Premium
Pix'n Love - le blog

Pix'n Love - le blog

Par Pixnlove Blog créé le 20/01/10 Mis à jour le 26/06/15 à 12h49

L'actu des Editions Pix'n Love et autres joyeusetés rétro...
http://www.editionspixnlove.com/

Ajouter aux favoris
Signaler
Evènement

Décidément ! Quelle couverture magnifique encore... Dans le n°3 de la publication IG, un dossier très bien écrit par notre ami Thierry Falcoz démontrait combien le fan service est important dans la stratégie éditoriale et commerciale d'un éditeur. Certes, il articulait une bonne partie de son article autour des orientations coquines de ceux-ci, notamment lorsqu'il s'agit de dévêtir certains des personnages emblématiques, pourvu qu'ils soient de sexe féminin si possible (une problématique évidemment abordée dans notre dernier Cahier du Jeu Vidéo, dédié aux girls dans leur grand ensemble). Mais le fan service - comme l'explique habilement Thierry - copule aussi pour de vrai !

En effet, l'un des fantasmes les plus fous que nos éditeurs chéris ont osé réaliser pour notre plus grand plaisir s'avère cette juxtaposition d'univers, via des rencontres de personnages particulièrement charismatiques. En ça, le tout récent Marvel VS Capcom 3: Fate of Two Worlds ne peut qu'exciter à nouveau ! Voir quelques uns de nos héros préférés se mettre dessus, quoi de plus joissif ? Surtout lorsque l'éditeur ne se contente pas de mêler les jûteuses licences : il se permet même quelques améliorations notables, comme le rendu 3D vraiment sympa, à l'instar de SF4. Et quand on est fan, et qu'on reconnaît la volonté du commerçant de nous faire plaisir, on accepte même quelques défauts (un Chris Redfield pas au top, faut le reconnaître - peut-être a-t-il trop d'objets dans sa besace...).

Le fan est extraordinaire. Il est génial. Certes, il est intransigeant... Mais si l'éditeur joue le jeu, le fan sera prêt à accepter n'importe quelle idée qui ne pourrait absolument jamais passer dans d'autres médias. Pour preuve : peut-on imaginer le Comissaire Moulin tenter d'inculper Tony Soprano ? Impossible, n'importe quoi ! System Of A Down qui fait monter M Pokora sur scène pour un duo endiablé ? N'importe nawak !!! Final Fantasy et Disney ? Oh, le gloups de la mort !

Voilà donc la toute nouvelle couverture d'IG, bientôt disponible (peu avant la fin du mois). Elle rappelle quand même un peu celle du premier numéro, non ?

Séb

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

Tiris
Signaler
Tiris
Cool cette couv' oui ^^.

Par contre je suis d'accord (je vais me faire taper sur les doigts par Ruth ^^), le code barre en frontal c'est un peu triste. Je suppose que c'était une obligation.
imicaali
Signaler
imicaali
Super couverture, et un contenu qui m'a l'air alléchant :)
Le code barre fait un peu laid mais bon, c'est pas non plus un truc énorme :)
Gobo
Signaler
Gobo
Superbe couverture !
isaeris
Signaler
isaeris
Très belle cette couv, justement mes préférés chez IG mag sont les premières, celle de SF, Dragon quest ou cooking mama style avec ces galeries de personnages sans que ça soit kitsch. :)

Je trouve aussi un peu dommage cet encart prix, en plus au niveau de Amaterasu mais bon il est vrai que j'ai plus souvent vu IG mag présenté au rayon magazines, devant des mags de format plus grand que sur un rayon dédié ou au rayon livres.
Dopamine
Signaler
Dopamine
Ça commence avec le code barre...

Je fais mon vieux ronchon, mais j'achète IG mag parce que justement cela ne cadre pas avec les impératifs habituels de la presse. Vous faites un mook, pas un magazine comme les autres avec des codes barre qui viennent défigurer de superbes couvertures...

Voilà, c'est pas la mort, mais si rien ne vous oblige à le faire (et rien ne semblait vous y obliger jusqu'ici) je préfère largement avoir le code barre derrière...
Pixnlove
Signaler
Pixnlove
Bien vu Mika. J'ai été également surpris. Ce que je peux t'expliquer en gros, c'est qu'IG a recentré sa commercialisation autour des points presse. Tu remarqueras que tu n'as plus de code-barres à chiffre, comme ce que tu avais depuis, je crois IGn°6, et qui s'est arrêté tout récemment. Je pense que c'est pour cadrer davantage avec les impératifs de la presse (les magazines ont rarement le code-barres au dos).
Mika
Signaler
Mika
Pourquoi le prix et le code barre se retrouvent devant?

Édito

Les Editions Pix'n Love vous proposent, pour la première fois en France, de nombreux ouvrages uniquement dédiés aux jeux vidéo ainsi qu'à leur histoire.

 

  

LE SITE !

SUIVEZ-NOUS :)

 

 

Archives

Favoris