Les liaisons virtuelles

Les liaisons virtuelles

Par Phaelgalis Blog créé le 04/08/10 Mis à jour le 17/08/10 à 14h09

De petits articles sans prétention aucune pour un blogeur qui ne se prend guère au sérieux! :)

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux vidéo

A l'origine de ce délire une photo d'Eric Woerth qui se retrouve par hasard côte à côte avec une image de Niko Bellic portant des lunettes...Et là c'est la révélation divine: prenez Niko, filez lui un costard et des lunettes de premier de la classe, rajoutez lui quelques années et une calvitie plus prononcée...Et paf ! Vous obtenez un authentique sosie raté du ministre du Budget. Dès lors des esprits mal tournés tels le mien se prennent  aisément à imaginer un GTA 5 gaulois avec des mafieux bien de chez nous!

Dans la ville de Bettencourt city la fraude fiscale et le conflit d'intérêts sont une constante avec laquelle il faut compter pour survivre. Vous incarnez Enrico Worth une petite frappe débarquant de Chantilly. Votre cousin Sarkozic propose de vous héberger et de vous fournir du boulot dans le milieu.

Votre rôle consiste désormais à rouler de façon débridée à travers la ville de diners mondains en diners mondains et à convoyer des enveloppes de micro-planques en micro-planques. Vous devrez en outre effectuer des missions fiscales consistant à enterrer les dossiers compromettants pour le compte de différents potentats locaux.

Nouveauté du gameplay, vous n'avez plus rien à craindre de la police mais bien du cartel trotsko fasciste des médias qui n'hésitera pas à dissimuler des pièges et à vous poursuivre en tous lieux! Ainsi votre nouvelle jauge sera constituée non pas d'étoiles mais de symboles d'enregistreurs. Fort heureusement vous disposez d'un arsenal de contrefeux médiatiques inédit : roulez sur un Rom pour créer une polémique faisant baisser votre jauge, trouvez une lune islamiste pour semer les médias et n'hésitez pas à lancer des femmes en burqua sur les chiens et la meute afin de les distraire.

Les villes de Neuilly , de Chantilly ainsi que différentes localités suisses ont été retranscrites en 3D avec un souci rare du détail et c'est avec grand plaisir que vous arpenterez ces décors paradisaques fiscaux. Petite détail qui ne manque pas de sel marin, l'île d'Arros sera même peuplée de nuées de moustiques et de bancs de requins à l'identique de son homologue seychelloise.

Ne manquez pas la course poursuite hippique à Compiègne, les cascades en jet ski sur l'île d'Arros et le slalom en voiture sur les routes du tour de France. Distribuez les 100 légions d'honneur cachées pour débloquer de fabuleux bonus et devenez le numéro un du milieu (accessoirement remplacez votre femme par un top model grâce au système de romance)! GTA 5 s'annonce d'ores et déjà comme un monument vidéo-ludique.

Sortie de préférence après les élections présidentielles de 2012, avec un abonnement à 112 euros par mois!

NB: Tout ceci est évidemment à prendre au second degré! J'aime bien prendre l'actualité par l'absurde en imaginant ce que cela donnerait dans un jeu vidéo. Alors de grâce pas de commentaires du style "Et la présomption d'innocence alors?". Par contre vous pouvez me traiter de trostko-fasciste si ça vous chante! ;)


En bonus voici les images des vacances d'Eric Woerth aux states. On a frôlé l'incident diplomatique quand même, tout ça parce qu'un black gérant de Seven-Eleven lui avait causé gras. Je serais Mediapart, je ferais gaffe! ^^


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Meta gaming

chef-d-orchestre.jpgVous est-il déjà arrivé d'avoir la même chanson en tête pendant des jours voire des mois, chaque note vous faisant revivre un instant de votre vie, d'un film ou ,lorsqu'on est un geek , d'un jeu vidéo? Certains extraits musicaux  sont de véritables signatures  et contribuent autant si ce n'est plus que le reste du contenu à la renommée d'un titre. Je vous propose donc un rapide survol des morceaux qui m'ont le plus marqué durant mon expérience de gamer! Ne partez pas en courant! Je vous ferais grâce des innombrables remix du thème de Mario, promis juré! ;)

Les Fantaisies finales!

La musique est le ciment émotionnel de la série final fantasy, si bien que des années plus tard je me souviens davantage de certaines mélopées du jeu que des détails de l'histoire. La qualité d'ensemble de la bande originale de la saga est très bonne mais si je ne devais retenir que trois morceaux fétiches ce seraient la musique des boss de FF VII, celle de la parade de FF VIII et le thème de Tina de FF VI.

 

 

 

 

Cette chanson constitue mon principal souvenir de FFVIII qui n'est pas, au demeurant , l'opus le plus marquant de la série. Cette scène de la parade où ce morceau est passé en boucle pendant un temps interminable jouissait réellement d'un souffle épique rare et la musique y contribuait grandement. Bon j'étais jeune et j'étais persuadé que la chanteuse répétait en boucle "Ihmotep"! Allez savoir pourquoi! ^^

 

 

 

Tout un chacun est libre de choisir ce qui symbolise pour lui un jeu, une série, un univers... Pour ma part ce thème récurrent des boss de FF7 possède une force d'évocation rare et permettait de s'évader complètement le pad à la main. Peu importe les séquelles lamentables de FF7, et ses produits dérivés à chaque fois que j'écoute ceci : je me souviens pourquoi FF VII était un aussi bon jeu!

A bien y réfléchir , même si la qualité in game n'était pas aussi bonne que la version que je vous propose, le thème  de Tina de FF VI était lui aussi superbe! Avec des graphisme dernier cri ce jeu enfoncerait la plupart des titres actuels et ne ferait qu'une bouchée de ces bouses que sont FF XII et le nouveau FF XIII! ;)

 

 

 

 

Le championnat du monde de Chrono Cross à Bercy!

Restons dans l'univers des jeux de rôle avec la bande originale de Chrono Cross, le titre faisant suite à Chrono Trigger sur Playstation première du nom. Je vais être honnête, je n'y ai pas joué plus de deux semaines ! Pourtant lorsque j'avais vu la vidéo d'intro à l'époque et certaines séquences  de jeu chez un pote qui l'avait, (oui bon on fait tous des erreurs, étant un fan de Sega j'avais misé sur la Saturn à l'ère des 32 bit... j'aurais du m'arrêter à la Megadrive !Je n'ai eu la PSone que bien plus tard lorsqu'elle était déjà mourrante! ) j'ai été happé par la musique qui est vraiment d'une qualité rare! A force de le harceler il a  accepté de me prêter sa play et le jeu mais pas sufisamment longtemps à mon goût hélas! Deux titre m'ont particulièrement marqué à savoir "Scars of time" et "Radical Dreamers":

 

 

 

 

Je déteste les chansons avec des voix japonaises généralement mais ici cela ne me gêne pas, l'émotion transpire de la chanson et ça réveille une corde sensible vraiment très profondément enfouie chez moi! ;)

 

 

Que dire de celle-ci si ce n'est qu'il s'agit sans doutes de ma préférée entre toutes, les notes coulent comme de l'eau et ça pétille de partout! J'adore!!

 

Zelda qui gratte

Pour qui connaît un peu la série des Zelda , musiques, énigmes et séquences d'action sont étroitement imbriquées dans un tout souvent passionnant. En raison du format cartouche, vénéré par Nintendo au moment même où le CD s'imposait partout ailleurs, la qualité de compression des morceaux des meilleurs épisodes des aventures de Link n'est guère optimale. Néanmoins cela contribue aux charme de ces chansonnettes en leur donnant un certain cachet.

Si je ne devais mentionner qu'un unique morceau m'ayant marqué dans tout Zelda ce serait probablement le thème de la Vallée Gerudo dans Zelda: Ocarina of Time. Laissez moi trente secondes pour vous poser le cadre! Imaginez un Link fraîchement adulte qui vient de mettre la main sur son fidèle destrier Epona et dévore à grand vents la plaine d'Hyrule mû par un sentiment de liberté unique pour l'époque. Soudain un pont suspendu brisé se dresse au dessus d'un canyon gigantesque! Grisé par votre nouvelle découverte , vous décidez de pousser les limites de votre monture et vous élancez à pleine allure pour littéralement vous envoler jusqu'à l'autre bord du gouffre! Un nouvel univers exotique s'offre alors à vous, animé par une musique rythmée et envoûtante: c'est ce que j'appelle un jeu d'aventure! Notez qu'une version orchestrale existe également, très agréable à entendre mais moins pêchue à mon goût.

 

 

 

Moi dans la rue j'ai la rage!

Certains jeux marquent par leur bande son mais davantage parce que celle-ci s'incruste dans votre tête pour ne plus en sortir. Indépendamment de leur qualité de jeu les Street of Rage possèdent une ambiance sonore hallucinante, même pour un jeu 16 bits. Le premier stage du deuxième volet de la trilogie est relevé par une musique absolument inoubliable! Certes c'est un morceau de techno mais quel morceau! Je vous laisse seuls juges, moi en tous cas ça s'est imprimé dans ma petite tête jusqu'à cette soirée où par ennui je vous pond cette note bouche conduit auditif.

 

 

 

Metal Gear soliste

Il se fait tard, je n'ai plus les idées très claires et plus aucune chanson ne me vient à l'esprit. On peut sans doutes  l'imputer au fait que les autres morceaux ne m'ont pas autant marqué que ce soit par méconnaissance des jeux qu'ils accompagnent ou par les caprices de ma mémoire, qui ,à même pas un quart de siècle , est rongée par un Alzheimer précoce. Je ne peux toutefois pas vous laisser sans un clin d'oeil à papy Snake, l'espion le plus classe du monde ( James Bond c'est une tarlouze à côté je suis désolé) dont le thème principal est tout simplement mythique. Tant qu'à faire autant voir les choses en grand et vous sortir la version orchestrale jouée durant le festival a Night in Fantasia en 2007. Putain ce que j'aimerais assister à ce genre de performances en live! Ssssssnnnnnaaaaaaaaaaaake!!!!!

 

 

PS: Comme je l'ai dit je fais ça à une heure vraiment tardive sur un coup de tête ! Je reverrais le style de l'ensemble à tête reposée,bien que la journée de la procrastination soit du passée. ;)  Je rappelle que tout cela est bien subjectif, la liste a été raccourcie en raison de la flemme et des relents d'alcool. Je ne suis pas en outre un grand mélomane et  certains morceaux largement reconnus dans le monde du jeu vidéo peuvent me taper sur le système assez vite! Prenez one winged angel, le thème de Séphiroth, par exemple :  je ne l'écouterais pas à longueur de journée.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Mangas et Animes

Je suis désolé de ne faire que des notes un peu tristes en ce moment mais ce film me tient vraiment à coeur. L'exercice est perilleux à n'en pas douter et ne constituera en aucun cas un hommage digne de ce chef d'oeuvre d'animation japonaise.

 

medium_tombeau2.3.jpgJ'ai vu ce film en tout et pour tout trois fois dans ma vie. La première expérience fut dramatique dans la mesure où je n'y étais pas préparé. Ce fut un creve coeur et du haut de mes 15 ans, et 100 kilos de testosterone, je n'ai pu que pleurer comme une madeleine de bout en bout! Quand j'avais vu studio Ghibli j'avais fait le rapprochement avec Miyazaki et son Totoro, des animations tout en finesse mais emplies de féérie. Hélas l'oeuvre de Isao Takahata est dure, vraiment dure car elle n'oblitère aucun fait, ne fait aucune concession et décrit une réalité extrêmement cruelle. Imaginez un conte de fée d'une grande poésie mais où les protagonistes souffrent terriblement, où le Loup prend un visage d'Homme, du nationalisme et de la guerre.

 

 

Il ressort de ce long métrage d'animation une émotion très intense qui oscille entre la sympathie envers ces deux gosses, l'horreur, la pitié, le dégoût, la joie ,car il y en a, et une tristesse insondable. Une boule se noue au creux de votre estomac et vous marque à vie. En cela le Tombeau des lucioles est supérieur à tout ce que j'ai pu voir dans les "vrais" films sur la guerre et autres sujets tragiques, mais ô combien classiques. Je peux affirmer sans sourciller qu'il s'agit d'un chef d'oeuvre en son genre, un film comme on en voit qu'une poignée dans sa vie.

medium_tombeau1.jpg

On ne nous prend pas par surprise pourtant: dès la première scène on rentre dans le bain et l'on connait le destin douloureux qui attend ses deux gosses. Leurs fantômes nous invitent à découvrir leur histoire tragique mais malheureusement banale, celle de deux orphelins perdus au milieu du brasier et du charnier qu'est devenu Tokyo durant la seconde guerre mondiale. La scène du bombardement n'a rien de spectaculaire mais montre bien l'atrocité de ce genre d'événément. Comment oublier ce prodige d'animation qu'est le visage tétanisé par la peur de la jeune Setsuko? Leur mère meure des suites de graves brûlures et ils sont contraints d'aller chez leur tante. S'ensuit une histoire alternant des moments de bonheur simples, toute l'affection qui existe entre ce frère et sa soeur, et des scènes tragiques ou révoltantes. Le tout s'enchaine tel le scintillement d'une luciole qui vole vers son inexorable fin: la mort.

medium_tombeau5.jpg

Je me suis surpris à sincèrement en vouloir à certains personnages: comme la tante ,condensé de nationalisme et d'égoisme, qui meriterait une bonne paire de claques, le docteur insensible, le paysan aimable au début mais qui n'hésitera pas à passer à tabac le jeune garçon... Ce film révéle certains des aspects les plus noirs de la nature humaine et certains dialogues sont d'une violence inouie. Face à cela le courage de ce garçon qui ne cherche que le bonheur de sa soeur, qui pleurera pour les deux, lui vaut notre sympathie malgré toutes ses erreurs et ses maladresses. Cet aspect m'avait sans doute le plus marqué en tant que grand frère. Je me suis demandé ce que j'aurais fait vis à vis de mon petit frère dans une telle situation.

 

Les critiques sont nombreuses mais jamais totalement explicites. Il n'y a pas de parti pris direct, de glorification outrancière ou de misérabilisme débordant, juste la réalité crue d'une guerre et de ses conséquences du point de vue de deux enfants livrés à eux mêmes. Tant de scènes me reviennent, je voudrais tant vous faire une analyse détaillée saupoudrée de concepts pointilleux. Las je n'y arrive pas et quand bien même j'y arriverai , je me dégouterai profondément.

medium_tombeau.jpg

C'est vraiment à voir! Ne lisez pas ma critique, ne vous fiez pas à mes idées: regardez le et forgez vous votre propre impression! J'ai pour ma part subit un grand choc au contact de ce film. De ce jour je n'ai plus jamais plus été à même d'apprécier un film de guerre. J'en porte toujours la marque au fond de moi et même après 3 expositions je n'arrive pas à être à l'aise avec ce métrage d'animation: je suis toujours au bord de fondre en larmes! Sans doute suis-je trop con, je ne sais pas. Après tout ce n'est qu'un dessin animé, mais cette gamine m'est apparue bien plus réaliste et débordante de vie que toutes les actrices, récitant leur rôle par coeur, que j'ai pu voir!

medium_tombeau4.jpg

En bref au risque de me répéter si vous ne l'avez pas vu jettez vous dessus! Attention cependant à prévoir un stock de mouchoirs et à ne pas inviter des personnes devant qui pleurer s'avérerait compromettant. Pour ceux  qui l'ont vu j'aimerais avoir votre opinion sur le film. Suis-je le seul neuneu à laisser s'échapper toutes les larmes de mon corps??

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Mangas et Animes

medium_Jin-Roh-06.jpgDans le milieu de l'animation japonaise, le nom de studio IG est synonyme d'oeuvre de qualité tant dans le rendu de l'animation que sur le plan scénaristique. Jin Roh fut un de leurs tout premiers long métrages réalisé en 1998. Ce film plus profond qu'il n'y parait conjuge une esthétique froide mais irréprochable avec un scénario classique mais bien ficelé, agrementé de superbes musiques, dans un conte pour enfant désabusé et décapant. Qui du petit chaperon rouge ou du loup est le gentil? Lequel a raison? Seul celui avec les plus grandes dents pourra le dire...

 

Inspiré en partie des oeuvres de Philippe K. Dick, l'action prend place dans un Japon d'après guerre fantasmé mais crédible. La croissance économique a repris à grands coups de pied au cul et Tokyo a été reconstruite à grand train. Mais comme bien souvent les fruits de cette croissance n'ont pas été répartis équitablement. La contestation gronde donc au sein de la population et des groupuscules d'extrême gauche se forment pour mener une véritable guérilla urbaine basée sur la terreur. Face à ces individus peu scrupuleux, la Police conventionnelle ne suffit plus. Une force d'intervention placée sous l'égide d une comission de sécurité voit donc le jour. Cette unité appelée Pozem va dès lors lutter contre la Secte, le groupuscule d'extrême gauche dominant, avec une férocité sans précédent. La division Panzer,  troupe de choc lourdement armée de la Pozem, entame ainsi une oeuvre d'élimination de masse des dissidents, qui en retour ont recours à des méthodes terroristes pour se défendre. Les deux camps amorcent ainsi une spirale de violence et de repression qui ronge le pays de l'intérieur et le mène au bord du chaos.

 

Le film débute à un moment clé du conflit où la puissance de feu des Panzers a fini par acculer la Secte au bord du gouffre.  Cette dernière en est réduite à se dissimuler lors des manifestations et à transporter des engins explosifs par les égouts via des convoyeurs atypiques: les "petit chaperons rouges", des femmes et des enfants principalement. Au cours d'une de ces opérations à haut risque un "petit chaperon rouge" est intercepté par le soldat Fusé de l'unité Panzer. L'aspect de la fillette perturbe Fusé qui se contente de la fixer tandis qu'elle amorce la bombe et se fait sauter avec tout le quartier.

 

medium_jinroh_40_2.jpg

Par miracle, et grâce à son équipement, le soldat Fusé survit au drame et se retrouve mis à pied. C'est le début d'une valse de coup bas et d'intrigues entre la police et la Pozem. La puissance de feu démentielle de l'unité Panzer constitue en effet une menace pour la légitimité la Police qui veut se défaire de l'image de boucher collant désormais aux forces de l'ordre. En outre la quasi disparition de la secte remet en cause l'existence même de la Pozem, la relation entre le loup et sa proie étant symbiotique dans un sens. La Brigade des loups, unité mythique de contre espionnage intra service, va donc entrer en jeu pour permettre à l'unite Panzer de continuer son action. Le scandale provoqué par l'hésitation de Fusé ouvre une brèche dans ce conflit que la police va s'efforcer d'exploiter.

 

medium_2-_028.jpg

Au coeur de cette tempête un couple hypothétique se forme entre Fusé et la grande soeur du chaperon rouge qui a explosé. Cette rencontre n'est évidemment pas fortuite mais, en dépit de ce cercle de trahisons, on se prend à espérer qu'une étincelle d'humanité fasse jour. La relation entre cette fille qui veut exister dans le coeur de quelqun d'autre, et le super soldat Fusé, qui se retrouve coincé entre son devoir de soldat et des sentiments qu'il ne comprend pas, est à la fois complexe et frustrante. Peut-on parler d'amour? Honnêtement je ne saurais le dire...

 

Le fil directeur de cette tragédie, au sens propre car les acteurs connaissent déjà le dénouement de cette farce, est l'analogie au conte du petit chaperon rouge. Le chaperon rouge est une âme solitaire, en proie à la peur d'être oubliée, qui se jettera sciement dans les crocs du loup afin d'obtenir ne serait-ce qu'un peu de chaleur. Le Loup quand à lui n'est pas l'incarnation du mal asexuée, non définie et sans scrupules que l'on l'imagine classiquement. Le Loup essaye au contraire de devenir humain, mais il fait partie d'une meute avec ses propres régles qui ne lui laisse le choix qu'en apparence. 

 

medium_Jinroh12.jpg

D'un point de vue personnel, je considère que cette histoire n'a pas de véritable héros, seulement des acteurs engoncés dans un carcan de contraintes dont ils n'arrivent finalement pas à s'extraire en dépit de leurs sentiments. Un jeu à trois se met ainsi en place entre le loup, le chasseur et le chaperon rouge dont le denouement ne conforte pas la morale. Pour quelqu'un qui a fait, ou du moins essayé de faire, un peu de sciences sociales ce film est passionant. A partir d'une mauvaise interaction entre un soldat et un opposant, au sens de Goffman, le premier aurait effectivement du tirer sur le second, des mécanismes de correction et des luttes de rédéfinition des rapports de force entrent en action. Au final tout le monde joue le rôle que l'on attend de lui malgré les larmes. N'est-ce pas là la quintessence du fait social? Oui c'est cynique! Oui moi aussi je veux croire que l'on puisse y échapper par sa volonté. Mais est-ce la règle ou l'exception?

Le point de vue désabusé du film est emblématique d'une vague de long métrages japonais dont fait partie par exemple Ghost in the Shell. Le mot d'ordre général  de ces films pourrait se résumer à l'assertion de Georges Abitbol (l'homme le plus classe du monde): Monde de merde! On aime ou on déteste: libre à chacun de se forger sa propre opinion. Jin Roh reste une film d'animation superbe, intrigant et entièrement réalisé à la main (le dernier du genre au Japon). Raison de plus pour le voir.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo

25760-ecco-the-dolphin-defender-of-the-future-1_640.jpgAmis Gamers je vous propose en ce jour d'avoir une petite pensée émue pour toutes ces étoiles du pad, ces vedettes des bits qui, après avoir connu l'excitation de la gloire à leur époque , sont tombées dans l'oubli et la disgrâce par la suite. Nombre d'entre elles ne sont plus aujourd'hui que leur propre ombre dévorée par ces fléaux que sont l'alcool, la mal bouffe, la calvitie, la drogue, la pauvreté... et j'en passe.  Pourtant certains parviennent à remonter laborieusement sur le devant de la scène, bien souvent au prix d'efforts surhumains et de travestissements inacceptables. Je dédie cette note à leur courage, leur souffrance et leur persévérance. Quant aux oubliés non mentionnés ici, que Roxxor le dieu des Geek vous accueille en son sein!

 

Une success story exemplaire:

 

Rappelez vous les années 90 et leurs idoles! Qui en cette période bénie ignorait les noms de Ryu, Chun Li, Ken, Dhalsim et compagnie? Les combattants de rue  s'affichaient alors en tous lieux ,des figurines aux écrans de cinéma! Ils pouvaient se targuer  en outre d'avoir  toutes les nanas pour eux tandis que le Hadoken était en passe de supplanter le Kaméha dans le coeur des fans. Cependant, derrière cet écran de fumée, se tramait déjà un complot ourdi par JCVD et Hollywood pour se débarasser de ces stars du Soleil Levant devenues trop influentes à leur goût!

 

streetfighter2v.jpg

A la suite de Street fighter 2, épisode phare s'il en est, une longue descente aux enfers commence dont le point d'orgue sera le viol en place publique de la franchise Street Fighter par JCVD dans le film éponyme! Souvenez vous  de ces scènes insoutenables où Guile Vandamme pilote un bateau furtif, tandis qu'un Ryu aux yeux globuleux se bat à coups de taser! Pourrez vous supporter la vision de M.Bison en costume moletoné et en robe de chambre, sans parler de ce Blanca tout droit sorti de la série l'incroyable Hulk des années 70?! Moi non ! Ce fut le cas de pas mal de fans de la première heure, tellement traumatisés que même les sorties de Super Street Fighter 3 alpha Turbo reloaded oula ça va  vite... et consort ne parviendront pas à raviver la flamme, sauf dans le coeur de quelques extrêmiste de la 2D. Tekken, Soul Calibur, Virtua Fighter et leur 3D sataniste déferlent alors laissant les anciennes étoiles dans le trou noir de l'oubli!

 

 

 

Quelques années plus tard une équipe de télévision en mal d'inspiration décide de filmer le résultat de ces longues années de traversée du désert. Le spectacle offert est pitoyable: Dhalsim est devenu chauffeur de taxi, Zangieff balayeur, Sagat parle à son chat Tiger, Chun Li est blanchisseuse, Ken employé de bureau, Guile un vendeur de hot dog obése! Chun Li est  d'ailleurs tellement désespérée qu'elle s'essaye à la prostitution avec Kristin Kreuk, dans la légende de Chun li le film!  Je n'ai malheureusement pas eu la force de visionner la sex tape...vous m'en voyez navré!

 

 

 

Cependant en 2008, un miracle se produit! Après des centaines d'heures de musculation, de régime intensif, d'implants capillaires et mammaires sans compter le recours abusif à la chirurgie plastique, nos héros sont de retour dans Street Fighter 4! Le succès est énorme avec plusieurs millions de copies écoulées en un temps record! Ryu et ses amis sauront-ils conserver leur nouvelle popularité ou s'agit-il d'un éphèmère chant du cygne? Seul l'avenir nous le dira!

 

Le prix Éric Besson est décerné à :

 

Sonic le hérisson UMP... quel traître celui là! C'est un vrai Éric Besson inversé ce type! Il a rejoint les forces prolétaires du plombier moustachu, qui s'est essayé avec succès à l'ouverture et au socialisme de marché tout comme les Chinois! Pour qui se souvient du différend qui opposait Sonic à Mario dans les années 90, il s'agit là d'une hérésie sans nom! On pensait qu'après sa longue déchéance ,déjà narrée dans ces pages , il avait touché le fond! Force est de constater qu'il regorge encore de surprises nauséabondes ce hérisson! Se prostituer ainsi au vu et au su de tous c'est vraiment indigne! Tout ça pour un rôle de second couteau asseptisé! Néanmoins quand on suce on obtient parfois un petit quelque chose, en l'occurrence un sonic 4 en 2D qui sortira en téléchargement sous peu! Laissons lui au moins une chance, je suppose qu'il faut savoir pardonner, même s'il vous en coûte...

 

Ode à tous ces inconnus qui un jour nous ont fait rêver:

 

Il est déjà délicat de savoir avec certitude ce que sont devenues les anciennes superstars , alors imaginez le chemin de croix qu'endurent ces stars d'un jeu, ces intermittents virtuels que l'on jette tels des Kleenex usagés! Il faudra se contenter de conjectures et de rumeurs sur leur devenir j'en ai bien peur. Ainsi Abe se serait lancé dans la finance internationale avant d'être doublé par Madoff, Croc aurait été maltraité par Steve Irving avant de finir en sac à main, Crash Bandicoot serait devenu dealer de drogue. à Sydney. Certains ne s'en sont pas si mal sorti quand même à l'instar de Cool Spot qui a connu une brillante carrière de smiley, de Parappa the Rapper  qui serait devenu DJ pour Lara Fabian et de Klonoa qui a connu une brève carrière d'animal de compagnie de Paris Hilton! Enfin je dédie ce billet à la mémoire de Ecco le dauphin , sauvagement assassiné par les Japonais avant d'être servi dans un sandwich thon-mais dans une cantine quelconque! Tu étais le meilleur d'entre nous snif!

 

 

PS: Bon j'en ai forcément oublié un paquet, c'est fou ce que ma mémoire diminue au fil des années, je ne mange pas assez de poisson, mais....ouuuuuin Ecco, poisson...snurf!

Ha oui la série Street Fighter the later years compte une dizaine d'épisodes mais comme je peux pas intégrer leur vidéo youtube sur le blog, et que la navigation sur leur site est très moyenne, vous êtes bon pour faire une rapide recherche sur youtube! Si vous n'êtes pas anglophobes ça vaut le coup, je me suis bien marré, Sagat et son chat Tiger sont hilarants, et on sent que les mecs sont d'authentiques fans du jeu! ;)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Meta gaming

Interpollu-da172.jpgIl est bon de temps à autre de se lancer dans une petite séance d'onanisme intellectuel, sous la forme d'articles pseudo-polémiques sous documentés et moralisateurs. De par ma "formation", et aussi en raison d'une affinité naturelle avec la fumisterie, il s'agit d'un exercice dans lequel j'excelle en temps normal. Las à force de glander je commence à souffrir d'un ankylosement neuronal. J'ai donc décidé d'entamer une thérapie par la note fondée sur une analyse prétendument introspective de mes propres comportements et tendances moralisatrices, ainsi qu'une esquisse sur la relation entre mes pairs, couramment répertoriés comme un sous-genre du "geek" affilié aux jeux à savoir les "gamers", et les questions environnementales et citoyennes. Vous trouvez cela pédant et superfétatoire? Bah tant pis pour vous!!! Bon allez puisque c'est vous je pose la problématique en des termes plus racoleurs: le geek est-il l'avenir de nos sociétés ou n'est-il que le descendant hype du beauf?

La raison première de cet article tient en une contradiction particulièrement flagrante entre certains préceptes que je défends et mes propres pratiques. En effet c'est bien joli de cracher sur les beaufs en bagnoles, les industries polluantes, les lobbys, les connards de droite, Claude Allégre, la vente d'armes, la pollution des océans et des habitats naturels... bref sur à peu près tout et n'importe quoi! Il n'en demeure pas moins que de mon côté je passe mes journées et mes soirées collé à un ordinateur ou une console, généralement vieux de moins de 2 ans, à jouer à des jeux vendus dans des boites plastiques, et en me sustentant à l'aide de produits non bio et gras dans des emballages de merde, issus d'un mélange improbable de misère humaine, de déforestation, de guerres et de modifications génétiques! Il faut savoir balayer devant sa porte avant d'aller la ramener ailleurs.

 

Envisager les problèmes en dynamique et à une échelle globale

 

Un de mes profs de sociologie à Singapour organisait un séminaire intitulé "Social problems in a global context" où l'on apprenait que nombre des phénomènes que l'on vit au quotidien trouvent leur origine plusieurs milliers de kilomètre en amont, sous un aspect beaucoup moins lissé et présentable que le produit fini. Ainsi le recours massif à des nounous sri lankaises  dans des pays européens, sponsorisé par le gouvernement sri lankais, peut conduire à un abandon massif des enfants locaux  dans des institutions ou dans leur familles qui risque à terme de nourrir un ressentiment massif. Pour s'occuper de nos gosses nous contribuons  donc à séparer des années durant d'autres familles. Pourquoi cette digression me direz vous? Tout simplement pour illustrer que l'on a souvent une vision statique des phénomènes nous concernant en n'envisageant que les bénéfices ou inconvénients immédiats sans prendre en considération les dimensions spatiales et temporelles. Ainsi notre conception du monde, sous l'effet notamment des médias, se focalise sur le ponctuel, l'évenementiel plutôt que sur le structurel. En gros nous participons tous plus ou moins inconsciemment à des problèmes sociaux et environnementaux dans le monde. Dès lors, la réplique censée tuer est généralement de cet acabit: "Bravo t'as trouvé ça tout seul? Tu vas changer le monde peut être? Alors ne viens pas nous faire chier!". Et sur la plupart des sujets la discussion est considérée comme close afin d'enterrer ces considérations déplaisantes dans les tréfonds obscurs de notre conscience.

 

aty_gen098.gif

Nous le faisons tous régulièrement dans pas mal de domaines et il s'agit manifestement d'une sorte de mécanisme de défense. ll n'est donc pas question ici de jeter la pierre à qui que ce soit! Néanmoins l'aveuglement dont l'industrie électronique et son public, à savoir nous autres pauvres geeks, font preuve donne à réflechir! La situation est à ce point grave qu'on s'imagine que la dématérialisation ne consomme ni énergie, ni ressources et que jeter sa vieille console ou son PC obsolète au bout de deux ans (sans compter les composants  de type carte graphique) ne prête nullement à conséquences. Un jour je reviendrais sans doute sur le mythe de la dématérialisation entretenu par Internet. Quid des installations des serveurs, de la géopolitique des serveurs DNS, des matériaux utilisés dans le cablâge et l'entretien? C'est virtuel on te dit, donc c'est forcément écolo et réglo!

 

journal58_gd.jpg

La corne d'abondance: un mythe révolu?

La racine du problème selon moi est la loi de Moore sur l'électronique, tour à tour enthousiasmante dans les années 60 et inquiétante en 2010 ! Celle-ci prédit que la puissance des puces électroniques doublera tous les deux ans environ. Cette tendance s'est globalement vérifiée jusqu'à présent et il est prévu qu'elle dure pendant au moins une dizaine d'années encore. Sur le plan technique c'est fantastique bien sûr ! Nos machines actuelles supplantent les super calculateurs de l'époque! On jouit de graphismes et d'une capacité de mémoire sans cesse plus performants qui nous ouvrent des posssibilités infinies! Seulement voilà on ne fabrique pas des puces avec de l'air et des ordinateurs avec de belles paroles... L'électronique est une sorte de culte de l'éphémère poussé à l'extrême où il faut toujours tout renouveler, gagner en puissance... Il est aisé de devenir has been ou incompétent si l'on ne consomme pas de nouvelles technologies à un rythme effrené sans avoir pour autant épuisé les possibilités  de la précédente. Par effet d'entraînement cela créé des masses de thunes sur un marché florissant qui confère  l'impression tenace chez le consommateur d'être cool! Voilà qui a de quoi susciter bien des convoitises et anesthésier bien des consciences.

 

iphone.jpg

L'industrie du jeu vidéo et celle des portables sont à l'image de ce fantasme auto-entretenu de la corne d'abondance technologique.  Changer de machines pour 3 pixels et un shader en plus, ou "parce que le nouveau téléphone il est de Apple et il est trop beau" sont autant de pratiques jugées légitimes dans le monde des geeks et des férus de technologie. Les ennuis commencent lorsque l'on commence à se poser la question du bilan carbone de la chose, et même pour climato-sceptiques endurcis, de la consommation de matières premières intervenant dans la fabrication de nos objets chéris. Ces matériaux constitués essentiellement de minerais plus ou moins rares sont loin, très loin d'être inépuisables! En effet, les estimations les plus pessimistes tablent sur un épuisement dans les vingt années à venir d'une partie des minerais rares et sur une hécatombe pour l'ensemble de la fillière d'ici quelques décennies ( 1.)! Il y a bien sûr la solution du recyclage mais la miniaturisation des équipements actuels rend celui-ci de plus en coûteux et polluant, d'autant que l'obsolescence des équipements intervient rapidement ce qui conduit à brûler le tout pour récupérer d'infimes quantités de matériaux précieux(2.). Une autre solution envisageable serait d'utiliser de nouveaux matériaux dans la conception du matériel életronique, mais cela reviendrait concrétement à déplacer le problème, d'autant que les options ne sont pas illimitées.

 

38167-nigeria-africain-recyclage-dechets.jpg

L'électronique n'a pas d'odeur

Plus grave encore, il est à craindre que notre appétit dévorant pour l'électronique ne soit à l'origine des nouveaux conflits et drames humanitaires de ce siècle au même titre que le pétrole ou l'eau potable. La situation au Congo dans la région du Kivu est emblématique de ces nouvelles dérives: la maîtrise des minérais précieux tels que le coltane, utilisé dans la fabrication de matériel électronique, suscite de nouvelles rivalités entre des chefs de guerre soutenus plus ou moins ouvertement par des grands groupes et des pays tels que la Chine ou les puissances occidentales. Qui est-ce qui trinque? Les populations bien entendu! Je ne vais pas vous retracer toute l'histoire du conflit, d'une parce que j'aurais peur de m'y perdre ou de me laisser entraîner par le maelström de rumeurs afférantes, de l'autre parce que l'idée principale est que pour sécuriser un marché prometteur comme l'électronique (ordinateurs, consoles, mobiles) , on est visiblement prêts à se salir les mains dans la plus grande indifférence.(3.)

 

carte_nord_kivu.jpg

Quand bien même cela ne donne pas lieu à un conflit armé, les méthodes d'exploitation de ces minerais sont souvent délétéres pour l'environnement et les hommes qui y travaillent. Bien sûr on trouvera toujours des zigotos pour nous ressortir la veille soupe selon laquelle cela va permettre à ces pays de se développer, de créer de l'emploi et de la richesse pour enfin sortir ces pauvres gens de la misère. C'est pas comme si on nous ressortait la même tirade depuis des décennies, pour un résultat in situ plus que désastreux et des pays qui nourrissent des rancoeurs terribles et durables envers ceux qui les ont dupé afin de s'engraisser à leur dépens! Non plus jamais ça ma bonne Dame! Ce coup-ci nous serons irréprochables! La Bolivie et ses gisements de lithium sont un nouvel eldorado et tout le monde y croit! Permettez moi d'en douter, libre à vous d'en penser ce que vous voulez cependant!

 

Bien entendu, la massification de l'informatique et de la téléphonie mobile à une échelle mondiale ne font qu'accentuer ces phénomènes et la question que l'on se pose logiquement est de savoir si l'on peut décemment cautionner le fait de communiquer et de jouer avec tout ce sang sur les mains. Une fois encore c'est déjà le cas pour les fringues, les bagnoles, la bouffe et tout un tas de choses du quotidien. Alors une de plus ou de moins on s'en cogne me direz-vous! Autant pisser dans un violon, mais on est idéaliste ou on ne l'est pas! Voyons cependant si dans le meilleur des mondes possibles, un espoir serait permis et des solutions envisageables!

 

Vers un changement de mentalité? Plaidoyer pour que le geek ne soit pas qu'un "néo beauf"!

J'entends d'ici les commentaires lapidaires (quoique ici les commentaires ne se bousculent pas ^^) sur mon affiliation aux gourous du GIEC, ma mentalité de petit bourgeois hypocrite, mes machinations diaboliques pour nous faire retomber à l'âge de pierre en nous culpabilisant tandis que de mon côté j'irais siroter des cocktails lors de colloques! Hé bien tout ceci est vrai mon brave! Je vous suggère par ailleurs de commencer à aiguiser votre silex dans une forme phallique car bientôt nous autres grands conspirateurs allons vous l'enfoncer dans le cul!! Mouhahaha!

 

bush_phallus.jpg

Plus sérieusement à un moment ou à un autre il serait salutaire de reconsidérer certaines de nos pratiques et la façon dont nous envisageons notre rapport à la technique. Aujourd'hui, pardonnez moi l'expression, mais à l'instar des automobilistes il y a de cela quelques années ( ce n'est pas révolu loin s'en faut mais il y a du mieux je l'avoue) on est dans la logique de celui qui a la plus grosse! Pour avoir roulé ma bosse sur pas mal de sites d'informatique et de jeux vidéo , je peux vous dire que la mentalité dominante est à mon sens assez puante. Une forme d'élistime technique prédomine en effet avec un rejet et un mépris pour les technologies jugées inférieures car n'utilisant pas le quadruple pixel shader à double buffering du moment. Dès qu'un jeu, qui en toute logique devrait tourner convenablement sur la majorité des machines, n'est pas suffisamment optimisé c'est obligatoirement la faute de ce sale con d'utilisateur lambda qui n'a pas la dernière machine de compétition. A l'instar du tuning, on n'est un vrai geek ou gamer qu'en trifouillant sa machine pour la rendre plus puissante mais aussi plus gourmande en ressources. Cela induit une pression financière certaine et tout ce qui est vieux de plus de 2 ans est considéré comme de la merde et mis au rebut!

 

43109_2009051951.jpg

Le gamer est donc constamment pris au piège par l'évolution technologique ! Quant aux développeurs , ils ne prennent pas en compte l'ensemble du parc existant lorsqu'ils font un jeu, mais le destine en priorité aux meilleures machines du marché! C'est à nous pauvres utilisateurs de nous adapter et certainement pas à eux! Ralentir et prendre son temps apparaît comme une hérésie en la matière. Le gamer, le "vrai" est fier de son engin et ne s'en cache pas! Des questions comme la performance énergétique, la traçabilité et la toxicité des composants, la provenance des matières premières... sont à des années lumières des préoccupations du geek lambda.

Si encore tout cela était pour le mieux et garantissait des jeux de qualité... Las de nos jours une simple démo technique ,avec un scénario famélique (parfois douteux dans ses inspirations) et un gameplay creux, suffit à satisfaire certains joueurs si fiers de leur configuration. L'innovation, la durée de vie, la prise de risque sont affreusement malmenées ces dernières années au point que je commence à soupçonner les éditeurs de sortir de nouveaux jeux magnifiques mais bâclés uniquement pour nous pousser à changer de matériel. Un produit avec une durée de vie de 2 ans , voire de quelques mois pour les plus endurcis, voilà en somme ce que l'on nous propose sans que l'on ne bronche plus que ça.

 

Cafetiere-geek.jpg

Le jour où de nouveaux critères de qualité dans la sélection d'une machine, tels que son respect de l'environnement et des droits de l'Homme , seront aussi déterminants que la mémoire vive et la cadence du processeur , on aura fait un grand pas en avant! Ces indicateurs restent encore à inventer pour la plupart (le bilan carbone est trop limité selon moi) et je n'ai pas de pistes sérieuses pour leur élaboration ...Mais ça urge madame la marquise! Sur une note un poil plus personnelle, des jeux avec un accent davantage porté sur le contenu et la durée de vie que sur les effets spéciaux pour en mettre plein la vue, seraient également  les bienvenus. Voir un tel potentiel artistique foutu en l'air par des logiques financières de merde c'est désolant!

Des efforts pour rendre l'informatique plus "verte" (4.) et pour faciliter le recyclage des déchets électroniques (5.) sont en cours, bien sûr, mais j'ai peur que cela ne relève davantage de l'effet d'annonce pour se faire une bonne pub, que d'une volonté profonde et sincère de changer les choses. Espérons pour le sort de la planète que je me trompe! ;)

 

Fotolia_13850545_S.jpg

Voilà il s'agit manifestement d'un pavé que bien peu auront lu jusqu'à ce stade tant mon style est laborieux! J'ai conscience de partir en croisade contre des moulins à vent et de donner quelques coups d'épée dans l'eau! Rassurez vous je ne songe pas encore à une reconversion en khmer vert , en grande partie parce que je ne suis pas végétarien et que j'adore secrétement le béton et le dioxyde de carbone. J'ai également des chaussettes en peau de koala, un manteau de gorille et un porte feuille en peau de couilles de thon rouge, mais n'allez surtout pas le répéter à qui que ce soit! Sinon pour répondre à la problématique initiale, le geek à l'heure actuelle est bien mal placé pour donner des leçons à qui que ce soit! Merde moi qui me croyais meilleur que ces connards en hummer,snif!

 

fuck_nature__505345.jpg

 

(1.) Voir à ce sujet cet article sur le site de Eco info , un collectif sur la relation entre l'électronique et le développement durable. http://www.eco-info.org/spip.php?article129

(2.) Voir à ce sujet un entretien d'une ingénieur de l'ADEME: http://www.journaldunet.com/solutions/0612/061211-enqu...

(3.) Pour une vision synthétique voir cet article de rue 89 :  http://www.rue89.com/kongolais/2008/11/27/guerre-au-kivu-vrais-enjeux-et-questions-sans-reponse?page=1 . Si vous souhaitez davantage de détails, des sites sur le droits de l'homme ou l'article wikipédia (oui je me foule pas je sais) pourront sans doute vous éclairer davantage.

(4.) http://www.journaldunet.com/solutions/0612/061211-enquete...

(5.) La directive DEEE (déchets équipements électriques et électroniques) du 27 janvier 2003 notamment : http://www.lne.fr/publications/directives/02-96.pdf

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo

Du jour au lendemain mon innocence a volé en éclat! Bien sûr j'avais déjà été tenté d'y toucher avant, mais la forme était trop brute, ou trop concentrée pour que j'adhère vraiment. Non ma vie a basculé en ce 25 décembre 1993 lorsque au petit matin je me réveillai au beau milieu d'emballage multicolores! Il aura suffit d'une heure d'exposition, oui rien que d'une heure c'est dingue, pour que je devienne accroc... Dès lors ce fut l'escalade qui m'a amené au stade de geek irrécupérable.

 

Oui car en cette dramatique matinée de l'été austral le petit papa noel, qui cela dit en passant crevait de chaud dans son manteau, a deposé une megadrive au pied du sapin en plastique. A part tétris qui était une drogue bien trop violente, je n'avais jamais gouté à l'ivresse du jeu. Je vous demande de vous remettre dans le contexte: devant moi se trouvait un concentré de puissance technologique pure dans un bel écrin de plastique. Un processeur 16 bits, des cartouches 256 mo et surtout une carte son type années 80 en mono. En bonus fourni avec ce monument dédié à la glande se trouve une boite de jeu contenant la cartouche à l'origine de tous mes malheurs.

Je subodore a posteriori un coup monté du RPR pour corrompre la jeunesse de France. En effet un hérisson au regard sévère et d'un bleu obscène vous entraine dans des aventures sans queue ni tête. La seule touche révolutionnaire tient en ses Nike air max d'un rouge criard qui faillirent bien me rendre aveugle tant elles brillaient. Son nom? Sonic the hedgehog! Ca fait typé mafia non? Toujours est-il que cette ordure fut un des héros fétiches de mon enfance, allez savoir pourquoi.

Venons en au jeu à proprement parler. A l'époque un moustachu communiste, tout de rouge vêtu, tente d'endoctriner la jeunesse dans un vaste mouvement royaliste soutenu par l'internationale nippone du crime! Face à lui il n'y a personne car il a littéralement écrasé toute concurrence. C'est alors que notre sauveur bleu arrive et se met en boule! Puisqu'à l'époque il faut faire de la plateforme pour être dans le coup, il décide de s'y mettre lui aussi. Seulement lui c'est un athlète et pas un prolétaire grassouillet : quand il pique un sprint  Carl Lewis peut aller se rhabiller! C'est également un grand fan de flipper et se dit qu'après tout on peut bien méler les genres.

Sonic the hedgehog était donc un jeu détonnant , haut en couleur pour l'époque et doté d'un punch hors norme! Comme aucun autre il savait rendre l'expérience grisante en enchainant loopings , roulé-boulés, natation, marche sur la lave, aviation, skateboard... sur un rythme endiablé servi par une ambiance sonore terrible(si on aime le mono quoi). En y repensant le truc qui était presque hypnotisant chez ce hérisson c'est le bruit qu'il faisait à chaque bond, même si je suspecte désormais  cette spirale de happer notre concentration et de nous lobotomiser à petit feu!

Bon alors quel est le but de ce jeu me direz vous? Hé bien principalement de s'amuser sans trop se prendre la tête, de jouir des sensations de vitesse et de sauter partout en se roulant en boule... Pour ce qui est de l'histoire, un autre moustachu communiste, qui plus est chauve et rouquin, nommé Robotnik, se touchant un peu en robotique, change tous les gentils animaux républicains de la forêt de Sonic en de vilains robots trotskistes. Donc vous êtes en rogne et décidez d'allez massacrer tous les robots et le vil moustachu par la même occasion. La symbolique maintenant, Sonic n'est guère causant et c'est donc à nous d'interpréter. Hérisson mutant, il voue une haine irréductible envers la science ! En brisant les carapaces mécaniques des animaux, ainsi qu'en détruisant méticuleusement les inventions de Robotnik il signe une brillante rhétorique postmoderne et écolo. Un pamphlet contre les dérives de la société. L'autre interprétation possible c'est qu'il se shoot à la liqueur de limace baveuse, et que c'est un fou furieux avide de sang!

Tout ça pour vous dire que le pote sonic est une star internationale à l'époque, d'ailleurs il connait même Woody Allen et Steven Spielberg alors au sommet de son art avec le fameux Jurassic Porc (une histoire de porcs d'avant guerre).

Mais sonic avait un côté sombre très prononcé: comme le moustachu plombier c'est un accro aux champignons hallucinogènes, en attestent les multiples séquences psychédéliques entre les différents stages. De plus il se sent seul et s'obstine à acheter des anneaux dans le but de trouver la fiancée qui va avec! Hélas cela ne fonctionne guère et de dépit il assouvit ses pulsions pédophiles sur la personne du jeune Tails, le renard à deux queues (oui c'est très tendancieux). Par la suite il s'accoquinera même avec un rasta rose amateur de fight club, connu sous le sobriquet de Knuckles. Ensemble ils iront chercher les émeraudes du chaos censées détruire le monde. Mais la réalité est bien plus sombre: il s'agit en fait de l'ecstasy le plus puissant du monde, et ils souhaitent juste se défoncer avec! D'ailleurs sous l'effet de ces saloperies le Sonic, d'un naturel si modeste, va se prendre pour sangoku en se transformant en super sonic! Vers la fin, il se changera même en hyper sonic! Il fallut même l'incarcérer pendant plusieurs mois pour lui éviter de se changer en ultra sonic de la mort qui tue le chat!

Nous voyons donc là le parcours classique de la star mégalo qui finit par se laisser bouffer par le système. Attiré par l'appat du gain et les jolies filles, Sonic enchainera les rôles minables dans des jeux de combats,d 'aventures ,de flipper, de golf, aux jeux olympiques... ruinant par là même sa réputation. Après une traversée du désert il revient relooké en rasta survolté à la Jamiroquai. Néanmoins s'il est plus speed que jamais le charme ne prend plus. Il finira par se laisser bouffer par les rapaces du showbiz, se brouiller avec Tails, se taper des chiennes à la chaine (Amy en particulier) et se faire ravaler la façade par Knuckles. De plus il devient bavard avec le temps, mais l'ouvre trop et pour dire trop de conneries, le tout avec un voix irritante au possible. Trop c'est trop: Sonic est désormais un des plus grands "has-been" du jeu vidéo. C'est triste quand même lui qui avait le monde à ses pieds...

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeux vidéo

fft2ds0f.jpgPortée aux nues par un nombre considérable de joueurs, jeunes et anciens, la saga final fantasy a connu des hauts et des bas. Les récits épiques qu'elle nous permet de vivre intensément ont tous une grande profondeur philosophique, mise en valeur par des personnages hauts en couleurs mais torturés. Ainsi final fantasy au fil des épisodes a su porter un message écologique, pacifiste distillé dans des univers atypiques et enchanteurs. Hélas en cette période de crise et de déclin (si, si c'est dans tous les journaux voyons!), même cette icône est souillée et plongée dans les bas-fonds de l'immoralité. Diantre la damnation éternelle nous guette tous...

 

Avec cet épisode intitulé Final Fantasy Tactics Advance 2 (ouf, on dira FFTA2, même l'acronyme est long!), la série prend un tournant désastreux. Frappé de plein fouet par la crise économique, et son village étant grandement menacé par des terroristes de l'ultragauche (seigneur dieu!), Lusso, un jeune garçon en âge d'aller à l'école primaire, décide de s'expatrier sous des cieux plus cléments. Il faut également préciser qu'il doit un paquet de fric à son boss plus connu sous le pseudo de l'Instit'. Au vu de l'ardoise mirobolante qu'il se paye,  s'il s'attarde dans le coin il risque d'aller apprendre à nager au fond du lac.

 

En moins de temps qu'il ne faut pour lire un journal 20 minutes , il rédige une décharge dans une sorte de passeport biométrique qui le téléporte dans une dimension parralèle. C'est là que les ennuis commencent! En effet il faut bien trouver à se nourrir et à se loger: étant sans papiers hors de question de travailler de façon déclarée, le seigneur Hortefion veille en effet au grain et réexpédie les intrus illico après une fouille anale de bienvenue. Il ne lui reste donc plus qu'à travailler au noir. Par chance (?) il fait la rencontre d'un gigolo vangaa connu sous le nom de Cid dans le milieu. Celui-ci lui raconte que leur précédent maquereau s'est fait choper par l'archiduchesse Data le jour de son douzième anniversaire, âge légal de l'internement. N'ayant pas d'autre option, Lusso décide d'occuper la place vacante. En deux temps trois mouvements, le voici affublé d'un affreux chapeau de maque (non pas de mac écossais, un maquereau quoi :D). La tâche à accomplir laisse rêveur  car il va devoir fonder la meilleure "écurie" de prostitution de tout Ivalice (le monde parallèle suivez un peu!). Ce faisant Lusso pourra rentrer chez lui plein aux as pour se payer un château et un harem décents!

67gxx7p.jpg

A première vu cependant c'est loin d'être gagné! Imaginez un monde constitué de cinq races très disparates: les vangaas belliqueux et très moches même avec du maquillage, très difficile à placer. Puis les mogs sorte de peluches, qui pourrait se taper un truc pareil? La clientèle pédophile et les amateurs de "kawai" bien sûr! Ensuite les humains bien entendus mais là y'a rien que des mecs donc du coup ils ont un peu viré de bord. Reste les plus moches à savoir les n'moh et les seeq mais bon là pour baiser ça faut vraiment être bourré et drogué et aveugle à la fois! Fort heureusement les vieras sorte de femmes aux oreilles de lapin réhaussent un peu le niveau ainsi que les démones pas vilaines non plus. Bien entendu toute référence à un journal coquin et à ses playmates serait purement fortuite.

cid-65648_2.jpg

Bon comme il faut bien faire avec ce que l'on a , je vous propose quelques conseils tactiques. En premier lieu, oubliez les vangaas et l'autre race moche: même maquillés c'est de la mauvaise marchandise! On peut prendre quelques humains pour la clientèle homosexuelle, sinon on n'embauche que des vieiras. Quant à Cid on peut pas s'en débarasser : il parait que le dieu Sarkozo l'appelle pour faire des trucs à trois avec la déesse Carlita. A tout le moins je vous conseille de lui faire porter un voile le reste du temps!

31271-final-fantasy-tactics-a2-2_640.jpg

Au fil de votre progression dans le jeu vous apprendrez que la méthode la plus efficace est de frapper par derrière ou sur le côté.De plus il arrive que certains personnages soient très motivés et lancent des techniques spéciales à plusieurs: orgie en perspective! Alors là vous vous demandez jusqu'où je vais m'enfoncer dans la description scabreuse de ce jeu obscène? Hé bien jusqu'au bout voyons! Après tout chacune de mes phrases est d'une grande profondeur et plus c'est profond plus c'est bon! Mouhahaha!!!.....Ok je m'arrête là ça devient lourd. ;) Pourtant ce jeu a des qualité ludiques indéniables malgré un démarrage poussif et un scénario insipide. Il est possible de proposer un large panel de "filles" aux compétences variées et complémentaires ce qui rajoute une certaine profondeur au gameplay et plus c'est profond .....

Final_Fantasy_Tactics_Advance_2_the_Sealed_Grimoire_135382.jpg

Ha tiens on me dit dans l'oreillette que le scénario est totalement différent de ma description. Lusso, jeune écolier de son état est transporté dans un monde parallèle (jusque là j'ai bon) en écrivant son nom dans un grimoire magique (faut être un peu con quand même...). Il fait la rencontre de Cid un chef de guilde et scellant un pacte devant un juge le jeune garçon intégre la dîte guilde. Ensemble ils rempliront de nombreuses missions, se feront plein de potes et, en remplissant le grimoire, le gosse rentrera chez lui en ayant appris une bonne leçon sur la vie. Mais c'est nase comme scénario, je préférais largement le mien! Cet échec viendra grossir les rangs de mes jeux mal interprétés... C'est dingue ça on se fait des idées et puis... Mais dans ce cas pourquoi diable le héros porte-t-il un chapeau de maque???

 

PS: Final Fantasy Tactics advance 2 est un RPG tactique sympathique mais sans prétention qui permet de tuer le temps pendant une petite cinquantaine d'heures ce qui n'est déjà pas si mal.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Jeux vidéo

Quand je vous parle du marteau Mjölnir, du Valahla, du dieu du tonnerre tout ça...vous me dîtes? Thor! Et moi je vous répond que vous êtes une bande d'ignares! Non c'est vrai quoi! En fait Thor il s'appelle Ali et vit dans un village au bord d'un océan sous les tropiques. Niveau carrure c'est pas un géant, il ne porte pas la barbe et les marteaux il s'en sert juste pour tuer les clous! Encore une belle illusion qui s'évapore comme un soda gazeux dans le micro-onde. Je sais à quel point c'est dur! Mais ne perdez pas courage! Il est sympa aussi ce Thor...enfin Ali, enfin je me comprends.

Nous sommes en l'an 10 après la naissance de CM (moi quoi! je suis né en l'an 0 ou 1985 après l'autre là...) et la megadrive a un gros problème! Un petit lutin armé d'un bouclier, d'une épée et surtout d'un horrible bonnet vert, qui aime à casser du monstre et à draguer de la princesse sévit sur la super NES! La console au hérisson UMP n'a rien pour lutter contre, d'ailleurs elle est en fin de vie. Les machines 3D , invention satanique, sont en passe de déferler sur le monde! Mais, comme tous les vétérans, la megadrive a sa fierté. Elle décide  donc de partir sur un coup d'éclat en lançant son plus beau jeu, et en dammant le pion au bonnet vert! C'est ainsi que voit le jour "La légende de Thor", action RPG de renom chez les plus de 18 ans.

Je vous fais en gros le topo sur l'histoire de mémoire et en mode abrégé. Ali décide d'aller explorer une île déserte avec sa barquasse et comme un con il se retrouve enfermé dans un grotte! C'est alors qu'il trouve une main dans un coffre. Tout content de lui il décide de se la greffer car elle est en or. Puis il se souvient qu'en fait la sortie est juste sous son nez et s'en retourne vers son village. Las à son arrivée des hordes de trolls, ogres et autres rats altermondialistes mettent son village à sac! On ne la lui fait pas à Ali, c'est une ceinture noire en taekwondo et un maitre dans le maniement du couteau à pain. Ni une, ni deux il leur met leur raclée et va voir son pote le sage du coin que nous nommerons Jean Xavier pour l'occasion. Jean Xavier est un vieil homme sympa et autour d'un morceau de fromage à trou il explique au jeune fou qu'il a fait une grosse connerie. En effet, deux sorciers armés d'une main en or pour l'un , et en argent pour l'autre (encore un parvenu) se seraient frittés il y a de cela quelques siècles avant de se détruire mutuellement. En se greffant la main d'or, Ali a réveillé son homologue d'argent qui a invoqué une armée de maoistes trostkistes pour détruire le monde! Donc en gros il vous fait comprendre que vous allez devoir corriger la situation si vous ne voulez pas qu'il vous mette son pied au cul!

Fort heureusement pour Ali, la main d'or permet d'invoquer des esprits élémentaires: Dhito l'esprit de l'eau (une sorte de fée), Ifreet l'esprit du feu (un djinn de feu bien bourrin), Shadow l'ombre, et Bow la plante verte (arrosez abondament). Le hic c'est qu'ils sont enfermés dans des temples bardés de maoistes et de cadres du parti (boss) bien vicieux et prêts à pourfendre le premier social-traitre venu! Vous êtes donc partis pour casser du monstre, visiter des villes et draguer de la princesse jusqu'au dénouement final qui vous révélera l'assassin de votre soeur! Car oui vous aviez une soeur! Mais on ne vous l'a pas dit, histoire d'apporter ne serait-ce qu'un rebondissement à cette histoire insipide! A ce stade on se demande toujours quel est le rapport avec le Thor original? J'avoue que je cherche encore, mais je ne désespère pas de trouver avant ma mort par crucifiction sur un panneau Auchan!

Bon qu'en est-il du gameplay, de l'ambiance etc...? Pff vous êtes lourds! Bon ok j'y arrive là. En sa qualité d'action RPG "La légende de Thor" offre des séquences d'actions non stop, où on tranche des monstres sans répit à coup d'épée, on enchaine des tatanes acrobatiques et des combos bien bourrins. Malgré quelques lourdeurs dans certains mouvements, ce jeu est  véritablement  un régal de maniabilité et de convivialité. Le système d'invocation se base quant à lui sur les éléments (woaw): en gros avec le bracelet en or vous ciblez une flamme, un point d'eau, une plante ou une ombre... et hop votre esprit apparait! Il s'agit dès lors de gérer son mana, pour évter que  l'esprit ne s'évapore  prématurément, grâce à moult objets bonus. Dès lors la bestiole lancera des sorts parfois très violents pour vous, notamment l'esprit du feu qui bombardera littéralement tout ce qui se trouve à l'écran!

Comme le character design est très réussi on se prend aisément au jeu, quelques mini jeux venant dissiper ça et là les éventuels ennuis,  et on ne lâche  la cartouche qu'à regret une fois le dernier boss occis. A côté des tenors actuels du RPG, la gestion des caractéristiques et de l'équipement peut sembler très limitée mais ce n'est pas nécessairement une faiblesse. Cela vous oblige en effet à vous concentrer essentiellement sur vos talents de joueurs, et votre maitrise du pad, plutôt que sur votre optimisation statistique! On passe donc un bon moment le temps d'une semaine ou deux, jouissif par la liberté d'action offerte et le dynamisme des combats.

Pour le message véhiculé par le jeu, je ne m'en souviens pas assez pour me prononcer là dessus. Puis après tout on est là pour casser du monstre, point. C'était le bon temps, comme je l'ai dit ce fut un des derniers grand jeu du genre sur console 16-bit. Il fallut attendre Zelda Ocarina of Time sur N64 pour renouer avec les actions-RPG dignes de ce nom sur console de salon. Et depuis lors, les bon softs de cette veine sortent au compte goutte à raison d'un par an ou d'un tous les deux ans. Raison de plus pour les savourer! Notez qu'une suite de "La légende de Thor" sortit sur Saturn en son temps, très intelligement intitulée "La légende de Thor 2". Hélas n'ayant pu y jouer je ne saurais dire de quoi il en retourne.

 

Voir aussi

Jeux : 
La Légende de Thor
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Archives