L'univers tarabiscoté de Pocket Guy

L'univers tarabiscoté de Pocket Guy

Par Pocket Guy Blog créé le 25/03/14 Mis à jour le 30/04/15 à 15h26

Ajouter aux favoris
Signaler

Après des années de domination, Fifa semble proposer, après avoir tâté la démo disponible sur les différentes plateformes de téléchargement, une monture 2015 sympathique mais se reposant un peu trop sur ses lauriers. Malgré tout, j'ai trouvé ce premier contact plutôt convaincant, et je voyais mal PES remonter le gouffre qui le séparait de son homologue depuis les diverses catastrophes sur PS3/360 (version 2010 non incluse). Mais étant d'un naturel curieux, j'ai quand même voulu me frotter à cette nouvelle version de Pro Evolution Soccer. Ni une, ni deux, je me suis créé un compte PSN localisé à Hong Kong (démo pas encore disponible sur le Store européen) et ai téléchargé la démo proposée par Konami.

Après 2 heures 30 de jeu, le constat est sans appel, le roi est bel et bien de retour!!!! 

Tout d'abord, graphiquement, et malgré un chouïa d'aliasing et une luminosité un peu trop élevée à mon goût, le jeu est de toute beauté! Le Fox Engine fait le boulot, c'est indéniable. Les visages et expressions sont criantes de réalisme, les détails fourmillent de partout et le rendu du gazon est top (fini l'effet "table de billard"). Enfin, et c'est un petit détail qui fait plaisir à voir, les maillots sont enfin marqués par la pelouse et la terre. 


Les visages sont très réussis

Niveau gameplay (c'est ce qui nous intéresse le plus), la différence est flagrante avec Fifa. D'un côté, on a un jeu qui a fait ses preuves, avec ses frappes maîtrisées, ses courses plutôt réalistes et son envie de donner un maximum de fun immédiatement (rapidité, transversales au millimètre, etc.). De l'autre, on a un PES bien plus lent, qui demande au joueur de prendre son temps et qui inclue une part de stratégie (notamment au milieu de terrain) qui renforce grandement le réalisme. Les courses sont moins tranchantes que dans Fifa (ce qui est un excellent point) et les dribbles de kékés sont à oublier (Fifa est un peu trop efficace de ce point de vue là). Enfin, les gardiens sont très efficaces et les frappes sont admirablement bien rendues. La part de hasard lors des situations chaudes est également de retour. C'est ce qui faisait le charme de PES 6 (entre autre), et ça rend le jeu bien moins "chiant" qu'un Fifa (qui, avouons-le, propose un peu toujours la même chose niveau goal). Seul bémol: le jeu de tête de CR7, beaucoup trop efficace (je chipote je chipote...). La conduite de balle, quant à elle, est admirablement retranscrite, avec un ballon aux trajectoires indépendantes (alors qu'elles sont scriptées chez le concurrent). Bref, PES, c'est le réalisme avant tout, alors que Fifa propose une vision assez arcade et facile d'accès pour les joueurs du dimanche (no offense).

A vous les ralentis de classe mondiale 

Niveau ambiance, la démo est évidement moins riche que celle de Fifa. Les chants "officiels" des supporters ne sont pas retranscrits (est-ce si important?), et les commentaires sont absents de cette version "test" (je ne peux donc pas juger). Par contre, et ça fait toute la différence, le public s'excite lorsque l'on part seul au but balle au pied, ou que l'on fait une belle passe en profondeur, ou lorsque l'on fait un tacle décisif, ou lorsqu'il y a une faute, etc. C'est ce qui me gonflait dans Fifa, le public se contentait de chanter, mais ne réagissait pas vraiment à ce qu'il se passait sur le terrain. Sur PES, ce n'est clairement pas le cas, les supporters sont dynamiques et "humains". Le "You'll Never Walk Alone", c'est du pipi de chat à côté. PES par K.O technique de ce côté là, Fifa ramasse ses dents!

Du côté des menus "tactiques" (plan de jeux, stratégie, marquage individuel, etc.), PES prend encore l'avantage. Les options sont bien plus fournies, et augmentent un peu plus le réalisme du titre. Vous voulez que vos défenseurs montent lors de phases offensives afin de créer le surnombre? Pas de soucis. Vous voulez que vos attaquants se replient rapidement si l'adversaire attaque? Pas de soucis. Vous préférez les contres-attaques et le jeu long où les coéquipiers sont loin du porteur, ou plutôt jouer la conservation avec des partenaires très proches les uns des autres? Pas de soucis. Vous avez envie de changer les mentalités en cours de match de manière efficace? Pas de soucis!

Les plans de jeu, une vraie réussite pour tout tacticien qui se respecte

Comprenez bien que vos choix tactiques ont une réelle influence dans PES 2015, ce qui n'est pas forcement le cas dans Fifa. Si vous voulez que tous vos joueurs se replient/ attaquent, ils le feront (mais se fatigueront très vite). Si vous voulez plutôt jouer la stabilité entre attaque et défense, les joueurs le feront. Encore une fois, cette option, qui peut paraître anecdotique, fait toute la différence. Mes choix tactiques ont enfin une réelle influence sur le jeu, et ça, ça fait plaisir! Bien sûr, j'imagine que le nombre de choix tactiques seront supérieurs dans le jeu final. Mais même si ça reste en l'état, c'est déjà bien au dessus de ce que propose Fifa.

La personnalisation de la caméra "in game" répond toujours présente

Je pense avoir fait le tour de cette démo. Ah, si, le fait d'avoir échangé la touche "X" avec la touche "O" dans les menus est carrément déroutant. En gros, on confirme avec "O", et on annule avec "X". Et le fait de devoir presser "Options" (manette PS4) pour passer les ralentis est un peu pénible (j'aurais préféré que ce soit "X"). Bref, c'est simplement histoire de pinailler un peu...

Vous l'aurez compris, cette démo m'aura vraiment enthousiasmé. Aux questions: "Serait-ce enfin l'année du grand retour de PES? Ce nouvel opus va-t-il me faire annuler ma précommande de Fifa 15?", les réponses sont oui, oui et oui! Ca me faisait mal d'acheter Fifa depuis 2 ans, mais cette année c'est PES qui finira sous le sapin! Seuls les vrais puristes franchiront le pas, et je suis fier d'en faire partie!

Voir aussi

Jeux : 
PES 2015
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives