Pixel realms (visitez mon blog pixelrealms.fr )

Pixel realms (visitez mon blog pixelrealms.fr )

Par dulman Blog créé le 02/03/13 Mis à jour le 01/04/16 à 17h16

LES PALADINS DU JEU VIDEO AU SERVICE DE LA SAUVEGARDE DU PATRIMOINE VIDEOLUDIQUE
http://pixelrealms.fr/

Ajouter aux favoris
  
Signaler

Jaquette européenne de Ristar,
sortie le 18 février 1995

 

Je suis littéralement tombé par hasard sur ce jeu, comme beaucoup que je possède c'est vrai ; mais là, je m'en souviens encore... J'ai réellement craqué sur la jaquette avec ce personnage sûr de lui, c'est vraiment une étoile trop stylé, quoi !!!

Je regarde au dos de la boite pour en apprendre un peu plus sur ce jeu qui m'intrigue, et je vois des images du jeu qui me semblent de très bonnes factures, et il faut aussi le dire, c'était une des premières jaquettes qui arboraient le nouveau logo de la Megadrive avec le bandeau bleu ; c'est bête mais ça a joué en sa faveur ^^. C'est décidé, je pars du magasin avec le jeu dans le caddie !!

Une fois le jeu dans ma Megadrive II (oui, je le précise et j'y tiens ^^), c'est une véritable baffe !! L'intro du jeu me scotche littéralement, et l'arrivée de Ristar sur l'écran titre me donne (encore) des frissons. Une seule chose à faire: GAME START !!!

 

 

 

« Play with me ? »

C'est une véritable bombe, ce jeu !! Tout explose à la figure, des graphismes en passant par la maniabilité sans faille et une musique à tomber par terre.

Le moins que l'on puisse dire c'est que le jeu est coloré !! Une palette de couleurs larges et des graphismes fins, avec des décors profonds et variés,

des ennemis originaux et différents sur les sept mondes qui composent le jeu et Ristar est adorable. C'est simple, posez la manette et regardez le, il dispose toujours d'une animation différente.

Par exemple, sur la planète de feu, Scorch, Ristar se repose à cause de la chaleur et sur la planète de glace, Freon, il ramasse de la neige et fait un petit bonhomme de neige. Trop mignon !!

    Le contrôle du personnage est total. Qu'il court, nage ou glisse, Ristar se manipule avec une grande précision. Et que dire des musiques !! Elles sont de vraies berceuses, douces et agréables, presque enchanteresses. Le joueur est accompagné en beauté dans son parcours, d'après le magazine Megaforce n°36 de février 1995.

Le niveau qui l'illustre le plus est sans conteste la planète Sonata, mon préféré. Le niveau débute avec une mélodie rythmique de base que vous étofferez de gammes en fournissant plusieurs métronomes à un oiseau chef d'orchestre. Vous devrez à la fin de ce niveau au game-design impeccable, battre des oiseaux mécaniques répondant à la baguette de l'oiseau chef d'orchestre qui dirige la mélodie créée tout le long du niveau. En somme, un vrai chef d'oeuvre.

 

Voici une petite vidéo du développeur de Sega, Akira Nishino, issue de la Megadrive Collection disponible sur plusieurs supports comme la PS2 ou encore la Xbox360. Il donne un éclaircissement sur la création du jeu:

 

Il était une fois, avant un hérisson bleu....

 

Yuji Naka (gauche), Naoto Ōshima (centre), and Hirokazu (droite)

Ristar a été développé suite à une idée originale formulée pendant une séance de design sur le personnage qu'allait devenir Sonic the Hedgehog. En 1992, Yugi Naka, directeur de la Sonic Team se rappelle :

« En premier lieu, nous avons pensé à un personnage ressemblant à un lapin avec des oreilles qui pouvaient s'étirer pour attraper des objets. Au fur et mesure de la progression du jeu, nous avions besoin de caractéristiques spéciales, un pouvoir sur les ennemis. Je me souviens d'un personnage, auquel j'avais pensé des années auparavant, qui pouvait se mettre en boule sur lui-même et sauter sur les ennemis. Les hérissons peuvent se recroqueviller sur eux même telle une balle, donc nous avons décidé d'abandonner le lapin au profit d'un hérisson. »

Quelques années plus tard, le jeu mettant en scène le personage-lapin développé séparément de Sonic, évolua sur un prototype nommé Feel. Ce personnage prototype ressemblant à un lapin qui n'utilise plus ces oreilles au profit de ses bras. Un autre nom apparaît lors de la création du personnage, Volt comme le voltage, ceci peut expliquer les éclairs sur les chaussures du héros. Après quelques changements sur le personnage principal, le jeu devint ce que nous connaissons, Ristar. Le nom du héros n'étant pas défini dans la version occidentale, évolua de Ristar the Shooting Star à Dexstar, et finalement Ristar.

Fin 1994, Sega planifiait de poser Ristar comme le successeur de Sonic the Hedgehog. Pourtant, le jeu ne reçu jamais l'exposition nécessaire et les ventes ne suivirent pas. Le tout est certainement dû au fait que la sortie du jeu se fit tout juste trois mois avant la sortie de la Sega Saturn, la nouvelle console de Sega, qui éclipsa notre héros.

 

 

Histoire de la localisation d'une étoile

 

La déesse Oruto

Comme la plupart des jeux de l'époque,  l'histoire du jeu peut changer entre la version japonaise et occidentale. Dans toutes les versions de l'histoire, l'action prends place dans le système Valdi, dans lequel le terrible pirate de l'espace, Kaiser Greedy, contrôle mentalement les leaders des différentes planètes afin de lui obéir.

Dans la version japonaise, le peuple de la planète Neer (Flora dans la version occidentale) prie leur héros avant que Greedy utilise un de ses serviteurs Rhio,  pour manipuler le chef de la planète tel un vulgaire laquais. Les prières désespérées atteignent la nébuleuse de la déesse Oruto. Elle réveille un de ses enfants, Ristar, dans le seul but de répondre aux prières de ce peuple innocent. Il se doit de stopper Greedy et les leaders de chaque planète manipulés pour restaurer la paix dans la galaxie.

Dans la version occidentale, Oruto est tout simplement absente de l'histoire. En revanche, on note l'apparition du père de Ristar, une étoile filante qui est le légendaire héros de la galaxie,  protégeant le système Valdi. Au contraire d'Oruto qui réveille Ristar, le légendaire héros est kidnappé par Greedy, et il incombe à Ristar de sauver le monde mais également son père.

La version japonaise du jeu se finit avec Greddy et deux de ses sous-fifres, Ionnus et Uranium, posant sur une planète déserte ou une lune, avec l'image de Ristar apparaissant dans l'espace. La scène de fin occidentale montre Ristar se jetant dans les bras de son père.  Emouvant.

Ecran de fin occidental
Ecran de fin japonais

  

Le boss du niveau de la glace, Itamor, est un gros chat robot, puis modifié en un robot de glace dans la version occidentale. Dans le jeu, Ristar doit attraper des plats de nourriture chaude et les jeter dans la bouche d'Itamor. Au Japon, les gens boivent et mangent relativement chaud ; or le chat est considéré comme un animal paresseux et possédant un palais délicat. A ce titre, neko jita "langue de chat" est une expression populaire qui sert à désigner les personnes qui font la fine bouche. Dans la culture anglophone, cette référence n'existe pas, il a donc été décider de changer le monstre neko en robot de glace se faisant battre par « de bon plats chauds ».

Le Robot Chat de la version japonaise
Le Robot de la version occidentale

   

D'autres changements mineurs furent développés pour convenir un peu plus au public occidental, comme des changements graphiques sur Ristar pour le rendre « plus sérieux » (voir un peu hautain, enfin c'est ce que je crois, à vous de juger ^^),

le fait de renommer les niveaux pour être plus raccord avec leur look, et aussi notamment l'ajout de scènes non jouable comme la scène de ski lorsque Ristar arrive sur la planète de glace, ou encore l'ajout de chaussures anti gravité pour expliquer pourquoi Ristar flotte dans les airs sur une scène particulière de la planète Automaton.

 

Voici une vidéo relatant toutes les différences entre les versions japonaise et occidentale du jeu. Elle est un peu longue, mais tout est là !!

 

 

Une étoile filante...

Vous l'aurez compris, ce jeu est une franche réussite sur toute la ligne, avec son univers attrayant, son gameplay aux petits oignons et des graphismes saisissants. Ristar aurait mérité mieux mais avec sa sortie tardive éclipsée par la Saturn, c'était peine perdu. C'est connu, on retient plus le nom des planètes du système solaire que le nom des étoiles qui le compose. Cependant avec Ristar, la Sonic Team nous livre un petit joyau avant que la Megadrive ne tire sa révérence. Ristar fut un personnage qui disparut trop tôt, et parce qu'il fut une étoile filante, rien n'empêche que nous fassions un voeu... ^_^

 

 

Merci à la Sonic Team de nous avoir livré ce jeu qui restera à jamais dans mon coeur, et merci à vous, chers lecteurs, pour votre soutien !!

Sydney

 

Sources :

http://en.wikipedia.org/wiki/Ristar

 

http://ristar-cluster.info/php-pages/index2.html

De vrais passionnés sur Ristar et son univers, merci d'aller les visiter !!

 

http://www.abandonware-magazines.org/index.php

Un grand merci pour le recensement incroyable en tout genre, qui a aussi besoin de nous en partageant nos vieux magasines poussiéreux, pour ne jamais oublier !!

 

http://browse.deviantart.com/?qh=&section=&global=1&q=ristar&offset=0

De très belles illustrations réalisées par des fans, pour continuer la magie... A voir absolument !!

Voir aussi

Jeux : 
Sonic the Hedgehog (Original), Ristar
Sociétés : 
Sega
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

ShootThemUp
Signaler
ShootThemUp
Un excellent jeu méconnu effectivement, et qui dégage vraiment une ambiance "Soniquienne"! Les niveaux se traversent de différentes façons et sont donc très rejouables, mais le jeu devient très dur vers la moitié du jeu déjà je trouve (pas mal de pièges vicieux). Dans certains passages demandant de la précision, je sais pas si c'est pareil pour vous mais j'ai souvent du mal à tirer mes bras en diagonale, et c'est souvent mortel quand il faut être vif...
ipiip
Signaler
ipiip
j'y ai rejoué le weekend dernier sur ma megadrive1 :lol:

toujours tres bon !
Atila
Signaler
Atila
une tuerie ce jeu!!!
Retromag
Signaler
Retromag
Bel exposé pour un titre aussi explosif !

Édito

bonjour à tous !

voila 27 ans que cette passion pour le jeu vidéo me poursuit depuis que mes parents ont décidés un jour de m'acheter une NES.

Et voila 27 ans plus tard que je commence à écrire sur ce qui représente ,à mes yeux , le huitième art sur terre.

à travers ce blog , je partagerais avec vous  toutes mes expériences passées , présentes et futures mais aussi mes délires !

en espérant que ca vous plaise !

 RETROUVEZ VOUS MOI SUR PIXELREAMS.FR pour retrouver le reste de mes articles :-)

 

Archives

Favoris