Prof.Coren

Prof.Coren

Par Prof.Coren Blog créé le 14/08/12 Mis à jour le 03/06/13 à 22h23

Au programme: mes avis sur des jeux, des films, des livres ou encore de la musique. On s'en fout? Pas grave.

Ajouter aux favoris
Signaler
Mes tests J.V.

Voici un nouveau test, encore trop long et trop brouillon. Mes prochains seront plus courts et plus subjectifs pour une meilleure lecture et un gain de temps. J'éspère que vous apprecierez!

 

Pandora's Tower, voilà ce qu'on m'en disait: "des boss de ouf!", "des donjons mieux que Zelda!". Parallèlement, les pubs mettaient l'accent sur la relation entre le héros et sa dulcinée. J'ai douté, mais j'ai acheté. J'ai joué, et je n'aurais pas dû douter. La phase "donjon" et la phase "relation" se complètent merveilleusement, elles sont tellement poussées et bien foutues dans leur genre, que le mélange passe très bien.

 

Pour l'histoire, on va faire vite: vous incarnez Aeron, soldat blessé et en fuite recueilli par Elena, jeune femme dont on ne sait pas grand-chose. Une histoire d'amour est née. Quelques temps après cette rencontre, pendant une grande fête dans la ville du coin, se passe une attaque, et on ne sait pas trop comment, Elena chope une malédiction. A ce moment-là apparait Mavda, étrange personne issue d'un peuple ancien, et qui trimballe un vieux dans son sac à dos. Elle se propose de vous prendre en charge pour sauver Elena, et vous emmène à l'Observatoire pour se cacher de l'armée et en plus, c'est juste à côté d'un endroit qui a un rapport avec la malédiction d'Elena. Par la suite, et c'est là que le jeu commence, vous devrez arpenter les 13 tours pour rapporter 13 Chaires de Maitre (les boss) à Elena. Pendant votre périple, vous en apprendrez plus sur la malédiction, les tours, la géopolitique, bref tout un background très développé et intéressant. Malheureusement, toutes ces infos ne sont justement que des infos, et n'influent en rien sur le déroulement du jeu. Si au début on les lira toutes, après on se contentera de celles qui nous intéresse parce qu'avoir un background aussi profond et ne pas pouvoir en profiter, c'est frustrant.

Un petit point général sur le système de jeu: la malédiction d'Elena fait qu'elle se transforme peu à peu en monstre, et cela se traduit par une jauge qui descendra lentement lorsque vous êtes aux tours. C'est en lui rapportant de la chair de monstre que vous ferez remonter cette jauge. Du coup les donjons se font en plusieurs fois, mais là où je trouve le système de temps est super limitant dans Pikmin, ici ça passe bien. On va maintenant détailler le gameplay des deux phases distinctement.

 

A l'Observatoire, on tient le crachoir.

En ce bel endroit, quelques activités vous seront proposées: acheter, vendre, stocker, crafter, réparer et améliorer vos objets auprès de Mavda.  Mais le plus important est bien entendue la relation entre les deux jeunes tourtereaux. Pendant que vous combattez pour elle, Elena mène sa petite vie à l'Observatoire, et elle fera différentes activités selon l'heure qu'il est (dans le jeu hein, il y a une horloge interne). A vous de lui parler et lui offrir des cadeaux à ses gouts : tout cela fera monter votre Jauge d'Affection. Cela peut paraitre anodin, mais cette jauge déterminera votre fin du jeu, parmi 6 différentes et toutes très bien faites. Les scénettes de leur vie de tous les jours sont nombreuses et variées, pas une fois j'ai eu l'impression de tourner en rond avec elle. Au fil du temps, votre relation s'améliorera ou se dégradera, selon votre comportement, et cette partie du jeu n'est vraiment pas à négliger : c'est un très bon point.

      

 

Dans les tours, on se tire la bourre.

Après le romantisme, passons à la castagne ! Seul dans les tours, Aeron aura fort à faire pour survivre : le temps et les soins sont limités, mais le bougre sait se battre : il maitrise 3 armes, pour le corps à corps (avec système de combo), et une chaine offerte par Mavda, au centre du gameplay. Je vais pas tout détailler mais voilà en gros ce qu'elle permet de faire : frapper, ligoter, lancer, faire tournoyer, lier et déchiqueter les monstres, ainsi que grappin. Le gameplay en combat est très riche, et vous aurez mille façons de défaire vos ennemis, et tout ça avec une utilisation de la Wiimote exemplaire. C'est clairement un des gros points forts du titre. Pour les tours en elles-mêmes, elles sont plutôt grandes et labyrinthique. La carte étant pas terrible, il est vivement conseillé de faire chaque tour en une session de jeu, au risque de ne plus vous y retrouvé (mention spéciale aux deux dernières tours, éloges de la complexité). Malgré cela, le game-design (mélangeant action, énigmes et plate-forme) est quasi parfait  et de grande ampleur : niveau donjon, ce jeu met une claque à Skyward Sword. Et pas que les donjons : les boss sont du même acabit. Souvent grands et impressionnants, ils possèdent tous un point faible bien caché que vous devrez atteindre avec votre chaine. Chaque manière de les battre est intelligente, et leur coté Colosse rend les combats mémorables, surtout que le temps est limité. Certains resteront dans ma mémoire bien longtemps, tout comme le jeu en général en fait.  

 

Enfin, nous allons parler de la réalisation et de l'ambiance. Pandora's Tower, c'est un style gothique avec une ambiance de dingue. La solitude et le désespoir seront toujours présents à vos côtés, franchement on a connu plus gai. Emotionnellement, tout sonne juste, malgré la crainte de la niaiserie japonaise type dès qu'on voit les personnages. L'histoire est traitée de façon mature, sombre, et tout prête à nous faire vivre une aventure dont on ne sait pas comment en sortir vivant. Toutes les fins sont marquantes, je les ai toutes vus sauf la première, la seule heureuse à ce que l'on dit. Les musiques orchestrales, excellentes, accentuent encore plus ce sentiment, mais on regrette leur répétitivité : une pour les tours, une pour les boss, une pour les combats, deux pour l'observatoire et basta. Dommage. Et pour finir, les graphismes. Techniquement, c'est vraiment pas top, et on ressent un effet de flou dans les donjons, néanmoins ça reste correct (à noter la présence de quelques cinématiques en CGI fort bien faites). Par contre artistiquement, ça défonce. Le monster-design est spécial mais bien en accord avec l'esprit du jeu, moi j'ai bien aimé. Les tours sont classiques, mais donnent une impression d'immensité démente. Enfin, les boss sont magnifiques, dérangeants mais ont une classe énorme. Décidément, ils font un sans-faute. Vous pouvez mater mieux cela dans le mini-artbook sympa compris dans l'édition spéciale.   

 

Pandora's Tower est un jeu génial, immense, profond. Son gameplay et son level-design n'ont que peu d'égaux, ce qui en fait un must-have incontestable. Il y a encore une tonne de chose dont je n'ai pas parlé, ou pas assez longuement. Mais n'hésitez pas : jetez-vous sur le jeu et vous comprendrez alors toutes ses subtilités.

 

Points positifs:

-Game design génial.

-Gameplay varié et archicomplet.

-Plutôt long.

-Background très travaillé...

 

Points négatifs:

-...mais peu exploité.

-Musiques belles mais toujours les mêmes

-Un peu de japoniaiserie (mais pas trop)


Note du jeu: 17/20

Mon ressenti: 5/5

 

Voir aussi

Jeux : 
Pandora's Tower
Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Prof.Coren
Signaler
Prof.Coren
Ah non la pire c'est la D... La B et la A c'est quasiment les mêmes, à un détail près^^
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Pas chanceux, j'ai passé mon temps à ramer pour lui acheter des conneries oui ! :P

La fin A est vraiment sympa aussi. La B... C'est presque la pire quoi ! Image IPB
Prof.Coren
Signaler
Prof.Coren
Argh chanceux! Moi je n'ai eu que la B. Puis j'ai regardé les autres (sauf la S) sur le net, et elles sont franchement énormes!
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
:lol:
La fin "S" ? C'est celle que j'ai eue en finissant la première fois !
Prof.Coren
Signaler
Prof.Coren
Moi le new game + me tente bien, pour essayer d'avoir la meilleur fin, mais je manque de temps...
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Très bon jeu, je confirme, j'ai trouvé le gameplay et les évolutions des interactions avec Elena particulièrement réussis, et c'est ce qui fait beaucoup pour l'immersion dans le jeu.

Juste dommage que le New Game + ne me tente pas trop... (J'avais eu le même problème avec Xenoblade, trop simple en NG+ :/)
Djotaro
Signaler
Djotaro
Je viens de me le chopper alors je ne lis pas ton test mais j'ai lu deux trois trucs et j'ai hâte de m'y mettre! :)
Prof.Coren
Signaler
Prof.Coren
Ah je savais pas pour la musique du boss de fin, pourtant j'ai eu le temps de l'entendre, j'ai mis 1/2 heure pour le battre (seul boss pas chronométré, faut en profiter^^).
PoulpyBlast
Signaler
PoulpyBlast
J'ai surkiffé ce jeu qui fait désormais partie de mes incontournables de la Wii ! Effectivement les musiques sont toujours les mêmes malheureusement. Celle du boss de fin par contre, qui est une reprise symphonique d'une pièce au piano de Liszt, est juste somptueuse

Édito

Le prof que je suis apprend. Le prof que je suis découvre. Je pense que chacun d'entre nous peut etre prof, en donnant son avis et en disant ce qu'il pense. C'est pour cela qu'ici je parle de ce que je vois, de ce que j'entands, de ce que je vis. Pour mieux (me) connaitre, et pour vous permettre d'en apprendre d'aventage.

 Mes jeux cultes:

 

Archives