Premium

Le Blog de puffmagicd

Par puffmagicd Blog créé le 08/09/11 Mis à jour le 10/07/19 à 14h22

Bonsoir à toutes et à tous, gamers de 42 ans, j'aime partager mes passions (qui sont nombreuses : jeux vidéos, cinéma, musique, musée, bd, ma ville, ma région).

J'espère que cela pourra vous intéresser, n'hésitez pas à me contacter.

Ajouter aux favoris
Signaler
Ma ville

Ce matin promenade dominicale avec mes enfants et les enfants de ma meilleure amie, direction la salle "Barbara" pour assister quelques instants à un tournoi Yu-GI-OH et WarHammer 40000 .







 

la salle était bondée (+100 participants quand nous sommes partie)






 

 



 

 
Je ne connaissait pas bien W40000 et j'ai été scié par la minutie de leurs préparations, de la qualité des fabrications mais surtout des nombreux livres de règlement qui existent. 



Quand à Yu-gi-oh, la collection de certain s'étalait dans plusieurs classeurs, la quantité était astronomique.

Dans tout les cas l'ambiance était super conviviale, et ce fût une bien belle ballade .

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
jeux vidéos

Ce matin, réception du jeu que j'attendais depuis l'event Nintendo à Paris.

 

 

 

 

 

 

 Le Week End va être chargé.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
livres

Etant un passionné de l'histoire des jeux vidéos, je ne pouvais pas me permettre de passer à côté de ces 2 magnifiques ouvrages :

  • Les jeux
  • L'univers
  • L'héritage et unfluences
  •  

    et enfin :

     Vivement que je puisse me plonger dans ces 2 magnifiques livres.

Bonne nuit...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeu Xbox 360

 

Certains héros sont furieux de n'avoir pas leurs places dans ce dernier Ultimate Marvel Versus Cpacom 3  :-)

Je suis un grand fan de Marvel et aprés avoir plié le MVC3 en long, en large et en travers (j'avais hélas dû le revendre) j'ai recraqué sur la version ultimate.

 

 

 

 J'ai hâte de m'y remettre à fond... 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeu Xbox 360





Editeur : Microsoft
Développeur : Turn 10

Date de sortie : 14/10/2011
Pegi : 3+



L'avantage avec les jeux de course à la Forza, c'est que le jeu n'a pas besoin de scénario pour exister.

Tous les 2 ans, Turn 10, nous propose une nouvelle mouture de son célébre jeu de course. N'ayant pas eu de concurrent direct (Gran Tourismo, n'ayant pas réussi à sortir le jeu ultime de simulation), Forza Motorsport 4 marche allégrement sur les pas de son illustre prédécesseur.

Si Forza 3, avait démontré de part sa maitrise de la physique des voitures, de part ces graphismes magnifiques, et de part sa durée de vie phénoménale comment Forza 4 pouvait-il surpasser son ainé ou tout du moins l'égaler.




Graphismes :

Le jeu dépasse l'épisode précédent sur de nombreux points :

*Les effets de lumière durant le jeu sont saisissants, de l'aube à la fin de journée, le jeu propose des effets visuels de toute beauté. Entre les ombres au sol, l'éblouissement dû au soleil en vue intérieure, les dégradés de couleurs, les reflets sur les carrosseries, F4 a été soigné.

* Sur les 500 véhicules, toutes incorporent une vue interne, où le moindre détail a été soigné, petit bémol cependant, le déplacement de la vue intérieure est assez limité, ne permettant pas d'avoir une vue totale de l'habitacle.





L'auto-vista, garage virtuel renfermant quelques voitures d'exceptions (dont le Warthog de Halo) permet de voir sous toutes les coutures ces véhicules (moteur, intérieur, extérieur...) et sert d'encyclopédie virtuelle, démontre le soin apporté visuellement aux véhicules.

Quelques circuits ont été remis à jour visuellement (ex : Le Mans avec l'apparition du stade MMARENA), mais cela reste le point faible du jeu, en effet, les abords des circuits manquent de vie, certains décors de fond ressemblent à des cartes postales plus ou moins bien digitalisées.




Les dégats sont visuellement plutôt réussis, la moindre érraflure apparaissant sur la carrosserie (même si l'impact des dégats reste encore limité).

Les menus sont toujours aussi sobres, et manquent un peu de personnalité mais rien de rédibitoire.

En conclusion, visuellement le jeu surpasse l'édition précédente et s'offre même le luxe d'être la simulation sur 360, la plus belle à ce jour.

Le gameplay :

Le jeu reste classique et reprend essentiellement le gameplay du 3. Un mode carrière (World tour) qui reprend une dizaine de saisons, chaque saison est composée de pays où se déroule la compétition. Une fois dans le pays un choix de 3 courses s'offre à vous, elles différent sur la nature du véhicle conduit et sur la récompense qui vous sera attribuée en cas de victoire (bonus niveau de pilote, bonus affinité constructeur, crédits supplémentaires).





Afin de compléter à 100% toutes les épreuves, il existe un menu liste d'épreuves permettant de jouer sur tous les types de courses proposées. C'est dans cette liste que l'on peut véritablement se rendre compte de la durée de vie phénoménale de Forza ( à titre d'exemple sur 303 courses éffectuées, le pourcentage de carrière terminée est de 18,7).

Le jeu propose un mode rival, permettant de se confronter online, aux temps des différents compétiteurs sur un grand nombre d'épreuves.

Le jeu a aussi comme sur la majorité des jeux de course, un mode libre, permettant de s'exercer sur tous les circuits avec tous les véhicules du jeu.

Le jeu a un mode multi et online lui aussi très complet :

* Un mode splitté (jouable à 2 sur le même écran).
* Possibilité d'accueillir 16 joueurs online. Il est possible de choisir entre 12 modes différents ex :
le Chat et la Souris, Elimination, le Lièvre et la Tortue, , le Drift ...

Donc beaucoup de choix et ce n'est pas fini, le jeu propose bien sûr tous les paramétrages possibles (moteur, suspensions, boite de vitesse etc...) mais aussi toutes les assistances possibles (freinage, tenue de route, importance des dégats, rembobinage...) et de par la même propose aux férues de simulations, en supprimant les aides de gagner plus de crédits.






De même le jeu propose en augmentant ces barres de progression (pilotes et constructeurs) de gagner plus de crédits mais aussi de nouveaux véhicules.

Le niveau de difficulté de l'IA est paramétrable, mais voilà le seul point noir du jeu, qui serait le jeu parfait sans cela c'est : l'IA.
Tout comme le 3, ce Forza souffre d'une IA complétement à la ramasse, comment ne pas être énervé lorsque les concurrents qui roulent sur un voie de chemin de fer, n'évitent pas vos trajectoires, vous coupent allégrement la route ou pire vous rentrent dedant provoquant au mieux une sortie de route, de l'autre des dégats majeures. L'IA qui n'applique aucune logique et qui lors d'une phase d'aspiration se met à piler brusquement à 200m d'un virage ou fait un tout droit dans une entrée de virage si vous lui avez mis un peu de pression.

Le jeu comprend comme sur les titres précédents, une customisation de ses véhicules (mécanique ou esthétique), la possibilité d'acheter des véhicules aux enchères, de proposer des vitrines (photos, calques etc...) aux internautes.






La bande son :

Le jeu propose des bruits mécaniques (moteurs, freinage...) de très bonne facture, la musique même si elle reste dicrête, n'est pas à mon gôut (mais tous les gôuts sont dans la nature.

Durée de vie :

Le jeu a une durée de vie hallucinante, le mode carrière, la liste d'épreuves et le mode rival, risque de vous tenir en haleine au moins une centaine d'heures (pour peu que vous souhaitiez en plus avoir un maximum de véhicules).

Le mode online rajoute en plus une durée de vie supplémentaire qui elle n'est pas calculable.


En conclusion :

En plus de l'évolution graphique du jeu, des rajouts du type Kinnect (un peu gadget à notre humble avis), de la possibilité du triple écran.
Des 500 véhicules disponibles, de la durée de vie incroyable, de l'aspect communautaire, Forza 4 surpasse de loin son ainé et ses concurrents.
Donc un jeu Chronophage, mais indispensable pour les amoureux des jeux de courses et les autres.




Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
humour

Avec un ami, on a décidé de faire des vidéos de nos frags les plus chanceux, alors si cela vous dit, faite de même et organisons un petit concours

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Achat

Le 24 Novembre 1991 disparaissait le seul chanteur dont j'étais vraiment Fan : Freddy Mercury.

  

Ma femme m'a offert un magazine qui retrace la carrière et la vie de ce chanteur incroyable et bien sûr celle du groupe mythique QUEEN.

 

 

Pour ma part, mes 3 chansons éternelles de Queen sont :
* Who wants to live forever (je l'ai passé à mon mariage dans une église, avec l'architecture du lieu, les invités étaient scotchés par le choix ).
* Bohemian Rhapsody.
* Don't stop me now.

Allez quand même : We are the champions, Bicycle race, the show must go on, juste aprés.

Et  VOUS ???

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
jeux PS3



Avant de livrer le test, reprenons un peu les origines de Uncharted, sortie en 2007 sur PS3 sous l'impulsion de l' éditeur Sony et le Développeur Naughty Dog.

Uncharted se lançait dans la folle aventure de se faire une place au soleil dans les jeux d'action/aventure.

Fils spirituel de :

 et de



Uncharted nous propose un nouveau héros : Nathan Drake.



Héros au passé trouble, qui desecndrait de Sir Francis Drake et qui part à la recherche de trésors et de réponses sur les secrets cachés de Sir F.Drake.



Scénario Uncharted 1 :

La découverte d'un document vieux de 400 ans dans le cercueil de Sir Francis Drake c onduit un chasseur de trésors des temps modernes sur la piste du légendaire El Dorado et le mène sur une île déserte au beau milieu de l'océan Pacifique. L'aventure tourne mal lorsque Nathan Drake se retrouve bloqué sur l'île et pourchassé par des mercenaires. Inférieurs en nombre et en armes, Drake et ses compagnons doivent se battre pour leur survie tout en essayant de lever le voile sur les terribles secrets que renferme l'île.



Scénario Uncharted 2 : Among Thieves. Un artefact trouvé dans l'un des navires abandonnés de Marco Polo mène Nathan Drake, notre chasseur de trésors, dans l'himalaya, à la recherche de la pierre de Chintamani.
Mais il n'est pas seul à suivre cette piste. Poursuivis par une armée de redoutables mercenaires, Nathan et ses amis devront prendre tous les risques pour lever le voile sur le mystérieux secret de cette histoire.



Scénario Uncharted 3 :

Nathan se lance à la recherche de la légendaire "Atlantis des sables". Cette expédition va projeter Nathan, le chasseur de trésor, dans un périple audacieux au coeur du désert arabe. Un voyage qui va l'opposer, lui et son mentor, Victor Sullivan, aux forces occultes d'une organisation clandestine mystérieuse et à son chef impitoyable. Lorsque les terribles secrets de cette cité perdue sont révélés, la quête de Drake se transforme en une lutte désespérée pour la survie qui va le pousser jusque dans ses retranchements et le confronter à ses peurs les plus intimes.

On peut bien sûr faire sans problème une parallèle entre les scénario des Uncharted et des Indiana Jones. Il y a un nombre incalculable de clin d'oeil appuyé vers Indy.

Donc on pourrait craindre que les jeux s'enlisent dans ce repompage en règle, et bien non Uncharted est un tout, si l'on prend séparément les scénario ou même les différents gameplay présents dans le jeu (gunfight, plate-forme et combat, résolution d'énigmes) il existe pour chaque point, des jeux ayant mieux exploités ces éléments. Mais la grande force de Uncharted est de savoir associer tous ces éléments et d'arriver à nous faire vibrer pour cette licence, et ce grâce à une réalisation hors norme, une mise en scène hollywoodienne.


Graphismes :



Le premier nous présentait déjà un jeu joli visuellement mais avec des faiblesses techniques (saccade, texture pauvre sur certains éléments du décors, des effets visuels pas toujours réussis).

Mais la Franchise allait franchir un énorme bon en avant avec Uncharted 2.

 



Le jeu allait réussir un pari fou, reprendre les qualités de son ainé mais pas ces défauts, les graphismes deviennent plus fins, plus colorés, ils fourmillent de détails et améne le jeu à devenir très certainement la référence visuelle sur PS3. Je me suis vu observer les décors pendant plusieurs minutes mais je dois dire aussi que quelque fois cela m'a couté la vie

Donc on pouvait craindre pour les dernières aventures en date de Nathan, que le haut niveau du second épisode soit dure à surpasser ou tout du moins à égaler.



Alors soyons honnête l'écart entre le 2 et le 3 est moins important qu'entre le 1er et le 2ème. La barre a été mise tellement haute que seul l'analyse en détail permet de voir les différences. Uncharted est encore plus fin, les textures ont connu une petite amélioration, les petits détails ont encore été retravaillés (la scéne dans le bateau (je ne ferais pas de spoil, mais elle rappelle le film : L'aventure du posséidon de 1972 et est juste incroyable; le désert et le sable sont juste d'une beauté confondante).

Il est rare qu'un jeu arrivant au 3ème épisode ne se relâche pas un peu ou reste complétement sur ces acquis, Uncharted lui continue d'évoluer et dans le bon sens .


La Bande sonore :



Le 1er du nom, nous immergeait déjà par une bande sonore somptueuse, qui donnait à cette prodution du corps et donnait vie à cette aventure.



Le bémol provenait des doublages, qui entre une synchro défaillante par moment et des dialogues sans vie, avaient du mal à convaincre.



Le second réalisait encore un tour de force, les musiques toujours aussi sublimes correspondaient vraiment bien avec les diverses phases de jeu.



Mais la ou le jeu s'améliorait vraiment c'était sur le doublage et la vivacité des dialogues, un petit bijou.

Alors où se situe le 3 : 



Le 3 continue toujours le travail magnifique fait dés le 1er épisode sur la musique, celle-ci sont somptueuses et collent parfaitement à l'aventure.



Les dialogues ont été peauffinés et mélangent de façon intelligente humour et sérieux évitant le piège de la parodie.

Durée : les 3 jeux ont une durée de vie moyenne de 8 à 12h pour l'aventure principale et la recherche des trésors permet de rajouter un peu de durée de vie.
La véritable différence apparait dés Uncharted 2 avec le rajout d'un mode Multi qui rallonge considérablement la durée de vie.

Gameplay :



Dés le 1er jeu les bases du Gameplay sont posées : de la plate-forme, du Gun fight, du combat (corps à corps), de la résolution d'enigmes. On constate dans le 1er le manque de naturel et de fluidité de Nathan, ses sauts par exemple sont raides mais le jeu étant assez "souple" ,il ne demande pas une précision diabolique dans l'éxécution de ces phases. Nathan transporte pour ces combats une arme puissante (m-16, mitrailettes, fusil à pompe...) un révolver, et des grenades. Un système de Cover existe. Les ennemis ont une IA variable quelques fois ils sont retords et quelques fois ils ont le Q.I d'une poule donc c'est assez déroutant mais pas frustrant.



Le second épisode voit les animations de Nathan retravaillées, mais les sauts sont toujours assez raides et peu réalistes, les différentes phases de gameplay sont toujours présentes et toujours de qualité.
Par contre l'IA même retravaillée, n'arrive toujours pas à trouver un juste équilibre entre agréssivité et finesse tactique.



L'épisode actuel reprend les qualités de ces ainés en améliorant certains éléments : l'IA adverse semble mieux maitrisée, Nathan à des mouvements plus réalites et plus complets (monter à cheval, nager, plonger, des phases de plates-formes encore plus fluides, mais le saut est encore assez raide). Les combats ressemblent aux combats de Batman, fluides simples et agréables, un coup et un contre ( Batman étant plus abouti bien évidemment).
Les 2 seuls points noirs (il faut bien chipoter) c'est l'absence d'IA des partenaires, qui à part faire acte de présence, ils servent plutôt de plantes vertes. Et la nette diminution des énigmes.


En conclusion : on a vu au fur et à mesure des épisodes, le bébé de Naughty Dog : grandir, s'affirmer et nous amener une licence de poids, de qualité, un véritable Hit. Comment ne pas saluer, ce studio qui pourrait se contenter de faire de la redite, mais à chaque fois il remonte le curseur de la qualité apporté à la licence Uncharted.

Alors bien sûr on peut dire que Uncharted 3 c'est un épisode 2.5, moi franchement si tous les 2.5 étaient de cette qualité, je serais prêt à en acheter plus souvent.
On peut dire que le héros lorgne vers Indiana Jones, pour une fois qu'une licence de jeu ne fais pas honte à un référence ce serait dommage de passer à côté. Et puis en revoyant, moi qui suis un fan Absolu de Indiana Jones, si l'on devait décortiquer les scénario et les scènes d'actions je ne suis pas sûr que l'on ne rigolerait pas 5mn.
On peut dire que le jeu est scripté à mort et que l'action dirigiste nuit à la licence, pour ma part je préfére avoir un jeu bourré d'actions (même scripté) qui me prend aux tripes, qu'un jeu avec plus de liberté mais avec la sensation que rien ne se passe ou que je suis perdu.

Chaques joueurs à sa façon d'appréhender les jeux vidéo, moi qui recherche du fun, je ne peux que remercier Naughty Dog de cette trilogie magnifique. Et j'ai hâte de pouvoir jouer à la version Vita (j'ai réservé la Vita pour ce jeu car les vidéos m'ont mises KO debout ).Alors en attendant : envie d'une aventure, d'action, foncez acheter Uncharted 3.

 

 
Mais le mode Multi, pourquoi je n'en parle pas, pour une simple raison, je n'ai pas joué au multi sur le 2 et je commence à peine sur le 3 (donc à part que visuellement c'est juste superbe, je n'ai pas assez de recul. Alors ce sera dans un prochain article).

La version PS VITA.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeu Xbox 360

C'est une de mes premières vidéos, alors soyez indulgent mais envoyez moi vos conseils car je sais que beaucoup d'entre vous sont très fort dans l'exercice.

  

La vidéo est visible en 720P 

 

Bonne journée

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Achat

 

J'avais promis à certains lecteurs de mon blog, de parler du livre Nos jeux Vidéo 70-90 Co-signé par Marcus et Philippe Kieffer.

En premier lieu et afin d'être honnête, j'adore Marcus. Ces émissions sont pour moi, un instant détente que je rate rarement.

Le livre nous présente la création et l'évolution du jeu vidéo, des consoles et des ordinateurs, à travers les yeux et l'histoire de Marcus.

On retrouve la verve et la joie que Marcus retransmet à travers rétro-Gameone ou Chez marcus. Il nous relate à la fois l'histoire générale et ce que lui a vécu vis à vis de ses consoles ou de ses jeux.

La grosse difficulté de ce type de livre est de contenter tout le monde : - les fans d'anecdotes, les joueurs qui recherchent "le" jeu inconnu, les fans player, et les débutants.

L'ouvrage s'en tire plutôt bien sur beaucoup de ces points :

* Le livre permettra sans problème à une personne qui n'y connait rien à l'histoire du jeu vidéo, de voir l'évolution, les réussites, les enjeux et les dérives ponctuelles de ce secteur.

* Les fans qui recherchent des anecdotes, eux seront moins ravis, beaucoup d'anecdotes sont connues, et il y a peu de révélations transcendantes, mais cela reste plutôt honorable d'un point de vue du contenu.

* Les fans player seront ravis de revoir les périodes SEGA NINTENDO, et les consoles disparues ou n'ayant pas eu un franc succés.

* Là ou le contenu me déçoit, c'est que le livre est vampirisé par les monstres sacrés, les inoubliables, et que la pépite inconnue....bah je la cherche toujours (très bon ou très mauvais jeu).

Le livre est une petite madeline de Proust, on y plonge avec délice afin de se rappeler ces années glorieuses ou le multi-joueurs se passait devant un canapé et devant une pizza entre potes.

Alors bien sûr on peut me dire que je ne suis pas objectif, mais je n'oublie pas les 2 défauts, qui m'ont un peu refroidis :

Le format pas pratique, j'ai déjà les 2 autres livres de chez Hors collection mais je ne m'habitue pas à ce format.

 

 et celui sur les jouets de notre enfance.

 

Mais ce qui m'a déplu, c'est la mise en page des photos (ou des screenshot) qui ne mettent pas en valeur les jeux.

Donc l'ouvrage est à conseiller aux fans de Marcus et ceux qui ont la nostalgie de ces époques où le jeu vidéo s'inventait un peu plus tous les jours. Mais pour les autres, il vaut mieux le feuilleter avant.

Par contre j'aimerais bien que Marcus pense à sortir une compilation DVD des Rétro-gameone. 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Je gère un site multiculturel pour les 10/16 ans de ma région, certains blogueurs ont déjà proposé de m'aider bénévolement en présentant leur métier qui les passionne, une passion (sport, collection, voyage...) des articles alors n'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez présenter une de vos passions.

Sinon je suis multi-consoles, donc je ne juge qu'une chose dans les jeux vidéos : le fun, le fun , le fun.

J'ai des réflexes proche d'une poulpe cuit à la plancha donc les high score c'est pas ce que je recherche., n'hésitez à me contacter, j'aime le débat et apprendre de nouvelles choses.

 

je vous laisse l'adresse de mon site : http://www.chishiki72.fr/

 

et le Facebook http://www.facebook.com/pages/Chishiki72-page-officielle/215864971792144

 

Bonne journée ou bonne soirée à toutes et à tous...

 

Archives

Favoris