Blog de Press Start Button.fr !

Blog de Press Start Button.fr !

Par PressStartButton.fr Blog créé le 17/02/10 Mis à jour le 20/06/11 à 10h42

Toute l'équipe de cinglés de Press Start Button.fr s'invite sur Gameblog pour un blog qui vous fera (re)découvrir le site. On nous a dit que Gameblog était à nous, alors on se gène pas ! Bonne visite !

Ajouter aux favoris
Signaler
Tests

Test : Pokémon HeartGold/SoulSilver

heartgold

soulsilver

Editeur : Nintendo

Développeur : Game Freak

Date de sortie : 26 mars 2010

PEGI : 3+

 

En écrivant ces quelques lignes, je suis pris d'une sensation de nostalgie, de la même manière qu'en écrivant les textes du dernier Back to the Roots. Les versions Or et Argent de Pokémon sont, à mon sens, les meilleures de toutes. Les Pokémon sexués, la gestion du temps, le Pokématos, les 16 badges à récolter... Tout y était. Ces versions font partie des meilleurs jeux Gameboy Color jamais sortis. Après ces formidables versions sont sorties les jeux dispensables qui formeraient la 3ème génération : Rubis et Saphir. Puis sont apparues quelques années plus tard Perle et Diamant qui ont enterré l'esprit original de Pokémon à cause de choses dénuées de charisme et de légendaires à foison. Certes, entretemps étaient sorties les remakes Rouge Feu/Vert Feuille qui étaient plutôt bons, mais ça n'excuse pas tout. Bref, après tout ça on peut se demander si acheter un énième jeu étiqueté Pokémon vaut le coup. Un remake d'une bonne version peut-elle être détruite aussi facilement ?

pokemon-version-or-heartgold-nintendo-ds-276

A première vue, on n'a pas confiance, on se dit que la licence est morte et qu'une nouvelle version va enfoncer le dernier clou dans son cercueil. Mais une fois la cartouche insérée, on prend confiance. Tout d'abord, le jeu est beau. Les sprites sont beaux, les décors sont magnifiques. Si dans les versions antérieures tout y était déjà coloré et attachant, ici Game Freak réussit à faire un beau Johto sans faire un simili-Sinnoh. Voir les dresseurs d'il y a 10 ans refaits spécialement pour la Nintendo DS est une bonne chose. Mais les graphismes remis au goût du jour ne sont pas la chose la plus importante...quelque chose de très intéressant à remarquer est que les musiques ont toutes été remixées. Mais vraiment toutes, même les inaltérables comme le thème du Centre pokémon ont été adaptées...d'une bonne manière. La bande son est formidable, on prend plaisir à se balader à bicyclette ou à combattre un champion d'arène. D'ailleurs, en parlant des champions d'arène, on félicitera les développeurs qui ont réinventé toutes les arènes qui ont toutes une spécificité. Par exemple, on affronte Sandra, championne du type dragon, en se baladant dans l'arène à l'aide d'un système de plate-formes mouvantes et pivotantes. Même l'interface, la chose la plus basique, est modifiée. Alors que l'écran tactile n'avait vraiment jamais servi à grand chose, on découvre ici une interface épurée, claire et organisée, comme si la pause était tout le temps enclenchée sur l'écran inférieur. Il n'y a qu'à appuyer sur un bouton pour sauvegarder ou pour ouvrir le pokédex voire même accéder aux raccourcis qu'on aura établis. Le pokédex est aussi modifié et plus agréable à utiliser. Et qu'est-ce qu'il y avait dans les versions de la seconde génération que l'on n'a plus jamais revu plus tard...? Le pokématos, tout à fait. Cet engin qui servait à appeler les dresseurs déjà combattus afin de les ré-affronter, à écouter la radio et à accéder à une carte du monde...ainsi qu'à afficher l'heure car la gestion du jour et de la nuit est encore présente. Bon, sans faire de mauvaise langue, les dernières versions ont bien entendu apporté des bonnes choses comme les baies de Rubis/Saphir. Et bien tout ce qui est bon est ici combiné, les contraintes en moins. Je m'explique, les noigrumes, que l'on n'a plus jamais revus jusqu'à présent, sont de retour pour fabriquer des balls spéciales MAIS les baies sont aussi là. Vous savez à quel point c'est frustrant de retourner aux endroits où on a planté les baies pour les cueillir et en planter d'autres ? Une erreur palliée par le Plante-Baies qui permet de garder les plants de baies sur soi et de les cueillir tout de suite.

 

Si vous vous plaignez que les nouvelles versions de Pokémon se terminent les doigts dans l'anus, essayez celle-la. Elle propose une difficulté décente et adaptée à la progression du joueur, et desfois même plutôt ardue. Donc à vous les joies du redémarrage de DS en face du Maître Pokémon ! Compléter le Pokédex National sera un challenge aussi dur à relever que précédemment, vous pourrez donc redécouvrir la frustration qu'est capturer les chiens légendaires. On notera l'ajout de la tour de Combat sortie tout droit de la version Platine où on peut gagner des points combat afin d'acheter des objets spéciaux ou d'enseigner des capacités à ses pokémon. On peut aussi remarquer une nouveauté qui n'a aucune influence sur la trame principale du jeu mais qui est plutôt amusante : le pokéathlon. Il s'agit d'un sport composé de plusieurs épreuves où les Pokémon excelleront plus ou moins selon leur statistiques comme l'Attaque ou la Vitesse. Enfin, le parc safari est amélioré : il n'y a plus de limite de temps et on peut personnaliser les zones selon son envie ce qui facilite largement la capture de certains pokémon.

pokemon-version-or-heartgold-nintendo-ds-340

La trame principale du jeu est quelque peu modifiée sans en être trop affectée mais le scénario reste assez basique. Finies les légendes des Pokémon qui ont créé le temps et l'espace, on redescend sur terre et on rencontre Enteï, Raïkou et Suicune. Suicune qui d'ailleurs passe un peu plus pour une légende qu'avant, il est mis en avant car on doit d'abord le trouver plusieurs fois avant de pouvoir tenter de le capturer. Il se baladera à travers Johto tout entier mais aussi...à Kanto bien sûr ! Ce qui faisait la force des anciennes versions, c'était la durée de vie, le fait de pouvoir revisiter l'endroit où on a commencé la toute première aventure. Ici, point de dérogation et on se retrouve dans un magnifique Kanto adapté pour la portable actuelle de Nintendo.

 

Et enfin, parlons de ce que vous découvrirez quand vous ouvrirez la boîte...le Pokéwalker. Ce qui était l'objet de débats avant la sortie du jeu est en fait un petit gadget plutôt sympathique. Une petite pokéball avec un écran à cristaux liquides où vous pouvez envoyer vos pokémon via le sans fil de la DS et vous balader avec eux grâce à ce podomètre. Tous les 30 pas, vous gagnez un Watt qui vous servira à plusieurs choses. Pour 3 Watts, vous pourrez utiliser le Radar à Objet pour trouver un objet qui peut vous être utile comme un Anti-Para. Et en échange de 10 Watts, vous pourrez affronter un Pokémon sauvage et tenter de le capturer. Selon le nombre de Watts accumulés, vous débloquerez de nouveaux trajets où vous rencontrerez d'autres Pokémons. Enfin, vous renverrez tout ce que vous avez gagné dans votre DS. Et si votre monstre a bien marché, il gagnera un niveau. Si ça peut paraître futile au début, ça s'avèrera très utile quand votre pokémon aura atteint le niveau 90...même si au final, ce gadget est loin d'être nécessaire pour jouer au jeu.

En conclusion, c'est un excellent remake qui combine toutes les bonnes innovations trouvées au fur et à mesure des versions et qui prodigue des heures d'amusement pour compléter le pokédex et se faire une dream team prête à tout démolir. Les félicitations du jury pour Game Freak et Nintendo.

 

Graphismes : 16/20

Un jeu qui fait honneur à la DS et qui redonne du crédit à l'ambiance de Pokémon, ambiance que je croyais perdue depuis trèèèèèès longtemps.

Gameplay : 19/20

Quasiment impossible à raffiner, ce RPG est doté d'une interface parfaite. Et bien sûr les stratégies possibles se comptent par milliers...

Scénario/Durée de vie : 14/20

Je précise que je combine Scénario et Durée de vie car ils marchent par paire. Si le scénario est plutôt médiocre, la durée de vie rattrape le reste.

Musiques : 18/20

Formidables, elles ont un style particulier qui forcent l'admiration et rythment les combats, en particulier ceux des arènes de Kanto.

 

Note finale

18

Un jeu de grande qualité qui permet à tous les jeunes joueurs qui jouent à leur premier pokémon de commencer par une bonne version, et qui permet aussi à tous les anciens joueurs de revisiter les lieux qu'ils ont traversés une dizaine d'années auparavant. Un jeu qui se doit d'être acheté quand on sait que le dernier jeu qui a fait survivre la Nintendo DS est Ace Attorney Investigations. A prendre donc, vite !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Toute l'équipe de cinglés de Press Start Button.fr s'invite sur Gameblog pour un blog qui vous fera (re)découvrir le site. On nous a dit que Gameblog était à nous, alors on se gène pas ! Bonne visite ! Les Podcasts, strips, test et vidéos sont sur le blog, pour voir tout le contenu, rendez-vous sur Press Start Button !

N'oubliez pas d'aller sur Press Start Button !

 

Archives

Favoris