Premium

Le Blog de puffmagicd

Par puffmagicd Blog créé le 08/09/11 Mis à jour le 07/12/16 à 01h38

Bonsoir à toutes et à tous, gamers de 42 ans, j'aime partager mes passions (qui sont nombreuses : jeux vidéos, cinéma, musique, musée, bd, ma ville, ma région).

J'espère que cela pourra vous intéresser, n'hésitez pas à me contacter.

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeu Xbox 360

  



  • Editeur : Warner Interactive
  • Développeur : Grasshopper Manufacture Inc
  • Sortie : 15 juin 2012
  • PEGI : 18+


 

PREAMBULE :

Je suis un fan des Beat Them All. Ce style de jeu est certe répétitif et souvent d'une durée de vie très courte, mais il me rappelle ces longues heures passées sur les bornes d'arcade, les compétitions entre copains, mais c'est surtout un bon défouloir qui le plus souvent ne demande pas de réflexion.

J'avais apprécié No More Heroes, et le fait de le voir mélanger avec l'univers de buffy, me donnait vraiment envie de découvrir ce jeu, de plus les différents trailers montraient un univers complètement déjanté, un humour un peu limite en bref tout pour en faire un futur hit.

Mais qu'en est-il au final ?



Histoire :

Juliet, la pompom girl doit fêter son anniversaire ,hélas une invasion de zombies va ruiner sa journée de fête, mais à la surprise générale cette adorable étudiante est une chasseuse de zombies, de même que l'ensemble de sa famille (le père biker, la grande soeur snipeuse émérite, la petite soeur complètement folle et exubérante et pour terminer la mère qui elle est plutôt énigmatique).

Armée de sa tronçonneuse et de la tête de son fiancé (je vous laisse découvrir les circonstances de ce raccourcissement), Juliet va devoir combattre les forces du mal afin d'éviter que toute la terre ne tombe sous le joug des zombies et ce à cause d'un éléve un peu à la marge.



D'ici, je vous entends déjà dire : « heu, c'est quoi ce scénario, c'est du Buffy... », Je vous répondrai simplement que ce style de jeu pour moi et pour le moment n'a jamais su trouver un scénario solide. Mais bizarrement cette histoire complètement loufoque associée à cet univers complètement déjanté, fonctionne pour peu que vous ne recherchiez pas l'immersion où l'émerveillement face à un scénario travaillé et à une histoire construite avec des rebondissements.

Certainement pas la plus mauvaise histoire jamais réalisée dans un Beat Them All, pas la meilleure non plus. Mais personnellement cela m'a bien amusé et l'humour douteux fini de parachever cet univers grand guignolesque.



GRAPHISMES :

le jeu, au vu des trailers était très coloré, mélangeant allègrement un univers de zombies à un univers de pompom girl, donc c'est sans surprise que lorsque le jeu a été lancé, on retrouve ce mélange entre glauque et flashy. Mais passé les 30 premières minutes, et malgré un univers visuel recherché et travaillé, on ne peut que regretter la légèreté du titre d'un point de vue technique. Alors on peut toujours dire que No More Heroes n'était pas une foudre de guerre d'un point de vue technique mais que le jeu a marqué les joueurs. A cela il est facile de répondre que les deux jeux ne tournent pas sur le même support technique et surtout que les développeurs pouvaient vu le temps entre les deux licences affiner leur moteur et travailler leurs graphismes pour qu'il soit à la fois : marquants (chose que le jeu réalise) et beau, et là, le jeu montre que l'équilibre entre ces deux éléments n'est pas respecté.

Et c'est là, l'un des premiers points faibles du jeu, c'est de ce dire tout au long de ces 5h00, que le jeu est sympa mais que les graphismes sont à la limite de piquer les yeux.

C'est un véritable gâchis, quand on voit l'univers acidulé de ce jeu, les personnages en Cell sheding, la personnalité travaillée des protagonistes, pour au final adjoindre à ce jeu un moteur dépassé et poussif, cela est vraiment dommage : si seulement la technique avait été mise au diapason de l'univers de ce jeu, nous aurions eu sans aucun problème un véritable hit voir un incontournable.




GAMEPLAY ET JOUABILITE :

Hélas, deuxième point noir du jeu, la maniabilité. Le jeu est d'une lourdeur incroyable, j'ai pourtant joué à énormément de Beat Them All, et ce style de maniabilité correspondait à certains vieux jeux. Pourtant la tendance actuelle est au BTA nerveux, spectaculaire, technique (exemple : bayonnetta) mais dans lollipop, le nombre de coups est très limité, les combats manquent de nervosité, d'impact et de technicité, ce qui donne une impression de répétitivité encore plus importante qu'à l'habitude sur ce style de licence (déjà très redondante).

Et c'est vraiment dommage, car le jeu regorge d'idées à la fois saugrenues mais drôle, d'idées impressionnantes, d'idée simple mais efficace (exemple : la conduite d'une moissonneuses-batteuses, le Basket Ball, le Base Ballles, et les divers utilisations de son fiancé...) Comme pour les graphismes, le jeu aurait pu devenir une véritable référence mais la réalisation limitée met un coup de frein à l'enthousiasme des le premier tiers du jeu et encore plus à la fin.




Alors bien sûr, on s'amuse, le jeu n'est pas non plus une horreur a prendre en main, mais l'idée incroyable de ce mélange improbable entre « une Buffy et NMH » aurait pu et aurait dû offrir un jeu inoubliable et indispensable mais là, véritablement il n'en est rien.

Comme souvent sur ce type de jeux, on retrouve une caméra assez capricieuse mais soyons honnête, il y a eu pire et lollipop chainsaw s'en tire assez bien.

Donc les combats sont très répétitifs, mais heureusement entrecoupés par « des épreuves » complètement loufoques qui coupent la monotonie et empêche véritablement de décrocher rapidement de ce jeu.

Le jeu propose bien sûr de faire évoluer Juliet (en force, en vie, de nouveaux coups, de nouvelles tenus) grâce aux pièces collectées en éliminant les zombies, classique mais efficace.



BANDE SONORE :

Certainement le point le plus positif du jeu, très bon mélange des genres. Du rock à la pop, le jeu offre une bande sonore de qualité, entraînante et correspondant parfaitement aux différents univers proposés. Les voix en VO sont de très bonne qualité et correspond plutôt bien aux personnages à l'écran.
Ah ! si seulement le jeu avait pu nous offrir des graphismes et un gameplay à la hauteur de la bande sonore nous aurions eu certainement l'un des meilleurs jeux de cette année.



Durée de vie :

Rebelote, encore un point négatif pour le jeu, bien sur ce type de jeux n'a jamais ou presque une durée de vie très longue, habituellement la rejouabilité permet d'offrir un challenge plus important aux gamers, ici on pourra bien sûr rejouer l'aventure sous différentes difficultés mais personnellement si d'habitude je le fais, ici je n'arrive pas du tout à me remettre sur l'aventure depuis que j'ai terminé une première fois le jeu. Pour ceux qui souhaiteraient faire durée « le plaisir » un mode défi vous attend, vous pourrez bien sûr comparer vos talents dans le classement mondial, mais rien de vraiment transcendant.



Conclusion :

Le jeu pour moi, et une déception. J'attendais énormément de cet univers et surtout de l'équipe de développements que j'avais énormément apprécié. Mais là, le jeu n'offre pas tout ce que nous pouvions espérer d'une telle licence, l'idée était bonne, l'univers très bien trouvé, le grain de folie présent, mais ce qui empêche le jeu de devenir une nouvelle référence, c'est sa réalisation datée, sa faible technicité dans les combats et une durée de vie très limitée.

Le jeu à un pegi 18+ et il le mérite, entre hémoglobine, humour graveleux, violence et dialogue quelquefois à la limite, le jeu n'est pas à mettre entre toutes les mains. Maintenant il reste un bon divertissement pour peu que vous soyez fans du genre, et que vous ayez fini toutes les pointures du beat them all.


 

En étant sincère je pense que le jeu mérite 12 sur 20 (en étant urbain), car si bien sûre il a beaucoup de défauts, il reste un sympathique défouloir mais qui à mon humble avis deviendra véritablement intéressant à petit prix.

Je reste donc hélas sur ma faim (de zombies) le jeu était plein de promesses et de très bonnes idées mais j'ai vraiment cru revenir quelques années en arrière d'un point de vue technique et véritablement sur la fin de vie de cette génération consoles, il devient inconcevable de n'avoir pas visuellement et techniquement des jeux de grande qualité.

Comme certains films de l'été, Lollipop Chainsaw aussitôt joué, aussitôt oublié...



  
 


Article original : http://www.chishiki72.fr/lollipopchainsaw.php

 
Nymphéa présente : (cliquez sur l'image)
 
 
Les vidéos du jours : 

http://www.chishiki72.fr/trailers1006.php

 
Bonne journée...
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Kelun
Signaler
Kelun
Je suis d'accord avec ta conclusion. C'est un bon défouloir mais faut pas en attendre plus. Après, il reste les répliques de Nick qui sont sympas.
Yao
Signaler
Yao
Merci pour le retour !!
J'attends qu'il arrive !! je n'étais pas pressé de l'acheter car j'ai peur que le jeu soit une skin déguisé de NMH !
Du coup je vais bien voir !!!
Le Blog de puffmagicd

Édito

Je gère un site multiculturel pour les 10/16 ans de ma région, certains blogueurs ont déjà proposé de m'aider bénévolement en présentant leur métier qui les passionne, une passion (sport, collection, voyage...) des articles alors n'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez présenter une de vos passions.

Sinon je suis multi-consoles, donc je ne juge qu'une chose dans les jeux vidéos : le fun, le fun , le fun.

J'ai des réflexes proche d'une poulpe cuit à la plancha donc les high score c'est pas ce que je recherche., n'hésitez à me contacter, j'aime le débat et apprendre de nouvelles choses.

 

je vous laisse l'adresse de mon site : http://www.chishiki72.fr/

 

et le Facebook http://www.facebook.com/pages/Chishiki72-page-officielle/215864971792144

 

Bonne journée ou bonne soirée à toutes et à tous...

 

Archives

Favoris