Le Laboratoire de Punch : Life After Death

Le Laboratoire de Punch : Life After Death

Par Punch Blog créé le 14/06/11 Mis à jour le 30/11/12 à 18h21

Un blog, pourquoi pas? Avoir été rédacteur pour un site de jeu vidéo qui s'est cassé la gueule après avoir grimpé péniblement les trois premières marches de l'immeuble de ses ambitions, je m'échoue ici. Bienvenue !

Ajouter aux favoris

Édito

 

 

 

 

 

Archives

Favoris

Signaler
Hors Catégorie

Le cas Mass Effect 3 génère bien des inquiétudes dans la communauté vidéoludique. De plus en plus dubitatifs, les joueurs voient ce A-RPG de souche glisser, au fil des volets et des trailers, vers un genre proche du TPS. Ce septicisme peut, grosso modo, s'expliquer par deux raisons :

Pour bien comprendre le première raison, il faut revenir au premier volet de la licence, sortit le 23 novembre 2007. Les médias encensent Mass Effect premier du nom et l'arrose de très bonnes apréciations. Conjuguées à cet indéniable succès critique, les ventes décollent pour atteindre, aujourd'hui, plus de deux millions d'unités. Tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, pourtant, Electronic Arts souhaite que le second épisode connaisse un succès plus important. Ainsi, Bioware a pour mission de rendre le soft plus accessible dans l'objectif d'élargir le public et, par extension, de faire enfler les bénéfices. L'éditeur se frotte les mains, son plan à fonctionner, laissant le gamer devant un titre défitivement trop axé "action".

La seconde raison demeure, quant à elle, bien plus recente. De l'E3, pour être précis. Le trailer présenté lors de l'évènement californien, orienté clairement action, semble confirmer la trajectoire prise par la lience depuis Mass Effect 2. Peut-être est-il trop tôt pour en parler, mais les séquences montrées n'étaient pas là pour nous rassurer

Ces jours-ci, Derek Watts, directeur artistique de Mass Effect 3, dévoilait la source d'inspiration principale. Celle ci se révèle être.... Roulement de tambours.... le film... on retient son souffle...Final Fantasy : Les créatures de l'esprit. C'est une surprise, les deux premiers épisode s'impreingnés davantage de Blade Runer et de Ghost in the Shell.

Final Fantasy : Les créatures de l'esprit avait, en 2001, fait un four sans précédent. Les chiffres sont là pour en témoigner ; 140 millions de dollars déboursés pour, au final, n'en empocher que 85 millions. Cependant, rassurez vous. Si le film s'est cassé, quantitavement, des dents, le succès critique du film fut, lui au rendez vous. Ainsi, notre ami Derek nous explique en détail les références prises au film, artistiquement réussit :

"Nos hélicoptères d'attaque sont plus ou moins basés sur ceux montrés dans le film, dans lequel il y avait des choses géniales, et notamment les interfaces brillantes, dont on s'est beaucoup servi. J'ai gardé un dossier plein d'éléments de ce type et il m'arrive encore de dire à mon équipe d'aller y jeter un oeil et de s'en inspirer !"

Wait and see...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires