Le Blog de Raigyo

Par Raigyo Blog créé le 12/08/10 Mis à jour le 07/09/10 à 15h56

Ou quand le vide sonne creux...

Ajouter aux favoris
Signaler

 

 

Tout d'abord, je tiens à préciser que ce qui va suivre comprend un nombre incalculable de stéréotypes, de lieux communs et de banalités affligeantes pouvant heurter la sensibilité des coréennes. Le cas échéant prière à celles-ci de me contacter en MP afin qu'on puisse se rencarder pour échanger nos points de vue sur la question et plus si affinités ! Héhé ! ^^

 

Tout d'abord qu'est-ce qu'une femme coréenne ?

Et bien c'est tout simplement une femme originaire de Corée ! Pas mal comme explication n'est-ce pas ! C'est le modèle dit 'Sud Coréen' qui nous intéressera ici ! Deux cas de figure :

La Coréenne qui habite en Corée.

Je ne rentrerai pas en détail sur la condition de la femme en Corée mais il faut savoir qu'il y a encore 15 ans d'ici, la femme coréenne avait à peu près autant de droits que la femme afghane.

En gros elle devait rester chez elle, obéir à son mari et n'avait pas le droit de travailler. C'est seulement au milieu des années 90 que son statut a changé et qu'elle avait officiellement le droit de travailler et de s'émanciper. Malheureusement pour toutes les femmes déjà mariées, il était déjà trop tard. De nos jours encore il est encore difficile pour une femme de trouver un emploi (les mentalités s'accrochent encore beaucoup au passé) et un mari acceptant cette émancipation. Même chez les jeunes on trouve encore des hommes interdisant à leur femme de rire en public ou de boire de l'alcool. Et celles qui auront un compagnon plus tolérant devront quand même cacher leur sourire ou leur bouteille derrière leur main...
On peut voir illustré le mal qu'ont ces femmes à trouver leurs repères dans un film comme 'Locataires' de Kim Ki Duk...

Ce qui était vrai il y a quelques années, l'est un peu moins de nos jours pour  la jeune génération des grandes villes en tous cas.
Les couples se tiennent par la main, elles choisissent leur compagnon et le travail qu'elles feront plus tard... Tout en sachant que si elles ont un enfant un jour, elles auront seulement droit à 5 jours de congés sur l'année tout comme chaque travailleur...

Elle  est souvent représentée d'une manière fort différente dans l'inconscient collectif.

Plus fofolle, n'ayant peur de rien, disant ce qu'elle pense, en deux mot comme la 'Yupgi Girl' du film 'My Sassy Girl'. On est encore loin du compte même si les adolescentes, les filles de ces femmes qui ont été affranchies s'en rapprochent, un peu... mais on est encore loin de l'image véhiculée par la Hallyu...

La Coréenne qui n'habite pas en Corée.

Elle est issue d'un exode faisant suite à la guerre de Corée (rare en Europe) ou de l'adoption (plus courant, attention sujet tabou, lire 'Couleur de peau miel' pour être éclairé à ce sujet).

En fait son caractère et sa personnalité dépendront de son vécu et des valeurs véhiculées par sa famille. La réalité/difficulté de l'adoption étant ce qu'elle est, elle ne sera jamais issue d'une famille pauvre et peu cultivée. Cette réalité la pousse également à avoir un fort caractère et beaucoup d'ouverture d'esprit sous ses airs de 'ne pas en avoir l'air' justement...

Avec ses vêtements dont on se dit qu'ils lui vont bien mais qu'ils n'iraient pas à une autre, son visage dissimulé derrière une mèche qui lui donne l'impression d'être invisible au regard des autres, elle discrète mais curieuse, timide mais sociable, méfiante mais avenante en même temps...
Pour peu elle ressemblerait presqu'aux coréennes soumises d'il y a 15 ans... pour peu...

Car elles sont terriblement lunatiques et peuvent s'avérer totalement exubérantes !
Le visage hyper expressif, les yeux fins qui se transforment en boules et l'écume qui coule des lèvres lorsqu'elles parlent de bouffe, et surtout le caractère tout feu tout flamme qui se dévoile sans complexe dès qu'une situation d'exaspération ou conflictuelle pointe le bout de son nez, il n'y a aucun doutes permis : les yupgi girl existent vraiment, je les ai vues !  

Mais quel rapport avec les jeux vidéo ?

Jusqu'à présent absolument aucun...

D'ailleurs il serait peut-être opportun de glisser un petit mot sur les personnages coréens dans les jeux.

A ma connaissance il y en a très peu... Je pense qu'on en trouvera seulement dans les jeux de baston.

Au début, leur présence n'était pas vraiment là pour faire honneur au public coréen (jusqu'à la fin des années 90, les produits japonais étaient interdits en Corée du Sud) mais bien pour inclure dans le rooster un art martial propre à la Corée du Sud à savoir le taekwondo  ou des armes et des techniques métissées  apportant un cachet exotique...
Baek Doo San et Hwoarang dans Tekken, Kim Kaphwan et ses rejetons Jae Hoon et Dong Hwan dans Fatal Fury/King of Fighter's, Seung Mina, Hwang et Yun-seong dans Soulcalibur :  les coréens sont dans la place mais leur présence sert juste à proposer un panel d'art martiaux plus large...

Chemin faisant la Corée s'est ouverte aux productions japonaises et les fans de jeux vidéo sont devenus de plus en plus nombreux au pays du matin calme...

Parfois au grand dam de ceux-ci qui sont très attentifs à la façon dont est représenté leur pays : la Corée, c'est la Corée, ce n'est pas la Chine ni le Japon !

De là à inclure systématiquement un personnage coréen dans le rooster, et tant qu'à faire une femme avec un caractère bien trempé, voilà un pas qui a été franchi par les développeurs.

D'autant plus que les studios font de plus en plus appel aux Coréens pour la sous-traitance, je pense entre autres à Eolith, pour la série King of Fighter's...

Et parce qu'il n'y a pas que moi qui fonce tête baissée dans les stéréotypes, les femmes coréennes dans les jeux de baston sont clairement inspirées de la yupgi girl...

De l'aveu même de Yoshinori Ono (producteur de SF4) qui se demande lui-même comment ils ont pu oublier le taekwondo depuis le temps que la série existe et qui annonce fièrement - pour réparer cette erreur, l'arrivée de cette discipline au travers de Juri, qu'il qualifie de sexy girl.

Entendre par là : une coréenne pas spécialement jolie mais qui dégage un sex appeal extraordinaire via son (sale) caractère exubérant...
La touche finale étant mise en exergue lors des cut scenes où Sakura sort à Juri 'calme toi, c'est pas des matches à mort'...

On retrouve ce côté sexy cool et exubérant dans des personnages comme May Lee de KOF  (introduite par Eolith) ou Seung Mina de Soulcalibur.

Ces personnages sont clairement influencés par la déferlante coréenne qui a débarqué dans toute l'Asie. Ces femmes ne sont pas des femmes affriolantes à l'érotisme exacerbé (comme c'est le cas pour les personnages féminins japonais), ni rétro classieux (comme les personnages féminin chinois) ou délurées (comme les personnages féminins occidentaux), mais semble être un compromis universel de la femme idéale, celle qui se fait aimer pour ce qu'elle est et pas pour ce qu'elle parait...

Le temps nous dira si c'est juste un phénomène passager et que les roosters vont se vider de ces personnages... ou à contrario si les petites coréennes auront toujours leur place au sein de ceux-ci pour tous ceux qui rêvent de leur yupgi girl...

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler

Hé ouais, si cela fait maintenant près de 20 ans que le jeux vidéo fait la part belle aux héroïnes qui n'ont peur de rien ( Chun Li, Lara et les autres) et qui sont manipulées et triturées avec joie par un public masculin, il n'est pas rare de voir des joueurs créer et incarner un personnage féminin, quand le jeu le permet...

Certains semblent cependant s'en offusquer... Un joueur doit avoir un avatar masculin, une joueuse un avatar féminin... C'est le cas de nombreux joueurs sur des jeux comme WOW ou Linéage, qui semblent à fortiori confondre MMORPG et site de rencontre...

Perso, ce type de joueur ne m'intéresse pas et par ailleurs je vais essentiellement me consacrer à petite personne afin de faire ma petite introspection...

Mais quand est-ce que tout cela a commencé ?

CHUN-LI ULTIMATE XTREME

En essayant de rafraîchir ma mémoire décaillante (défaillante et décadente à la fois dotée d'une froideur absolue) , je ne me rappelle pas avoir flashé sur les grosses cuisses de Chun-Li, ni sur Lara Croft qui, si elle est sexy est loin d'être intelligente (parce que sauter dans le vide alors que la plateforme à atteindre se trouve à 1m je trouve que ça démontre un manque flagrant de jugeote ou en tous cas un gros problème de synchronisation entre l'acte et la pensée )... Bon si j'ai quand même un peu fantasmé sur les cuisses de Chun-Li et la Lara mais... enfin soit...

Pour revenir à nos moutons électriques (waouw) il me semble avoir sorti un truc du style 'oh put*** comme elle est bonne' à l'arrivée de jeux un peu plus sophistiqués graphiquement... De mémoire je pense à des jeux comme Soulcalibur ou Dead or Alive 2 sur Dreamcast...  

C'est à cette époque que l'on a commencé à voir des roosters se féminiser de plus plus en plus...

Et je ne pense pas que cela uniquement du à l'arrivée des joueuses dans le monde du gaming, non, il est me parait évident que ces personnages visent essentiellement la gente masculine...

Quoique lors d'une de mes parties à DOA Ultimate, une de mes copines jouait tout le temps avec le même perso féminin... Je lui ai suggéré de changer un peu, et elle m'a rétorqué qu'elle essayait tous les costumes (et DOA Ultimate n'en n'était pas avare)...

Voilà bien une réaction typiquement féminine pourrait-on se dire...

Oui mais voilà la personne qui avait joué sans relâche pour les débloquer et les essayer tous, c'était quand même bien moi ! (et je n'avais pas commencé avec Bass ou Léon... ^^ ; )

SHE'S A TAMAGOSHI

Alors comme ça Raigyo s'amuse à collectionner les maillots de bain à Dead or Alive Xtreme Beach Volleyball... Oui... mais non... Enfin oui j'ai les deux versions Xbox mais... tout même... ces jeux manquent clairement de fun et de challenge que pour être réellement passionnants... Tout n'est donc pas une question de maillots de bain et de petites pépées tout en courbes...

La vérité est ailleurs...

Je peux passer plusieurs heures à customiser un perso à des jeux comme Tekken et plus encore à Soulcalibur 4 mais une fois passée la satisfaction de la maîtrise du personnage et son exhibition lors des parties en ligne, que reste-t'il ?

La jalousie d'une petite copine qui voit d'un mauvais oeil cette Seong Mi-na  en jupette d'écolière ou un personnage inventé concentré de purs fantasmes et qui porte un autre nom qu'elle ? (c'est arrivé à un pote ^^ ; )

Non la vérité est ailleurs, la complicité échangée avec ce personnage féminin virtuel passera par autre chose que sa paire de lolos polygonés...

Elle aura un background mes amis, une personnalité et un cerveau !

OUI JE JOUE A LA POUPEE ET ALORS ? (OU POURQUOI CORTANA  EST TRANSPARENTE ?)

Et c'est là que le miracle de la technologie fut ! Nos petits développeurs nous ont programmé des moteurs graphiques et physiques de 'oufs' ! Non seulement on peut modeler nos avatars avec une précision quasi chirurgicale  'nip tuckienne', mais en plus ils ('ils' qui peuvent être 'elles') se meuvent avec aisance dans un monde féerique ou  ultra réaliste : notre création, notre compagne (ou compagnon soyons fou)  se met à vivre sous nos yeux et miracle... elle parle ! ('elle' qui peut être 'il' en fait si on a bêtement fait un gars).

C'est qu'il n'est pas rare en fait d'avoir passé au moins 5 heures et demi à faire ce personnage. Et de l'avoir recommencé plusieurs fois (ben oui parce que dans l'éditeur de perso, ça ne donne pas toujours pareil qu'une fois sous les éclairages néons du vaisseau spatial intergalactique  ou les torches de la guilde des elfes noirs pikpockets ... parfois même elle n'a l'air d'une grosse  pouffe qu'à la lumière du soleil, qu'on ne voit que 5 heures de jeu plus tard , ouais comme quand on sort hors d'un club et qu'on s'aperçoit que la fille qu'on a emballé est plutôt souillon que princesse).

Enfin soit, tout cela ne serait que futilités si notre égérie, elle était aussi creuse que Lara Croft !

Et c'est là qu'interviennent le scénario de l'histoire, les possibilités de choix et ... notre imagination !
C'est là qu'on décide d'en faire une femme posée et conciliante ou une veuve noire pragmatique  (oui parce qu'en général et jusqu'à présent, les développeurs on décidé qu'on était soit l'un soit l'autre).

Qu'on se met à penser à la place de cette femme et qu'on devient celle-ci... (toutes proportions gardées aussi mais toujours est-il que l'on adopte des raisonnements qui ne sont pas toujours les nôtres et qu'on essaye de penser  de façon plus féminine).

Peut-être est-ce là une façon de laisser s'exprimer notre part de féminité...

Alors là je vous vois déjà venir : tu dis 'on', mais ne devrais-tu pas dire 'je' ?

Certes, je fais comme ça et j'assume parfaitement et je trouve ça parfaitement fun de laisser mon imagination divaguer en RP dans la peau d'une femme qui doit très probablement n'être l'expression qu'un fantasme auquel je donne vie !!!!

Ben voilà c'est dit, ça fait du bien !

DON'T BE GAY SPARK !

Est-ce que le fait de laisser transparaitre une part de féminité et/ou de jouer avec une femme ne laisserait peut-être pas transparaitre certaines inclination vers l'autre bord...

A cela je dirais...

Si vous êtes un homme...

A fortiori hétéro...

Et que vous avez à passer au moins 15 heures avec quelqu'un (qui plus est dont vous auriez à contempler le fessier  quasi en permanence), vous préfèreriez le faire avec :

-          Un gros barbare bourrés de muscles

-          Un gros nain barbu et poilu

-          Un space marine en armure qui parle avec une voix métallique

-          Un mutant dont on ne sait pas où commence la tête ou finissent les pieds

-          Ou une efle sexy cool dans une petite robe verte moulante  qui embroche les orcs et parle aux arbres ???

N'en déplaise aux Kevin qui veulent absolument qu'un homme joue un homme et une femme une femme !!!

 

Sinon, et vous vous avez couché avec Garrus ou jacob ?

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Archives

Favoris