Premium
Pix'n Love - le blog

Pix'n Love - le blog

Par Pixnlove Blog créé le 20/01/10 Mis à jour le 26/06/15 à 12h49

L'actu des Editions Pix'n Love et autres joyeusetés rétro...
http://www.editionspixnlove.com/

Ajouter aux favoris

Catégorie : Communauté Pix'n Love

Signaler
Communauté Pix'n Love

Tout d'abord, merci à tous d'avoir participé à ce tournoi ! Vous avez été 70 à concourir et, comme vous l'avez tous constaté, il y avait du gros niveau !

C'est donc avec plaisir que nous en organiserons un autre tout prochainement, avec bien évidemment des ouvrages à remporter !

Les trois  vainqueurs, que nous félicitons non sans une pointe de jalousie, ont été contacté sur Miiverse le soir même. Ils ont reçu une demande d'ami de la part de PIX_Rafou (seul moyen de transmettre un message privé) avec un message certes un peu froid, mais difficile de faire mieux en moins de 60 caractères. Il faut donc que ces trois messieurs répondent directement sur Miiverse (en message privé, ce qui est possible avec les amis) en donnant leur adresse et le livre qu'ils souhaient gagner (hors rupture).

Inutile de vous préciser que vous avez maintenant un titre à défendre !

 

Concernant les règles et l'organisation du tournoi, deux points sont revenus régulièrement dans les commentaires.

Le premier est évidemment celui des déconnexions. Il y a apparemment un bug dans le mode online, qui fait que si une personne quitte la partie au moment où l'ordinateur opère le choix du circuit, tout plante. Malheureusement, il n'y a pas vraiment de solution pour ça.

Le deuxième concernait le changement toutes les quatre courses. C'était un choix volontaire, qui avait pour but de faire tourner les équipes, histoire de ne pas jouer tout le temps avec les mêmes. C'est vrai qu'assister à une course en mode spectateur est un peu frustrant, surtout que les autres gagnent des points pendant ce temps ! A vous de nous dire si vous préfèrez qu'il n'y ai pas de changements du tout ou alors au bout de 10 courses. Nous le prendrons en compte pour le prochain championnat.

Encore une fois, merci à tout le monde d'avoir participé et travaillez bien vos dérapages pour la prochaine session !

La Team Pix, kartographe.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Communauté Pix'n Love

L'E3 étant terminé, l'excitation de ces quelques jours retombée, quittons le futur pour revenir dans le présent avec ce superbe Mario Kart 8 sorti il y a peu. Au bureau, si la pause du midi est définitivement consacrée à Tetris, nos soirées à la maison sont occupées avec le dernier gros jeu de Nintendo où nous jouons en ligne.

Comme nous vous l'avons promis il y a peu, et maintenant que nous nous sommes entraînés, nous vous proposons une rencontre Mario Kart 8 avec la communauté Pix'n Love ! Le mode tournoi permettant de créer une session rien que pour nous, nous n'allons pas nous gêner !

Le rendez-vous est fixé au DIMANCHE 22 JUIN DE 21 HEURES A 22 HEURES  et voici le code qui vous permettra d'accéder au tournoi : 7628-9774-7487

Il n'y aura pas d'inscriptions, puisque les tournois permettent de faire participer un grand nombre de joueurs, c'est open-bar ! Si jamais il y a une déconnexion, il vous suffit de revenir dans le tournoi et vos points seront conservés. Ce dernier se chargera d'ailleurs de modifier les poules toutes les quatre courses, donc ne vous étonnez pas de ne pas voir tout le temps les mêmes concurrents. Il n'y a aucune règle particulière de circuits, personnages ou véhicules. Pour accéder au tournoi, sélectionnez le mode online > Tournoi > Entrez un code. Il s'affichera dans les favoris, mais ne sera accessible qu'à partir de Dimanche à 21 heures.

Pour une raison qui nous échappe, dans le mode online à deux joueurs, votre invité n'est pas comptabilisé dans le score final du tournoi. C'est un peu étrange, pour ne pas dire autre chose, mais c'est comme ça, donc attention si vous voulez jouer à deux !

Concourir pour la gloire, c'est sympa, mais c'est encore mieux lorsqu'il y a des livres à gagner ! Ainsi, les trois premiers gagneront l'ouvrage de leur choix (estampillé Pix'n Love seulement et hors rupture). Bien évidemment, l'équipe Pix (composée de trois personnes)  n'est pas incluse, ce qui signifie que même si nous arrivons tous les trois premiers, les joueurs de la quatrième jusqu'à la sixième position gagneront leur lot.

Une fois le tournoi terminé, les gagnants seront contactés sur Miiverse, afin d'éviter les usurpations de pseudo. Ils auront juste à transmettre l'ouvrage de leur choix et l'adresse où l'envoyer !

Nous espérons vous voir nombreux et que l'initiative vous plaise !

 

La Team Pix, kartésienne.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Communauté Pix'n Love (Jeu vidéo)

2013 n'aura ressemblé à aucune autre année. Cela vient de se vérifier également au niveau des ventes où nous recevons à l'instant ce qu'on appelle dans notre jargon le "dégressif commercial". C'est en fait un classement des meilleurs points de ventes de notre catalogue. On ne vous mentira - et on vous surprendra encore moins - en vous annonçant que durant toutes ces années, Paris s'est toujours positionnée largement au top de ce ranking.

Alors bien sûr, si l'on cumule toutes les librairies et boutiques de jeu vidéo parisiennes, la capitale reste au sommet. Mais il est intéressant, et même passionnant, de constater que pris à l'unité, ce n'est donc pas un point de vente parisien qui a écoulé le plus d'ouvrages de jeu vidéo... C'est une librairie lilloise ! Oui, le Furet du Nord de Lille a dépassé les plus grandes FNAC parisiennes. Devançons votre question tout à fait légitime : parle-t-on de librairies ou de centrales d'achat ? Non, nous parlons bien d'un point de vente unitaire. Car nous avons les chiffres des autres antennes du prestigieux réseaux de librairies du Nord.

Si l'ère de la décentralisation fait débat un peu partout en France, elle a clairement commencé pour les Editions Pix'n Love ! Lille, la ville où il fait bon écouter du rock et lire des ouvrages de jeu vidéo ! Nous adressons toutes nos congrats à nos amis du Furet qui auront réalisé cet excellent score et nous leur souhaitons de réaliser le même en 2014, sinon mieux. (On souhaite évidemment tout pareil à toutes les librairies et boutiques de jeu vidéo de France, de Navarre, de Belgique, de Suisse, du Luxembourg et du Canada, et partout ailleurs !)

La Pix'n Love Team qui a réussi à parler du Nord sans placer ce foutu terme de "chti" !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Communauté Pix'n Love

Vous ne l'avez sûrement pas oublié, mais nous vous avions promis de vous offrir un petit livret contenant les nouveaux chapitres de notre ouvrage "Zelda : Chronique d'une saga légendaire".

Les fêtes et congés de fin d'année étant derrière nous, il est temps de lancer la machine !

A partir de maintenant, vous trouverez sur notre Klub Kdôs ce fameux booklet pour seulement 20 points ! Il s'agit d'un cadeau un peu particulier car nous comptons ajuster  au maximum l'offre et la demande.

Le supplément vous sera proposé durant un mois en précommande. Ce qui nous permettra, en date du 10 février de faire le point sur le nombre de préco et d'imprimer le nombre d'exemplaires suffisant (avec un peu de rab pour éviter les enveloppes qui se perdent).

Nous vous conseillons donc vivement de ne pas commander d'autres ouvrages avec ce supplément Zelda, sauf si l'attente ne vous dérange pas. De toute façon, s'agissant d'un cadeau, les frais de ports sont offerts !

 Pour rappel, ce supplément contiendra une trentaine de pages piquées avec deux aggrafes, comme les notices de jeu ! Vous pourrez donc facilement le glisser à côté de votre ouvrage Zelda.

Pour ceux qui possèdent la nouvelle version du bouquin, ce booklet est inutile vu que les chapitres sont dans le dit livre, il s'agit là d'un cadeau pour ceux ayant acquit la première édition !

Pour le lien, c'est par ici : http://www.editionspixnlove.com/Klub-Kdos/Booklet-Zelda-Chronique-d-une-Saga-Legendaire/flypage_club.tpl.html

 La Team Pix'n Love, force verte.

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Communauté Pix'n Love

Un peu plus de 15 jours après l'ouragan provoqué par la sortie de GTA V, le constat paraît implacable : avec plus d'un million d'exemplaires écoulés sur le seul sol français, le monstre de Rockstar a tout balayé sur son passage et il est maintenant quasiment acquis qu'il s'agira du produit culturel le plus vendu dans notre pays pour l'année 2013.

De fait, la sortie d'un livre associée à la saga des frères Houser nous paraissait indispensable. Après tout, notre rôle est de traiter le jeu vidéo dans toute sa variété. Et là où certains persistent à voir GTA comme une marque à destination du très grand public ou des seuls joueurs plus occasionnels (qui se contentent des FIFA et Call of Duty annuels), on ne peut nier que le titre touche toutes les tranches de joueurs, mais aussi toutes les tranches de la population.

Le résultat pour nous apparaît surprenant. Là où, habituellement, nos ouvrages ne visent qu'une niche hardcore, Jacked - L'histoire officieuse de GTA s'adresse lui à tout le monde. Le traitement journalistique appliqué par l'auteur David Kushner n'hésite pas à passer le phénomène à la moulinette, à travers les prismes culturel, sociologique, ludique et même politique, ni à nous faire découvrir les coulisses des développements des différents épisodes. Aussi, il n'est pas étonnant de voir les médias généralistes s'intéresser à notre projet. Et si d'habitude, nous nous satisfaisons pleinement d'une couverture médiatique propagées exclusivement par les sites spécialisés, ici nous avons eu droit à plus que ce que nous pouvions rêver. En l'espace de quelques jours, ce sont bien Le Figaro (ici ou ), Les Inrocks, Le Huffington Post (consultable ici) ou même 20 Minutes (à lire ) qui y sont allés de leur article sur le sujet. Cet article est donc pour nous une nouvelle occasion de remercier chaleureusement leurs auteurs. Décidément, GTA est capable de miracles !


Vous pouvez toujours vous procurer cet ouvrage en cliquant ici. 

La team Pix, dwag

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Communauté Pix'n Love

Vous a-t-on déjà parlé de Nico ? A ne pas confondre avec Nicolas Courcier ! On a beau être une toute petite équipe, on a effectivement deux Nicolas. D'ailleurs, on a récemment regardé les courbes de croissance des prénoms en fonction des années. C'est vrai que Nicolas, c'est un prénom qui a bien cartonné. Quant à Sébastien, n'en parlons pas... La vague Belle & Sébastien a convaincu un bon paquet de mamans d'ainsi baptiser leurs petits chérubins. Mehdi, un peu moins (alors que c'est le prénom qui interprète Sébastien). Et cette courbe est super basse lorsqu'il s'agit d'évoquer Frantz... hum ! Bon, ce n'est pas le propos de ce petit post. Vous a-t-on déjà parlé de Nico, disions-nous ? Pour beaucoup d'entre vous, ce membre de l'ombre n'est pas un mystère et vous l'avez croisé à maintes reprises. Pour d'autres, par contre, nous allons peut-être lever le voile ! Nico, c'est celui qui porte le tee-shirt avec la cravate (Pix My Tie pour les intimes), l'énorme sourire aux lèvres. D'ailleurs, on est en train de boire le champagne qu'il a intelligemment pensé à prendre pour la cloture de la JE 2013.

Nico, il a deux surnoms. Mais il pourrait en avoir bien d'autres, parce que notre ami possède plusieurs casquettes. Son premier surnom, c'est MacGyver, et vous pourrez aisément deviner pourquoi. Nico nous a sorti de bien des galères. C'est notamment lui qui a construit dans nos locaux de Cergy (95) notre zone de stockage surélevée. Et croyez-nous, il l'a fait au millimètre près. C'est très loin d'être exagéré. Avec un morceau de palette, une scie, un dérouleur, et un reste de pneu, Nico vous fabrique une remorque. Combien de fois nous a-t-il tiré d'un stress de la dernière minute sur un salon, qu'il soit d'ordre électrique ou mécanique ? On ne compte plus.

Il s'appelle aussi PowerSeller. Parce que comme son nom l'indique, Nico a une tchatche incroyable. C'est comme un don, chez lui. Branchez-le sur n'importe quelle console, n'importe quelle borne, n'importe quel jeu et voilà notre Nico qui embraye et pas façon diesel. Intarrissable. Prenez garde, si vous êtes face à lui, vous êtes à peu près sûr de ne pas repartir les mains vides ! Mais il lui arrive d'avoir de petits coups de mou. Et dans ces cas-là, son surnom devient LoserSeller ou PowerLoser. Nico enchaîne les salons hyper tendus dans les quatre coins de la France. Les réunions de fou furieux, il se les envoie avec délectation. Pour Nico, les kilomètres, c'est de la gourmandise ! Vous l'aurez compris, ce mec, on l'adore. Il est toujours de la partie et sans lui - ce qui arrive très rarement - on est un peu en panique. Vivement le prochain salon !

La Pix'n Love Team

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Communauté Pix'n Love

On ne parle pas assez des héros qui sont derrière Pix'n Love, le mook. Et aujourd'hui, on voulait rendre hommage à l'un d'entre eux. Est-ce le fait que le numéro 24 se profile très bien et qu'on réalise que c'est le 24ème numéro ? Si ce mook continue de séduire une bande d'irréductibles amateurs de vieilles cartouches et de vieux claviers, ce, depuis maintenant 6 ans, c'est évidemment grâce à ses plumes. Ces héros de l'ombre qui parviennent à mettre la main ou le doigt sur un contact, ou le contact d'un contact, ou le contact d'un contact d'un contact... Bref, vous l'aurez compris : au-delà d'auteurs excellents, nos rédacteurs sont aussi des détectives hors-pair. 

Eric Cubizolle est l'un d'eux. Beaucoup le connaissent sous le nom de "Titan", car il a sévi sur quelques communautés particulièrement tendues dans le milieu du retrogaming. Incroyable Eric... En fait, c'est l'histoire d'un rêve croisé. Vous savez ce que c'est ? Nous, on ne le savait pas avant d'avoir rencontré Eric. Pour faire simple, Titan, qui exerce dans la vie de tous les jours un métier hautement respectable et pas forcément fun... rêvait d'écrire sur sa passion de toujours : le jeu vidéo, celui qui a fait les beaux jours d'Amiga comme d'Atari. Et nous, lorsqu'on a lancé Pix'n Love, on rêvait de trouver une plume qui aille au fond des choses, qui ne fasse pas dans la facilité - la hantise Wikipédia, très bien pour pas mal de choses, mais pas pour Pix'n Love -, une plume qui maîtrise le micro comme personne !

Et on est entré en contact avec Eric. C'est lui qui anime, depuis maintenant tant d'années (c'est classe d'écrire ça), la rubrique micro. Son écriture, à la fois technique, enjouée et drôle, a longtemps fait de ses textes une sorte d'étalon : l'exemple de ce qu'il faut produire. Il a même réussi le tour de force d'intéresser des amateurs de consoles à la sphère parfois plus tendue du micro. Grâce à ses papiers toujours plein d'humilité, de reconnaissance voire d'admiration pour les pionniers de la programmation ludique sur clavier, Titan a su se constituer un réseau qui ferait pâlir d'envie bien des gamers. Ses copains d'aujourd'hui sont ses idoles d'hier (et d'aujourd'hui aussi).

Voilà, trève de déclaration d'amour, plongez vous vite fait dans le dernier numéro de Pix'n Love, que vous pouvez commander en cliquant ici, ce sera la garantie à 100% d'apprendre bien des choses... Et pour les plus tendus d'entre vous, il reste encore quelques Bible Amiga, que Sieur Titan a coordonnée et dirigée.

La Pix'n Love Team

PS : INFO DE DERNIERE MINUTE !!! TITAN ERIC SERA SUR LE STAND PIX'N LOVE AU TGS DE TOULOUSE ED. 2013 POUR DEDICACES ET PITRERIES !!!

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Communauté Pix'n Love

Ceux qui suivent nos aventures depuis le début le savent. La commercialisation, c'est un parcours du combattant. D'abord, on y va avec sa... (synonyme plutôt vulgaire de sexe au masculin) et son couteau. Un petit sac à dos, quelques exemplaires fourrés dedans dans des pochettes plastique pour ne pas corner les coins, des cartes de visite... et on fait la tournée des vitrines dès lors qu'il y a du livre ou du jeu vidéo. On n'a communiqué que sur nos succès. Jamais sur le nombre incalculable de rateaux, de vents, de vestes, de claques, de noms d'oiseaux etc. Par contre, c'est vrai que nous avons toujours souffert d'un truc, et dans le viseur, c'était souvent la FNAC. Pourquoi cette grande chaîne plutôt qu'une autre ? Bah tout simplement parce que c'est le premier grand compte à avoir travaillé avec nous.

Nous avons toujours été très frustrés de voir nos bouquins perdus dans les rayons informatique, entre des bouquins souvent très pointus et techniques... Histoire de Nintendo et Photoshop : même combat ? Pas vraiment. On a tout fait pour que notre catalogue soit placé dans les rayons de jeu vidéo. Et systématiquement la même réponse, cette sempiternelle raison avancée par une question : "Quand tu cherches un bouquin sur la photo, tu vas le chercher avec les appareils photos ?" Nous nous devions donc d'être déjà dans la gratitude : tellement d'éditeurs sont restés en plan face à de grandes enseignes qui leur refusaient l'accès.

Et puis, à l'intérieur de celles-ci, des fous. De vrais malades du jeu vidéo. On évitera de les citer, car en oublier un, ce serait faire insulte au combat qu'ils mènent avec nous depuis les débuts. Là, nous voulons rendre hommage à Slimane de la FNAC Parinor. Nous le connaissons depuis... avant même la sortie de Pix'n Love n°10 qui a marqué notre entrée de manière plus généralisée via un vrai diffuseur et un vrai distributeur. Lui nous a toujours soutenus envers et contre tout (et tous). Quand il y a une poignée de jours, on a vu ça, on a pris une vraie baffe : Slimane est toujours là prêt à en découdre ! Et voir ça en FNAC Montparnasse (Paris) où on s'est souvent pété les dents, c'est une vraie victoire !

Quant à la question du fameux rayon "informatique", voilà que cette FNAC a trouvé une solution qui lui convient et qui nous surprend et nous ravit ! Combien d'éditeurs ont le droit à cette délicatesse ? Vous en connaissez vous ? Décidément, on est une maison d'édition à part !

La Pix'n Love Team

Ajouter à mes favoris Commenter (15)

Signaler
Communauté Pix'n Love

Sorti il y a environ un mois, ou plus, le temps passe tellement vite, la nouvelle monture d'Animal Crossing sur Nintendo 3DS s'est évidemment retrouvée dans certaines portables de la Team Pix.

Il fait partie de ces jeux qui divisent, ceux qui accrochent et deviennent accro et ceux qui n'en voient pas le moindre intérêt.

Forcément, les discussions font souvent halluciner les représentants du second groupe :

-"T'as fait quoi hier soir du coup ?"

-"Pas grand-chose, je suis allé déterrer des fossiles pour les faire examiner et les revendre bien cher, et toi ?"

-"Je suis allé faire un tour sur l'île pour pêcher quelques requins, j'ai pu rembourser mon prêt en les revendant."

 C'est étonnant que Greenpeace n'ait toujours pas condamné ce jeu...

Cette production est riche et l'épisode 3DS dispose de tout un tas de petits ajouts qui nous permettent de personnaliser encore plus notre village et nous, lorsque nous rentrons à la maison le soir, Pix'n Love est toujours présent dans nos esprits.C'est pourquoi nous avons trouvé amusant de créer un T-Shirt aux couleurs de Pix et grâce aux QR codes, il est possible de vous le partager.

 

 

Il n'est pas super ?

Attention, il y a tout de même un élément principal à débloquer pour pouvoir obtenir ce T-Shirt : la machine à QR code !

Pour cela, il faut parler à Cousette (le hérisson derrière la machine à coudre de la boutique aux vêtements) tous les jours pendant environ 10 jours. Au fil du temps elle va se débrider et raconter sa vie, jusqu'au moment où elle montrera la nouvelle et gigantesque machine à coudre que ses deux soeurs lui ont offerte. Cette machine à coudre permet de lire les codes QR.

Ce n'est pas grand-chose, mais nous espérons que ce petit cadeau vous fera plaisir !

La Pix'n Love Team, dépendante...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Communauté Pix'n Love

Outre la sortie de livres, l'un des grands plaisirs d'un éditeur consiste à mettre sous la lumière de jeunes auteurs talentueux. Lorsqu'un accord est signé entre eux et nous, il s'agit avant tout d'un contrat de confiance. Ecrire un livre est une tâche de longue haleine et demande de l'investissement, mais surtout de l'endurance. Aussi, certains couacs peuvent survenir. Et parfois, l'inverse se produit : un auteur se révèle. Dans le cas du livre consacré à Final Fantasy VIII, nous avons eu le plaisir de voir son auteur, Rémi, s'épanouir comme jamais. Auparavant contributeur pour nombre de nos ouvrages, lorsqu'il s'agissait de traiter de la bande sonore d'un titre ou d'une saga précise (Assassin's Creed, Devil May Cry), il a pris à bras le corps sa nouvelle tâche et s'en est acquitté avec grand talent. Dans ces cas là, et entre nous, on parle alors d'un livre qui "roule tout seul". Le résultat final s'est révélé à la hauteur des nos attentes : un manuscrit de grande qualité, riche, passionant et... rendu en temps et en heure. Encore merci Rémi !

Voici donc une bonne occasion de vous le présenter :

Est-ce que tu peux rapidement te présenter à nos lecteurs ?Je m'appelle Rémi Lopez et les gens me connaissent plus généralement sous le pseudonyme de Laharl, dans la presse jeu vidéo. J'ai intégré ce petit monde en 2006 en travaillant très brièvement pour Gameplay RPG avec l'équipe de Christophe Brondy (Oblivion), qui avait succédé à Jay. Je l'ai ensuite suivi dans la fondation de son nouveau magazine, Role Playing Game, dont on vient de boucler le 40ème numéro.

Depuis quand écris-tu sur le jeu vidéo ?Depuis un bail, en fait. Avant même de commencer à écrire dans la presse, j'avais fait mes armes sur le net, en écrivant essentiellement des critiques d'OST. J'étais tout jeune et je passais la plupart de mes week-ends à décortiquer certains albums parfois en track-par-track, chose que je ne fais plus aujourd'hui. Tout ça s'est professionnalisé par la suite, en devenant responsable de la rubrique musicale de Role Playing Game, dont je m'occupe depuis le premier numéro.

Comment en es-tu venu à rédiger un ouvrage entier sur Final Fantasy VIII ?
J'ai d'abord découvert l'existence du livre sur Final Fantasy VII au détour d'une news sur le web, avant de l'acheter sans me poser plus de questions. Pour moi une telle initiative, peu importe le résultat, méritait qu'on l'encourage et au final, le travail des auteurs m'a beaucoup séduit. Du coup, je me suis dit « pourquoi pas moi ? ». Après avoir participé à la réédition de son ouvrage sur Assassin's Creed et celui sur Devil May Cry (pour parler musique, dans les deux cas), je suis monté voir l'équipe de Pix'n Love sur Toulouse début Février. Ils m'ont alors proposé la rédaction d'un livre sur Final Fantasy VIII,

C'est ton premier livre, est-ce que tu peux nous parler de ton expérience d'auteur ?Tout s'est fait très simplement, en fait. J'ai rapidement eu une idée précise de ce que je voulais faire, du ton que j'allais donner au livre et des thèmes que j'allais aborder. J'ai soumis un premier plan à Mehdi et Nicolas et ils ont accroché tout de suite. À partir de là je me suis fait un planning auquel je me suis tenu et c'est rentré pile-poil dans les délais. Il faut dire aussi que j'ai été très bien épaulé par mes éditeurs, qui ont été fidèles à eux-mêmes tout le long du processus, c'est-à-dire adorables et très pédagogues.

Découvrez l'intégralité de l'interview de Rémi dans le prochain Pix'n News.

Procurez-vous les trois ouvrages Final Fantasy sur le site de Pix'n Love

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Édito

Les Editions Pix'n Love vous proposent, pour la première fois en France, de nombreux ouvrages uniquement dédiés aux jeux vidéo ainsi qu'à leur histoire.

 

  

LE SITE !

SUIVEZ-NOUS :)

 

 

Archives

Favoris