Le Blog de Playiku

Le Blog de Playiku

Par Playiku Blog créé le 02/10/11 Mis à jour le 23/05/16 à 00h48

Ajouter aux favoris
Signaler

Je viens de tomber sur la polémique Ideealizse. Une "artiste" française qui à d'ailleurs eu son sujet vidéo sur Gameblog lors de la PGW, elle exposait des oeuvres qui étaient à vendre pour l'association des petits princes. 

Qui est-elle ? Je ne la connaissais pas il y a encore une trentaine de minutes, mais je -et- vous avez forcément vu une de "ses oeuvres" sur le net ces derniers mois. Vous savez, ces rendus triangulés de vos héros favoris. Qu'ils soient bd ou de jeuxvideo..

Faut avouer que ça rends plutôt bien. Mais il y a un hic. Les illustrations de bases ne sont pas les siennes. De plus, l'effet qu'elle applique sur ces oeuvres ne sont pas un travail de longue halaine non.. Un simple filtre.. ou un simple plug-in pour arriver à ce résultat.

La polémique prends de l'ampleur depuis quelques jours, avec une de ses "créas" réutilisé pour une affiche :

 A droite, le dessin original d'un artiste italien : 

http://gedamo.deviantart.com/art/ACTARUS-GRENDIZER-194467789

A gauche, le résultat d'Ideea.

L'affiche à été retiré à la demande de l'organisation de l'évènement et remplacé seulement par l'illustration d'Ideea.

Un groupe facebook s'est formé pour dénoncer ce plagiat. D'ailleurs, un utilisateur poste pour l'humour sa propre copie 

 

Depuis. Le lien vers son site est mort. Vers son tweeter, son blog et son tumblr aussi ( Etrange ? ). Elle semble avoir pris la fuite.  Après avoir arnaqué et volé de nombreuses oeuvres d'artistes du monde pour en faire sienne avec ses filtres. Je vous laisse avec quelques images, ainsi qu'une série de lien si l'histoire vous intéresse et qui vous la racontera bien mieux que moi.

 

 

 

 

 

D'autres images sur le groupe facebook dédié au plagiat d'Ideealizse : 

https://www.facebook.com/Ideealizse-la-v%C3%A9rit%C3%A9-1010267412367523/

D'autres liens parlant de la situations :

http://umac2.blogspot.fr/2015/11/escroquerie-artistique-et-pilleurs-du.html

http://drawingisnotacrime.com/art/polygongate-triangles-in-paradise/

Un exemple de plugin pour réaliser ce genre d'"oeuvre", ainsi qu'un site qui fait le listing des méthodes de low poly

http://www.creativeapplications.net/mac/dmesh-cinder-mac/

http://blog.templatemonster.com/2014/08/19/low-poly-generators-filling-web-polygonal-constructions/

Un plugin illustrator de 2012 qui fait la meme chose :

https://www.youtube.com/watch?v=GR4DPfgNhs8

L'un des posts tweeter qui dénonce.

https://twitter.com/sylvainsarrailh/status/661135076512632832

 Son site internet.. qui a étrangement disparu.

http://ideealizse.fr

Quelques traces restent tout de même sur le net :

http://www.nrj-games.fr/news-high-tech/pgw-2015-interview-video-de-lartiste-ideealizse

L'interview gameblog : http://www.gameblog.fr/news/54412-paris-games-week-l-artiste-ideealizse-nous-presente-ses-oeuv ( certains ont commencé a cracher en commentaire d'ailleurs. Faut pas en vouloir a Gameblog, ils n'étaient peut-être pas au courant de la chose. Je suis passé sur ce même stand.. et je n'y ai vu que du feu :D  ) ( Elle parle du temps qu'elle prends pour la réalisation, et c'est une grosse blague. ) 

 Mise a jour du 05/11 : Article et reaction de Kayane qui à acheté l'un des tableaux de la PGW. 

http://kayane.fr/2015/11/05/la-polemique-ideealizse-comment-je-lai-vecu-et-ce-que-je-ferai-de-mon-achat-de-tableau/

J'ai pas vraiment donné mon avis encore.. alors forcément,  je trouve ça inadmissible, étant moi même artiste. Se faire de la thune comme ça sur le dos des autres et/ou avec un simple plugin que tout le monde peut utiliser . C'est moche. Et pas qu'un peu.

 

Source : http://www.fulllife.fr/2015/11/ideealizse-lartiste-qui-plagiait-les.html ( Mon blog quoi. ) 

Ajouter à mes favoris Commenter (34)

Commentaires

Evilmarmotte
Signaler
Evilmarmotte
Techniquement, c'est bon mais pas renversant. Il y a d'innombrables tutos illustrator qui proposent d'apprendre ce type de rendu (souvent en décalquant une photo) et c'est loin d'être une usine à gaz pour peu qu'on ait quelques bases sur le logiciel. D'autant que l'ajout de textures par dessus joue un rôle de cache misère. Par contre il est évident que ce n'est pas un script ou une automatisation, le rendu serait bien plus approximatif
alfouxdessine
Signaler
alfouxdessine
Je n'ai pas tout suivi mais l'artiste mentionnait-elle le fait qu'elle détournait des oeuvres originales ou prétendaient-elle être à l'origine de l'oeuvre finale, de A à Z ?
Waldotarie
Signaler
Waldotarie

Rarement été aussi d'accord avec l'ensemble de ce que Liehd expose. Particulièrement le dernier commentaire. Et le premier aussi. Et celui du milieu.

 

Etonnant, non ? (j'ai trop écouté Desproges ces temps derniers...)

 

J'ajouterais, mais c'est à peine une précision, que ces éléments sont pour moi valables pour toute création artistique, quelle qu'elle soit. Même si ça me paraît induit dans son commentaire (parfaitement clair et bien construit au demeurant). Et qui me parait au passage aller à l'encontre de la théorie de Kant sur : "le beau : agréable universellement sans concept". Enfin je crois. Désolé d'avoir amalgamé, donc.

 

Au passage, si j'en reste sur ma position simple selon laquelle toute oeuvre artistique est définie par le fond, la forme et le liant, on en a au moins deux sur les trois qui sont déficients. Ça fait pauvre quand même... mais c'est assez à l'image de notre société (comme toutes les formes artistiques au cours de l'histoire finalement) : le fond étant (presque toujours) l'argent, on ne risque pas d'avoir des merveilles. :/

Kyalie
Signaler
Kyalie

Bon j'ai lu les 2 premiers commentaires de Liedh sur le sujet et je suis d'accord avec lui. Proceed :3

En ce qui me concerne, j'avoue avoir moins de mal avec les retouches faites sur les artworks officiels que sur les fanarts, probablement parce que je sais que l'artiste original a été rémunéré pour son travail à la base, alors que dans le second cas, on se fait de la thune sur quelque chose qui est un hommage gratuit et déjà une réappropriation.
D'ailleurs (et loin de moi l'idée de ramener les choses à ma personne :P), lorsque j'ai fait ma Celes en 3D, je suis partie d'un fanart, que j'ai modifié légèrement ("arrangé" de mon point de vue) ; néanmoins, à aucun moment je ne prétends qu'il s'agit de ma création.
http://ringsofwhite..../3D/celes03.jpg
Bon sur l'image ça se voit pas, mais en description sur mon site, j'indique "inspiré par le fanart de Havenaims" avec un lien vers le fanart original, et à qui j'ai d'ailleurs montré ce que j'avais fait et demandé l'autorisation d'utilisation. Et honnêtement, ça me paraît être la moindre des choses, alors même que ma création n'est absolument pas à titre lucratif (même si ça y aide, puisqu'elle a sa place dans mon portfolio).

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
 

 

 

Merci pour tes développements qui, me semble-t-il, ajoutent une vraie plus-value à ton postulat de départ. Comme tu le relèves avec une justesse quasi-paranormale, j'ai déjà beaucoup échangé à ce sujet ailleurs, je suis donc très tenté d'être complètement d'accord avec toi et d'aller direct me coucher (ou jouer à project zero :wub:).

 

D'autant que bon, si on balaie les détails d'un revers de la main, je SUIS complètement d'accord avec toi, au fond.

 

Comme je l'écrivais, même si j'ergote beaucoup, ce qui me gêne ici, c'est le vol du matériau de départ. Ideealisze aurait-elle utilisé ses propres dessins, aussi hideux qu'ils auraient pu être, ou se serait-elle servie de photographies à elle (elle est photographe, à la base, non ?) que je n'aurais rien trouvé à redire. J'aurais trouvé le tout peut-être un peu fastoche (comme toute oeuvre qui capitalise sur le "facteur geek" : il est plus facile de vendre un Robocop triangulé que de vendre un sujet à soi, ça coule de source. C'est même devenu un business juteux, qui m'a plus d'une fois attiré dans ses filets en tant que consommateur), mais j'aurais salué également l'harmonie du traitement. Car comme tu le soulignes, même si je doute que cela soit le fruit d'efforts surhumains ou d'une inspiration céleste, son travail est recherché et harmonieux. Ce qui n'est pas rien.

Le fait de piquer des dessins, sans même les reproduire par elle-même (les coller dans le scanner ne compte pas), voilà quelle est sa faute, et ce qui la disqualifie. Je suppose qu'on est tous plus ou moins d'accord là-dessus.

 

Avec Spades, on discutait effectivement encreurs et coloristes, et je trouve que ce sont des exemples qui permettent effectivement d'y voir plus clair (et tant pis si ça fait très "captain obvious"). L'encreur n'est moralement propriétaire que de son encrage : il ne peut donc pas prétendre que le dessin encré lui appartient et qu'il peut le vendre sans l'accord de son auteur. L'auteur, lui, peut vendre son dessin, du moment qu'il n'est pas encré : il en est le propriétaire, mais l'encrage ne lui appartient pas. Ce qui, en résumé, nous donne :

 

L'auteur du dessin : peut vendre son dessin sans encrage.

L'encreur du dessin : ne peut pas vendre son encrage sans dessin, donc ne peut pas vendre du tout.

L'auteur et l'encreur du dessin : peuvent vendre le dessin encré s'ils se sont entendus tous les deux, et s'ils donnent leur accord conjoint.

 

Ideealisze, ici, se trouve dans le cas de l'encreur. Elle n'est pas en capacité de produire une oeuvre qu'elle pourrait vendre de manière autonome, mais aurait pu vendre le produit de son travail si elle avait eu l'intelligence minimale de solliciter l'accord des dessins qu'elle s'est appropriés.

 

Fin de la parenthèse, j'en reviens à ce que tu écris.

 

En effet, j'approuve, si le "beau" ne constitue en soi qu'une appréciation subjective de la réalité, on peut y substituer certains facteurs de technicité pour objectiver le concept. La subjectivité persiste, car l'appréciation reste tributaire tant des canons esthétiques de l'époque que de la connaissance théorique possédée par celui qui porte le regard sur l'oeuvre, mais il est possible de théoriser, de poser des jalons qui balisent en partie cette "zone de tous les possibles" (excuse, j'écris n'importe comment. Mes lundis sont raides, j'espère que c'est compréhensible quand même...). On peut donc, comme tu l'expliques très bien, réduire sensiblement la part du subjectif dans l'art, mais on ne peut pas la réduire à "rien". Et même, on ne doit pas, car le subjectif a pleinement sa place dans ce domaine. Sans lui, au risque de sonner "planplan", le champ de la création serait bien triste, fade et tout ce qui s'ensuite.

 

Concernant la question du... questionnement, là encore, je ne peux qu'approuver, mais avec un bémol tout de même. Parce que si on va par là, dans la mesure où mon Oeuvre (tu peux payer en plusieurs mensualités, au fait, si ça t'arrange, je propose des crédits très avantageux) en amène un, si limité soit-il, on serait presque contraint de la considérer comme "de l'Art", à sa très disgracieuse manière. Or là encore, on est tous d'accord pour reconnaître que ça n'en est pas, même de loin. Ce qui amène à nuancer et poser des limites, comme tu l'as fait. Des limites aux frontières tantôt objectives, tantôt subjectives mais des limites indispensables malgré tout, si arbitraires soient-elles  souvent. Ce n'est que mon avis personnel mais tu vois, pour moi, le Ready Made a ouvert une brèche, dans laquelle se sont engouffrés tous les wannabees et les aspirants artistes à la petite semaine, aux visées courtes et aux idées au diapason (ainsi que des artistes talentueux, ne noircissons pas complètement le tableau non plus). Le Ready Made trouve son intérêt dans sa démarche et les interrogations qu'elle véhicule plutôt que dans sa concrétisation artistique (même si celle-ci n'est pas toujours en reste, il faut bien l'avouer) : il est porteur d'un sens profond, d'une remise en question rageuse, d'une véritable introspection philosophique (ce n'est pas sale) - ce qui était intéressant à l'échelle d'un courant. Sauf que voilà, beaucoup d'artistes autoproclamés n'en ont retenu que le côté "c'est subversif de faire tout ce qu'on veut", ce qui constitue un appauvrissement réel de sa problématique. Dans les faits, oui, c'est subversif, on ne peut pas revenir là-dessus. Mais seule la forme diffère. La démarche et le sens sont toujours les mêmes. Encore, et encore, et encore. Au point que c'en est, souvent, une révolution de façade, un bégaiement sans fin qui, au lieu de prolonger la création des pionniers du mouvement, la vampirise et lui ôte de sa valeur en la normalisant. En somme, il s'agit toujours de la même oeuvre, sous des aspects différents. Des aspects grotesques, ou grossiers, ou décalés, ou absurdes dont l'exubérance nous détourne de cette vérité qui fait mal : ils ne sont jamais que des variations sur un même thème, et n'ont rien apporté de plus en cent ans d'expérimentations (il y a des exceptions, hein, heureusement).

 

Raison (entre autres) pour laquelle je suis très tranché quand il s'agit de ce type de productions. Mais au risque de me répéter, ça n'engage que moi, et je ne suis pas moins subjectif que mon prochain. :)

Playiku
Signaler
Playiku
How.. J'ai vu de nombreuses fois ton pseudo ici.. je l'ai toujours lu Jinowan ._.
Joniwan
Signaler
Joniwan
Jinowan, non mais :0
Bbali
Signaler
Bbali

Je ne suis pas d'accord avec tout ce que tu dis mais OSEF, comme tu as déjà largement débattu sur le sujet avec Jack Spades je ne vais pas te pousser à la répétition.

Je souligne juste que son exemple de Warhol (qui reprend des photos de Marilyn Monroe et qui peint par-dessus) est particulièrement juste et coïncide bien avec ton argument du dessinateur et du coloriste, qui est un exemple tout aussi pertinent.

 

Par contre je vais juste éclaircir deux points, car visiblement j'ai pas été assez clair sur ce que je voulais dire :

 

<<Quant à poser une différence entre mon "oeuvre" (...) et celle d'Ideealisze, tes critères me paraissent très subjectifs : (...) "Moche", déjà, c'est une question de goût personnel. (...)

 

Tu dis également que mon "oeuvre" ne pose aucune question. Je ne suis pas d'accord. La question qu'elle pose, je l'ai écrite noir sur blanc, un peu au-dessus, et un peu au-dessous. Elle ne vole certes pas forcément très haut, mais elle a le mérite d'exister. A l'opposé, je serais curieux de savoir quelles questions posent les oeuvres d'Ideealisze (questions juridiques exceptées). Là encore, tu invoques un critère très subjectif : ce qui va poser question pour les uns ne posera pas forcément question pour les autres. Et vice versa. Or implicitement, tu suggères que ce qui pose question POUR TOI est forcément de l'Art, et ce qui n'en pose pas POUR TOI n'en est forcément pas. Comme si ta persona, tes goûts (et sans doute ton bagage aussi) était le maître étalon qui permettrait de distinguer A COUP SUR ce qui mérite la postérité, et ce qui ne le mérite pas.>>

 

Quand je dis que ton Goldo est "moche", j'entends (et j'aurais en effet dû le dire ainsi) : "Il n'a aucun intérêt graphiquement/techniquement parlant". Je ne dis pas juste que j'aime pas personnellement, j'ose (à tort ou à raison) affirmer selon des critères qui me semblent parfaitement objectifs que ton Goldo est moche pour des raisons purement techniques : la composition des masses, les couleurs, la profondeur, le contraste... bref tu vois ce que je veux dire. Faire du "beau" ça s'apprend via la technique, ça ne sort par comme ça par pure magie, et la critique d'une œuvre n'est c'est pas non plus purement subjective : elle répond aussi à des critères objectifs. Un bon exemple pour illustrer ça est ce Jésus que tu dois bien connaître : celui de gauche est objectivement réussi, mais je ne le trouve subjectivement pas beau. Et si je devais en afficher un chez moi ça serait plutôt celui de droite parce que je le trouve personnellement bien plus rigolol même s'il est objectivement complètement foireux.
Quoi qu'il en soit je vois bien que tu y as mis tout ton cœur et que tu sais parfaitement ce que tu fais, m'enfin tout de même, si tu peux faire un effort sur le prix ça serait sympa parce que j'ai effectivement besoin d'argent pour mes cours de poney.

 

Deuxième point, mon propos est celui-ci : l'Art Moderne m'a appris qu'une œuvre peut s'affranchir du "beau", pourvu qu'elle pose un questionnement. C'est à ce raisonnement sur lequel j'ai fini par tomber à force de me demander quel pouvait être l'intérêt d'une pissotière, d'un monochrome, d'un mec qui vend son caca dans des boîtes de conserve ou encore l'intérêt de la tronche de Tidus dans FF X. Détrompe-toi je suis très loin de dire même implicitement que tel ou tel dessin "est" ou "n'est pas" de l'Art, je me garderais bien d'entrer sur un terrain aussi boueux. Je dis juste qu'il me semble impertinent de dire que le Goldo d'Ideealizse est "moche", parce que je pense qu'il ne l'est pas sur des critères graphiques qui me paraissent tout à fait objectifs. Et partant du postulat qu'il a un intérêt graphique, il n'a à mon sens pas besoin de poser de questionnement pour justifier son existence (en mettant de côté la question néanmoins fondamentale du plagiat).
Mais là tu pourrais me dire "ouiii tu parles d'objectivité mais en fait au fond tu restes subjectif quand-même". Ben oui, même si j'ai pu paraître péremptoire dans mon commentaire précédent, ce que je dis n'engage que moi. Mon avis et les conneries que je peux raconter ne sont évidemment pas des lois universelles, bien heureusement. Et d'ailleurs je suis bien content quand on me dit que je suis à côté de la plaque, c'est toujours une bonne chose de remettre en question même ce qu'on croit évident.
En ce qui concerne ton Goldo tu résumes bien le truc quand tu dis "[La question qu'elle pose] ne vole certes pas forcément très haut, mais elle a le mérite d'exister". Ah merde, c'est la pure définition de l'Art Moderne en fait. Okay dans ce cas je te l'achète, ça sera sûrement un bon investissement pour les années à venir !

 

Au passage quand tu parles de "glissement" c'est un aspect auquel j'avais jamais vraiment réfléchi, j'te remercie pour avoir insisté sur ce concept <o/

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees

Acht, neine ! Ton raisonnement est biaisé, mec. En soi, l'appropriation est un acte qui existe depuis des décennies et qui fait partie intégrante de l'art aujourd'hui. Sans parler de la copie qui fait partie intégrante de l'apprentissage des peintres depuis moult siècles.
Un article intéressant (même si un peu long) sur l'appropriation :
http://tinyurl.com/qyewz8m

La différence entre le travail d'Ideealizse et ton "œuvre", c'est que la tienne n'a aucun intérêt : c'est moche et ça ne pose aucune question. Alors oui, n'importe qui peut tenter de faire la même chose (et pour répondre à ta question, peu importe le temps qu'il y met). Mais arriver à faire quelque chose qui soit graphiquement correct, non, c'est pas donné à tout le monde. Là tu es dans le raisonnement qui consiste à dire "Le monochrome c'est à la portée de tout le monde, n'importe qui peut en faire un en 5 minutes". C'est faux, savoir composer une belle couleur et faire un bel aplat en peinture, ça peut paraître débile, mais c'est plus compliqué que ça en a l'air.

On peut digresser sur la technique et l'Histoire de l'Art tant qu'on veut, mais pour moi le problème n'est pas le plagiat en soi, la question est plutôt de se demander "qui a été plagié".
Si je vole dans un rayon de supermarché de grande enseigne ça ne gênera personne (au pire on me dira furtivement "C'est pas bien" ), alors que si je vole dans un rayon du petit artisan du coin on trouvera ça tout de suite bien plus choquant et honteux. Là, c'est la même chose. Si elle n'avait plagié que des artworks officiels ça n'aurait jamais fait tout ce foin, tout le monde trouverait ça cool et verrait probablement ça comme des hommages légitimes. Voire même, comble de l'ironie, on verrait ça tout simplement comme des... fan arts.
Le soucis n'est pas vraiment qu'elle se soit attaquée à de grandes enseignes, c'est surtout qu'elle s'est faite de l'argent sur le dos de petits indépendants.

 

Ach nein, ton raisonnement est biaisé aussi (mec). On est des individus, on est subjectifs, on en est tous là. L'article sur le Ready Made est vraiment bien fichu, j'étais allé le lire quand tu l'avais posté dans le statut de je-ne-sais-plus-qui. Pour autant, il ne m'apprend pas grand chose, dans la mesure où mon mémoire de maîtrise en traitait (partiellement) et j'y ai eu une note plutôt honorable, c'est donc un sujet que j'ai bossé, même si ça commence à dater. C'est la raison pour laquelle j'ai parlé de glissement, dans mon pavé précédent. Quand Duchamps expose un urinoir, ce n'est plus un urinoir. C'est justement tout l'intérêt de la démarche (pour schématiser outrageusement). A l'opposé, Ideealisze n'opère aucun glissement : elle s'approprie une oeuvre graphique "finie" et elle rajoute juste une couche par-dessus.

Pour comparer avec le milieu de la BD, c'est un peu comme si elle prenait une BD déjà existante en noir et blanc, qu'elle la colorisait et qu'elle disait 1) Il s'agit d'une nouvelle BD parce qu'elle est en couleur et 2) il s'agit de MA BD parce que c'est moi qui l'ait colorisée.

Pour comparer avec le milieu de la musique, c'est un peu comme si elle prenait un morceau existant, qu'elle le collait dans Audacity, qu'elle le ralentissait un peu, ajoutait un effet d'écho et du vocoder, et qu'elle disait ensuite "ha non, non, non, c'est mon morceau à moi !".

 

Ici, on ne parle pas de copie, on parle de PHOTOcopie avec un filtre dessus. Il y a un sacré fossé entre les deux, au moins à mes yeux.

 

Quant à poser une différence entre mon "oeuvre" (avoue plutôt que tu n'as pas les sous pour t'offrir ma merveille... ça arrive à tout le monde, d'être dans la dèche) et celle d'Ideealisze, tes critères me paraissent très subjectifs : selon toi, ma version serait "moche" et "n'amènerait aucun questionnement". "Moche", déjà, c'est une question de goût personnel. Evidemment, que ma version est moche, j'espère que tu n'as pas cru une seconde que je postais ça au premier degré, mais le fait que tu trouves le travail d'Ideealizse "beau" n'implique pas qu'il l'est dans l'absolu. Quelqu'un d'autre pourra très bien le trouver "moche" aussi, pour des raisons similaires. Certes ce quelqu'un le trouvera à coup sûr moins moche que le mien. Mais moche quand même. Tout le monde n'a pas forcément d'affinité personnelle avec les triangles. Du coup, avancer ce genre d'argument subjectif comme "porteur de sens", ou susceptible de poser une limite objective entre "ce qui est de l'art et ce qui n'en est pas", ça me semble au mieux hasardeux, au pire dangereux. Mais ça n'engage que moi.

 

Tu dis également que mon "oeuvre" ne pose aucune question. Je ne suis pas d'accord. La question qu'elle pose, je l'ai écrite noir sur blanc, un peu au-dessus, et un peu au-dessous. Elle ne vole certes pas forcément très haut, mais elle a le mérite d'exister. A l'opposé, je serais curieux de savoir quelles questions posent les oeuvres d'Ideealisze (questions juridiques exceptées). Là encore, tu invoques un critère très subjectif : ce qui va poser question pour les uns ne posera pas forcément question pour les autres. Et vice versa. Or implicitement, tu suggères que ce qui pose question POUR TOI est forcément de l'Art, et ce qui n'en pose pas POUR TOI n'en est forcément pas. Comme si ta persona, tes goûts (et sans doute ton bagage aussi) était le maître étalon qui permettrait de distinguer A COUP SUR ce qui mérite la postérité, et ce qui ne le mérite pas.

 

Rien de tragique, tout le monde (ou presque) fait ça.

Cependant cela ne me paraît pas constituer des fondations conceptuelles suffisamment solides pour qu'elles puissent soutenir un raisonnement (ce n'est que mon avis).

 

Quoi qu'il en soit, peu m'importe qui elle a plagié. Aurait-elle repris des artworks officiels (ce qu'elle a fait aussi, d'ailleurs) que je n'aurais pas trouvé ça plus cool pour autant (je suis déjà fâché avec le "boulot " de Sparck pour les mêmes raison). Aurait-elle demandé la permission aux personnes dont elle s'est approprié les artworks que j'aurais dit "pourquoi pas ?", en haussant les épaules avec la même indifférence que suscite en moi la mode des affiches minimalistes et des reprises des thèmes de Mario au tuba de piscine. J'aurais trouvé que ça ne volait pas bien haut et que ça capitalisait éhontément sur la mouvance "nostalgie geek", mais ça ne m'aurait pas dérangé outre mesure.

 

Le vrai souci, pour moi, c'est qu'il lui suffisait d'appliquer ce genre de traitement graphique à ses propres dessins pour proposer quelque chose qui aurait pu être visuellement intéressant (à défaut d'être artistiquement profond). Sauf que comme elle ne sait pas dessiner, elle ne peut pas le faire, elle a dû truander. Ou disons qu'elle a préféré truander plutôt qu'apprendre. C'est pour cette raison, comme pour toutes celles évoquées ci-avant, je ne pourrais pas la considérer comme "une artiste".

 

Ne te déplaise, ça ne me semble pas si biaisé que ça.

hiko
Signaler
hiko
Tout ceci me fait tristement pensé à ça
http://www.samples.f...unk-robot-rock/
et plus largement ici : http://www.topito.co...mples-daft-punk
Bbali
Signaler
Bbali
Acht, neine ! Ton raisonnement est biaisé, mec. En soi, l'appropriation est un acte qui existe depuis des décennies et qui fait partie intégrante de l'art aujourd'hui. Sans parler de la copie qui fait partie intégrante de l'apprentissage des peintres depuis moult siècles.
Un article intéressant (même si un peu long) sur l'appropriation :
http://tinyurl.com/qyewz8m

La différence entre le travail d'Ideealizse et ton "œuvre", c'est que la tienne n'a aucun intérêt : c'est moche et ça ne pose aucune question. Alors oui, n'importe qui peut tenter de faire la même chose (et pour répondre à ta question, peu importe le temps qu'il y met). Mais arriver à faire quelque chose qui soit graphiquement correct, non, c'est pas donné à tout le monde. Là tu es dans le raisonnement qui consiste à dire "Le monochrome c'est à la portée de tout le monde, n'importe qui peut en faire un en 5 minutes". C'est faux, savoir composer une belle couleur et faire un bel aplat en peinture, ça peut paraître débile, mais c'est plus compliqué que ça en a l'air.

On peut digresser sur la technique et l'Histoire de l'Art tant qu'on veut, mais pour moi le problème n'est pas le plagiat en soi, la question est plutôt de se demander "qui a été plagié".
Si je vole dans un rayon de supermarché de grande enseigne ça ne gênera personne (au pire on me dira furtivement "C'est pas bien" ), alors que si je vole dans un rayon du petit artisan du coin on trouvera ça tout de suite bien plus choquant et honteux. Là, c'est la même chose. Si elle n'avait plagié que des artworks officiels ça n'aurait jamais fait tout ce foin, tout le monde trouverait ça cool et verrait probablement ça comme des hommages légitimes. Voire même, comble de l'ironie, on verrait ça tout simplement comme des... fan arts.
Le soucis n'est pas vraiment qu'elle se soit attaquée à de grandes enseignes, c'est surtout qu'elle s'est faite de l'argent sur le dos de petits indépendants.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees

Je fais vite(LOL).

 

A mon sens, la première question qui se pose ici est de savoir si oui ou non on peut considérer Ideealizse comme une artiste - toutes les autres n'en sont que des corolaires. Ce qui revient à se demander, d'un point de vue conceptuel, ce qui fait d'un "créateur" un "artiste", ou vice versa.

 

Envisagé sous cet angle, le gros problème posé par le cas Ideealizse, c'est son incapacité à créer  par elle-même : elle ne contrôle pas la totalité des étapes qui mènent à la finalisation de ses œuvres. Pour pouvoir créer, elle a besoin de l'« autre ». Par conséquent, et au risque d'enfoncer des portes ouvertes : sans cet "autre", elle ne peut pas créer, ce qui implique qu'elle n'est pas la garante de son propre talent. Pour pouvoir s'exprimer artistiquement, il lui faut une matière première, fournie par un tiers (à l'insu de ce tiers), et un (ou plusieurs) logiciels de traitement de l'image, qu'elle n'a pas programmés elle-même. Sa condition d'artiste est donc tributaire des compétences et des inspirations d'autrui.

 

En élargissant les termes (de manière un peu abusive), on pourra objecter qu'il en va de même pour tout créateur, quel qu'il soit : un potier, sans tour et sans terre glaise, se trouve tout aussi incapable de créer. Idem pour le sculpteur, le caillou et le burin - ou pour le peintre, la toile, la peinture, le pinceau, le modèle... Un artiste a forcément besoin de matière et d'outils. Toutefois (et c'est fondamental), chez Ideealizse, la matière première n'a de première que le nom : il ne s'agit pas d'une matière brute, comme la terre du potier ou la pierre du sculpteur, mais d'un produit fini. Et même : d'un produit fini relevant du même champ conceptuel, à savoir : le produit d'une démarche créative. Contrairement à la terre qu'il faut façonner pour lui donner du sens sur le plan artistique, la matière première d'Ideealizse en possède déjà un, sur lequel ses œuvres vont se reposer paresseusement. Il est de notoriété commune que le peintre doit s'approprier son modèle, le transposer, le traduire en termes visuels pour en faire un tableau.

 

Or en ce qui concerne Ideealisze, cette appropriation a eu lieu en amont et a été effectuée par quelqu'un d'autre. Elle ne traduit pas, elle altère la traduction d'un autre. Aurait-ce été pour lui donner un nouveau sens à elle, qu'on aurait pu considérer sa démarche comme recevable, sauf qu'elle ne fait (au mieux) que renforcer le sens initial. Et si l'on peut se risquer à comparer ses logiciels avec les burins ou pinceaux d'antan, il reste une différence fondamentale à souligner : un logiciel de traitement de l'image, c'est certes un pinceau, d'une certaine manière, mais un pinceau qui dessinerait tout seul, auquel il suffirait de donner quelques indications sur quoi faire et où. Il n'y a pas d'action directe, uniquement des indications d'action.

 

(Bbali a raison quand il dit qu'il y a du travail derrière et que les résultats sont harmonieux. Cependant si l'on peut produire quelque chose d'approchant en un clic, ou en cinq minutes, on peut se demander ce que pourraient produire ces contradicteurs s'ils y passaient autant de temps qu'elle. Fin de la parenthèse).

 

Pour en revenir au fil de mon raisonnement, l'artiste s'empare traditionnellement d'une matière brute pour la transformer en produit fini. Ideealizse s'empare d'un produit fini pour en faire un autre produit fini. La nuance est de taille.

 

Bien sûr, il est possible d'objecter qu'en agissant ainsi, elle fait du produit fini initial une matière brute à part entière (à l'instar des artistes du mouvement Ready-Made), ce qui se justifierait si la démarche d'Ideealizse entraînait un glissement artistique (lequel est, rappelons-le, au cœur dudit Ready Made). En d'autres termes : si le produit fini qu'elle proposait était d'une nature artistique distincte de celle du produit fini qui lui sert de matière première, ses emprunts pourraient se justifier. Or, ici, c'est tout le contraire : elle s'empare d'une œuvre graphique pour en faire une autre œuvre graphique, ce qui est artistiquement vain, dépourvu d'intérêt. Faire d'une toile une autre toile ? Il y a redondance. Faire d'une toile une toile semblable, mais subtilement différente ? La démarche manque d'ambition, de recherche, d'audace. D'esprit artistique, en somme.

 

Fort de ces considérations, ce que produit Ideeasizse ne peut être considéré, au mieux, que comme une amélioration de l’œuvre originelle, et non comme une nouvelle œuvre à part entière. Son travail n'est que le maillon final de la chaîne créative, là où il devrait en constituer la chaîne toute entière. Par conséquent, elle n'est l'auteur que de cette « amélioration », mais pas de la matière améliorée, qui reste la propriété de son auteur d'origine (je me place ici sur le plan moral, et pas juridique. Snake avait prévu de proposer un article de fond sur cette dernière question, avant la publication de ce post, mais j'ai l'impression que le bad buzz l'a vite refroidi. Hélas).

 

Admettons cependant.

 

Faisons comme s'il était possible d'objecter encore, et d'avancer que cette amélioration est œuvre à par entière (pourquoi pas, dans la mesure où l'Art n'existe pas ?) (spéciale dédicace;) ). On se retrouve alors au pied du mur : parce que si l'on considère ce que propose Ideealizse comme de l'art, et si on la considère comme légitime propriétaire de l’œuvre ainsi produite, alors cela implique que n'importe qui, vous, moi, peut ensuite s'approprier son « travail », y coller un nouveau filtre par-dessus et le vendre en son nom propre, sans qu'elle n'ait rien à y redire (or je suis convaincu qu'au contraire, elle trouverait ! :) ).

 

210821.jpg

 

Pour rappel, je vends ma dernière oeuvre 350 euros sur mon site.

 

Après quoi n'importe qui pourra s'approprier cette nouvelle amélioration, coller un filtre dessus et le vendre à son tour (c'était le sens, ici, de l'« image rigolol » précédemment postée). Et encore, et encore, et encore. Indéfiniment. Bêtement. Platement. Aussi longtemps qu'il restera deux ou trois imbéciles qui se casseront le derche à proposer des dessins originaux.

 

Est-ce la définition de la création artistique que vous voulez défendre ?

Pas moi.

A trop élargir les termes et les concepts, qu'on soit ou non de bonne foi, on finit par les priver de leurs sens. Par les dévoyer. Par les défaire de ce qu'ils sont. Et c'est comme ça qu'on se retrouve dans ce genre d'impasses sémantiques.

 

Par ailleurs, sur un plan plus trivial, la réponse donnée par les mecs de la Sorbonne à l'auteur du fan-art de Goldorak ainsi spolié est pareillement infecte.

http://gedamo.devian...64613-570005366

Mais bon. Quand on en est réduit à proposer des colloques « intellectuels » sur Goldorak, j'imagine qu'on n'est plus à ça près. Vivement le congrès «la Géopolitique dans One Piece » proposé par Sciences-Po.

Playiku
Signaler
Playiku
J'ai longuement hésité. Cela m'a fait du mal. Sois en sur !
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees

Je me suis permis de supprimer les commentaires de dispute personnelle. J'imagine que vous avez eu le temps de lire le commentaire de Jinowan qui vous racontait de faire ça ailleurs. Eh bien c'est effectivement ce que vous pouvez faire.
Des bisous ♥

 

Hé ! Tu as supprimé ma superbe oeuvre d'art !

Serais-tu un ennemi de la création artistique ?

Donald87
Signaler
Donald87
C'est vrai que c'est un peu limite quand même ...
Waldotarie
Signaler
Waldotarie

Alors là, désolé mec, mais t'es un peu scandaleux...

T'as pris le temps de jeter un oeil aux liens divers que j'avais mis au moins ? Ça sert à quoi que Ducros il se décarcasse ?... :(

 

Rhooo, puis merde, je les remets : celui-ci, directement en rapport, celui-là, (assez) indirectement en rapport.

Assez frustrant de voir que vous ne cherchez même pas à lire... :wacko:

Playiku
Signaler
Playiku
Je me suis permis de supprimer les commentaires de dispute personnelle. J'imagine que vous avez eu le temps de lire le commentaire de Jinowan qui vous racontait de faire ça ailleurs. Eh bien c'est effectivement ce que vous pouvez faire.
Des bisous ♥
BaNDiNi
Signaler
BaNDiNi
Ideealizse, l'"artiste" qui plagiait les autres.

 

 

On plagie toujours quelqu'un... Et donc les autres ^^ 

Yetcha
Signaler
Yetcha
Je trouve les images d'ideealizse vraiment superbes et je continue de les trouver comme ça. Bien entendu, si la matière première, le dessin en dessous de celui travaillé par ordinateur (et en effet, bcp de monde semble d'accord, certainement pas en 5' quand même) est d'un autre artiste, c'est ennuyeux. Cependant, il faut néanmoins voir dans quelle mesure légale elle a le droit (ou pas) d'utiliser des dessins d'autres artistes pour les déformer et travailler à son tour dessus. Toujours est-il que je n'ai ni le temps, ni les compétences de faire ce qu'elle fait. Mais pensez à toutes ces oeuvres que vous voyez dans la vie quotidiennes, celle où vous vous dîtes : "Pfuuuu trop fastoche je fais pareil" et essayez, vous verrez le nombre d'heures que vous y passerez, qu'il s'agissent, d'une peinture, d'un collage, de manip' par ordi etc... Ce sont souvent les choses les plus simples et qui paraissent les plus faciles qui sont bien souvent les plus dures à réaliser. Pour illustrer, un peu de sport, regardez comme ce petit gars tout frêle arrive à faire un truc extraordinaire avec tellement de facilité, toujours invaincu d'ailleurs 20 ans après! Pourtant on se dit en le regardant : "Pfuuuuu, trop facile!!!"
Bbali
Signaler
Bbali
J'en ai bien conscience Waldo. Tu as tout à fait raison je devrais pas entrer là-dedans, et il est aussi vrai que quels que soient mes efforts ça n'empêchera pas le random noob de n'y rien vouloir comprendre. Mais c'est plus fort que moi, j'arrive pas à laisser dire qu'un truc est "nul et fait à l'arrache" quand ça n'est pas le cas :/
Waldotarie
Signaler
Waldotarie

Oulah Bbali.

Oulah.

Tu as tellement raison, mais tu te lances dans un tel débat qui demandera(it) des heures d'explication. Es-tu vraiment sûr de vouloir te lancer dans ce débat ? Dans le débat de la création artistique ? Qui implique dans expliciter l'histoire, les mécaniques, la diversité, l'émergence de points communs (etc...) ? 

Alors que tu sais qu'un individu quelconque viendra forcément te dire que "c'est nul" "sans intérêt", "branlette intellectuelle", "pas beau", "trop facile à faire", "subjectif de toutes façons, et moi j'aime pas" (rayez les mentions inutiles)...

 

Non, ne te risque pas là-dedans.

Comprendre Duchamp, Klein, Pollock, Warhol, Malevitch, Klee ou Picasso, c'est beaucoup plus dur que de juger lapidairement ce que l'on ne connait pas. Ne mets pas tes doigts dans cette porte là, tu risques de te faire pincer très fort !! ;)

Bbali
Signaler
Bbali
nanemo > Pardonne moi mais non, "n'importe qui" ne peut pas obtenir la même qualité de rendu, et encore moins en "quelques minutes". Les rendus produits par les logiciels sont moches et pas harmonieux. Contrairement à ce que tu crois j'ai bien observé tous les liens, et ça saute aux yeux. C'est un peu comme si, toutes proportions gardées évidemment, tu me disais "Kandinsky, Klee et Mondrian, mon neuveu de 4 ans fait la même chose en 3 minutes". Ben non :)
Morgendorffer
Signaler
Morgendorffer
Mais euh... Elle a reversé les gains de la PGW (il me semble) a une asso, certes. Mais tout ce qui était vendu sur son site depuis quelques années allait dans sa poche hein. Sans parler des contrats qu'elle a dû passer pour que ses créations servent d'affiches à certains festivals ou expo (comme celle sur Goldorak) ou encore la couverture Third Edition sur Baten Kaitos.
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Boah.
Perso je trouve ça assez médiocre à la base, après, ce n'est pas comme si c'était nouveau... Led Zeppelin étaient les champions pour ça.
Dopamine avait publié sur son blog une série de vidéos assez intéressantes là dessus (à moins que ce ne soit Noiraude, je ne sais plus...)
Pipolino
Signaler
Pipolino
Joniwan: les "méchants dessinateurs" auxquels tu fais allusion ne faisaient pas un pet de fric sur leurs fanarts, contrairement à Ideealizse qui revendait ses rip-offs des centaines d'euros, et ça en dehors de cet event caritatif.

C'est même pire de dire que parce qu'elle a reversé les gains à une asso, on peut donc donner de l'estime pour son taff. Bordel, NON, cette nana chie allègrement sur la propriété intellectuelle, et il faudrait la mettre sur un piédestal ??

Et pour en revenir à ces "méchants dessinateurs" encore une fois, parce ça me fout hors de moi ce genre de remarque merdique, y'a des pros qui ont fait du dessin leur taff pour bouffer, et y'en a qui dessinent pour le plaisir sans forcément chercher à se faire du blé. Dans les deux cas, ils ne doivent rien à personne, et ils ont encore moins besoin qu'on leur disent que s'ils font pas un acte un tant soit peu charitable, on peut donc piller leur portfolio sans vergogne. Bordel de merde.

Édito

 Infographiste 3D, gameur et blogger durant mon temps libre ,je poste mes petites creations et mes achats, avec un groupe d'ami, ici là !   www.fulllife.fr

Mon portfolio : https://playiku.wordpress.com/

J'suis aussi ici sinon.  http://twitter.com/Playiku

Archives

Favoris