Le Blog de rafiii

Par rafiii Blog créé le 09/05/10 Mis à jour le 28/11/13 à 11h57

Le blog de Rafiii, dédié au jeu, au PC, Wii U et 3DS (combinaison de choc)

Ajouter aux favoris
Signaler
Bricolage Wii U

Le Gamepad est une belle innovation et j'adore même le peu que font les développeurs avec.

Cependant autant je trouve son autonomie parfaite pour jouer le soir en rentrant du boulot avant d'aller pioter (environ 4h), autant pour les grand week-end devant l'écran ce n'est pas suffisant, il faut sortir le fil pour le recharger en jouant. Pas forcément des plus pratique.

Heureusement pour nous Nintendo a prévu le coup une batterie plus grosse (+70%) et un Gamepad démontable. L'accessoire coute entre 25 et 30 euros selon le magasin où vous l'achetez.

Ci-dessous quelques photos de la transplantation.

Comme on peut le voir la boite de la batterie est toute petite, n'hésitez pas à bien chercher au rayon accessoires ^^'

Dedans rien de fou. On a plein de papier, un tournevis et ... une batterie. Au passage le tournevis est jaune, soit la même couleur que Mario chat. Un hasard? Je ne pense pas.

Aller hop on prend le tournevis, on dévisse le cache à l'arrière du Gamepad et on voit que y a plein de vide autour de la batterie :O Le connecteur s'enlève sans forcer ;)

Les deux batteries cote à cote.

On se rend mieux compte de la différence de taille une fois insérée dans le Gamepad!

On revisse le cache et voilà c'est parti pour 6-8 heures de jeu en continu :)

C'est dommage que Nintendo n'ait pas sorti le Gamepad avec cette batterie par défaut... Une histoire d'argent probablement mais au moins l'option est possible pour les gros utilisateurs de Wii U qui ne veulent pas s'embêter avec un câble.

Voir aussi

Plateformes : 
Wii U
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Pratique de vente

Préambule : Je joue sur PC et Wii u (et 3DS mais ça c'est normal). Cette année je voulais me faire plaisir donc ça aller être Battlefield 4 sur PC et Call of Duty Ghosts sur Wii U (la communauté a l'air tranquille).

L'expérience d'achat

Voyant la promo à Carrefour pour le dernier Call of je me suis dis que cette année j'allais craquer et me le payer. Afficher en gros à 48 € dès l'entrée du magasin, je me dirige naturellement vers les caisses dédiées au jeu. Un rapide coup d'oeil dans le caddie entre les caisses me permet de voir que les 4 versions du jeu (360, PS3, PC et Wii U) sont présentes.

Je demande la version Wii U, à la bonne surprise de la vendeuse. Passage du jeu sous le scanneur : 70 €. Pas 69.90. Non. 70.00. Le malaise s'installe...

La caissière s'excuse très aimablement de la différence de prix et contacte sa responsable. Deux minutes plus tard nous apprenons que la promo ne s'applique pas à la version Wii U. Je dis nous parce que le personnel du magasin le découvre en même temps que moi. Je demande du coup la version PC. 59 €. Ok ciao.

Pour le fun je retente l'expérience dans un autre Carrefour de mon département. Sans surprise la situation est identique. Toutes les versions sont disponibles au stand dédié et le personnel ne sais pas que la promo ne s'applique que sur les versions 360 et PS3.

Du coup avant de partir je regarde l'affiche et ce qui est mentionné dessus. En plus du prix qui occupe à peu près 20% de la surface du panneau on voit les mentions de la date de l'offre. A gauche les jaquettes du jeu sur PS3 et 360 avec en dessous que le prix du jeu passera ensuite à 59€.

Manque d'information et de bon sens

Très bien, les versions PC et Wii U ne font pas partie de l'offre promotionnelle. Cependant je me pose quelques questions quant à la logique de cette offre:

  • Pourquoi avoir donné aux versions PC et Wii U la même visibilité que les versions 360 et PS3 si elles ne profitent pas de cette offre plutôt que de les laisser dans le rayon jeu vidéo ?
  • Pourquoi ne pas avoir informé le personnel que la promotion ne s'effectuait que sur les versions 360 et PS3 ?
  • Pourquoi ne pas avoir affiché le prix des versions PC et Wii U (même en petit) ?
  • Enfin, pourquoi traiter les joueurs PC et Wii U comme des citoyens de seconde zone et ne pas les faire profiter de la promotion ?

Je ne saurai probablement jamais la réponse...

Je me pose aussi des questions sur la santé mentale des commerciaux d'Activision. Comment la version Wii U annoncée officiellement par l'éditeur comme étant une "inferior" version (pas de DLC, pas de clans, pas de serveurs dédiés pour le lancement) peut-elle espérer se vendre si EN PLUS elle est plus chère ??

Treyarch a l'air d'avoir fait du bon boulot pour cette version, malheruesement Activision n'a pas l'air de faire de son mieux pour supporter cette console contrairement à ce qu'ils ont pu dire.

Pas de Call of Duty pour moi cette année donc. Ca sera seulement Battlefield 4, en version deluxe du coup vu qu'il me reste de l'argent.

Voir aussi

Jeux : 
Call of Duty : Ghosts
Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
3615 mylife

Yop

 

Bon personne ne lire ça, mais ma vie a bien changé depuis le dernier article. Du coup je ne parlerai plus de dev mais de jeu et d'expérience de joueur. Le prochain article parlera d'ailleurs de Carrefour et d'Activision...

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
développement jeu mobile

Voilà je suis décidé! Je vais développer un petit jeu pour téléphone portable. Jetons un coup au matériel dont je dispose:

J'ai actuellement deux téléphones:

Un Nokia N86

Et un Nokia 5800 XpressMusic

Et enfin un futur achat prévu pour cet été, le Nokia N8

Avec quel langage vais-je bien pouvoir développer mon jeu, sachant que ce dernier doit tourner ( ça serait bien ) sur les trois mobiles? Voyant ce que nous proposent ces téléphones.

- Python
Langage interprété. Cela veut dire qu'on écrit des fichiers texte et que le téléphone les interprète au fur et à mesure où il les lit. Pas super car cela veut dire que la taille du jeu va grossir très rapidement, en même temps que le code. En plus il n'est pas installable sur tous les mobiles... J'oublie

- Flash lite
A l'air sympa et est présent sur les téléphones. Malheureusement j'ai un peu peur pour les performances et ça me fait un autre langage à apprendre... Je passe.

- C ou C++
Langages compilés, très bon pour avoir le maximum de performance. Deux problèmes se posent pourtant. Le premier est que la gestion de la mémoire doit être nickel sinon il va y avoir des fuites et cela peut saturer la ram du mobile. Le second est qu'il faut tout faire, la gestion des images, des entrées, du son... Pas évident même si j'en ai déjà fait avec des simulations en 3D.

- Java
Langage de programmation à la croisée en le compilé et l'interprété. Enorme collection d'objets et de classe et syntaxe plus simple que C++. J'ai pas mal d'expérience dessus et j'ai déjà fait du graphique avec. Cependant j'ai quelques réserves par rapport au performance de la machine virtuelle Java mobile (même si ça devrait être bon), et l'implémentation de Java dépend du constructeur du téléphone (ce qui devrait être bon avec Nokia). Mais les applications Java sont mal vues, pour une raison qui m'échappe. Un prétendant sérieux en tout cas.

- Qt4
Qt4 (lire "cute four" en anglais) est une bibliothèque d'objets et de classes pour C++. Il est possible de l'utiliser pour tous les mobiles Nokia de S60 3.1 à 5 et il est installé par défaut dans le N8 (Symbian^3). Comme c'est du C++ les performances sont optimales et la bibliothèque Qt permet de ne pas réinventer l'eau chaude. La gestion de la mémoire est également simplifiée par Qt et il y a un kit de dev qui émule le téléphone sur pc. En plus Qt servira d'interface de base dans Symbian^4 et plus, donc l'API est pérenne. Enfin, l'installateur de Qt peut être inclus dans le jeu, c'est plus simple.

...............................................................

Bon, après réflexion, je pense que je vais choisir Qt, et si je galère trop je me rabattrai sur JAVA. Bien, cette partie est terminée, maintenant il va falloir penser au jeu en lui même.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
développement jeu mobile

Bon c'est décidé, je vais me mettre au développement de jeu sur mobile \o/

Je crois que je vais racconter mes péripéties sur ce blog :)

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

Mon deuxième article sur Gameblog, cette fois il n'est pas sur mon blog.
Dans ce dernier je passe en revue la plateforme N-Gage de Nokia, pas les téléphones, pour voir ce qui allait et ce qui n'allait pas du tout. Sans oublier les jeux bien sûr.

Pour y accéder cliquez sur le lien ci-dessous:

http://www.gameblog.fr/article-lecteur_351_la-plateforme-n-gage

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

1) Ce que l'ignorence tente de nous faire croire

Il n'est pas rare d'entendre ce genre de phrase : "Nous avons fait un site mobile, vous pouvez dès à présent y aller avec votre Iphone"Ok mais si je n'ai pas d'Iphone, puis-je en profiter ?

"Google lance un nouveau système d'exploitation pour mobile, Android"Génial, enfin une alternative à l'Iphone, en plus c'est open-source donc ça déchire tout!

Le fait est que la réalité est bien différente de ce que l'on entend à longueur de journée dans les médias non spécialisés.

2) La réalité du marché

Le monde du téléphone portable évolue depuis des années, et alors que seulement quelques modèles semblent avoir gagné l'intérêt des journalistes, le fait est que tout le monde n'achètent pas que ces modèles. Les raisons sont diverses: prix, disponibilité, affecte pour une marque, ou encore promotion sur d'autres modèles.

Aujourd'hui on trouve de tout dans le marché des portables. Design, taille, forme, système d'eploitation. Cette diversité rend l'approche du marché difficile pour le non averti et compliquée pour le développeur. Il est donc naturel que quelqu'un qui cherche à y entrer de concentre dans un premier temps sur les modèles dont il entend parler le plus. Regardons quelques phrases prises ici de façon caricaturale:

Ma soeur a une iphone et il est trop bien!Oui mais quel iphone ? Le 2G, le 3G, ou le 3GS ? On tombe ici dans un premier piège, la banalisation d'un seul nom pour englober plusieurs produits aux capacités RADICALEMENT différentes.

Je vais m'acheter le Google Phone!

Le Google phone n'existe pas, il s'appelle le Nexus One et est fabriqué par HTC. Pourquoi ne pas en profiter pour regarder les autres modèles de HTC basés eux aussi sur Android ?

Pour les pros il n'y a rien de mieux que BlackBerry.

Déjà Blackberry n'est pas un constructeur, c'est une marque. Le constructeur est RIM (Research In Motion) et BlackBerry recouvre un très grand nombre de produits. De plus pourquoi le professionnel ne pourrait pas trouver son bonheur ailleurs?

La vérité est que ce genre de phrases portent à confusion et ne reflètent pas la réalité du marché. Pour connaître cette réalité, il faut dans un premier temps regarder les chiffres des parts de marché
(source Gartner Février 2010 via Gsmarena)

Worldwide Mobile Handset Sales to End Users in 2009 (thousands of units)

Company 2009 Sales 2009 Market
Share (%)
2008 Sales 2008 Market
share (%)
Nokia 440,881.6 36.4 472,314.9 38.6
Samsung 235,772.0 19.5 199,324.3 16.3
LG 122,055.3 10.1 102,789.1 8.4
Motorola 58,475.2 4.8 106,522.4 8.7
Sony Ericsson 54,873.4 4.5 93,106.1 7.6
Others 299,179.2 24.7 248,196.1 20.3
Total 1,211,236.6 100.0 1,222,252.9 100.0

 

Worldwide Smartphone Sales to End Users by Operating System in 2009 (thousands of units)

Company 2009 Units 2009 Market
Share (%)
2008 Units 2008 Market
Share (%)
Symbian 80,878.6 46.9 72,933.5 52.4
Research In Motion 34,346.6 19.9 23,149.0 16.6
iPhone OS 24,889.8 14.4 11,417.5 8.2
Microsoft Windows Mobile 15,027.6 8.7 16,498.1 11.8
Linux 8,126.5 4.7 10,622.4 7.6
Android 6,798.4 3.9 640.5 0.5
WebOS 1,193.2 0.7 NA NA
Other OSs 1,112.4 0.6 4,026.9 2.9
Total 172,373.1 100.0 139,287.9 100.0

Plusieurs choses sont à noter. Dans un premier temps, les deux systèmes qui font le plus de bruit sur internet (iphone OS et Android) ne représentent même pas 20% des parts de marché. Ensuite, et de façon étrange, Android est séparé de Linux. Enfin, même si la part de marché de Symbian diminue, il reste numéro 1 loin devant tous les autres, et plus de téléphones ont été vendus par rapport à l'année précédente.

Je vous propose aussi de regarder les chiffres de comScore qui sont plus orientés sur l'Europe, voici un graphique résumant la situation:

3) Le piège Smartphone

Le terme "Smartphone" est de plus en plus récurent dans les médias. Cependant depuis quand existe-t-il ? Que représente-t-il ?

Pour la date je ne sais pas, mais on racconte que le premier smartphone serait le Nokia 7650, le premier sous Symbian.

Et après, qu'est-ce qu'un Smartphone? Si on parle d'un téléphone sur lequel on peut installer les applications et surfer sur le web (et non pas internet), alors n'importe quel téléphone de base ayant 3 ou 4 ans et permettant d'installer des applciations JAVA est un smartphone. Or ce n'est pas le cas si on regarde les chiffres ci-dessus. S'il s'agit d'un téléphone qu'on peut utiliser de façon totalement indépendante d'un ordinateur, alors l'Iphone n'est pas un smartphone.

Bref, l'ajout de toujours plus de fonctionnalités dans les téléphones rend la différentiation entre un "smartphone" et un "featurephone" ténue et peu évidente, c'est pour cela qu'on préfère se rapporter aux différents systèmes d'exploitation (voir ci-dessus).

4) Présentation des différents systèmes

Dans cette section je fais une rapide présentation des sytèmes d'exploitation des smartphones. Passé, présent, et futur.

a) Symbian

Symbian vient de l'OS des anciens Psyon de Psiloc. Ce système a depuis le début été prévu pour tenir dans des appareils mobiles. Symbian est présent depuis près d'une dizaine d'années, évoluant avec le marché sans pour autant rentré dans les conscience collective. Symbian est l'équivalent de GNU/Linux, à savoir la couche la plus proche du matériel. Le nom ne concernait pas l'interface à l'origine. Des interfaces, il y en a eu au moins deux: UIQ (Sony-Ericsson, Motorola, Samsung) et Serie60 (Nokia, Sony-Ericsson). Nokia a lancé d'autres interfaces (serie80, 90) mais elle sont mortes depuis quelques années. UIQ est mort lui aussi. Il ne reste donc plus que Serie60 ou S60.

Lorsque Nokia rachète Symbian en 2008, il rachète en fait les parts de marché des différents constructeurs. Symbian devient la propriété de Nokia mais ce dernier le rend complètement open-source. Le code source comprend Symbian, mais aussi l'nterface S60, la seul ayant survécue et étant adaptée autant au mobile classique que tactile. Cette base devient Symbian^1. N'importe quel constructeur peut l'utiliser et avoir un siège à la Symbian Fondation. Symbian est loin d'être mort, Symbian^3 arrive cet été (Symbian^2 a été développé par les japonais Sharp et Fujistsu) avec le Nokia N8, on peut penser que Sony-Ericsson embrayera lui aussi.

Le reproche que l'on fait à Symbian est que son interface n'a pas trop évolué avec le temps. Si vous avez lu ce que j'ai écrit précédemment, c'est en fait S60 qui n'a pas trop évolué, et il est vrai que son interface tactile n'est pas au niveau de l'iphone ou Android de part son héritage. Symbian^3 est une profonde réécriture du coeur de Symbian, l'interface apporte des nouveautés importantes mais elle est encore proche de S60. La vrai nouveauté arrivera en 2011 avec Symbian^4

b) BackBerry OS

RIM fait des appareils depuis des années, et son système d'exploitation a donc comme Symbian beaucoup évolué. Il est actuellement en version 5, la version 6 ne devant plus trop tarder. Le problème de l'OS des BlackBerry est qu'il hérite très fortement de l'orientation messagerie de RIM.

Contrairement à S60 il n'est pas très bien adapté aux mobiles tactiles (voir le Storm 1 et 2) et pose quelques soucis aux développeurs car son API n'est pas au niveau de ses concurrents. La version 6 devrait améliorer cela.

c) Windows Mobile

Windows Mobile est lui aussi un système assez ancien, puisqu'il est actuellement en version 6.5 . Adapté dans un premier temps aux PDA, il s'est logiquement aussi trouvé installé dans des smartphones. L'interface de Windows Mobile a été une catastrophe sur téléphone car pas du tout adapté au doigt mais plutôt aux stylets. Les constructeurs comme HTC ont donc dû développer leur propre interface à mettre par dessus celle de windows. La version 6.5 améliore cela mais ce n'est pas encore tout à fait le pied, beaucoup de constructeur préférant ajouter leur interface ( l'utilisateur doit donc comprendre 2 interfaces pas vraiment unifiées).

La version 7, renommée Windows Phone 7 sera en rupture totale avec les précédentes montures, se basant sur C# et .NET et étant du coup totalement incompatible avec tout ce qui avait été développé avant. Cependant l'interface devrait être elle beaucoup mieux pensée pour l'utilisation sur mobile, s'inspirant grandement de l'iphone.

d) Android

Android est un système d'exploitation développé par Google, et exclusivement par Google. Il est basé sur Linux et utilise JAVA pour ce qui est de l'interface et des applications. Android a beau être basé sur des logiciels libres, il ne l'est pas complètement et seul Google décide de la direction prise par l'OS. On est donc loin de l'aspect communautaire de Linux ou Symbian tente d'instaurer. Pour l'anecdote, les pilotes pour Android ont été dégagés purement et simplement du dernier noyau LINUX (2.6.33), la communauté n'appréciant par l'arrogance et la route prise par Google.

Le gros problème actuellement avec Android est qu'il souffre d'une fragmentation sans précedent dans le monde du smartphone. En effet, 4 versions de Android sont actuellement en vente sur le marché ! La 1.5, 1.6, 2.0 et 2.1 et la 2.2 arrive. De plus, il n'y a aucune harmonisation entre les constructeurs qui utilisent tous des résolutions d'écran différentes, avec un hardware différent. Enfin, chacun y va de sa petite interface à mettre par dessus celle d'Android: Sense chez HTC, Motoblur chez Motorola, ou encore Timescale chez Sony-Ericsson par exemple. L'expérience entre deux différents téléphones sous Android peut donc radicalement changer, et cela est problématique pour les développeurs.

Dans les moins à venir Google va tenter d'harmoniser sa gamme, en se bansant certainement sur la version 2.1 ou 2.2.

e) l'Iphone OS

A la sortie de l'iphone, ce dernier n'est guère plus qu'un ipod qui passe des coups de fil. Pas de 3G, pas de bluetooth, pas de multitache, pas fe GPS, pas de vidéo ni de flash avec l'appareil photo. Mais le produit séduit, l'interface séduit. Si on le compare au N95 de Nokia, ce dernier explose l'iphone en terme de fonctionnalités.

L'OS de l'iphone a beaucoup évolué avec le temps, et la version 4 à venir rapprochera enfin l'OS du N95 (2007) en terme de fonctionnalités. La particularité de l'Iphone OS est que son interface est dépouillée de toute complication. Pas de sous dossiers dans lesquels ont doit chercher ses applications, tout est là, il n'y a qu'à faire glisser le doigt ! Pareil pour la configuration et l'utilisation du Wifi. Enfin, les développeurs peuvent très facilement y mettre leur API pour que d'autres applications en profitent, par exemple l'API youtube.

La version 4 de l'OS devrait apporter énormément de nouveautés pour l'iphone 3GS, malheureusement son héritage PC fait qu'il est extrèmement gourmand et ne tournera pas proprement sur les Iphone et Iphone 3G (c'est pour cela que Apple ne le proposera pas).

5) Qu'en conclure

Cet article, le premier que j'écris, avait pour but de présenter la situation du téléphone portable et plus particulièrement du smartphone dans le monde. Je pense qu'il en a aussi rassurer les quelques uns qui pensaient avoir acheté un produit inconnu ou mal supporté. Je finirai là dessus:

Le hype

Iphone et Android >> reste

La réalité des chiffres

Symbian et Blackberry >> Iphone et Android

Votre réalité

Ce que vous ferez de votre téléphone

Merci d'avoir lu cette article ;)
Rafiii

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Édito

Parce que Sony et Microsoft ne m'ont pas donné envie d'acheter leur matos

Archives

Favoris