Premium

Le Blog de puffmagicd

Par puffmagicd Blog créé le 08/09/11 Mis à jour le 11/11/17 à 08h40

Bonsoir à toutes et à tous, gamers de 42 ans, j'aime partager mes passions (qui sont nombreuses : jeux vidéos, cinéma, musique, musée, bd, ma ville, ma région).

J'espère que cela pourra vous intéresser, n'hésitez pas à me contacter.

Ajouter aux favoris

Catégorie : PSN

Signaler
PSN

 



  • Editeur : Electronic Arts
  • Développeur : Klei Entertainment
  • Sortie sur Psn et Xbla : 8 février 2012
  • PEGI : 18+

 

 

Préambule :

En août 2010, sortait sur xbla et le PSN le jeu shank, un action/beat them all interdit aux moins de 16 ans. Visuellement déjà très abouti, le jeu connu un réel succès avec une recette simple, des graphismes proches d'un dessin animé, une action sur-booster, assez violent, un héros charismatique (un peu typé : Machete).

Bizarrement je n'avais pas accroché à ce jeu, et ce malgré l'ambiance très cinématographique du jeu (un peu à la Tarentino).



Histoire :

Dans le premier Shank, le héros avait une dent contre le clan de mafieux qui l'avait trahi et leur avait fait savoir à coups de machette, guns et autres armes tranchantes et contondantes. Dans ce deuxième épisode, notre héros part en vacances en Amérique du Sud (peut-être pas la destination la plus tranquille du moment) en bus, soudain un groupe de guerilleros stoppe le bus et kidnappe une partie des passagers, et là c'est le drame ! En effet quel manque de chance pour ces guerilleros d'avoir attaqué le seul bus ou un héros assez susceptible, règle ses problèmes par l'action et non pas par la discussion.

Le président Magnus qui lutte soi-disant contre le trafic des narco-trafiquants, cache ses véritables intentions et se permet d'enlever des otages.

Shank va donc partir à la recherche des personnes qui étaient présentes dans le bus et des véritables intentions du président Magnus. À son habitude, il ne va pas faire dans la tendresse, et montrer à ses ennemis qu'il est déconseillé d'ennuyer un shank en vacances.

Comme le premier, il ne faut pas compter sur l'histoire pour être la motivation qui vous fera acheter le jeu, il est très rare dans les beat them all que l'histoire soit un point fort du jeu.

Le souci majeur, c'est qu'il est déjà très compliqué de s'attacher à ce type d'histoire, et qu'en plus les cut-scene n'ont toujours pas été localiser et cela devient vraiment dommage car personnellement j'aimerai bien que les éditeurs de temps à autres pour ce type de jeux (dématérialisé) fassent un petit effort de traduction. Mais bon soyons honnêtes, on comprend assez facilement l'histoire, du fait que celle-ci est basée essentiellement sur l'action et non pas la réflexion, ce jeu n'a pas fonction à être une oeuvre littéraire. Donc le jeu se focalise sur son point le plus important son gameplay.

Suite du TEST : http://www.chishiki72.fr/xbla0205.php

Vidéos du jour : http://www.chishiki72.fr/trailers2504.php

Livre du jour : http://www.chishiki72.fr/livre1.php

Bonne journée et bonne lecture

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
PSN

 




 

  • Editeur : Sega
  • Développeur : Sega

 

Ah After Burner, mon premier jeu sur Master System (avec la manette qui allait avec ) que de souvenirs. Je n'ai hélas pas eu la chance de tâter de la borne d'arcade en 1987 (avec la cabine) et c'est un grand regret :




Mais sur master system en 1988, le nombre d'heures que j'ai passé dessus frôle l'indescence





Ce jeu était pour l'époque plutôt pas mal réalisé, mais surtout nerveux, typé arcade, un pur produit des années 80 .

Au manche d'un F-14 Thunder Cat vous étiez embarqué pour une série de missions en haute altitude (Ah Top Gun quand tu nous tiens).

Il y a eu une suite en 1990 sur Megadrive, qui a fait mon bonheur et qui m'a fait passé énormément de temps devant ma télé.

Et puis en 2010 est arrivée sur Xbla et Psn, After Burner Climax tiré de la borne d'arcade de 2006.


 

 

Suite de l'article : http://www.chishiki72.fr/xbla1301.php



Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
PSN

C'est un jeu d'aventure plate-forme de Ratloop Asia (éditeur et développeur indépendant), un titre déjà sorti en flash en 2009 mais qui revient avec plus de personnages,plus de niveaux, des puzzles, des vidéos exclusives, des cut-scenes retro , et un mode coopératif dés plus explosifs sur PSN.

 

Le jeu est jouable en solo ou en co-op (la 3d stéréoscopique est possible sur ce titre mais n'ayant pas de télé 3D je ne sais pas ce que cela peut rendre).

Dans le mode solo, on joue Hardboiled Chicken un coq soldat d'élite qui a pour mission de se débarrasser du dictateur Putzki et de son armée de pingouins. Le scénario est une comédie sombre. Beaucoup d'humour donc, dans un univers (Albatropolis) ou la liberté est sévérement réprimée, ce qui permet au soft de ne pas se prendre au sérieux, et d'avoir un jeu vraiment très sympathique.

Avec le Mode co-op vous jouez un commando composé de perruches qui a pour mission de sauver la fille du général.

 

Je trouve le jeu super sympa à plus d'un égard :

Graphiquement j'adore ce style BD des personnages, ceux-ci étants des oiseaux, le caractère design est franchement réussi, entre un héros (un coq/rambo), une résistance haute en couleur et une armée de pingouins totalitaires, tout est réussi, la 2D est une franche réussite.

Le design des niveaux est très varié, de la jungle, en passant par les geôles, les bases militaires, le design varie entre luxuriance et glauque (ex : la prison).

Pour un jeu PSN le soin apporté à l'univers de ce jeu est incroyable. Je m'attendais à de la simplicité mais le jeu met la barre assez haut.

 

Gameplay : le jeu reprend un classique des jeux dématérialisés, l'action / aventure / plate-forme. Il y a eu bon nombre de jeux reprenant ce concept ces derniers mois. Alors que vaut Rocketbirds ?

On affronte bon nombre d'ennemis de classes différentes : fantassins, grenadiers, lieutenants, tireurs de missiles..., avec des armes récupérées dans les niveaux , des caisses de munitions et de santé dissénimées dans les différents niveaux... mais le jeu a aussi un aspect plate-forme assez poussé. En effet, il faut partir dans les niveaux à la recherche de cartes d'accés, de panneaux à trouver, de caisses à déplacer et cela peut s'avérer parfois assez retord.

Le jeu est simple à prendre en main, on tire, on vise pour les grenades, on marche, on court, on roule, on peut même se coller le long de certains murs pour échapper à la vigilance ennemi, tout est simple et agréable à prendre en main.

Le gros point fort, est la possibilité de lancer une "grenade araignée" qui libére un gaz, permettant de contrôler le soldat contaminé et de partir à la recherche de leviers à actionner et autres pièges à contourner.


Le jeu utilise aussi des niveaux typés shoot them up, en effet notre héros se voit arnacher d'un jet Pack (bricolé) et doit affronter des ennemis volant afin de pouvoir se poser sur des dirigeables afin d'essayer de les détruire.

 Certains diront que ce sont des mécaniques déjà vues, mais dans ce jeu elles sont réussits.

Au niveau sonore,le jeu alterne entre des passages calmes et juste les bruitages, et des passages avec des musiques de très belles factures et tonituantes. La musique ci-dessous revient souvent, et je l'adore

Au niveau difficulté, si le jeu se trouve très facile dans les premiers niveaux, le challenge et la complexité de ceux-ci se développent durant l'aventure sans devenir toute fois inaccessible.

D'un point de vue de la durée de vie, je me trouve au chapitre 12 sur 15 et  donc je ne sais pas sa durée de vie réelle mais je pense qu'elle doit être de 4 à 6h (pour le mode solo), ce qui pour le prix est plutôt un bon investissement au vu de la qualité du soft et sachant qu'il y a en plus un mode Co-op.

N'ayant pas encore testé le mode co-op, je vous mets une vidéo qui vous permettra de vous faire une idée, peronnellement j'ai hâte d'y jouer. 

Dispo sur Psn depuis mercredi à 7,99 euros pendant une semaine puis à 9,99 euros, le jeu est un très bon jeu téléchargeable, ne l'ayant pas découvert en 2009, je suis content de le découvrir sur le PSN.

Certes les mécanismes de jeu, ne sont pas nouveaux mais quand ils sont faits avec qualité pourquoi se priver d'un bon jeu.

Je le conseille vraiment, un bon défouloir, une bonne dose d'humour, un peu de réflexion que demander de plus  :D  en avant ne soyez pas des poules mouillées :D  bon d'accord c'était facile, c'est pas un humour n'oeuf (neuf) bon d'accord j'arrête.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
PSN

En parcourant le PSN+, je suis tombé sur Costume Quest (gratuit pour les abonnés Psn +).

 Au moment de sa sortie son prix et sa critique ne m'avait pas poussé à essayer le jeu, mais là le jeu étant gratuit pourquoi se priver (dispo gratuitement  jusqu'au 19 octobre pour la durée de votre abo PSN+).

Pour ce qui est du scénario, il est très très léger :

Reynold et Wren sont frêre et soeur, ils viennent tout juste d'emménager en ville. Leur mère les encourage à faire Halloween ensemble et à se faire de nouveaux amis, mais comme souvent les relations frêre-soeur sont assez houleuses.

 

 Tout bascule lorsque Wren tombe sur un monstre voleur de bonbon en frappant à la porte d'un voisin

Le monstre kidnappe Wren car celui-ci la prend pour un bonbon qui parle (à cause de son costume), débute alors pour Reynold une course poursuite pour récupérer sa soeur, chemin faisant il trouvera des alliés dans ce combat face aux monstres et à une sorcière maléfique mais surtout il détient un pouvoir inattendu, lors des combats avec les monstres, son costumes devient "réel" et le transforme (ninja, chevalier, robot...) 



 Bon d'accord le scénario ressemble plus à un dessin animé de seconde zone mais il reste attachant et puis ce jeu étant une initiation au RPG pourquoi compliquer le scénario.

Car oui ce Costume Quest me fait penser à une initiation pour les plus jeunes au RPG ou alors un RPG pour les "Nuls" (vous savez les célébres livres : l'info pour les nuls, l'histoire pour les nuls...). Mais en toute honneteté, le jeu a un petit côté assez attachant.

Visuellement et au niveau sonore, le jeu joue la carte de la simplicité, pas d'effet à décoller une rétine mais des graphismes en harmonie avec l'esprit du jeu (enfantin).

Au niveau Gameplay, là aussi c'est simplifié au maximum, une zone où l'on doit collecter un maximum de bonbons, des patrons ou des pièces d'un nouveau costume (chaque costume ayant un pouvoir en dehors des combats, le ninja se camoufle et le héros de l'espace illumine les endroits sombres...), affronter quelques ennemis, un "boss" et passé au level suivant (car il y a aussi une évolution du personnage mais là aussi minimaliste, "+ de force + de vie" et c'est tout) et une fois terminé on passe à un autre environnement (rue, centre commercial...).

 Le jeu a pris le partie du tour par tour, avec globalement : deux tours avec un coup normal et le 3ème tour, on peut enclencher un superpouvoir (barrière, vie, supercoup...).Cela devient donc assez répétitif mais cela reste assez sympathique.

 

 La durée de vie est d'environs 5-6h00, cela reste court, mais Costume Quest ne recherche pas l'excellence, mais un jeu bourré d'humour au gameplay et aux graphismes simplifiés, un jeu bon enfant.

Au vu du prix sur le PSN+ pourquoi se priver de ce petit jeu téléchargeable (1200 MP sur le Xbla)

 

 

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Je gère un site multiculturel pour les 10/16 ans de ma région, certains blogueurs ont déjà proposé de m'aider bénévolement en présentant leur métier qui les passionne, une passion (sport, collection, voyage...) des articles alors n'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez présenter une de vos passions.

Sinon je suis multi-consoles, donc je ne juge qu'une chose dans les jeux vidéos : le fun, le fun , le fun.

J'ai des réflexes proche d'une poulpe cuit à la plancha donc les high score c'est pas ce que je recherche., n'hésitez à me contacter, j'aime le débat et apprendre de nouvelles choses.

 

je vous laisse l'adresse de mon site : http://www.chishiki72.fr/

 

et le Facebook http://www.facebook.com/pages/Chishiki72-page-officielle/215864971792144

 

Bonne journée ou bonne soirée à toutes et à tous...

 

Archives

Favoris