Premium
Pix'n Love - le blog

Pix'n Love - le blog

Par Pixnlove Blog créé le 20/01/10 Mis à jour le 26/06/15 à 12h49

L'actu des Editions Pix'n Love et autres joyeusetés rétro...
http://www.editionspixnlove.com/

Ajouter aux favoris
Signaler
Coups de coeur / gueule

Il n'est guère dans nos habitudes de parler politique. Non que le sujet ne nous passionne pas... Enfin, si, il nous ennuie profondément. D'ailleurs, nous prônons l'impartialité du Pixel. Le Pixel peut être de toutes les couleurs ! Bref, ne nous égarons pas.

La Loi Amazon, récemment proposée, vient d'être votée ! Hier soir, nos brillants députés ont fait preuve d'une nouvelle démagogie choquante et stupide. Ils croient bien faire en garantissant la pérénité d'une activité prise dans la tourmente - la librairie - mais c'est le contraire qui va évidemment se passer. Nos élus, avec leur sempiternelle ritournelle "Nous sommes proches de nos électeurs" n'écoutent une fois plus que partiellement ce qui leur est rapporté.

Petit rappel. La Loi dite Amazon veut en fait casser le leadership toujours plus imposant du géant de la vente en ligne. Sont donc remis en question et interdits les deux avantages principaux qui nuisent à la concurrence, d'après les librairies - ce qui est plutôt vrai par ailleurs : les fameux 5% de réduction du prix et les frais de port offert. Cette gratuité disparaîtra donc.

Alors de prime abord, on pense à David et Goliath, ce dernier étant Amazon. C'est amusant, au passage, car il y a encore dix ans, Amazon était plutôt David. Mais passons. Nous prions à tous nos amis libraires de nous excuser pour ce post sans doute maladroit et écrit très à chaud. Mais vous savez comme nous combien notre métier est compliqué, que le livre, c'est une histoire de passionnés et qu'il est extrêmement compliqué d'en vivre décemment. Toutefois, nous pensons que vous ne pouvez pas nous contredire sur les points suivants :

- Cette loi n'empêchera pas l'irresistible ascension d'Amazon. D'abord, parce que ce monstre ne vend pas que du livre !

- Cette loi va péter totalement notre vente directe. Nous comprenons le fait que les éditeurs qui pratiquent la vente directe vous agace car ils vous concurrencent. Cela dit, si nous voulons financer un catalogue, cette perspective qu'offre Internet est indispensable. Il y a des ouvrages qui ne peuvent décemment pas être vendus dans de petites librairies faute de place. Mais les internautes risquent de fuir nos plateformes commerciales ce qui aura un impact considérable sur le chiffre des petits éditeurs.

- Amazon, pour ne citer qu'Amazon, c'est une formidable vitrine pour les tout petits éditeurs. Nous nous arrachons les cheveux pour que les librairies s'intéressent à nos catalogues. Mais soyons honnêtes. Celles-ci travaillent davantage avec les très grands comptes à commencer par Hachette, car les moyens de communication déployés par les géants sont tels qu'ils assurent d' "office" - et c'est le terme qui convient - du chiffre. Parfois, les librairies vont soutenir les talents locaux, mais les petits éditeurs ? C'est super rare. Et nous pouvons le démontrer plus que facilement ! Cette loi est donc une catastrophe commerciale et marketing pour les petits éditeurs.

- La Loi AMZ va favoriser une tendance naissante et fragile : le livre numérique. Alors, amis libraires, comment allez-vous contrer ce phénomène culturel et commercial ? Et vous, messieurs les Politiques, irez-vous jusqu'à interdire les Kindle et autres tablettes parce qu'elles tuent le petit commerce ?

Voilà quelques points vite écrits et sans doute contestables. Maintenant, nous nous adressons à beaucoup de nos amis libraires (et boutiques de JV qui auraient autrement plus de droit de gueuler contre le commerce en ligne que les libraires !!) qui ont su contrer l'émergence du commerce en ligne en étant dans une logique de spécialisation, d'offre de niche - ce qui leur a permis de développer eux-aussi le commerce en ligne. Ils ont su contrer cette concurrence inéluctable en misant sur le contact humain, sur la qualité de l'offre et son indépendance, sur son conseil toujours précieux. Eux sont toujours debout. C'est très dur pour eux, comme pour nous tous, actuellement. Mais ils ne passent pas leur temps à se plaindre contre l'évolution logique du temps, ils se bougent ! Ils n'attendent pas d'être bouffés tout cru ! Ils réfléchissent, investissent, prennent des risques ! Et aujourd'hui, ils sont aussi touchés par cette loi alors qu'ils sont, aux yeux des petits éditeurs, de véritables héros !

Alors vous, les Messieurs-Dames députés de l'UMP qui avez proposé cette loi grotesque et dangereuse, et vous les Messieurs-Dames députés du PS qui l'avez votée, nous ne vous disons pas merci. Et vous les Messieurs-Dames Sénateurs de tous bords dont l'immunité symbolise aujourd'hui toute votre proximité avec le petit peuple que nous représentons, nous ne vous félicitons pas. Pour gagner ici quelques voix avant les municipales, vous continuez de casser le moral, encore et encore, de ceux qui prennent des risques qui ne vous viendront jamais à l'esprit parce que de toute façon, vous avez tout gratos, et vous démontrez à nouveau magnifiquement que vous ne faites toujours les choses qu'à moitié (et encore), puisque vous n'écoutez que ceux que vous voulez entendre.

La Pix'n Love Team, tendue de "beau" matin.

Ajouter à mes favoris Commenter (59)

Commentaires

Nasma
Signaler
Nasma
Je suis peux étre béte ou simple d'esprit mais je ne comprend pas en quoi une loi qui va interdire la gratuité des frais de port sur les livres va vous nuire.

A moins que vous ne vendiez vos livres que grâce a la gratuité des frais de port?
Wasp
Signaler
Wasp
Ah je n'avais jamais entendu parler de ce site, merci pour le lien.
Wasp
Signaler
Wasp
Atsura > Ce dont tu parles a déjà existé. Ça s’appelait 1001libraires.com, subventionné par l'état à grands coups de million. Le site s'est royalement planté car arrivé bien trop tard et le projet a en plus ça été mené de façon plus que bancale. Du coup fermeture en 2012.
jakseth
Signaler
jakseth
ah on est deja en 2014 d ailleurs...
jakseth
Signaler
jakseth
Pour moi cette loi montre surtout a quel point la France est en retard sur le monde. Sur le fond ce sont tjrs de bonnes idees ces petites lois. Qui ne veut pas proteger son petit libraire ou son commerce du coin ?
Mais malheureusement, on est en 2013, le monde change et de plus en plus vite. Et si on n apprend pas a s adapter franchement au lieu de faire ces petites rustines qui ne serviront qu a retarder une echeances inevitable, on va droit dans le mur.
Ce que les politiques doivent faire en urgence est tout d abord de créer un contexte plus facile pour qu un equivalent a Amazon version francaise emerge, quite a le subventionner. On est tres bon a ca non les subventions ? … il est bcp trop complique aujourd hui d entreprendre en France compare au reste de monde. Et qd on le fait qd meme, on finit par passer plupart du temps, soit a se faire sucer les profits par des taxes ridicules soit a trouver des parades fiscales pour payer le moins possible. Moi je trouve la France d aujourd hui pathetique. D ailleurs je vie a Hong Kong.
Atsura
Signaler
Atsura
complètement ridicule... c'est pas ce genre de loi idiote qui va me faire lâcher amazon.

Chez le libraire : je dois commander mon livre , attendre la dispo , le récupérer.
Chez amazon : je commande , le lendemain il est dans ma boite aux lettre.
(Je peu même l'avoir directement sur kindle.)

Plutôt que nous gonfler avec des loi plus débile les une que les autres pourquoi ne pas aider les libraires a créer une alternative française a amazon ?
Un site sur lequel je peu commander mon livre et venir le chercher dans une librairie partenaire proche de chez moi dès le lendemain...

C'est tellement plus facile de balancer une loi plutôt que créer quelque chose de neuf.
Resh
Signaler
Resh
Laissons de côté la fiscalité, quoi qu'il arrive le progrès technologique détruit des emplois, c'est même presque son but, Amazon ne va pas recruter tous les libraires qu'il aura mis au chômage.
Il y a bien un moment où il faut choisir entre freiner le progrès ou laisser sur le carreau les employés qui ne peuvent pas suivre.
Cochonou
Signaler
Cochonou
Je ne pense pas qu'il soit honteux de devoir payer des frais de port lorsque l'on achète par correspondance. Mais au-delà de ça, je ne pense pas que cela affecte beaucoup le business model de Pix'n'Love, qui repose sur une clientèle de niche très motivée. En conséquence, ce billet n'est-t-il pas un peu trop... réactionnaire ?
Kenshinleo
Signaler
Kenshinleo
Je met ici mon point de vue qui rejoint celui de Pix'n Love.

"Je ne défends ni les petits libraires, ni les grandes entreprises de vente en ligne de livres... Ce que je dénonce, c'est une mesure qui touche le lecteur sans obligatoirement atteindre son but : la défense des librairies de proximité...

En clair, est-ce que cela va faire mal à Amazon ? Non... Est-ce que cela va inciter les Français qui commandent en ligne des livres à aller se déplacer en librairie ? Non...

C'est juste une mesurette symbolique et médiatisée pour aucun effet, si ce n'est le lecteur qui va payer parce qu'il ne va pas se déplacer (prix de l'essence, du parking, du ticket de transport qui augmente...). Et on pense encore urbain, mais quid de l'accès au livre dans les campagnes et les villes petites et moyennes qui n'ont pas de libraire à moins de 10 kms ? Ils doivent payer, ces lecteurs, pour pouvoir acheter le livre qui lui plait sur un site marchand ?

Soit on défend les petits libraires a fond, et on les subventionne (avec tous les défauts qui vont avec), soit on défend la concurrence, permettant un prix attractif (avec tous les défauts qui vont avec), soit on défend l'accès à tout type de lecture à tous, et on déploie des bibliothèques dans toute la France avec les mêmes bouquins partout, nécessitant simplement une carte d'abonnement à la médiathèque ou la bibliothèque (avec tous les défauts qui vont avec)."
Astha
Signaler
Astha
Je ne vais jamais en librairie, et jusqu'à maintenant je passais la plupart de mes commandes en ligne ou alors j'achetais en grande surface en y faisant mes courses. Devoir payer plus cher, pour la même chose n'aura qu'un seul et unique effet : continuer à me pousser vers le dématérialisé à chaque fois que c'est possible. Le pire c'est qu'a force on en arrive même à être tenté par le PDF sauvage pour certaines chose que l'on aurait de toute façon pas acheté... contrairement aux jeux vidéo (anciens) je n'ai pas vraiment d'attache au livre papier, physique, et j'entends pas la les romans, pas les livres à thèmes comme celle de pix que je préfère dans ce cas avoir en dur. Donc cette nouvelle loi me fera moins consommer de livres papiers et favorisera ma conso de dématérialisée, légale ou pas. Bien joué.
Ariakkan
Signaler
Ariakkan

J'ai jamais acheté un seul livre sur amazon. Je fais partie de ceux qui aiment encore flaner dans les librairies et si le livres recherché n'est pas en stock, je le commande et je l'ai sous une semaine. Le prix est presque le meme que sur leur site. Il faut parfois savoir soutenir les petits commerçants passionnés.C'est comme pour les jeux et ceux qui se fournissent chez un petit revendeur plutot qu'à la Fnac, il faut parfois choisir vers qui ont souhaite donner sa tune.

 

La même pour moi. Si je ne cherche pas nécessairement des renseignements auprès des libraires, j'aime bien leur parler de temps en temps, cela donne parfois lieu à des échanges savoureux. Je ne suis pas un anti achat en ligne mais la démarche ne me correspond tout simplement pas. Personnellement, j'ai toujours vu la loi du prix unique du livre d'un bon œil. La où les disquaires se sont effondrés, elle a permis au librairie de tenir le choc face aux grandes enseignes de type Fnac, Virgin, etc. Car c'est bel et bien pour éviter la concurrence déloyale de ces enseignes que le prix unique du livre a été mis en place. En revanche, je reste mitigé quant à cette extension de la loi. Je comprends et j'approuve toujours  la volonté de protéger les librairies, mais on ne lutte pas contre un Amazon de la même manière que contre un Virgin. Il aurait fallu développer de nouveau outils plutôt que de recycler les anciens à toutes les sauces. Sachant que les marges des librairies sont très faibles et que les loyers ont augmenté de manière exponentielle, il aurait peut être était bon de prendre le problème par ce côté en débloquant des outils de soutient financier pour palier ce problème.

 

Par contre, je ne suis vraiment pas sur que cette loi ait été voté à des fins électorales. La très grande majorité des gens s'en branle totalement que l’État protège les librairies, je suis même persuadé que cette loi va passer quasi inaperçu auprès du grand public.

Pacman
Signaler
Pacman
Si Amazon veux vendre en france qu'il commence à payer les taxes que les autres commercants payent en france !!!!!!
Moblin
Signaler
Moblin
Moi aussi j'ai du mal à comprendre quel est le rapport entre la loi Amazon et vous. Pix'n Love est très populaire, je ne crois pas que vous avez vraiment à vous plaindre. Vous avez des milliers de fans et de lecteurs et vous faites des ventes; j'aimerais pouvoir en dire autant au sujet de mon site de retrogaming. M'enfin, bonne chance quand même s'il y a vraiment menace !
Yorenzo
Signaler
Yorenzo
Cette loi est absurde, comme dit dans l'article et dans de nombreux commentaires ça ne tuera jamais Amazon, ça ne sauvera jamais les librairies qui ne sauront pas trouver un mode de fonctionnement + "actuel" et le comble c'est que ça augmentera le CA d'Amazon en piochant dans nos deniers, à nous, humbles vaches à lait qui venons déjà de nous manger une TVA à 20% de la part de nos chers hommes politiques au courant des réalités qu'on vit au quotidien.
Et d'ailleurs pour conclure mon commentaire tant qu'on parle de cette augmentation de TVA, c'est amusant de voir qu'on paye 20% du prix du produit chez Amazon pendant qu'eux snobent le fisc français :D
Comme l'ont dit d'autre avant moi, s'attaquer aux magouilles fiscales des grosses boites seraient bien + productif, il est là le pognon, pas chez le SMICard qui va juste + galérer à survivre et donc moins consommer, mais on dirait qu'un raisonnement aussi simpliste de niveau CE2 est déjà trop dur pour nos dirigeants.
Dantares
Signaler
Dantares
Cher Kurohotaru, je parlais de ce passage:
"Cette loi va péter totalement notre vente directe. Nous comprenons le fait que les éditeurs qui pratiquent la vente directe vous agace car ils vous concurrencent. Cela dit, si nous voulons financer un catalogue, cette perspective qu'offre Internet est indispensable."
Wasp
Signaler
Wasp
Vous êtes distribué par la Sodis, soit un des 4 plus gros en France. Pertinence donc de nous mettre en avant la puissance de Hachette que vous présentez comme le fournisseur officiel des librairies françaises ? Vous êtes une maison d’édition de niche, très peu susceptible de trouver une place dans la majeure partie des librairies. Vos titres sont extrêmement simple à commander pour une librairie, donc soit les libraires en question pensent ne pas avoir un public adapté, soit le thème les rebutent, soit ils jugent les titres peu qualitatifs, les raisons sont multiples, mais le manque de place n'est pas une excuse, tout est une question de choix. Pour le coup je comprend donc parfaitement votre attachement à Amazon qui vous offre une vitrine beaucoup plus importante.
Simple curiosité, quelle remise vous est extorquée ?

Pour le reste, les librairies stagnantes dont vous parlez sont en effets vouées à une mort certaine. En revanche, la tirade :"Ils ont su contrer cette concurrence inéluctable en misant sur le contact humain, sur la qualité de l'offre et son indépendance, sur son conseil toujours précieux." s'applique a une myriade de librairies indépendantes dont c'est justement la raison d'être et la valeur ajoutée à la vente en ligne. Il faut briser cette image du vieux libraire immobile qui passe sa journée à lire son bouquin derrière le comptoir et à attendre que les choses s'arrangent toutes seules. Et puis bon, j'aimerais bien voir quelle librairie digne de ce nom ne soutient pas les petits éditeurs, du moment que c'est qualitatif et adapté à la clientèle. Toute librairie n'est pas Cultura.
Kurohotaru
Signaler
Kurohotaru
@Dantares: Les frais de port gratuits, c'est si t'achetes via Amazon. Ce sont ces ventes là qui vont en pâtir, et il n'empeche que ça rapporte quand meme des thunes aux petits éditeurs...
Ancestral Z
Signaler
Ancestral Z
Cool, un petit pas en avant cette loi ^^ mais c'est sur que c'est pas le plus gros du morceau pour contrer leur optimisation fiscal et les conditions de travail des employers qui ne sembles pas être terrible...
Yojimbooy
Signaler
Yojimbooy
oups, un "le" en trop, désolé.
Yojimbooy
Signaler
Yojimbooy
Je ne suis pas d'accord sur le votre opinion selon laquelle le livre numérique va devenir plus important. Un vrai livre, ça n'a pas de prix, et les lecteurs le savent.
Strife
Signaler
Strife
Je suis assez d'accord avec le coup de gueule de P&L, sauf que...

Il n'est guère dans nos habitudes de parler politique. Non que le sujet ne nous passionne pas... Enfin, si, il nous ennuie profondément.

C'est dommage, si vous vous y intéressiez un peu plus vous auriez pu sensibiliser les lecteurs et les pouvoirs publics dès que la loi a été proposée plutôt que de venir pleurer maintenant qu'elle a été votée.

Désolé d'être un peu dur mais se vanter d'être apolitique c'est cool et à la mode mais c'est pas ça qui va vous aider à défendre votre gagne-pain.
Surtout que vous ne devez pas être le seul petit éditeur de France qui a besoin de ces revenus pour rester à flots. Donc il fallait s'organiser, faire pression sur les députés, lancer des pétitions pour être entendus. Oh, c'est encore faisable, mais demander une révision ou une abrogation de la loi après coup, c'est bien plus compliqué et long que s'y prendre dès que le texte de loi est proposé.

Ce petit coup de gueule mis-à-part, je suis de tout coeur avec vous, courage! ;)
kkshisan
Signaler
kkshisan
Un de membres a parfaitement résumer la situation anti-concurrentielle d'amazon.

Mais pour véritablement arrêter cette évasion fiscale, il faut mettre en place un loi contre l'évasion fiscale en général ... que beaucoup de notre élite pratique. (en plus d'avoir tout gratuitement avec nos impots)

Il faut donc avoir le courage de voter pour un parti politique qui mettra fin à cette "monarchie".
Dantares
Signaler
Dantares
Chers amis de Pix'n Love, je ne vois pas en quoi cette loi va, je vous cite, "péter votre vente directe" !!
Je n'ai jamais bénéficié des frais de port gratuits (à partir de 50 euros d'achats) malgré toutes les commandes passées chez vous.
Smart_Fury
Signaler
Smart_Fury
mmm il etait ou le gouvernement pour tapper sur la tete des hypermarchés qui noient le marché au depend du petit commercant ?
et de facon deloyeale qui plus est, puisque ces grandes surfaces payent a 30, 60 voire 90 jours fin de mois et vendent leur stocks en quelques jours... resultat, pendant tout ce temps, le pognon il dors pas dans la caisse... il fait des petits. du coup ils peuvent vendre a des prix sans marge, la marge se fera en produits financiers.
et ca le petit commercant il peut rien faire lui...

et ca tout le monde s'en cogne... bah ouais vous comprennez... nos moult enseignes de grande surfaces sont bel et bien francaise alors c'est pas pareil....
ross
Signaler
ross
100% d'accord avec vous,les élus sont bêtes et corrompus.

Édito

Les Editions Pix'n Love vous proposent, pour la première fois en France, de nombreux ouvrages uniquement dédiés aux jeux vidéo ainsi qu'à leur histoire.

 

  

LE SITE !

SUIVEZ-NOUS :)

 

 

Archives

Favoris