. Ce fut pour moi un coup de coeur, mais pas à première vue, la première fois que j'ai vu le jeu, je n'avais pas l'habitude des jeux horrifiques. J'ai d'abord trouvé le jeu malsain, flippant et puis la deuxième fois, j'ai adoré, j'en suis tombé amoureux.
Eilandis
Signaler
Eilandis
Très agréable de te lire, je n'ai encore jamais touché à un Suikoden, mais si jamais j'arrive un jour jusqu'à l'opus numéro 5, je repenserai à cet article ! :D
J'espère que tu continueras à deviser sur les jeux qui te plaisent (même si ca doit te prendre "des jours de tout énumérer" ;) ).

Pas de jeu fétiche pour ma part, quelques jeux m'ayant profondément marqué (Metroid Prime, Grim Fandango, Super Meat Boy), mais ces trois jeux diffèrent tellement les uns des autres que je ne peux pas en choisir un et l'élever au dessus des deux autres...
Mais mon salut viendra très certainement d'un RPG, je n'en doute pas un instant, il n'y a que là dedans que je peux m'immerger pleinement.

Et content de savoir que je n'suis pas le seul joueur à faire toutes ces quêtes bidons sur Xenoblade pour "ne pas en laisser une derrière, et qui sait, ça apportera quelque chose au scénar' plus tard, on sait jamais hein ?"...
Foutu perfectionnisme.
Hawke64
Signaler
Hawke64
Bizarrement, j'ai pas vraiment de jeu fétiche... Y a plein de jeux que j'aime plus que les autres, notamment Spyro: Year of the Dragon (Tyrrialh, tu n'es pas seul :P ) parce que je me souviens avoir rejoué le premier monde en boucle pendant des heures (j'avais pas de Memory Card à l'époque), ou Lylatwars (Starfox 64) avec son intrigue simple, le côté arcade et la grande rejouabilité... Les premiers Pokémon aussi, qui ont guidé mon enfance...
Ou alors les deux Kingdom Hearts sur PS2, dont l'univers arrive toujours à me faire rêver...
Plus tard, Oblivion a aussi été une grande claque avec son monde ouvert et ses nombreuses possibilités d'évolution différentes...

Franchement, j'arrive pas à me décider. Je dirais bien que mon fétiche est la série Pokémon, mais c'est pas un seul jeu, c'est la série toute entière, donc ça rentre pas vraiment dans les critères. Mais bon, je m'y arrêterai.
Tyrrialh
Signaler
Tyrrialh
Très bon article, exactement celui que j'étais en train d'écrire, mais qu'importe, celui-ci est très bien écrit. Mon jeu nostalgie à moi c'est Spyro : Year of the Dragon, inexpliquable pour certains mais voilà, thats it.
MisterMinister
Signaler
MisterMinister
Pour un premier post de blog, superbe début ! Allez hop, favoris !
Guillaume Ganet
Signaler
Guillaume Ganet
C'est peut-être un long pavé mais j'ai bien aimé,tu as juste sur certains points comme quand on est grand fan d'un jeu on ne voit pas les défauts ou on les prend pour des qualités.Cependant tu résumes certains cas de figure mais ( en donnant mon avis personnel) il manque plusieurs cas de figure :mon cas de figure où le jeu est pas mal connu à l'exemple de Jak & Daxter 3 qui est mon jeu préféré (peut-être parce que ça était l'un de mes premiers jeu quand j'ai eu la ps2) mais qui est cependant critiqué par les fans de la série pour être l'un des moins bons de la série et pour avoir dénaturé le produit de base. Sinon ton jeu n'est vraiment pas connu "Suikoden 5" tu sembles beaucoup aimé la culture nippone (enfin je dis ça juste parce que le jeu est peu vendu et fait par konami), c'est vrai?(histoire que je me dise que je suis un psychologue^^) aller salut
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
L'approche est aussi originale qu'intéressante. :)

Édito

Ce blog n'a d'autre prétention  que de vous faire passer un agréable moment au sein d'articles écrits par un passioné de jeux vidéos. Le partage d'expériences vidéoludiques, la mise en forme textuelle des rêves que m'ont procuré ces amas de pixels, ou encore l'échange d'idées à propos d'un sujet qui me tient à coeur : voici mes motivations. Entre témoignages aux thèmes divers et glorification de ces chers jeux de rôles japonais qui m'ont tant apporté, j'espère sincèrement que mes mots sauront réveiller votre intérêt !

Archives

Favoris